1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1de Homburg lui a fait cadeau d’un piano dont il a coupé les cordes, mais pas toutes, en sorte que plusieurs touches sonnent e
2 1926, Articles divers (1924–1930). L’Atmosphère d’Aubonne : 22-25 mars 1926 (mai 1926)
2e en pleine forêt, où Henriod debout sur un tronc coupé n’eut pas trop de toute sa souplesse pour maintenir l’équilibre des d
3 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
3 table, dans un espace bizarrement lumineux où se coupent des plans transparents, cellule de quelque palais de glaces en miniat
4 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Bernard Barbey, La Maladère (février 1927)
4aîche dans le vent. Et dans la Maladère, un arbre coupé découvrant le manoir perdu, des fumées sur un paysage d’hiver et soud
5 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Quatre incidents (avril 1927)
5erte et des accords échappés tombaient, les ailes coupées. Puis le silence se reprit à ses songes désolés. Autre suicide ou
6 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). L’ordre social. Le Libéralisme. L’inspiration (novembre 1929)
6cette accusation, comment ne point céder : il fit couper ses ailes. On le félicita de son retour à l’état normal, qui est péde
7 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
7es rudimentaires, cette odeur de bois fraîchement coupé que dégagent certaines œuvres récentes des écrivains de l’URSS, je ne
8 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Querelles de famille, par Georges Duhamel (mai 1932)
8it-il atteint si M. Duhamel, visiblement gêné, ne coupait lui-même ses effets en terminant la plupart de ses traits sur quelque
9 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Cahier de revendications [Présentation] (décembre 1932)
9ut ce qu’un homme peut aimer et vouloir se trouve coupé de son origine vivante, flétri, dénaturé, inverti, saboté. Des groupe
10 1932, Présence, articles (1932–1946). Cause commune (avril-juin 1932)
10ut ce qu’un homme peut aimer et vouloir se trouve coupé de son origine vivante, flétri, dénaturé, inverti, saboté. La Révolut
11 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — La Tour de Hölderlin
11de Homburg lui a fait cadeau d’un piano dont il a coupé les cordes, mais pas toutes, en sorte que plusieurs touches sonnent e
12 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Châteaux en Prusse
12s leur propre patrie depuis la chute de Bismarck, coupées de tous liens politiques avec une Europe bourgeoise, résignée à laiss
13 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
13ît plus ni le travail ni le loisir depuis qu’il a coupé leurs liens vivants. Nous le voyons lourdement se débattre dans une a
14 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
14e, justiciable de la statistique, qu’on puisse en couper (ou en remettre si l’on est en URSS) selon les seules nécessités inte
15 1933, Le Semeur, articles (1933–1949). Humanisme et christianisme (mars 1933)
15t pas front à front sur le même plan, mais qui se coupent perpendiculairement. Chez les chrétiens, volonté de se soumettre à ce
16 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
16es bourreaux pantois, qui se refusent dignement à couper une tête pareille. Enfin, le chat disparaît complètement. Mais à cert
17 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
17ture n’est pas l’ordre. Elle peut tuer les bêtes, couper les arbres et peupler les déserts ; sur le principe animateur des cho
18 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Éditorial (juillet 1934)
18si grands sujets, force nous est de condenser, de couper court à des développements qui parfois mettraient de l’aise dans nos
19 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). D’un humour romand (24 février 1934)
19 que donnerait l’usage d’un style savant et poli, coupé de « véhémences nobles » et de trivialités qualifiées, et vous aurez
20 1934, Politique de la Personne (1946). Idoles — Humanisme et christianisme
20t pas front à front sur le même plan, mais qui se coupent perpendiculairement. Chez les chrétiens, volonté de se soumettre à ce
21 1934, Politique de la Personne (1946). Problèmes de la révolution personnaliste — D’un Cahier de revendications
21ut ce qu’un homme peut aimer et vouloir se trouve coupé de son origine vivante, flétri, dénaturé, inverti, saboté. Des groupe
22 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — Liberté ou chômage ?
22e, justiciable de la statistique, qu’on puisse en couper (ou en remettre si l’on est en URSS) selon les seules nécessités inte
23 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — Loisir ou temps vide ?
