1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Quatre incidents (avril 1927)
1utonnière, le marquis pénétra dans le salon de la duchesse, lui baisa la main et l’abattit d’un coup de revolver. Puis s’en fut
2ut avec un tact exquis, qui fut très remarqué. Le duc riait sous une table, complètement ivre, et Bettina lui disait à l’or
3id que cela me donne encore plus de plaisir. » Le duc paya et s’enfuit en disant que ce n’était pas lui. L’enterrement aura
2 1937, Esprit, articles (1932–1962). Défense de la culture (janvier 1937)
4se de la culture (janvier 1937)x Le palais des ducs d’Albe a été détruit par les obus de Franco, et Commune, par la voix
5s communistes, écrit Aragon. Et le petit chien du duc, qui figure sur le portrait du gentilhomme, fait fête à ses nouveaux
6ie gentillesse. Ne donne-t-on pas au canari de la duchesse chaque jour sa feuille de salade bien verte ? » Si tout cela est fini
3 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. L’été parisien
7lle n’intéresse que les bourgeois, tandis que les duchesses de romans font encore les délices du peuple. Je regarde autour de moi
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
8usie que, pour un autre grief dont il chargera le duc, il se montra farouche et irrité. Ils en firent bataille par les plai
5 1946, Journal des deux Mondes. Virginie
9show off… Les milliardaires ont la simplicité des ducs. 14 octobre 1943 Vis-à-vis de la richesse des autres, conserver
6 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la prétendue décadence de l’Occident (avril 1958)
10les étaient mortellement menacées. Ainsi parle le Duc dans Mesure pour mesure : « Il reste à peine assez de vérité vivante
7 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — Premiers plans d’union
11 les rois de Pologne et de Hongrie, ainsi que les ducs de Bourgogne et de Bavière ; mais l’Empereur et le Pape s’en voyaient
8 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — Les grands desseins du xviie siècle
12 la mort du roi son maître, et ils s’adressent au duc à la deuxième personne du pluriel, qui n’est pas sans produire un eff
13am Penn Après les plans du moine français, du duc huguenot, de l’évêque morave, voici enfin celui d’un « dissenter » an
9 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — Synthèses historico-philosophiques (II)
14, dans les conciliabules et les délibérations des ducs et des princes, des évêques, des comtes et des seigneurs, des nobles
10 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
15du roi, par quatre secrétaires qui s’adressent au duc à la deuxième personne du pluriel — vous arrivâtes, vous dîtes, vous
11 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
16 restèrent longtemps fidèles au souvenir de leurs ducs. Il est curieux de replacer dans ce contexte le fait que Berne est au
12 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
17 six pactes différents, entre en conflit avec les ducs d’Autriche, et, au lendemain de ses victoires définitives sur les Hab
13 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — Ce « petit peuple pacifique… »
18sse du pays. (Car il faut préciser que l’armée du duc n’était pas composée d’« Autrichiens », mais de seigneurs et de bourg
19 et des Deux-Siciles, États généraux de Hollande, ducs de Savoie, empereurs d’Autriche. Les Suisses se battent dans toutes l
14 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
20 le conflit merveilleusement fécond qui opposa le duc au moine. ⁂ Le Poitou et Guillaume de Poitiers sont moins à l’origine
21es l’arrière-grand-père de Guillaume IX — le VIIe duc, candidat à l’Empire — « s’intéresse très vivement », dit la chroniqu
22nte-Croix de Poitiers, jusqu’à la propre tante du duc : Agnès, femme de l’empereur Henri III. Elle entretient avec Pierre D
23on nomme France aujourd’hui. Tous ses oncles sont ducs ou rois, ses cousines et ses tantes reines ou impératrices : du Saint
15 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
24 les rois de Pologne et de Hongrie, ainsi que les ducs de Bourgogne et de Bavière ; mais le pape et l’empereur en seront exc