1 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
1ion, induits en discussion. Je sais bien que tout changement de confession ramène les mêmes arguments qui retiennent l’esprit à la
2 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
2brutales, interférences du récit, surimpressions, changements de temps au cours d’une phrase, sont ici largement mis en œuvre mais
3 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
3t l’aventure humaine à un déroulement indéfini de changements, justiciables tout au plus de la statistique. ⁂ Mais les marxistes ré
4 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
4alistes. Mais le cinéma n’est qu’un des effets du changement à vue qui s’opère dans toute notre conception du monde. Dans une époq
5 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Positions d’attaque (décembre 1933)
5pte du passé — mais seul l’acte créateur opère le changement de plan et permet d’instituer un ordre nouveau. 4° Cet acte créateur
6 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
6venir. C’est un plan ingénieux, ce n’est pas un « changement de plan ». C’est un plan de bourgeois et même de capitalistes bourgeo
7 1934, Politique de la Personne (1946). Problèmes de la révolution personnaliste — D’un Cahier de revendications
7t l’aventure humaine à un déroulement indéfini de changements, justiciables tout au plus de la statistique. Mais les marxistes répu
8 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — Groupements personnalistes
8 que le vocabulaire de L’Ordre nouveau nomme un « changement de plan », — c’est-à-dire un acte révolutionnaire. Ils se dressent ai
9 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
9es habitudes (louées par Nietzsche), ses brusques changements de décor suivis de guerre d’usure contre l’inertie fascinante, cette
10 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
10e que l’exercice des vocations particulières. Les changements de détail à opérer seraient dans la plupart des cas facilement découv
11 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
11ution profonde, car rien n’est plus profond qu’un changement de l’état d’esprit qui préside aux institutions. Si notre société est
12ns ne seront rendues possibles que par un profond changement de l’état d’esprit général. Elles appellent une morale créatrice, pre
12 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
13l’objet brut, le sentiment élémentaire. Ainsi les changements de temps à l’intérieur d’une même phrase. Je ne crois pas qu’il soit
14brusques, interférences du récit, surimpressions, changements de temps, sont ici largement mis en œuvre ; mais avec une probité par
13 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
15que nous citions plus haut donne la formule de ce changement de méthode : pour la nouvelle école soviétique, l’unité du peuple et
14 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
16? « D’autres plus compétents que moi diront si ce changement d’orientation [le stalinisme par rapport au marxisme] n’est peut-être
17nt. Le stalinien l’entendra comme une excuse : le changement n’est qu’apparent, la ligne sauvée. Mais cela peut signifier aussi :
15 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Le problème de la culture
18 garder ici que le sens le plus général, celui de changement d’autorité. Et pour marquer le point de la durée où sa réalité entre
16 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — La mesure soviétique
19que nous citions plus haut donne la formule de ce changement de méthode : pour la nouvelle école soviétique, l’unité du peuple et
17 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Leçon des dictatures
20décident de tout son avenir : l’exemple du récent changement de front opéré par le stalinisme prouve que tout est possible aux dic
18 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
21vie depuis le xviiᵉ siècle, tout cela exigeait un changement de plan total (spirituel autant qu’économique) non des réformes. À so
19 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
22dications contre le désordre établi. De ce simple changement de signe dont l’importance nous est encore incalculable, je voudrais
20 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
23même le « sous-produit du christianisme » ou le « changement d’adresse d’une force que le christianisme a réveillée et orientée ve
21 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
24u mauvais.) C’est que le désir de nouveauté et de changement perpétuel, dès que l’esprit insatiable l’excite, devient une menace p
22 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Les origines religieuses du mythe
25er. 14.Premières conclusions Compte tenu du changement de registre qui s’opère dans les expressions poétiques de l’amour cou
23 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Amour et guerre
26suivants. Si bien que l’on pourra considérer tout changement dans la tactique militaire comme relatif à un changement dans les con
27ent dans la tactique militaire comme relatif à un changement dans les conceptions de l’amour, ou inversement. 5.Condottieri et
24 1939, L’Amour et l’Occident (1972). L’amour action, ou de la fidélité
28même le « sous-produit du christianisme » ou le « changement d’adresse d’une force que le christianisme a réveillée et orientée ve
25 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
29me ! Comment sortir de ce cercle vicieux ? Par un changement d’état d’esprit aussi bien chez les intellectuels créateurs que chez
30 les lecteurs, le public cultivé. Car c’est de ce changement d’état d’esprit que sortira la possibilité de repenser une société.