23ît plus ni le travail ni le loisir depuis qu’il a coupé leurs liens vivants. Nous le voyons se débattre dans une amère contra
24 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
24odème, et moi j’étais devant Celui… Celui qui m’a coupé la parole, durement : « En vérité, en vérité, je te le dis ! »… Ô mes
25 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
25 joues creuses, une barbiche pointue et un profil coupant ? N’est-ce pas assez pour juger son système ? Ne sait-on pas que les
26ur qui s’accommode des plus savoureux contrastes, coupant court aux élans de pure rhétorique, cet accent dont un romantisme tou
26 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Paracelse, par Frédéric Gundolf (septembre 1935)
27ui conseilla de se faire enterrer pour une année, coupé en petits morceaux, dans du crottin de cheval, et de faire subir à so
27 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Lawrence et Brett par Dorothy Brett ; Matinées mexicaines suivi de Pansies (poèmes), par D. H. Lawrence (octobre 1935)
28 des Lawrence, leur humeur rageuse, faut-il dire, coupée d’accès de malice saugrenue. Les Pansies confirment d’ailleurs ce que
28 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
29réation, et à la régler, étant de par son origine coupé des sources mêmes de toute création culturelle, qui jaillissent de la
29 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Leçon des dictatures
30réation, et à la régler, étant de par son origine coupé des sources mêmes de toute création culturelle : la personne, l’avent
30 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — La pensée prolétarisée
31nt que les moyens politiques ne prétendent pas le couper des origines et des fins spirituelles où réside cette liberté. Mais q
31 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
32ne hernie ; sa femme aussi, prétextant sa jambe « coupée ». (Bonne occasion pourtant de la décrocher un peu pour toucher davan
32 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
33âtaigniers. On y accède par une rampe monumentale coupée régulièrement de marches nobles. La rampe conduit à une vaste terrass
33 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une idée de Law (janvier 1937)
34e préparait à conquérir : c’était là proprement « couper l’herbe sous les pieds » à la guerre. Mais le geste du capitaliste, q
34 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
35 de celles que les gens de l’île mangent (ils les coupent dans la longueur et les conservent pour l’hiver). Vilaine bête à pein
35 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
36ants témoignages de laisser-aller. Le courant est coupé, le grand courant lyrique de l’époque qui donnait un sens à nos geste
37e, et sa dame fait le petit appoint. Elle s’est « coupé » la jambe, cela fait bien cinq ans déjà, et « touche » pour cette ja
38âtaigniers. On y accède par une rampe monumentale coupée régulièrement de marches nobles. La rampe conduit à une vaste terrass
36 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. L’été parisien
39ne sont même plus en musique : c’est du « parlé » coupé de fioritures rapides comme des « n’est-ce pas ». Soir du 14 juill
40ussi à ouvrir le livre que je portais, et j’avais coupé quelques pages avec mon ticket. Je tombai sur ce précepte du Bienheur
37 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
41isante, aimable et « profonde », mais à tel point coupée de la vie « grossière » des masses qu’elle n’a pas résisté un seul jo
38 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Les origines religieuses du mythe
42 comme le chant de la lyre, si seulement vous lui coupez la queue75 (Marcabru.) Chasteté délivre de la tyrannie du désir en p
39 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe dans la littérature
43reine de l’Île inaccessible » ne va pas lui faire couper le cou. Mais tout finit, en général, par un mariage, prévu dès la pre
40 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe contre le mariage
44 de cet ordre n’est pas un accident. Tenter de la couper, comme on le fait d’une fièvre, serait bien moins la guérir que nous
41 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
45uand soudain la route normale se trouve barrée ou coupée par un précipice, nous voici piteusement indignés. Pourtant le précip
42 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). New York alpestre (14 février 1941)
46 et deux cent cinquante rues de quatre kilomètres coupant les avenues à angle droit. Au milieu, un parc de dix kilomètres carré
