1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Hugh Walpole, La Cité secrète (décembre 1929)
1 parti que peut tirer le nouveau romantisme de ce chaos. Salmon a même tenté d’en écrire l’épopée dans Prikaz, cette traducti
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
2 On se complaît à répéter que nous vivons dans le chaos des idées et des doctrines, et qu’il n’existe pas d’esprit du siècle,
3ries morales et immorales, tous les paradoxes, le chaos, etc. — Certes, aucune époque ne fut à la fois plus morale et plus im
3 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
4pu soupçonner des profondeurs; mais déjà c’est le chaos. Mon corps et moi, le livre si poignant de René Crevel, est la démon
4 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
5té aux arguments de « droit » qui autorisèrent ce chaos. Il lui reste sa foi en la grandeur éternelle de la Hongrie — intempo
5 1932, Le Paysan du Danube. Le Paysan du Danube — Voyage en Hongrie
6té aux arguments de « droit » qui autorisèrent ce chaos. Il lui reste sa foi en la grandeur éternelle de la Hongrie — intempo
6 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du socialisme au fascisme (novembre 1936)
7le de tirer quelques conclusions claires d’un tel chaos d’échecs ? Peut-être, — et même d’assez inattendues, aux yeux des soc
7 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Fatalités du rationalisme bourgeois
8métrique, cette manière de passer au travers d’un chaos sombre ou d’un subtil réseau spirituel, sans remarquer la différence.
8 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
9de la séparation des eaux et de la terre, dans un chaos brillant d’où montent des vapeurs d’aube d’été. « Un vrai temps de Pâ
9 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au dossier d’une vieille querelle (novembre 1937)
10t bel et bien risquée et se risque encore dans le chaos, et qu’elle a su y prévaloir sur quelques points. On ne voit pas bien
10 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Chançay (mars 1937)
11ien avant. Créer, c’est imposer une forme à… Au « chaos » ? À la « nature » ? À un « donné » inorganique ? Là-dessus s’engage
11 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
12iscussion dévia bientôt vers le fascisme. Un beau chaos de partis pris, d’erreurs de faits et de formules électorales ! Je de
13de la séparation des eaux et de la terre, dans un chaos brillant d’où montent des vapeurs d’aube d’été. « Un vrai temps de Pâ
12 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Billet d’aller et retour (décembre 1939)
14riques et de verreries. C’est Rotterdam. C’est le chaos d’une Renaissance américanisée ! Le train passe au-dessus des ports,
13 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
15pparaît comme une délivrance, une victoire sur le chaos panique. Mais cette victoire, lorsqu’elle est trop complète, lorsqu’e
14 1942, La Part du Diable (1982). L’Incognito et la révélation
16duit à la folie par la porte de l’incohérence. Le chaos où nous sommes en témoigne. Et la grande explosion de l’irrationalism
15 1944, Les Personnes du drame. Une maladie de la personne — Le Romantisme allemand
17pparaît comme une délivrance, une victoire sur le chaos panique. Mais cette victoire, lorsqu’elle est trop complète laisse l’
16 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
18l se pourrait que cette exigence, surgissant d’un chaos matériel et spirituel, présente à nouveau l’apparence d’un fascisme c
19laborer à la création d’un ordre culturel dans le chaos de demain ? Nous proposons une réponse simple. Les Églises pourront a
17 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Beekman Place (octobre 1946)
20hée d’asphalte et de brique jaune et rose dans un chaos géométrique, c’est bien New York… Si je me retourne un peu sur ma ter
18 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
21 l’Europe et le monde de demain qu’une période de chaos étatisé ; je ne dis même pas de « révolution ». Car pour qu’une révol
19 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
22hée d’asphalte et de brique jaune et rose dans un chaos géométrique, c’est bien New York… Si je me retourne un peu sur ma ter
20 1946, Journal des deux Mondes. Puisque je suis un militaire…
23riques et de verreries. C’est Rotterdam. C’est le chaos d’une Renaissance américanisée ! Le train passe au-dessus des ports,
21 1946, Journal des deux Mondes. L’Amérique en guerre
24hée d’asphalte et de brique jaune et rose dans un chaos géométrique, c’est bien New York… Si je me retourne un peu sur ma ter
22 1946, Journal des deux Mondes. Le mauvais temps qui vient
25: le fond de la réalité n’est pas l’ordre mais le chaos. Voilà qui étonne encore trop de braves gens, nés dans un monde où pr
26auront su, pour leur compte, s’équilibrer dans le chaos, aussi loin d’ignorer son étendue que de céder à ses vertiges. FIN
23 1946, Lettres sur la bombe atomique. L’État-nation
27s beaux yeux… Rassurez-vous. Je n’appelle pas le chaos. Je cherche un moyen de l’éviter, ou plutôt d’en sortir un peu, car n
24 1948, Suite neuchâteloise. III
28étail suivant… servira peut-être à débrouiller ce chaos. » Passons le détail, qui tient deux pages. Coxe en conclut, non sans
