1 1926, Journal de Genève, articles (1926–1982). Le Dépaysement oriental (16 juillet 1926)
1xiété mélancolique » qu’il éprouve à se sentir si loin de l’Oriental, les conclusions de M. de Traz — si tant est qu’on peut co
2 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Julien Benda, La Fin de l’Éternel (novembre 1929)
2dre pour nous-mêmes à sa mise en demeure. Je suis loin de partager toutes les idées de M. Benda, sur le plan philosophique en p
3 1930, Articles divers (1924–1930). « Vos fantômes ne sont pas les miens… » [Réponse à l’enquête « Les vrais fantômes »] (juillet 1930)
3ion, à se créer une part angélique. III L’amour, loin de causer une « désorganisation du moral », multiplie à nos yeux les cor
4 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
4mes frères ! Nous traînons tous notre sabot, qui, loin de s’user, ne tarde pas à devenir notre raison de vivre. Mais combien vo
5 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
5ins de Dieu. Un cantique nouveau Nous voici loin de nos auteurs. Si loin qu’en somme ils ne sont guère atteints par tout
6 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
6fait tomber dans le péché, arrache-le et jette-le loin de toi ». Mais Rimbaud est d’une autre trempe : il a déjà prouvé en écri
7 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
7contrainte de foi, une pureté terrible et humble. Loin de moi la pensée que par des arguments nous pourrons triompher d’autre c
8 1932, Le Paysan du Danube. Le Paysan du Danube — Voyage en Hongrie
8mes frères ! Nous traînons tous notre sabot, qui, loin de s’user, ne tarde pas à devenir notre raison de vivre. Mais combien vo
9 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Châteaux en Prusse
9e et à droite entre des hêtres rouges, piquées au loin de massifs éclatants, le gravier d’une allée fait son bruit luxueux, tou
10 1933, Esprit, articles (1932–1962). Protestants (mars 1933)
10 où le protestantisme domine, des protestants qui loin de renier leur foi se fondent sur elle pour attaquer le régime. L’exempl
11 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
11ension, le ressort nécessaires à l’acte créateur. Loin de tenter leur réduction à quelque idéale synthèse, elle s’exalte des co
12oi, c’est la promesse de la victoire éternelle. ⁂ Loin de moi la prétention d’avoir, par ces quelques traits schématiques, voul
12 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
13c sa mission ». Il y a plus. L’histoire biblique, loin de mettre en scène le développement d’une « tradition » spirituelle, fig
14 et qui interroge virilement. Personne n’est plus loin de « l’inquiétude » ou de l’emballement. Barth est l’un des hommes les p
13 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
15 mon unique raison d’être14. Nous sommes ici très loin de la notion bourgeoise de liberté, qui est absence d’obligations, de re
14 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
16 Il peut s’éprouver dans l’angoisse, il y trouve, loin de l’objet, une sorte d’existence virtuelle, incomplète mais déjà consci
15 1934, Politique de la Personne (1946). Problèmes de la révolution personnaliste — D’un Cahier de revendications
17contrainte de foi, une pureté terrible et humble. Loin de moi la pensée que par des arguments nous pourrons triompher d’autre c
16 1934, Politique de la Personne (1946). Problèmes de la révolution personnaliste — Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
18calement opposées… Libéralisme pas mort. J’habite loin de Paris, et les nouvelles du monde des lettres, qui me parviennent, me
17 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
19mme nous allions nous séparer ; et je ne suis pas loin de croire qu’il exprima la vérité la plus certaine de la soirée, encore
18 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
20me puritain. On nous montre un Luther adipeux, et loin de revenir sur le premier jugement, on fait de cette image un nouveau cl
19 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
21ommes seraient devenus des personnes, la tension, loin de disparaître, atteindrait au contraire son maximum créateur. La person
20 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
22s épaules : il ne se pose pas en révolutionnaire, loin de là. C’est justement ce qu’il faut lui reprocher. C’est ce refus de pr
21 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
23isé. » — Dictature du prolétariat ? « Nous sommes loin de compte. Oui, dictature, évidemment ; mais celle d’un homme, non plus
22 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
24 serait l’affectation d’impartialité ; et je suis loin de trouver vaine la question que pose Fondane : « Ils suivent Kierkegaar
23 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — L’Arche de l’Alliance
25sprit de prostitution égare Et ils se prostituent loin de leur Dieu. (Osée, 4, 12) Cet « esprit de prostitution », cette idolâ
24 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Sur le déclin du Moyen Âge
26tins25. Il importe de préciser que Dante est très loin de considérer la langue latine en soi, et telle que la fixèrent les clas
25 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — Éléments d’une morale de la pensée
27 d’autre fin que de conservation, de permanence ? Loin de là. Sa tension concrète vise toujours la nouveauté, que les conservat