43 1942, La Part du Diable (1982). L’Incognito et la révélation
47le Royaume où l’intention de Dieu règne absolue. (Coupez la communication, le courant « tombe ».) Il est devenu le messager de
48soi, et comme il n’est qu’un esprit pur, une fois coupé de la source de l’Esprit, il est devenu le messager du Néant et de se
44 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Kierkegaard
49-dessus des bourreaux indignés, qui se refusent à couper une tête pareille. Enfin le Chat disparaît complètement. Mais à certa
45 1944, Les Personnes du drame. Sincérité et authenticité — Le Journal d’André Gide
50ar cent pages du Journal. Je n’oublie pas qu’il a coupé les morceaux trop « écrits » à son gré. Mais ce qui reste ne saurait
46 1944, Les Personnes du drame. Sincérité et authenticité — Vues sur Ramuz
51es rudimentaires, cette odeur de bois fraîchement coupé que dégageaient les premières œuvres des écrivains de l’URSS, je ne l
47 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Hollywood n’a plus d’idées (13 décembre 1945)
52ventions étonnantes. Le rythme est cahotant, trop coupé, mais quand il s’établit sur une ou deux séquences, comme il entraîne
48 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un climat tempéré (22 août 1945)
53t les salles réfrigérées où l’on entre le souffle coupé et d’où l’on ressort avec un rhume. La semaine dernière, il gelait pr
49 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
54s’en trouvera appauvrie et désorientée. Elle sera coupée de ses racines. Car toute la culture occidentale est née de la théolo
50 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Beekman Place (octobre 1946)
55an — qui à la fois ne portent pas de numéro et ne coupent point les avenues à angle droit. Hors-série, modèle de grand luxe, el
51 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
56ion sacrée, au terme de négociations dramatiques, coupées de pathétiques interventions des vieux chefs, et de bouillantes inter
57aver, à boire du lait, à être à l’heure, à ne pas couper les files par principe, à observer les règles du jeu dans la mesure o
52 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Pour la suppression des visas (23 avril 1946)
58 Il a perdu son aura dramatique. Plus question de couper les ponts, de brûler ses pénates, et autres rites attestant devant le
53 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
59 autant que doctrinales. La guerre de Sécession a coupé en deux groupes, Sud et Nord, la plupart des grandes confessions. Ces
54 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
60d’un grand building — et deux cent cinquante rues coupant les avenues à angle droit : autant d’étages. Au milieu, Central Park,
61ans une plaine de marécages et de roseaux géants, coupée de canaux et de digues, enjambée par les arches de fer d’un pont à n’
62 — qui, à la fois, ne portent pas de numéro et ne coupent point les avenues à angle droit. Hors série, modèle de grand luxe, el
55 1946, Journal des deux Mondes. Journal d’attente
63ns ensemble quelques choux-fleurs — « N’allez pas couper les petites feuilles ! Il faut les cuire avec, c’est succulent ! » — 
56 1946, Journal des deux Mondes. Anecdotes et aphorismes
64sieurs, indiqués avec précision. Forcer la porte, couper les fils de téléphone, prendre le type, ramasser les papiers… La Léga
57 1946, Journal des deux Mondes. La route de Lisbonne
65 le port, un petit bateau de guerre coulé à quai, coupé en deux par une bombe et couvert d’une rouille éclatante. Mon fils, â
58 1946, Journal des deux Mondes. Premiers contacts avec le nouveau monde
66d’un grand building — et deux cent cinquante rues coupant les avenues à angle droit : autant d’étages. Au milieu, Central Park,
67ans une plaine de marécages et de roseaux géants, coupée de canaux et de digues, enjambée par les arches de fer d’un pont à n’
68rappelle le vieux débat sur les livres qu’il faut couper et ceux que l’on vous vend rognés à la machine, dans tous les pays no
69o de Nicée, chanté par un chœur anglican, se voit coupé avant le Saint-Esprit par la publicité d’un laxatif. Décembre 1940
59 1946, Journal des deux Mondes. Voyage en Argentine
70 des visages. Le dernier fil, tes paupières l’ont coupé en s’abaissant sur des yeux bleus dont je cherchais encore l’adieu pa
71de mon enfance. On nous y montre des maisonnettes coupées en deux du faîte au sol, les moitiés restant séparées par un espace d
72 pouvais m’en éloigner. C’est un marécage infini, coupé de rivières et d’îlots, et les oiseaux par milliers s’y rassemblent.