26 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). VI. Que faire tout de suite ?
31sses, qui suppose des réformes essentielles et un changement profond dans nos habitudes de pensée économiques et sociales : l’homm
27 1940, Mission ou démission de la Suisse. La bataille de la culture
32me ! Comment sortir de ce cercle vicieux ? Par un changement d’état d’esprit aussi bien chez les intellectuels que chez les amateu
33 les lecteurs, le public cultivé. Car c’est de ce changement d’état d’esprit que sortira la possibilité de repenser une société.
28 1942, La Part du Diable (1982). L’Incognito et la révélation
34 les migraines duraient moins longtemps. Mais nul changement ne se marquait quant à la phobie des oiseaux… On continua. Tous les c
29 1942, La Part du Diable (1982). Hitler ou l’alibi
35emps « les forces qui ont produit les plus grands changements dans le monde ont été trouvées non pas dans la connaissance scientifi
30 1944, Les Personnes du drame. Sincérité et authenticité — Vues sur Ramuz
36t brut et sur le sentiment élémentaire. Ainsi ses changements de temps à l’intérieur d’une même phrase. Je ne crois pas qu’il soit
37brusques, interférences du récit, surimpressions, changements de temps, sont ici largement mis en œuvre ; mais avec une probité par
31 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
38e que les communications rapides et les fréquents changements de domicile facilitaient des contacts nouveaux et tendaient à dissoud
32 1946, Journal des deux Mondes. Journal d’attente
39 La Celle-Saint-Cloud, 12 mai 1939 Quatrième changement de domicile depuis le début de cette année. « Étranger et voyageur su
33 1947, Doctrine fabuleuse. Don Juan
40u mauvais.) C’est que le désir de nouveauté et de changement perpétuel, dès que l’esprit insatiable l’excite, devient une menace p
34 1947, Vivre en Amérique. Vie culturelle et religieuse
41e que les communications rapides et les fréquents changements de domicile facilitaient des contacts nouveaux et tendaient à dissoud
35 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
42ntenant nous regardons l’Europe dans le monde, ce changement de point de vue va nous faire voir une très solide réalité spirituell
36 1948, Suite neuchâteloise. III
43lleurs rompue par des révolutions ou de fréquents changements de condition sociale. Nos archives sont intactes, minutieusement tenu
37 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
44le plan collectif de la conversion chrétienne, du changement d’orientation fondamental et brusque, traduite en termes romains d’in
38 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
45ins) les conceptions primitivement chrétiennes du changement brusque, du renouvellement possible de toutes choses ; et aussi, de l
39 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
46Table Ronde a conclu à la nécessité « d’opérer un changement radical dans nos rapports mutuels » (Toynbee), c’est-à- dire de regag
40 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
47ques. Dites-vous simplement qu’il a survécu, sans changement, aux deux premières guerres mondiales. Et qu’il y a eu, cependant, du
41 1953, La Confédération helvétique. Les institutions politiques
48États-Unis, le veto présidentiel et les fréquents changements de ministres choisis ou renvoyés par le chef de l’État. Il en résulte
42 1953, La Confédération helvétique. Institutions et aspirations économiques
49ns sa répartition que se marquent les plus grands changements. De 1942 à 1946, les salaires ont augmenté d’environ 73 %, alors que
43 1953, La Confédération helvétique. La vie religieuse
50gés du voisin sur leur propre religion. Plus d’un changement de confession s’explique par la découverte subite de réalités spiritu
44 1953, La Confédération helvétique. Le peuple suisse et le monde
51 Mais le xxe siècle devait provoquer de profonds changements dans l’attitude de la Suisse en ce domaine. Le nombre des légations s
45 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Orienter les espoirs européens (décembre 1954-janvier 1955)
52grâce à elle ; de peindre un tableau réaliste des changements sociaux et économiques que produirait l’union ; de canaliser les bonn
46 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
53Table ronde a conclu à la nécessité « d’opérer un changement radical dans nos rapports avec le monde extra-européen et dans nos ra
47 1955, Journal de Genève, articles (1926–1982). Pour un désarmement moral (19 juillet 1955)
54ns francs : tout cela repose sur l’hypothèse d’un changement d’attitude des Russes. Il se peut que les nombreux témoignages qu’ils
55étendu, la pression tombe. Les effets d’un pareil changement peuvent être lents à se manifester dans l’énorme psyché collective so
48 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
