1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
1 Ils n’en sont pas moins devenus le but même de l’instruction ; la fin qui justifie les moyens et à quoi l’on subordonne tout, plai
2liberté, sens de la justice et autres balivernes, instruction véritable et autres plaisanteries de gros calibre, car à la vérité ce
3ratie. Ils insistent sur le fait que les leçons d’instruction civique sont insuffisantes pour former le petit citoyen : il faut que
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 5. La machine à fabriquer des électeurs
4es votes. Ensuite, il faut de l’histoire, et de l’instruction civique, pour qu’on sache à quoi cela rime. Ensuite, il faut une disc
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 6. La trahison de l’instruction publique
5 clair, par exemple, que seules les victimes de l’instruction helvétique sont capables d’absorber sans fou rire les discours de tir
6 plus grande force anti-religieuse de ce temps. L’instruction religieuse qui prend les enfants au sortir de l’école primaire, arriv
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
7. Le peuple qui déteste l’école a pourtant faim d’instruction 15, et se croirait lésé dans un de ses droits fondamentaux. Le peuple
8ougissant de leur hardiesse quelque chose comme l’instruction privée : et moi je la voudrais secrète. Vous verrez bien. Cela se fer
5 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
9ocre des matériaux. Ces principes constituaient l’instruction réelle, sinon concertée, de la bâtisse, et seront encore bons pour co
6 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Positions d’attaque (décembre 1933)
10nomique : les syndicats libres de production et d’instruction professionnelles, d’une part, et de l’autre, le service prolétarien c
7 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
11e culture imaginable. Il peut au plus favoriser l’instruction élémentaire des masses. Mais il est totalement impuissant à provoquer
8 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — La mesure nationale-socialiste
12ire et l’état arriéré ou nul de l’industrie, de l’instruction et du sens civique au départ. Les léninistes se sont trouvés devant u
9 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Leçon des dictatures
13e culture imaginable. Il peut au plus favoriser l’instruction élémentaire des masses. Mais il est totalement impuissant à provoquer
14ngtemps d’appeler culture ce qui n’était que de l’instruction. En Allemagne, où la culture a de très fortes racines populaires et o
10 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
15-nous autre chose à dire que propreté, confort et instruction ? Avons-nous d’autre but commun que la sécurité et le profit ? Pourqu
16 milliards de crédit d’armement, et des mesures d’instruction militaire prenant les enfants au berceau. Car aucune force matérielle
17mportant budget de la culture. Je ne dis pas de l’instruction, mais de la culture. Et je l’appellerais volontiers le budget de la c
11 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (III) : Mission civique de la culture (1er mars 1937)
18 niveau de la culture. (Et non pas seulement de l’instruction !) C’est pourquoi les problèmes culturels sont pour nous, Suisses, pl
12 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
19naud qui a voulu en avoir le cœur net, a pris des instructions par téléphone au chef-lieu. Son supérieur lui a confirmé qu’un manusc
13 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
20’égalité pour tous ! Être laïque, c’est vouloir l’instruction libre et gratuite pour tous, sans distinction de fortune ou de religi
14 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
21naud qui a voulu en avoir le cœur net, a pris des instructions par téléphone au chef-lieu. Son supérieur lui a confirmé qu’un manusc
22’Égalité pour tous ! Être laïque, c’est vouloir l’instruction libre et gratuite pour tous, sans distinction de fortune ou de religi
15 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
23ue c’est des gens arriérés, quoi. Ils n’ont pas l’instruction comme nous autres. » Arriérés, illettrés. Je n’en suis plus au temps
16 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
24 début du semestre, une ordonnance du Führer de l’Instruction publique a déclaré dissous et illégaux tous les « corps » d’étudiants
17 1938, Journal d’Allemagne. Instruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens, (Extrait de lettre d’un étudiant allemand)
25 Appendice IInstruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens (Extrait de lettre d’un é