60 1946, Journal des deux Mondes. Solitudes et amitiés
73t les salles réfrigérées où l’on entre le souffle coupé et d’où l’on ressort avec un rhume. La semaine dernière, il gelait pr
61 1946, Journal des deux Mondes. L’Amérique en guerre
74an — qui à la fois ne portent pas de numéro et ne coupent point les avenues à angle droit. Hors série, modèle de grand luxe, el
62 1946, Journal des deux Mondes. Journal d’un retour
75 Il a perdu son aura dramatique. Plus question de couper les ponts, de brûler ses pénates, et autres rites attestant devant le
63 1946, Lettres sur la bombe atomique. La guerre est morte
76ral de la population. Rien de plus malsain que de couper court à un élan de soulagement collectif, après des années de discipl
64 1946, Lettres sur la bombe atomique. Utopies
77 siècle, n’est qu’un immense complot mondial pour couper nos racines paysannes ? La machine à vapeur, la concentration urbaine
65 1946, Politique de la Personne (1946). Préface pour l’édition de 1946
78je ne l’ai guère modifié. (Quelques pages ont été coupées, parce qu’elles contenaient trop d’allusions à des incidents oubliés 
66 1947, Vivre en Amérique. Vie culturelle et religieuse
79ventions étonnantes. Le rythme est cahotant, trop coupé, mais quand il s’établit sur une ou deux séquences, comme il entraîne
80 autant que doctrinales. La Guerre de Sécession a coupé en deux groupes, Sud et Nord, la plupart des grandes confessions.. Ce
67 1947, Vivre en Amérique. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
81nt, par voie de fait s’il est besoin, à ne jamais couper une file. C’est vulgaire. Ce n’est pas démocratique. (Soulignons fort
82ion sacrée, au terme de négociations dramatiques, coupées de pathétiques interventions des vieux chefs, et de bouillantes inter
83aver, à boire du lait, à être à l’heure, à ne pas couper les files par principe, à observer les règles du jeu dans la mesure o
68 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
84ne homme ». En phrases lentes et difficultueuses, coupées de silences et de reniflements, il se met à parler sur « le drame de
69 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
85 moment de claquer les portières, leur petit bras coupé au coude. On retient la portière qui allait briser cela, on leur jett
70 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
86açons d’être et de sentir du Flamand des plaines, coupé de la mer par les grandes dunes et n’ayant d’horizon qu’en profondeur
87u-delà de Sion il est de langue germanique. On le couperait en deux ? Merci, mais les Valaisans donneraient à on quelque fil à re
71 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
88 guérison soudaine d’un coup de baguette magique. Couper ces fièvres aurait un effet dévastant : ne serait-ce pas nous vider d
72 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
89t laid, uniforme et abstrait, haletant et minuté, coupé des cycles naturels et de la poésie des Géorgiques. Ou bien encore on
73 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur Suez et ses environs historiques (octobre 1956)
90permanents le despotisme et l’immobilité, parfois coupée d’accès de nomadisme stériles ou destructeurs. Au contraire, la polit
91 des Portugais, proposèrent au Soudan d’Égypte de couper l’isthme de Suez à leurs dépens. Ils eussent par cette entreprise con
92mpire soviétique russo-chinois le reste de l’Asie coupée de l’Occident… On conçoit qu’en présence d’une option de cet ordre, C
93» est encore faible, s’il crie fort. Mais il peut couper les pipe-lines : il tient donc sous sa dépendance l’une des sources p
74 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
94grande distance par radio. Une particule de chair coupée et aussitôt recollée continue à vivre. On pourrait donc envoyer un co
75 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
95truit et le renouvelle. Et, si l’on rêve un monde coupé du transcendant, on évacue du même mouvement désespéré toute justific
76 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (II) (avril 1957)
96 Mais elle signifierait alors la fin de l’Europe. Couper l’Europe en tranches pour plaire aux Soviétiques et rassurer peut-êtr
77 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le crépuscule d’un régime (octobre 1957)
97 la condamne pas ! Je la crois dépassée. On va me couper la tête, mais cela ne résoudra rien. Voulez-vous que je devienne bien
78 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Première partie. La Voie et l’Aventure — Où les voies se séparent
98erxès, irrité, fait mettre à mort ce seul fils et couper le corps en deux moitiés dans le sens de la longueur. Et entre ces de
99ées se trouveront les quatre frères et le père du coupé en deux. Ce qui manque ici, c’est l’idée grecque de mesure et, en lia
79 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — La spire et l’axe
100mp d’action au moins potentiel, dont il se trouve coupé par l’Océan désert, Robinson ne peut pas jouir vraiment de la liberté
101e liberté au moins potentielle, dont il se trouve coupé par le seul fait que l’idée de liberté est liée dans son esprit à l’i