56er. La notion propre de révolution, impliquant un changement soudain, un renouvellement par l’intérieur de toutes choses et de l’O
57fait, le christianisme nous offre le type même du changement brusque et radical, mais survenant de l’intérieur : la conversion, l’
49 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
58raison ont une fois pour toutes pris la place. Ce changement représente à ses yeux un indiscutable progrès. Quand on lui demande p
50 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
59ou au contraire celle de s’enraciner en dépit des changements naturels, la faculté de réaliser ses rêves, de voler, d’échapper aux
51 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
60acent d’éclatement l’univers communiste ? I. Le changement des icônes Les faits les plus frappants semblent se situer sur une
61umons : le culte de la personnalité, moyennant un changement d’icône, reste en place. La dictature, moyennant un changement d’adje
62icône, reste en place. La dictature, moyennant un changement d’adjectif, reste en place. Enfin, le dernier carré des complices de
63 que Staline a formés ; et qu’enfin le seul grand changement produit par la mort du despote et son reniement proclamé est un chang
64 mort du despote et son reniement proclamé est un changement psychologique : le rapport de K. le reflète, l’accentue et le rend ir
65se passe-t-il aujourd’hui ? Quel est le « profond changement » introduit dans la situation par le rapport K. et ses suites ? Sur l
52 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1956)
66se place dans le sens de l’Histoire, moyennant le changement de signe dialectique qui est le réflexe normal de tout bon communiste
53 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (II) (avril 1957)
67sitôt que faite, n’entraînerait plus pour eux nul changement de statut. Le principal obstacle à l’adhésion de la Suisse (plus neut
54 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
68n de son Armée. À la faveur de ces spectaculaires changements d’icônes, qui occupent la première page de nos journaux (mais quelque
55 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — La spire et l’axe
69 Elle doit être assumée par la foi, au prix de ce changement de l’homme lui-même que le christianisme appelle la conversion. De mê
56 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — Le Château aventureux
70er. La notion propre de révolution, impliquant un changement soudain, un renouvellement par l’intérieur de toutes choses et de l’O
71fait, le christianisme nous offre le type même du changement brusque et radical, mais survenant de l’intérieur : la conversion, l’
57 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — L’exploration de la matière
72raison ont une fois pour toutes pris la place. Ce changement représente à ses yeux un indiscutable progrès. Quand on lui demande p
58 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — L’aventure technique
73ou au contraire celle de s’enraciner en dépit des changements naturels, la faculté de réaliser ses rêves, de voler, d’échapper aux
59 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — Le drame occidental
74ier ses bases évangéliques ; et de durer sans nul changement profond au travers des régimes les plus variés. Il n’a jamais renoncé
60 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
75éen. Dès 1957, le CEC enregistre les effets de ce changement d’attitude : les numéros spéciaux du Bulletin sont demandés de partou
61 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un patriotisme de la terre (mars 1958)
76te à la mode du temps et ne semble pas prévoir un changement de l’homme même. Avec la science-fiction des bons auteurs récents, un
62 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
77us banales de l’amour : dans l’attrait lié à tout changement, à tout travesti, comme dans l’importance de l’unisson et de la répét
63 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
78lice, d’un éclat de voix sardonique ou d’un subit changement de sujet. Après tout, n’était-ce pas ce que j’attendais ? Il parlait
64 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
79uquel il a travaillé, sera réalisé à la faveur du changement d’administration à Washington et grâce aux efforts de l’ambassadeur D
65 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
80par excellence, et s’épuise à s’en libérer par le changement de l’excitation, par le défi perpétuel aux attachements. C’est la lib
66 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
81st heureux que dans l’instant, la nouveauté et le changement, et qu’il n’a jamais souhaité mieux. « Le croire malheureux parce qu’
82 réfuter. Atteindre à la vraie liberté suppose un changement intérieur — instantané comme dans la conversion chrétienne et l’illum
67 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — Présence des mythes et leurs pouvoir dans divers ordres