26 J’ai été convoqué par ma corporation à un camp d’instruction de deux semaines organisé à X. par le NSDStB19, du… au… Les cours ne
27econd jour, avec une conférence de Y. chargé de l’instruction de la province. Sujet : “Notre sang, notre conception du monde.” Il d
18 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
28réhension d’autrui, de rapprochement, de mutuelle instruction, qui est la mission du jeune mouvement œcuménique. ⁂ Je me bornerai,
19 1940, Mission ou démission de la Suisse. Neutralité oblige, (1937)
29-nous autre chose à dire que propreté, confort et instruction ? Avons-nous d’autre but commun que la sécurité et le profit ? Pourqu
30 milliards de crédit d’armement, et des mesures d’instruction militaire prenant les enfants au berceau. Car aucune force matérielle
31mportant budget de la culture. Je ne dis pas de l’instruction, mais de la culture. Et je l’appellerais volontiers le budget de la c
20 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
32t donc prévoir un abaissement général du niveau d’instruction, une déflation de la culture classique, non seulement dans les pays r
21 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
33Hindous et les Américains, chacun dûment pourvu d’instructions de son État, donc de directives politiques. Si le produit qui émerge
22 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
34Hindous et les Américains, chacun dûment pourvu d’instructions de son État, donc de directives politiques. Si le produit qui émerge
23 1953, La Confédération helvétique. Les institutions politiques
35 corvées. Elle pourvoit aux services publics, à l’instruction primaire, à la gérance des biens des bourgeoisies, à la police locale
36 forme actuelle des délibérations fédérales ? Ces instructions discutées séparément, souvent un peu au hasard, dans vingt-deux légis
37 l’Assemblée fédérale ne sont jamais liés par les instructions que leur aurait données le corps politique chargé de leur élection. L
38ste totale au point de vue de l’éducation et de l’instruction, de la culture, de la politique locale et des finances. Mais elle ne
39ce, le prix de la viande, la durée des périodes d’instructions militaires, les impôts. Il serait donc injuste d’affirmer que le Parl
24 1953, La Confédération helvétique. Institutions et aspirations économiques
40t, aménagement, chauffage 22 % Vêtements 10 % Instruction, distraction 6 % Assurances 7 % Impôts 4,5 % Dépenses de sociét
41des domaines beaucoup plus larges, l’éducation, l’instruction, l’hygiène, et la protection contre les crises économiques. Chose étr
25 1953, La Confédération helvétique. La famille et l’éducation
42ur éclosion, à sauvegarder dans le processus de l’instruction et de l’éducation la part du jeu et des instincts fondamentaux. Ils s
43ne seule exception près). Dans toute la Suisse, l’instruction primaire est à la fois obligatoire et gratuite. Les écoles privées ou
44mœurs que de l’empreinte laissée par les leçons d’instruction civique, qui jouent le rôle d’une sorte de catéchisme laïque. À l’éco
45 aussi bien dans la presse et la radio que dans l’instruction des recrues. Depuis longtemps, les éditorialistes des principaux jour
46 fait : chaque soldat suisse entre les périodes d’instruction ou de mobilisation, conserve chez lui dans une armoire son fusil, son
47 ou « théorie », qui ne porte pas seulement sur l’instruction militaire, mais aussi sur l’histoire, la géographie, les institutions
26 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
48, tend à disparaître ; elle est remplacée par une instruction autant que possible neutre, c’est-à-dire par la communication — plus
49iliale, ce que nous appelons « les bienfaits de l’instruction » rendue publique, gratuite et obligatoire. Dans toutes les autres ci
50âge mûr (spécialisation toujours plus poussée). L’instruction y prend toute la place, aux dépens de l’éducation. Il convient donc d
27 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
51n européenne Mais toute éducation comporte une instruction, outre la formation du caractère et du jugement, et c’est ici l’infor
28 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). L’Europe de l’énergie
52s, ou même d’écoles où ils n’auraient reçu qu’une instruction purement technique. L’ère nouvelle exigera, c’est entendu, des dizain
29 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
53’importe qui, d’un savoir déclaré objectif. Cette instruction ne vise pas à introduire au mystère, mais au contraire à l’éliminer.
