1 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
1lier. Nos artistes, en effet, n’ignorent rien des courants les plus modernes, et sont bien situés pour n’en prendre que le meill
2ulement pour le plaisir, mais plutôt par amour du courant d’air. Cela dérange toujours quelques frileux, mais les autres sont s
2 1927, Articles divers (1924–1930). Dés ou la clef des champs (1927)
3pportablement familiers d’une vie honnête de type courant. Pour dix sous et le prétexte d’un apéro, on entre ici dans le jardin
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Orphée sans charme (février 1927)
4 dialogue, ingénieuse utilisation des expressions courantes, maximum de « situation » des personnages obtenu avec un minimum de r
4 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
5er et vint à nous avec un sourire du type le plus courant : « Vous êtes bien gentils, messieurs ! » Il n’y avait plus qu’à lui
5 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). L’ordre social. Le Libéralisme. L’inspiration (novembre 1929)
6it ses ailes non sans une ingénue fierté. Mais au courant d’air s’enrhuma le grand-papa. On craignit de le perdre. — « Eh ! quo
6 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
7 on multipliait le tapissier par le prix du mètre courant. Encore que je prenne les sentiments trop au sérieux pour faire ici
8urs, multiplier le tapissier par le prix du mètre courant n’est pas une fantaisie pour ce petit être qui s’énerve, qui embrouil
7 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 7. L’instruction publique contre le progrès
9gué. Il y a de grands balayages à faire, un grand courant d’air à créer qui emportera toutes ces statistiques et ces journaux,
8 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
10personnes répondent oui, cela finira par créer un courant d’opinion. Et l’opinion publique mène le monde, paraît-il. À ce propo
9 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
11ci, le sens des mots et des choses est celui d’un courant musical qui domine l’ensemble et le compose selon les lois d’une plas
10 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
12ntact de réalités plus pures que celles de la vie courante, on peut dire que les romans « mondains » de Baring ne manquent pas à
13ument du bonheur, fondement pratique de la morale courante. Presque tous les événements de son roman le contredisent. Ceci entra
11 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Hic et nunc [éditorial] (novembre 1932)
14rent, en principe, de nous opposer à telles idées courantes, ou de confirmer telles autres. Car notre opposition ne prendra jamai
12 1932, Le Paysan du Danube. Le Paysan du Danube — Une « tasse de thé » au Palais C…
15 jour. J’en ai vu deux, chaussés d’escarpins fins courant comme des reflets sur le parquet, venir par une salle vide où pénètre
13 1932, Le Paysan du Danube. Le Paysan du Danube — Voyage en Hongrie
16ci, le sens des mots et des choses est celui d’un courant musical qui domine l’ensemble et le compose selon les lois d’une plas
14 1934, Esprit, articles (1932–1962). Sur une nouvelle de Jean Giono (novembre 1934)
17eois paresseux, vaguement inquiets de se tenir au courant de ce qu’ils croient être la chose littéraire ; 2° parce qu’ils incit
15 1934, Journal de Genève, articles (1926–1982). Sara Alelia (25 mai 1934)
18iste » de Hildur Dixelius a su voir dans la « vie courante » de ses héros des drames singuliers, de bizarres et profondes folies
16 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Quelques œuvres et une biographie de Kierkegaard (26 mai 1934)
19es formes supérieures, puis par la sagesse morale courante. L’un et l’autre le conduisent à des impasses tragiques ; mais voici
17 1934, Politique de la Personne (1946). Primauté du spirituel ? — Destin du siècle ou vocation personnelle ?
