1 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Châteaux en Prusse
1s flots. Un formidable soleil fait resplendir les dunes éblouissantes, autour du « Haff »19 coloré de traînées d’algues pourp
2 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
2plus de vrais loisirs.   23 janvier (écrit sur la dune) Il ne faut pas se mettre en colère au mois de janvier. C’est une sai
3r quelques instants, et se coucher ensuite sur la dune, au vent doux. Villages blancs au-dessus des lagunes. Une odeur forte
3 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
4 asphaltée. Je roulais comme en rêve, le long des dunes qui me cachaient la mer bruyante, à ma gauche. Un brouillard vague fl
5 à écrire…) Février 1934 Les gens. — Du haut des dunes, je vois les terres divisées en parcelles minuscules. Sur ces parcell
4 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
6 horizontal. Des voiles ocrées passent au ras des dunes basses qui ondulent à peine, en demi-cercle devant nous, marquant la
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
7ne autre fenêtre un coin de lande, et des petites dunes broussailleuses qui ferment l’horizon bas. Peu de terre et beaucoup d
8 suivons des sentiers bordés de tamaris jusqu’aux dunes. Elles ne sont pas bienhautes, ces dunes, dix mètres au plus, mais c’
9usqu’aux dunes. Elles ne sont pas bienhautes, ces dunes, dix mètres au plus, mais c’est assez pour embrasser du regard une bo
10petits hommes noirs courbés. Et le village vu des dunes tantôt ressemble à un dessin d’enfant, ou à l’esquisse d’un peintre c
11 asphaltée. Je roulais comme en rêve, le long des dunes qui mecachaient la mer bruyante, à ma gauche. Un brouillard vague flo
12 de n’être rien. 23 janvier 1934 (écrit sur la dune) Il ne faut pas se mettre en colère au mois de janvier. C’est une
13ctif. Février 1934 Les gens. — Du haut des dunes, je vois les terres divisées en parcelles minuscules. Sur ces parcell
14r quelques secondes, et se coucher ensuite sur la dune, au vent doux. Villages blancs au-delà des lagunes transfigurés en mi
15 Une plage immense, en arc de cercle, au pied des dunes, très doucement inclinée, et sans une pierre. Merveilleuse piste de b
6 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
16mand des plaines, coupé de la mer par les grandes dunes et n’ayant d’horizon qu’en profondeur, ou si l’on veut qu’en hauteur