54des vérités toutes faites — même inculquées par l’instruction — afin de le mettre en mesure de réaliser sa propre vocation. Au lieu
55quelques mots, et cette initiation a réussi, où l’instruction avait échoué. J’ignore son nom, mais j’ai tiré de sa leçon toute une
30 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Guide européen de l’enseignement civique [introduction] (1960-1961)
56 et chacun justifie en conséquence ses méthodes d’instruction civique. Parcourant les études qui suivent, je tombe sur les formules
57e tombe sur les formules suivantes : En France, l’instruction civique doit « permettre à chacun d’exercer ses droits », au nom des
58t résidu d’idéologie fasciste » puis, selon les « instructions officielles », de « préparer les jeunes à la vie démocratique et à la
59uisition de réflexes démocratiques ; mais moins d’instructions officielles, puisque chacun des onze Länder est autonome à cet égard.
60s les branches de l’enseignement font partie de l’instruction civique, en ce sens qu’elles ramènent tout à la doctrine socialiste s
61n pays où l’on ne saurait se plaindre de ce que l’instruction civique ne tienne pas un compte suffisant des réalités économiques !
62a 9e classe (16-17 ans) sur 15 heures de leçons d’instruction civique, 5 sont consacrées aux « fondements politiques de notre État 
63le ! (Mais pourquoi ne pas dire dans nos leçons d’instruction civique, ce qu’il a été, ce qu’il est, et ce qu’il ne prétend pas êtr
31 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
64omac ». Signal, saut, manipulations conformes aux instructions, et atterrissage au milieu d’un cercle d’une cinquantaine de jeunes g
32 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — Les grands desseins du xviie siècle
65gitime, c’est plustost par simplicité et mauvaise instruction, que par malice, et par consequent sont plus dignes de compassion que
66opportune pour entamer quelque chose des secrètes instructions et hautes propositions que le Roi vous avait ordonné de lui faire, ma
33 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — L’Europe des lumières
67phique » d’un partisan de l’Europe fédérée… par l’Instruction : Melchior-Gaspar de Jovellanos (1744-1811), homme d’État illustre, e
68Providence ? Qui ne voit que le progrès même de l’instruction conduira un jour les nations les plus éclairées d’Europe d’abord, et
34 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
69e favorisera les progrès de la civilisation, de l’instruction et de l’industrie, sans entraîner ni dépendance, ni humiliation, ni a
35 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
70atif soit-il, entre les exigences immédiates de l’instruction de techniciens, et la stratégie à long terme de la formation des espr
36 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Enquête sur l’enseignement civique dans les pays européens [Avant-propos] (mai 1963)
71 non seulement l’état retardataire et démodé de l’instruction civique dans presque tous nos pays, mais encore la quasi-inexistence
72cation de tous les pays d’Europe, sur l’état de l’instruction civique et les possibilités d’y introduire une éducation européenne.