20 la pensée. ⁂ Destin du siècle : l’expression est courante, mais suspecte9. Si nous y regardons de près, nous allons voir que le
18 1934, Politique de la Personne (1946). Primauté du spirituel ? — Personne ou individu ? (d’après une discussion)
21’individu dont nous parlait le xixe  ! Le langage courant confond volontiers individu et personne. Je ne pense pas qu’il y ait
22Voilà ce qui découle normalement de la définition courante de l’individu. Dans ces conditions, l’individualisme libéral n’est pa
19 1934, Politique de la Personne (1946). Primauté du spirituel ? — Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
23it là, très exactement, comme le dit l’expression courante, faire de nécessité vertu. Mais c’était aussi introduire dans la doc
20 1934, Politique de la Personne (1946). Problèmes de la révolution personnaliste — Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
24voient les déformations nécessaires de l’écriture courante. Il y a des gens qui estiment que la « pratique » étant très infidèle
21 1934, Politique de la Personne (1946). À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
25yez que la distinction entre ces deux vocables si courants, loin d’être une querelle byzantine, ne traduit rien de moins, dans l
22 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
26eux que l’on enseigne, et qui composent la notion courante de l’esprit pur : ce sont ces lieux communs inoffensifs et soigneusem
27nvenantes. On cherche à réduire la pensée à des « courants » non à des hommes. On allègue un « progrès » continu des « problèmes
28pertoire de lieux communs et d’idées fausses mais courantes39. Or il se trouve, par un curieux hasard, que l’Esprit pur et le Pal
23 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
29etits livres qui nous viennent du Nord11. Un même courant spirituel nous les apporte au temps marqué. Peut-être, l’examen de ce
30d’hui de préciser la direction et la nature de ce courant. L’Esprit souffle où il veut. Les prévisions des historiens de la pen
24 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les mystiques allemands du xiiie au xixe siècle, par Jean Chuzeville (2 novembre 1935)
31ysticisme et action créatrice. Cette vue des plus courantes omet pourtant le fait chrétien fondamental : la foi. La foi est acte
25 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). « Le plus beau pays du monde » (octobre 1935)
32e logique, malgré la première apparence. L’erreur courante, qui est celle du libéral rationaliste, c’est de croire que la propos
26 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
33ysionomie et il est loin d’en avoir fini avec les courants de la pensée révolutionnaire qui menacent de le faire dévier… Dans ce
34tactique qui n’avait rien de « marxiste » au sens courant et vulgarisé du terme, — alors que la tactique proprement marxiste, q
27 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
35épression atmosphérique appelle toujours certains courants. Je parle ici du vide ou du vertige que crée en nous la ruine de l’in
28 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
36permettent de relever tout d’abord un défaut très courant de la controverse22 avec la Réforme, en France : on oppose dix-neuf s
29 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Dictature de la liberté, par Robert Aron (mars 1936)
37 yeux « matérielles d’abord ». Cette vue des plus courantes à Rome, à Berlin, à Moscou, nous vaut diverses dictatures, lesquelles
30 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
38 commun » — voire même, par antiphrase, le sens « courant ». Dans cette affaire, celui qui sait où il va risque encore d’augmen
31 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
39e l’édition parisienne pour savoir que ce cas est courant, et qu’il est même tellement courant qu’il explique à lui seul l’abai
40e ce cas est courant, et qu’il est même tellement courant qu’il explique à lui seul l’abaissement très frappant du niveau de no
41itres qu’il voit annoncés : on veut se tenir « au courant ». Un critique trop soucieux de justice passerait très vite pour un r
32 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
42mme « ce à quoi l’on obéit » ? — Non : car il est courant que les hommes obéissent à certains ordres qui leur sont donnés sans