25 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, n’oubliez pas l’exemple de la Suisse (3 octobre 1950)
29te « chimère ». Le bon sens dénonçait l’invivable chaos entretenu par les barrières douanières. La routine rétorquait, chiffr
26 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Lettre aux députés européens (15 août 1950)
30te « chimère ». Le bon sens dénonçait l’invivable chaos entretenu par les barrières douanières. La routine rétorquait, chiffr
27 1950, Lettres aux députés européens. Première lettre
31te « chimère ». Le bon sens dénonçait l’invivable chaos entretenu par les barrières douanières. La routine rétorquait, chiffr
28 1952, Preuves, articles (1951–1968). « L’Œuvre du xxᵉ siècle » : une réponse, ou une question ? (mai 1952)
32nctions irrémédiables, de divorce, allant vers le chaos et vers la décadence ? Ou bien dans un système de tensions créatrices
29 1953, La Confédération helvétique. Institutions et aspirations économiques
33 nous permettre des recoupements intéressants. Le chaos monétaire actuel empêche de comparer avec précision les gains et leur
30 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
34poque ». Nous avons l’impression de vivre dans un chaos sans cesse croissant, dans un maquis de contradictions morales, intel
31 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
35ées, le Brahma meurt, l’univers retourne au grand Chaos pour une durée égale, puis un autre Brahma inaugure une ère nouvelle,
32 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — L’expérience du temps historique
36ées, le Brahma meurt, l’univers retourne au grand Chaos pour une durée égale, puis un autre Brahma inaugure une ère nouvelle,
33 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — Les ambivalences du progrès
37otions : le Progrès linéaire, continu, partant du chaos primitif pour se diriger sans relâche vers l’ordre et la justice tota
38poque ». Nous avons l’impression de vivre dans un chaos sans cesse croissant, dans un maquis de contradictions morales, intel
39usé le maximum de désordre sanglant et aggravé le chaos mondial. Pourtant, les différents fascismes et le communisme stalinie
34 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la prétendue décadence de l’Occident (avril 1958)
40raiment acculée à la ruine et penchant au bord du chaos. Elles supposent, par leur succès même et du seul fait qu’on les publ
41 cure. Or nos produits sans nos valeurs créent du chaos, bouleversent les métabolismes culturels, et sont capables de détruir
35 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Comment définir l’Europe ?
42nnées. Puis il meurt. L’univers retourne alors au chaos, jusqu’à ce qu’un autre Brahma inaugure une ère nouvelle, et tout rec
36 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). … Et dona ferentes (Remarques sur la diffusion inégale de nos valeurs et de nos produits)
43antes, des malentendus pathétiques, une menace de chaos sans précédent. Un intellectuel indonésien me dit un jour : « Vous au
37 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
44rentrer en France, pour se voir engloutie dans le chaos de la débâcle de juin. Anglais et Polonais de Londres ont perdu sa tr
38 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
45ée et comme capturée dans les mille recoins de ce chaos de rochers près de Gênes, où je vivais tout seul, en une familière in
39 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
46ée et comme capturée dans les mille recoins de ce chaos de rochers près de Gênes, où je vivais tout seul, en une familière in
40 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère)
47plique : Erebos, en mythologie, c’est le fils du Chaos et le frère de la Nuit. Le Chaos — l’Abîme, selon la Théogonie d’Hési
48c’est le fils du Chaos et le frère de la Nuit. Le Chaos — l’Abîme, selon la Théogonie d’Hésiode — engendra donc la Nuit. Et l
41 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — Premiers plans d’union
49eté absolue des États, qui ne saurait mener qu’au chaos. Une monarchie unique, ordonnant (mais sans l’uniformiser) une Sociét
42 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — De l’harmonie entre les nations libérées à l’anarchie des États souverains
50e plus ; l’Allemagne aujourd’hui n’est plus qu’un chaos. C’est vous dire, messieurs, qu’à l’influence de la Russie, qui s’éte
43 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — De l’historisme au pessimisme
51les valeurs dures, nettes, sans mélange. Quant au chaos moderne, il nous conduit au pire, mais il se peut que « l’esprit fini
52e tous côtés, nous sommes nous-mêmes une sorte de chaos ; enfin « l’esprit », je le répète, finit par y trouver son profit. P
44 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — « Tout s’est senti périr »
53quête de l’idée sur les puissances extérieures du chaos et sur l’instinct où ces puissances se sont réfugiées avec leur rancu
54isit, aux débuts du xxe siècle, jusqu’au bord du chaos et à des dissensions entre les hommes menaçant de détruire toute soci
45 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — Crépuscule ou nouvelle aurore ?