37 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
73que « Budget de ménages », je trouve ce poste : « Instruction, distraction. » C’est « Culture et loisirs » en France, la nuance est
38 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — « Ce petit peuple égalitaire… »
74ut mieux lorsqu’il commençait sa première leçon d’instruction civique en ces termes : « En Suisse, on est tous égaux. C’est pas par
39 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
75 voient imposer une certaine tutelle en matière d’instruction primaire et de liberté d’établissement. Enfin, la vague anticléricale
40 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — Les institutions et la vie politique
76 corvées. Elle pourvoit aux services publics, à l’instruction primaire, à la gérance des biens des bourgeoisies, à la police locale
77 l’Assemblée fédérale ne sont jamais liés par les instructions que leur aurait données le corps politique chargé de leur élection. L
78u lait, le régime du blé, la durée des périodes d’instruction militaire, les impôts fédéraux. Il serait donc injuste d’affirmer que
79vique. Or nous n’avons, dans nos écoles, qu’une « instruction civique » mortelle d’ennui : énumération de Conseils, dont on apprend
80 fait : chaque soldat suisse entre les périodes d’instruction ou de mobilisation conserve chez lui dans une armoire son fusil, son
81e ou « théorie » qui ne porte pas seulement sur l’instruction militaire, mais aussi sur l’histoire, les institutions politiques, la
82e pendant que les garçons recevaient des leçons d’instruction civique. On prétend aussi que notre peuple est si fréquemment consult
41 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — Les paradoxes de la vie économique
83gement, chauffage 20 22 20 Vêtements 12 10 10 Instruction, distraction 3,4 6 9,4 Assurances 2,7 7 11,7 Impôts 2,4 4,7 3,7
42 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
84que « Budget de ménages », je trouve ce poste : « Instruction, distraction ». C’est « Culture et loisirs » en France, la nuance est
85phlet contre l’école primaire : Les Méfaits de l’Instruction publique 118, dont le premier chapitre, souvenirs d’élève, s’intitul
86atives, physiques et poétiques. Je proposais une instruction non pas même privée mais secrète. Je nageais en pleine utopie, je le
87ur éclosion, à sauvegarder dans le processus de l’instruction et de l’éducation la part du jeu et des instincts fondamentaux. Ils s
88mœurs que de l’empreinte laissée par les leçons d’instruction civique, qui jouent le rôle d’une sorte de catéchisme laïque. Ce n’es
43 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
89démocraties. Tout cela, c’est ce que l’on nomme l’instruction civique — ou en tout cas, c’est ce qu’elle devrait être — mais ce n’e
90rcs, puis à une élite restreinte. Puis il y eut l’instruction universelle, gratuite et obligatoire. Et de même, dans nos démocratie
44 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les prophètes de la décadence (24 septembre 1970)
91r à une seule doctrine qui eût régi à la fois ses instructions, sa religion, sa philosophie, sa morale, son économie et ses arts. On
45 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Éducation, civisme et culture
92société, dans nos démocraties. Tout cela, c’est l’instruction civique, mais pas encore l’éducation pour le civisme. Celle-ci, en ef
93rcs, puis à une élite restreinte. Puis il y eut l’instruction universelle, gratuite et obligatoire. Et de même, dans nos démocratie
46 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Culture et technique en Europe et dans le monde
94s, ou même d’écoles où ils n’auraient reçu qu’une instruction purement technique. L’ère nouvelle exigera, c’est entendu, des dizain
47 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Fécondité des études régionales
95l qu’il s’est composé pendant trois millénaires. Instruction civique. — La participation réelle du citoyen aux affaires publiques
96mocratie se confond avec celui des Régions. Toute instruction civique digne du nom commencera donc par définir les conditions concr
48 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
97itoyen devra trancher quand il votera. La leçon d’instruction civique est universellement considérée comme la plus ennuyeuse de tou
98’importe qui, d’un savoir déclaré objectif. Cette instruction ne vise pas à introduire au mystère, mais au contraire à l’éliminer.
99des vérités toutes faites — même inculquées par l’instruction — afin de le mettre en mesure de réaliser sa propre vocation. Au lieu
49 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
100avoir tué douze personnes : certains détails de l’instruction semblent donner matière à quelque doute, c’est-à-dire à renvoi indéfi
50 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
101ur la plupart des hommes une entrave au droit à l’instruction ». En effet, l’École s’est chargée — ou plutôt : l’État l’a chargée 
102charge de la sélection, de l’endoctrinement, de l’instruction » (p. 51). Elle repose sur trois postulats : « Les enfants doivent al
103nne pour survivre et le travail productif. Santé, instruction, dignité humaine, indépendance, effort créateur, tout dépend alors du
104n plus éducative et plus heureuse des activités d’instruction à la vie de la Cité devient praticable. Et alors, une École nouvelle
51 1977, L’Avenir est notre affaire. Système de la crise — La clé du système ou l’État-nation
105e entière. f) Alignement des intelligences par l’Instruction publique, universelle et obligatoire. Alignement des corps par la con
52 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — Stratégie
106de géographie, d’économie, de langues, d’art et d’instruction civique, un angle de vision européen : telle a été dès l’origine l’id