33 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Le problème de la culture
43 « amour », « esprit » pour ne citer que les plus courants.) À quoi sert encore de parler, quand on ne sait plus très bien ce qu
34 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — D’une culture qui parle dans le vide
44urel ». Cet automatisme en dit long sur la notion courante de la culture, non seulement dans la bourgeoisie mais encore chez les
35 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Fatalités du rationalisme bourgeois
45n terme moins exact, et assez équivoque mais plus courant : fatalité matérialiste. Cet aspect à la fois rebutant et rassurant n
36 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
46épression atmosphérique appelle toujours certains courants. Je parle ici du vide ou du vertige que crée en nous la ruine de l’in
37 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — Préambule
47i je n’écartais dès l’abord deux malentendus très courants dans les débats contemporains. Je ne cherche pas à bâtir un système d
48sition que cette formule implique aux conceptions courantes de « l’esprit », de l’intelligence et de la culture. Par cette méthod
38 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — La pensée prolétarisée
49as contre son temps. — On ne peut pas remonter le courant du progrès. — La technique a ses exigences. — Nous ne sommes pas le g
39 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — Éléments d’une morale de la pensée
50siaste, tantôt par faiblesse sentimentale au sens courant (il y a des deux chez Diderot et Rousseau) toujours par le mépris où
51’ai décrite la recommande. En effet, l’opposition courante du « théorique » et du « pratique » est en même temps l’origine et l’
40 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Introduction au Journal d’un intellectuel en chômage (août 1937)
52unes vous disent : « C’est mort ici ! » Phrase si courante qu’on a cessé de sentir le drame immense qu’elle trahit. Province mor
41 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
53 scientifique du monde que cette petite phrase si courante : il a la veine. Mais notre jacobin ne croit à la Raison et à la Scie
42 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
54te pas moins que l’ignorance ou la méconnaissance courantes à l’égard de Luther, jointes aux diverses calomnies recueillies par d
43 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
55t de la flore de l’île, du régime des marées, des courants et des vents. Merveilleux livre en vérité ! Et la merveilleuse biblio
56ui sera forcé « d’y aller de sa poche ». Me voilà courant à l’autobus pour arrêter le courrier. L’autobus vient de partir. Il f
57s l’eau jusqu’aux genoux, les jambes caressées de courants froids, de courants tièdes, de poissons, de crabiots et de laines. À
58noux, les jambes caressées de courants froids, de courants tièdes, de poissons, de crabiots et de laines. À quelques mètres de l
44 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
59lents, hallucinants, à grands sauts ralentis — le courant électrique n’étant sans doute pas réglé pour faire tourner l’appareil
45 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
60t de la flore de l’île, du régime des marées, des courants et des vents. Merveilleux livre en vérité ! Et la merveilleuse biblio
61ui sera forcé « d’y aller de sa poche ». Me voilà courant à l’autobus pour arrêter le courrier. L’autobus vient de partir. Il f
62lents, hallucinants, à grands sauts ralentis — le courant électrique n’étant sans doute pas assez fort pour faire tourner l’app
63t et de tout faire sauter.) Pas d’évier, ni d’eau courante, bien entendu. Il faut aller au puits ; filtrer l’eau tant bien que m
64s l’eau jusqu’aux genoux, les jambes caressées de courants froids, de courants tièdes, depoissons, de crabiots et de « laines ».
65noux, les jambes caressées de courants froids, de courants tièdes, depoissons, de crabiots et de « laines ». À quelques mètres d
46 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
66rois maisons seulement, sur deux cents, ont l’eau courante. Les femmes vont avec des cruches à la fontaine qui coule son filet s
67s et d’irritants témoignages de laisser-aller. Le courant est coupé, le grand courant lyrique de l’époque qui donnait un sens à