83oire Don Juan s’il a le goût de la facilité et du changement ; ou Tristan s’il se sent plus doué pour le malheur d’amour, ou la fi
68 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Nouvelles métamorphoses de Tristan
84us banales de l’amour : dans l’attrait lié à tout changement, à tout travesti, comme dans l’importance de l’unisson et de la répét
69 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Don Juan
85u mauvais.) C’est que le désir de nouveauté et de changement perpétuel, dès que l’esprit insatiable l’excite, devient une menace p
70 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
86st heureux que dans l’instant, la nouveauté et le changement, et qu’il n’a jamais souhaité mieux. « Le croire malheureux parce qu’
87 réfuter. Atteindre à la vraie liberté suppose un changement intérieur — instantané comme dans la conversion chrétienne et l’illum
71 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Deuxième partie — Rudolf Kassner et la grandeur humaine
88lice, d’un éclat de voix sardonique ou d’un subit changement de sujet. Après tout, n’était-ce pas ce que j’attendais ? Il parlait
72 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Deuxième partie — La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
89par excellence, et s’épuise à s’en libérer par le changement de l’excitation, par le défi perpétuel aux attachements. C’est la lib
73 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère)
90plie. Déjà apparaissait la Crète ; par un nouveau changement, Zeus reprenait sa figure ; il détacha la ceinture d’Europé ; les Heu
91ge de l’empire vient d’être consommé — on note un changement bien typique dans les formules des panégyristes. Au lieu de regnum Eu
74 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — Premiers plans d’union
92es voisins ? Ô vicissitudes de la fortune, que de changements vous apportez aux empires ! Avec quelle rapidité se transforment les
93ent les puissances ! Quelle est la cause d’un tel changement et d’une telle ruine ? Il n’est pas facile de la discerner, parce que
75 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
94; la guerre est notre destin sur terre, et si des changements et révolutions extraordinaires ne viennent pas conjurer ce mauvais so
76 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — Synthèses historico-philosophiques (I)
95cles qui ont passé sur ces peuples, si grands les changements qui auraient dû s’opérer ou qui se sont réellement opérés à l’intérie
96ite de tant de nouvelles situations, par suite du changement de religion et de langue, de l’acquisition de nouveaux arts, de nouve
77 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — Synthèses historico-philosophiques (II)
97ique qui pût résister à la longue au manque et au changement de tendance. Les parlements, les états généraux, les droits civils et
78 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — Un idéal de compensation : les États-Unis d’Europe
98 de choses présent. Tertium non datur… Si un tel changement s’accomplissait, on pourrait sérieusement envisager la possibilité d’
79 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique
99qu’elle garde ses possibilités et qu’à travers le changement de situations, puisant à sa source, elle déploie sans cesse à nouveau
100istoire. Notre histoire n’est pas faite de simple changement, de la chute et du rétablissement d’une idée éternelle ; elle ne raco
101s valeurs traditionnelles, tout en s’adaptant aux changements du moment. La culture européenne s’est soumise à l’épreuve sans fin q
102ions. Or l’Europe et les nations sont sujettes au changement. … même le nationalisme fut international, et les conflits de l’impér
103er lie étroitement celui de la continuité dans le changement321 qui est sa traduction dans le temps, et il rejoint ainsi notre plu
104: Une continuité aussi essentielle soutenant des changements aussi radicaux, voilà ce dont nulle autre région ou culture ne fourni
105loppement explosif, comme au travers des profonds changements qui l’ont précédé, l’Europe a réussi à préserver une identité continu
106te de personnalité historique. Continuité dans le changement, unité dans la diversité, semblent bien être (comme les quatre élémen
107ent, d’une culture européenne. La continuité sans changement caractérise quelques-unes des plus hautes civilisations de l’Asie ; l
108unes des plus hautes civilisations de l’Asie ; le changement mais sans conscience profonde d’une continuité enracinée dans le pass
80 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
109us risques, un certain sens de l’identité dans le changement, voilà peut-être le secret dernier que détient l’Europe dans le monde
81 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
