1 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La Poésie scientifique en France au xviᵉ siècle, par Albert-Marie Schmidt (septembre 1939)
1s romantiques allemands, à partir de Hamann et de Herder. La création entière, disait Hamann, est « un discours adressé à la c
2 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Heinz Gollwitzer, Europabild und Europagedanke (septembre 1959)
2nnexions que relève l’auteur entre la pensée d’un Herder, d’un Kant, d’un Gentz, d’un Baader, d’un Schlegel ou d’un Jakob Burc
3 1960, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960)
3t en Allemagne — Voltaire, Vauvenargues, Wieland, Herder —, plus tard en Angleterre — Newman, Matthew Arnold —, on se met à pa
4 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — Synthèses historico-philosophiques (I)
4our axe la Révolution. De Wieland à Schelling, de Herder à Hegel, en passant par un Kant ou par un Goethe, l’Allemagne a pris
5grands espoirs humanitaires. Comme Lessing, comme Herder et Kant, et comme les orateurs de la Révolution, Schiller s’inspire d
6delà ?156 Sur la fonction mondiale de l’Europe, Herder a des vues prophétiques, que vérifie l’évolution anti-colonialiste et
7erez, quand votre tour viendra !157 Aux yeux de Herder — et à cette date déjà — l’Europe est en train de trahir sa mission m
8opéen : En Europe personne n’y songe.158 Ce que Herder, l’un des premiers, a su comprendre, c’est que l’Europe ne peut se co
9-1809), historien des Suisses, combla les vœux de Herder en donnant à ses contemporains une Vue générale de l’Histoire du Genr
5 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — L’Europe des adversaires de l’Empereur
10européenne, initié par le génie des Goethe et des Herder. Son ouvrage intitulé De l’Allemagne est un acte européen dont les co
6 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — Synthèses historico-philosophiques (II)
11e, nous voyons se fermer les cycles inaugurés par Herder, Kant et Novalis, et c’est pourquoi nous le plaçons ici, quoique son
7 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — De l’harmonie entre les nations libérées à l’anarchie des États souverains
12 1789 et 1848, et qui s’annonçait dans l’œuvre de Herder. L’humanisme nouveau, celui qui inspire les fondateurs de l’instructi
13nie et non point unisson » comme disait Goethe : Herder considérait l’humanité entière comme une grande harpe dans les mains
14lisme universel, nous l’avons déjà constatée chez Herder et la plupart des romantiques allemands. Elle a pour axe, ici et là,
8 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — « Tout s’est senti périr »
15mbre, est devenu une réalité. Quant au message de Herder, c’est précisément contre son esprit que la majorité du peuple allema
9 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
16u xviiie siècle, les disciples de Rousseau, puis Herder, Bentham et Fichte avaient dénoncé l’expansion coloniale comme un péc
10 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
17nom des valeurs européennes : Voltaire, Rousseau, Herder, Fichte, Bentham. À l’encontre de Hegel, qui tenait l’Europe pour « l
11 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
18 à faire entrer dans la littérature universelle : Herder et Goethe vont découvrir par elle Homère, Dante et Milton, les Nibelu
19 avouons-le, que ces littératures nationales à la Herder, célébrées par le xixe siècle, où les vertus patriotiques d’une œuvr
12 1970, Le Cheminement des esprits. Historique — Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
20 en Allemagne, — Voltaire, Vauvenargues, Wieland, Herder —, plus tard en Angleterre — Newman, Matthew Arnold — on se met à par