68 de laisser-aller. Le courant est coupé, le grand courant lyrique de l’époque qui donnait un sens à nos gestes et comme une app
69 scientifique du monde que cette petite phrase si courante : il a la veine. Mais notre jacobin ne croit à la Raison et à la Scie
70 d’un travail domestique pénible et monotone (eau courante au lieu de pompe commune, électricité au lieu de pétrole, etc.), tout
71ur culturelle » que la lampe à pétrole ; et l’eau courante que la pompe ; — et Babbitt que D. H. Lawrence. Tout ce qui n’est pas
47 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
72ire et gagner la confiance ; on ne remonte pas le courant de toute l’époque ; la passion a toujours existé, elle existera donc
48 1938, Esprit, articles (1932–1962). Revue des revues (septembre 1938)
73révolutionnaire, ce serait trop dire, mais un bon courant d’air passe dans les derniers numéros de ces cahiers. L’extrême droit
49 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
74îner la révision d’un certain nombre de jugements courants, dans le domaine de l’éthique d’abord, mais aussi dans celui de la cu
50 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
75er l’un après l’autre quelques types sociaux très courants, et quelques situations bien circonscrites.   Les bourgeois. — J’arr
76 une réponse un peu moins grossière à la question courante : le régime est-il de gauche ou de droite ? Voici : le régime est bea
77 l’ignore sereinement, mais par contre, il est au courant des faits et gestes de Mademoiselle Darrieux, la star. On nous affirm
51 1938, Journal d’Allemagne. Instruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens, (Extrait de lettre d’un étudiant allemand)
78tive ». C’est uniquement parce que la religiosité courante en ce pays était le christianisme, et pour plus de clarté, qu’on a ut
52 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
79ie religieuse de Nicolas trois tendances ou trois courants qui permettront peut-être de mieux situer cet homme par rapport à son
80réformer les mœurs ecclésiastiques sont choses si courantes au Moyen Âge qu’il serait imprudent d’y chercher un trait spécifique
53 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Propos sur la religion, par Alain (avril 1939)
81 Tout cela, je le crains, relève d’un malentendu, courant sur le sens du mot « foi ». Je voudrais au moins l’indiquer. Un chré
54 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
82mot de personne, pour éviter certains malentendus courants. La personne est en nous l’être spirituel, responsable d’une vocation
55 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe de Tristan
83s qu’il fait subir à la « logique » d’observation courante, dans la mesure exacte où ces licences fourniront les prétextes néces
56 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Les origines religieuses du mythe
84is encore et surtout y est méprisée par la morale courante comme une maladie frénétique. « Aucuns pensent que c’est une rage… »
85« purs » ou Cathares29 se rattachaient aux grands courants gnostiques qui traversent le premier millénaire du christianisme. Et
86ls viennent. N’est-ce pas, sauf la beauté, plutôt courant ? Et si l’on dit : ces troubadours ne parlent point de leurs croyance
87isation de l’amour charnel C’est la thèse la plus courante. On pourrait se borner à rappeler que le symbolisme médiéval procède
88s la crudité de certains termes ? Mais elle était courante et naturelle avant le puritanisme bourgeois. L’argument est anachroni
89 spirituelles de l’Histoire. D’une part, un grand courant religieux manichéen, qui avait pris sa source en Iran, remonte par l’
90 par lui, mais comme pour mieux le capter dans le courant puissant de l’orthodoxie64. De là les tentatives multipliées, dès le
91 douteux — étaient cathares ou, du moins, très au courant des idées qui étaient dans l’air depuis deux cents ans. Dans tous les
92use de la femme est commune d’ailleurs à tous les courants mystiques du moyen âge indien… Le tantrisme est par excellence une te
57 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Passion et mystique
93 en toute inconscience, leurs métaphores les plus courantes. Mais de même que le mythe romanesque avait utilisé un « matériel » d
94 de reconnaître la valeur de certaines objections courantes. Car enfin, dira-t-on, la mystique, au moins dans une de ses tendance