110s, mais le monde a changé, et l’on s’adapte à ces changements, loin de s’accrocher aux recettes du passé (sauf en politique étrangè
82 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — Les institutions et la vie politique
111États-Unis, le veto présidentiel et les fréquents changements de ministres choisis ou renvoyés par le chef de l’État. Il en résulte
83 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — Interaction de l’économique et du politique
112eur dangereuse irrégularité, leurs trop fréquents changements de largeur et de qualité, chaque fois que l’on passe d’une commune à
84 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
113s, mais le monde a changé, et l’on s’adapte à ses changements, loin de s’accrocher aux recettes du passé (sauf en politique étrangè
85 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
114ins anglais contemporains : « Continuité dans les changements, unité dans la diversité, semblent bien être les constituantes d’une
86 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
115régional opposé au stato-national. Et d’abord, un changement dans le vocabulaire — tout commence toujours par là. Voici une défini
87 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
116Un et du Divers, ou encore de la permanence et du changement. Parallèlement se constituaient les premières définitions de l’homme
88 1970, Le Cheminement des esprits. Diagnostics de la culture — L’Europe contestée par elle-même
117ontinent dans une perspective mondiale, révèle un changement plus frappant encore. En 1900, l’Europe régnait sur la planète, comme
89 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Éducation, civisme et culture
118ins anglais contemporains : « Continuité dans les changements, unité dans la diversité, semblent bien être les constituantes d’une
90 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
119ins) les conceptions primitivement chrétiennes du changement brusque, du renouvellement possible de toutes choses ; et aussi de la
120e dans les Écoles Normales. Aussi longtemps qu’un changement d’orientation antinationaliste et pro-européen ne s’y sera pas produi
121 petit bonheur est à jamais disparue. Quel énorme changement ! La religion du travail forcé, forme matérialiste du nationalisme,
91 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
122Un et du Divers, ou encore de la permanence et du changement. Parallèlement se constituaient les premières définitions de l’homme
92 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
123cepts et de catégories politiques. Et d’abord, un changement dans le vocabulaire — car tout commence toujours par là. Voici une dé
93 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
124de révolution sur fond de néant.) Seul un certain changement des structures étatiques peut permettre aux revendications fondamenta
94 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
125Un et du Divers, ou encore de la permanence et du changement. Parallèlement se constituaient les premières définitions de l’homme
95 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
126ontière unique, c’est la disparité des rythmes de changement auxquels obéissent les réalités susceptibles de définir des régions :
127iques, commerciaux, financiers, etc. Le rythme de changement des régions ethniques est millénaire ; celui des régions économiques
96 1972, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut dénationaliser l’enseignement [Entretien] (8 décembre 1972)
128tend généralement par ce terme : une mutation, un changement brusque et radical, qui permette de repartir sur des bases entièremen
97 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
129cieux. Anticipant et préparant comme à tâtons des changements aussi peu prévisibles que les chefs-d’œuvre des arts à venir, avançon
98 1973, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Denis de Rougemont, l’amour et l’Europe » (3-4 mars 1973)
130: « Trente-cinq ans plus tard, il y a sûrement un changement. Les autres sources de malheur sont réduites en Occident, et la propo
99 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Les grandes béances de l’histoire (printemps 1974)
131, on s’accorde de plus en plus à penser que, sans changements majeurs de ce modèle, on n’aboutira pas à des solutions valables ». E
100 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). II. Strasbourg : la deuxième Table ronde du Conseil de l’Europe (« Promesses du xxe siècle »
132ropéens dans leur désir presque contradictoire de changement et de sécurité, de justice sociale et de liberté individuelle ; de so
133ci dit pour désigner par un symbole la nature des changements survenus dans notre approche du phénomène européen, reconnaissons qu’
134 manipulant les gènes et capable de provoquer des changements de personnalité « à la demande », c’est-à-dire selon les normes du po