1 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Les origines religieuses du mythe
1le se répand rapidement dans l’Inde entière, tant hindouiste que bouddhiste, une école ou mode religieuse dont l’influence s’épano
2 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Première partie. La Voie et l’Aventure — Où les voies se séparent
2si) — il n’y a pas plus de personne dans la gnose hindouiste que de moi distinct dans le bouddhisme. Qu’il n’y ait point de Dieu,
3 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Première partie. La Voie et l’Aventure — Où le drame se noue
3erbe entré par la chair dans l’Histoire. L’avatar hindouiste, qui est la descente du dieu dans un corps d’animal ou d’homme, se ré
4 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
4mis l’usage normal de la technique. Mais l’Orient hindouiste et bouddhiste se voit soumis, par la présence et par la tentation de
5 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
5 et fais ce que tu veux », dit Augustin. L’Orient hindouiste et bouddhiste n’a pas dit autre chose avant eux, ni les mystiques de
6 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
6e et fais ce que tu veux » dit Augustin. L’Orient hindouiste et bouddhiste n’a pas dit autre chose avant eux, ni les mystiques de
7 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
7ristianisé)121 d’une part, et le Monde mahométan, hindouiste, bouddhiste, shintoïste, animiste, communiste122, maoïste, etc., d’au