95e l’amour de Dieu. Ainsi se dessinent deux grands courants que nous retrouverons dans la mystique universelle. Ils seront d’aill
96 théologiquement, la chose est claire. Le premier courant est celui de la mystique unitive : il tend à la fusion totale de l’âm
97sion totale de l’âme et de la divinité. Le second courant peut être appelé celui de la mystique épithalamique : il tend au mari
98n religion doit être rattaché, historiquement, au courant le plus orthodoxe. J’emprunterai mon premier exemple à l’ouvrage de R
99avants du xixe siècle sont devenues nos préjugés courants. Mais sans compter que le jugement matérialiste sur les mystiques est
100toise. S’agit-il d’influences littéraires ? Ou de courants hérétiques souterrains ? Ou d’une recréation autonome, qui pourrait s
101 : la nature des métaphores empruntées au langage courant par les mystiques n’est pas sans d’étroites relations avec leur doctr
102uite. Or à partir du xiie siècle, les métaphores courantes sont celles de la rhétorique courtoise. Que les mystiques s’en empare
103r l’esprit — comme le font croire des expressions courantes telles que « aveuglé par la passion », « fou d’amour » — mais l’excès
58 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe dans la littérature
104t marquis Alberto Malaspina. Il semble bien qu’un courant très direct d’échanges « littéraires » — si l’on veut — unisse le Mid
105 embonpoint sans pareil. Parallèlement à ces deux courants du mythe notons la réaction des clercs : c’est encore le chanoine Pét
106ectique tendue de l’autre ; l’un s’abandonnant au courant, l’autre lui résistant, bien qu’entraîné (ou pour mieux se sentir ent
107sseau, attachant une idée à chaque feuille que le courant entraîne. Il s’intéresse aux accidents qui menacent les débris de son
108 ou émeut les masses, et de l’anonymat des grands courants qui roulent les individus détachés, avec une puissance que l’esprit r
59 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Amour et guerre
109érotisme sont fondamentalement liés : les figures courantes du langage le font voir avec plus d’évidence. Laissant donc de côté l
110l et l’apparence d’un noble sport ». Mais dans le courant du xve siècle, l’on se met à combattre à pied et en rangs. Autre tra
60 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe contre le mariage
111ire et gagner la confiance ; on ne remonte pas le courant de toute l’époque ; la passion a toujours existé, elle existera donc
112es, par les chansons et les images, par la morale courante et ce qui la défie. Nulle autre non plus n’a tenté avec cette naïve a
61 1939, L’Amour et l’Occident (1972). L’amour action, ou de la fidélité
113 d’un fait d’observation qui réfute les croyances courantes, nées du mythe de Tristan et de son négatif donjuanesque. Mais cette
114îner la révision d’un certain nombre de jugements courants, dans le domaine de l’éthique d’abord, mais aussi dans celui de la cu
62 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
115 mouvement est né « au point de rencontre de deux courants généraux » : le catharisme et les hérésies voisines d’une part, le fr
63 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
116lotte, il erre, il n’offre plus de résistance aux courants d’opinion, aux modes, à la publicité des grandes firmes et des grands
64 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
117 la confond souvent, me semble-t-il, avec l’image courante et fausse d’un Calvin inhumain, presque manichéen.) L’évangélisme, hé
118é au romanisme est d’ailleurs une erreur des plus courantes, en France surtout, et même chez certains protestants. Tout ce que je
65 1940, Mission ou démission de la Suisse. Le protestantisme créateur de personnes
119yez que la distinction entre ces deux vocables si courants, loin d’être une querelle byzantine, ne traduit rien de moins, dans l
66 1940, Mission ou démission de la Suisse. La bataille de la culture
120lotte, il erre, il n’offre plus de résistance aux courants d’opinion, aux modes, à la publicité des grandes firmes et des grands
67 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Santé de la démocratie américaine (17 janvier 1941)
121et rouges. À onze heures, la foule épela ces mots courant sur les murailles du Times : « Roosevelt entraîne New York City par 2