55es prophètes de la décadence et des bacchantes du chaos, des chauvinistes et des cosmopolites, des adorateurs de l’instant et
46 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique
56r la volonté, essaye de mettre de l’ordre dans ce chaos initial ; tandis qu’enfin une troisième phase, régie par un équilibre
47 1965, La Vie protestante, articles (1938–1978). « Que signifie pour vous la formule célèbre ‟Ecclesia reformata semper reformanda” ? » (29 octobre 1965)
57n m’atteint tandis que je m’efforce d’ordonner un chaos de notes d’âges très divers en vue d’un livre sur le protestantisme,
48 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — Les institutions et la vie politique
58de libertés communales très réelles mais aussi de chaos politique, de bagarres confessionnelles, et de participation à des gu
49 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
59rose et dorée. Il nous les montre à bout portant, chaos de surfaces éclatantes et impérieusement stylisées par une sorte de l
50 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
60uropéenne, sa justesse, sa mesure conquise sur le chaos de la masse indistincte autant que sur l’anarchie des individus isolé
51 1970, Le Cheminement des esprits. Diagnostics de la culture — Préface à « L’Œuvre du xxe siècle »
61nctions irrémédiables, de divorce, allant vers le chaos et vers la décadence ? Ou bien dans un système de tensions créatrices
52 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Le rôle de la recherche en Europe
62poque ». Nous avons l’impression de vivre dans un chaos sans cesse croissant, dans un maquis de contradictions morales, intel
53 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Culture et technique en Europe et dans le monde
63mêmes désintéressés, ne créeront outre mer que le chaos, et n’engendreront que la haine. 4. L’économie occidentale, qui sait
54 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
64ds d’années, puis meurt, et l’univers retourne au chaos, jusqu’à ce qu’un autre Brahma inaugure une ère nouvelle. Chaque ère
55 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
65uropéenne, sa justesse, sa mesure conquise sur le chaos de la masse indistincte autant que sur l’anarchie des individus isolé
56 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
66sa traduction collective en « régimes d’ordre ». Chaos social quadrillé par la police, ou régions fédérées à l’échelle de l’
57 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
67uropéenne, sa justesse, sa mesure conquise sur le chaos de la masse indistincte autant que sur l’anarchie des individus isolé
58 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi des régions ? (printemps-été 1975)
68’aujourd’hui — qui, sinon, finira bientôt dans le chaos de la délinquance universelle. Car, au-delà des réalités locales et d
59 1977, L’Avenir est notre affaire. Système de la crise — La religion de la croissance
69nateur. Mais, à l’intérieur de ce parti, c’est un chaos, que reflète fidèlement l’incohérence de cette civilisation : nulle e
60 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — Que tout appelle les Régions
70autorités ont capitulé depuis longtemps devant ce chaos. » Et plus loin : « L’État n’a pas encore réussi à obtenir des intére
61 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — L’autogestion politique
71e généreux, mais nous mènerait à l’anarchie et au chaos. La critique systématique de l’Autorité, de l’establishment, la conte
72-on, de créer un vide, et de nous pousser vers le chaos, en déconsidérant ce qui existe vaille que vaille, et qui a le mérite
62 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — Stratégie
73 Baltes et au Caucase… Balkanisation de l’Europe, chaos en Ukraine…   3. Mais s’il est vrai qu’en dernière analyse, l’avenir
63 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Les Régions
74s voient dans une Europe des Régions un retour au chaos ou, ce qui leur paraît pire encore, à la féodalité (dont ils ignorent
75politiques, et les violences qui en résultent. Le chaos le plus grave est celui qu’amène la guerre. Or il n’est pas niable qu