80 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — Le Château aventureux
102 guérison soudaine d’un coup de baguette magique. Couper ces fièvres aurait un effet dévastant : ne serait-ce pas nous vider d
81 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — L’expérience du temps historique
103ruit et le renouvelle. Et si l’on rêve d’un monde coupé du transcendant, on évacue du même mouvement désespéré toute justific
82 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — L’aventure technique
104t laid, uniforme et abstrait, haletant et minuté, coupé des cycles naturels et de la poésie des Géorgiques. Ou bien encore o
83 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
105me cordon douanier. (D’où le bassin Ruhr-Lorraine coupé par le milieu, sous prétexte qu’à la surface, on parle français d’un
84 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le vocabulaire politique des Français (novembre 1958)
106part de ce 20 % dont on ne veut à aucun prix être coupé, sont les électeurs communistes, soutenus dans le cas présent par que
85 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
107 la France et réconforté le peuple allemand en le coupant en deux tronçons. J’eusse peut-être applaudi votre article au début
86 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
108e sur le sens authentique de ce mot. Disons, pour couper court à de longs développements, que ceux-là seuls qui se font de la
87 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
109ion à deux reprises, creuser sous les roues, puis couper les freins. L’appareil ne put décoller qu’après une heure et vingt mi
88 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
110ne homme ». En phrases lentes et difficultueuses, coupées de silences et de reniflements, il se met à parler du « drame de sa v
89 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Deuxième partie — Rudolf Kassner et la grandeur humaine
111e sur le sens authentique de ce mot. Disons, pour couper court à de longs développements, que ceux-là seuls qui se font de la
90 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Deuxième partie — L’amour même
112’Intellectuel, au mauvais sens, est celui qui est coupé de l’âme, ou ne sait qu’en faire et la nie.) Conception de l’amour :
91 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère)
113tales qui ornent les prairies au printemps. Elles coupaient ensuite, luttant à qui en couperait le plus, les touffes parfumées du
114ntemps. Elles coupaient ensuite, luttant à qui en couperait le plus, les touffes parfumées du jaune safran ; mais la princesse, c
115le sol médiocrement fertile, la surface variée et coupée, des limites naturelles ; entourée de mers, baignée de golfes profond
92 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — L’Europe des lumières
116 connaissons a de plus grandes plaines ; elle est coupée en de plus grands morceaux par les montagnes et les mers… La puissanc
93 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — Un idéal de compensation : les États-Unis d’Europe
117sa Majesté, tout ce qui peut partager sa volonté, couper sa masse, créer en lui diversité, pluralité, divergence. Le système f
94 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique
118n : lorsque les diverses nations de l’Europe sont coupées les unes des autres et que les poètes ne lisent plus d’autre littérat
95 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
119haînes infranchissables, de rivières tumultueuses coupées de cataractes : compartiments tout à la fois individualisés et commun
96 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stage d’Oosterbeek (septembre 1964)
120s « frontières naturelles » qui nous a conduits à couper en deux, trois ou quatre pays un bassin naturel (houille ou fer) comm
121s (sans doute naïf ? pas sûr) : les États actuels coupent les régions les unes des autres par des frontières arbitraires. Si ce
97 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
122 Suisse pour un véritable voyage, on s’en tire en coupant le milieu, ce remplissage de kilomètres, ces deux mesures de musique
98 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
123angers qui lui demandaient l’hospitalité. Il leur coupait les jambes si elles dépassaient, ou les leur étirait à l’aide de cord
124’état civil et les richesses minières. Ainsi l’on coupait en deux le bassin de la Ruhr-Moselle qui est d’un seul tenant quant a
125ffacée la frontière qui depuis cent cinquante ans coupait la région de son aire d’expansion naturelle, Lille devient avec ses c
99 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jean Paulhan (19-20 octobre 1968)
126n humour bref était sans doute aussi une façon de couper court aux confidences, plaintes et intrigues qui assiègent en permane
100 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
127re, c’est l’incident minime et décisif qui devait couper les ailes à tout espoir d’action « révolutionnaire » du Congrès de La
128rtaines satisfactions partielles et à court terme coupent mieux l’élan d’une révolution que ne le font les refus systématiques