68 1942, La Part du Diable (1982). L’Incognito et la révélation
122 fort exactement nos attitudes de pensée les plus courantes. Négliger d’y répondre serait se condamner à baser tout un livre sur
123 Dieu règne absolue. (Coupez la communication, le courant « tombe ».) Il est devenu le messager de soi, et comme il n’est qu’un
69 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
124ntre les romans et les films, et contre l’opinion courante du temps, qui voient le signe de la vraie passion dans le cri « c’est
70 1942, La Part du Diable (1982). Le Bleu du Ciel
125montable ; comme un faible roseau, arrêté dans le courant d’un fleuve, produit à la fin un amoncellement de terre qui le détour
126e » au mal, et ce « faible roseau » qui arrête le courant. Je dis que la condition de cette victoire, c’est que nous devenions,
127s de définir le sens de ce qu’on appelle les mots courants. Mais toutes ces choses ont disparu dans notre siècle. Alors les mots
71 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
128ences, partout s’insinue l’air du doute. C’est le courant d’air léger que la bête du Terrier croit entendre siffler par les fis
72 1944, Les Personnes du drame. Liberté et fatum — Luther et la liberté de la personne
129lu se marier »… L’ignorance ou la méconnaissance courantes à l’égard de Luther, jointes aux diverses calomnies recueillies par d
73 1944, Les Personnes du drame. Sincérité et authenticité — Le Journal d’André Gide
130e : il la confond souvent, je crois, avec l’image courante et fausse d’un Calvin inhumain, presque manichéen. L’évangélisme ant
131é au romanisme est d’ailleurs une erreur des plus courantes, en France surtout, et même chez certains protestants détachés de la
74 1944, Les Personnes du drame. Sincérité et authenticité — L’Art poétique de Claudel
132 commun » — voire même, par antiphrase, le sens « courant ». Dans cette affaire, celui qui sait où il va risque encore d’augmen
75 1945, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique de la vie quotidienne (19 octobre 1945)
133nte. On n’en finirait pas d’énumérer les exemples courants et voyants de leur goût baroque des fêtes et de leur respect de la mi
134t que je crois aux signes plus qu’aux faits ; aux courants de sensibilité plus qu’aux chiffres et aux statistiques ; à ce qui pr
76 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un climat tempéré (22 août 1945)
135 d’un peuple nu, quêtant un souffle de la mer, un courant d’air de l’East River, quelque soupir… La vie s’arrête. Le business m
77 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Une bureaucratie sans ronds-de-cuir (23 mai 1946)
136 à leurs occupations habituelles. Cet exemple est courant, et c’est pourquoi je le donne. Si vous prenez, au lieu de l’OWI, le
78 1946, Combat, articles (1946–1950). Paralysie des hommes d’État (21 mai 1946)
137moins par incapacité — ils suffiraient aux tâches courantes — que par le fait du problème posé, qui les dépasse comme la Bombe dé
79 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Les nouveaux aspects du problème allemand (30 mai 1946)
138détruire son autarcie morale, l’ouvrir aux grands courants de l’Europe et du Monde ; enfin, il faut lui proposer un rôle normal,
80 1946, Journal de Genève, articles (1926–1982). Journal d’un retour (11-12 mai 1946)
139el, à 130 mètres à la seconde, sans vibrations ni courant d’air, et sans nul signe apparent de mouvement. Les uns écrivent, d’a
81 1946, Réforme, articles (1946–1980). Deux lettres sur la fin du monde (29 juin 1946)
140utre de députés des peuples. (Je prends le modèle courant. Il faudrait l’ajuster.) Le cabinet que ces chambres éliraient compte
141les négligera simplement. On passera aux affaires courantes : équilibrer les budgets de guerre, etc. Ce n’est pas qu’une angoisse
82 1946, Journal des deux Mondes. Puisque je suis un militaire…
142grand débat devient enfin l’Église et sa réforme, courant toujours au plus pressé, au plus vivant, Manuel se fait théologien ;
83 1946, Journal des deux Mondes. Premiers contacts avec le nouveau monde
143Décembre 1940 Radio. — J’améliore mon anglais courant en écoutant les chroniqueurs de la radio. Il y faut une certaine pati
84 1946, Journal des deux Mondes. Solitudes et amitiés
144 et carrée. Je me sens rendu au monde et à la vie courante. Mais pendant que je m’escrimais contre son image fuyante, le Diable
145 d’un peuple nu, quêtant un souffle de la mer, un courant d’air de l’East River, quelque soupir… La vie s’arrête. Le business m
85 1946, Journal des deux Mondes. Journal d’un retour
146iel, à 130 mètres à la seconde, sans vibration ni courant d’air, et sans nul signe apparent de mouvement. Les uns écrivent, d’a
86 1946, Lettres sur la bombe atomique. Paralysie des hommes d’État
147moins par incapacité — ils suffiraient aux tâches courantes — que par le fait du problème posé, qui les dépasse comme la Bombe dé
87 1946, Lettres sur la bombe atomique. La pensée planétaire
148e, intéressa pendant dix ans, directement, la vie courante des habitants des Amériques Nord, Centre, Sud, et de l’Asie, c’est-à-
88 1946, Lettres sur la bombe atomique. L’État-nation
149s, jusqu’ici, parce que c’est de beaucoup le plus courant. Essayons de les distinguer. Ce qu’il y a de précieux dans les nation
89 1946, Lettres sur la bombe atomique. La paix ou la mort
150utre de députés des peuples. (Je prends le modèle courant. Il faudrait l’ajuster.) Le cabinet que ces chambres éliraient compte
151les négligera simplement. On passera aux affaires courantes : équilibrer les budgets de guerre, etc. Ce n’est pas qu’une angoisse
90 1947, Doctrine fabuleuse. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
152ie par définition, sans précédent et sans avenir, courant un risque institué par lui seul, l’assumant et le consommant sans que
91 1947, Doctrine fabuleuse. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
153 système conventionnel ! L’auteur. Notre langage courant sans aucun doute. Et plus rigoureusement encore notre langage intelle
154tuel et scientifique, qui se distingue du langage courant par le souci de contrôler ses conventions. Mais ce n’est pas là le se
155ssion claire, se réfèrent en réalité à des formes courantes du langage, vidées de leurs sens particuliers. Ce procédé est sans da
156es un exemple de ce recours aux formes du langage courant. L’auteur. Prenons la 3e règle de sa méthode : « Conduire par ordre
92 1947, Doctrine fabuleuse. L’ombre perdue
157ns ses écrits. (Il peut être, d’ailleurs, au sens courant du mot, le plus « pudibond » des bourgeois : un Amiel…) Cependant ces
93 1947, Doctrine fabuleuse. Antée ou La terre
158lesses les rendant plus humains, selon le langage courant. Le fait est qu’Antée, jusqu’ici, déployant des trésors d’astuce à fa
94 1947, Vivre en Amérique. Prologue. Sentiment de l’Amérique
159nte. On n’en finirait pas d’énumérer les exemples courants et voyants de leur goût baroque des fêtes, et de leur respect de la m
160t que je crois aux signes plus qu’aux faits ; aux courants d’opinion ou de sensibilité plus qu’aux chiffres et aux statistiques 
95 1947, Vivre en Amérique. Vie politique
161ne sera pas du tout à base d’impérialisme au sens courant du mot. Je persiste à penser que nous avons, en Europe, quelques moti
162s et rouges. À 11 heures, la foule épela ces mots courant sur les murailles du Times : « Roosevelt entraîne New York City par 2
163 à leurs occupations habituelles. Cet exemple est courant, et c’est pourquoi je le donne. Si vous prenez au lieu de l’OWI, le N
96 1947, Vivre en Amérique. Vie privée
164tant pas en règle générale. Aux yeux de la morale courante, il apparaît bien moins sous l’aspect d’un désordre social que sous l
97 1947, Vivre en Amérique. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
165rique et de l’Europe. Les jugements de la morale courante, et non les lois (qui en résultent souvent, mais qui ne les créent pr
98 1948, Le Figaro, articles (1939–1953). Sagesse et folie de la Suisse (13 octobre 1948)
166vouent tels) et les sceptiques (dont l’espèce est courante) ne peuvent pourtant pas nier l’existence de la Suisse. C’est un fait
99 1948, Réforme, articles (1946–1980). Roger Breuil qui vient de mourir était un grand romancier protestant (13 mars 1948)
167prévisible, son mystère. En termes de psychologie courante, il faudrait parler de pudeur. Mais cette pudeur cachait une étrange
100 1948, Réforme, articles (1946–1980). L’Europe, aventure du xxe siècle (1er mai 1948)
168de la réalité toujours changeante, bref : hors du courant de l’Histoire. Dans ce sens, « défendre l’Europe » est aujourd’hui un