28ni pour mes mains ; bien plus, qu’un tel système, loin de préparer un terrain plus favorable à quelque action ou réaction futur
26 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). L’Âme romantique et le rêve (23 mars 1937)
29és une découverte pleine d’attraits : nous étions loin de nous douter de la « modernité » aiguë des problèmes que posèrent un H
27 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
30 seraient décisifs lors d’une action rapide. Mais loin de moi ces ambitions : ceux qui les ont n’en parlent pas, dit-on. Et je
28 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
31 ne faisait que se promener sur la lande danoise, loin de tout « dérangement domestique ». Il avait un très bel appartement à C
32 seraient décisifs lors d’une action rapide. Mais loin de moi ces ambitions : ceux qui les ont n’en parlent pas, dit-on. Et je
33entre ces forces antagonistes, de telle façon que loin de se nier ou de s’exclure, elles s’éduquent et se forment l’une par l’a
34naux exigent, et qu’il faut vivre assez longtemps loin de Paris, comme nous vivons ici, pour arriver à distinguer : eux ne s’en
29 1938, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Caquets d’une vieille poule noire (août 1938)
35t contenté de se débrouiller avec sa pauvreté et, loin de la croire sacrée, il a essayé d’en sortir. Je signale le cas de M. Po
30 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
36as l’antisémitisme qui lui demeure impénétrable — loin de là ! bien des juifs le partagent — mais c’est une conception du monde
37parfois que l’épuration n’a pas été poussée aussi loin de ce côté que du côté du marxisme, et que derrière le célèbre col dur s
38crire un massacre à la mitrailleuse dans le tas : loin de s’indigner, ils vous en redemanderont. Ainsi, me jugeant d’après eux,
39lise votre rêve, et plus habilement que Staline : loin de vous fusiller, il vous donnerait un grade dans son Front du Travail,
31 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
40polémique antiromaine (lesquelles d’ailleurs sont loin de nous réjouir en elles-mêmes, mais attestent néanmoins qu’à cette époq
32 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
41ist, cette Agapè qui seule sauvera l’Éros et qui, loin de le sublimer, lui redonnera sa juste place dans l’humain. Ma thèse cen
33 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). « Le matin vient, et la nuit aussi » (7 juin 1939)
42litiques. Et pourtant nous vivons ! Et notre vie, loin de se replier dans la crainte, s’exalte aux approches du péril et s’en n
34 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
43g. Son naturel, c’est le mépris ; rien n’est plus loin de la nature. Voyez comme il se sert des femmes : incapable de les possé
35 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
44 Nicolas se retire dans une cabane construite non loin de sa ferme, au Ranft. Il y mènera jusqu’à sa mort la vie d’un pieux laï
36 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe de Tristan
45ous le donne en récompense ! Attirés par la mort loin de la vie qui les pousse, proies voluptueuses de forces contradictoires
37 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Les origines religieuses du mythe
46t ce qui existe, loin des corps et de la matière, loin de ce qui divise et distingue, au-delà du malheur d’être soi et d’être d
47et les conceptions de l’amour qu’elle illustre, « loin de s’expliquer par les conditions où elle naquit, semble en contradictio
48tions sur la nature exacte des théories de Freud, loin de fournir aux savants futurs les apaisements qu’ils seront en droit d’a
49transmutations. Ainsi naquit le mythe de Tristan. Loin de moi la tentation d’analyser le processus de cette métamorphose : il n
38 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Passion et mystique
50chrétien l’amour divin est un malheur recréateur. Loin de nier l’amour profane, il aboutit à le sanctifier par le mariage. Les
39 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe dans la littérature
51cte, au regard des faits. Il existe un amour qui, loin de se tromper, est seul capable de découvrir dans l’être aimé les qualit
40 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Amour et guerre
52i nous mène au seuil d’une conclusion que j’étais loin de prévoir en commençant ce livre. Que l’on suive l’évolution du mythe o
41 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
53lifie — que littéraire. Non point par préférence, loin de là. Mais les problèmes qui se posent à nous, nous n’avons pas pu les
42 1940, Mission ou démission de la Suisse. La Suisse que nous devons défendre
54osture la plus misérable de l’homme ». Et je suis loin de penser que nous sommes des crétins ! Je dis seulement qu’en face de c
43 1942, La Part du Diable (1982). L’Incognito et la révélation
55 contradiction avec les lois biologiques, etc. Or loin de s’effrayer et de se scandaliser de carences aussi flagrantes, notre r
44 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable démocrate
56 dans nos pensées. Mais cela n’excuse pas Hitler. Loin de là ! Cela nous accuse. Si je ressemble à un criminel, cela ne justifi
57valu, je dois le dire, autant d’absolutions. Mais loin de me procurer le sentiment d’une bonne conscience civique brevetée par
45 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
58vers le soir, et l’homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l’Éternel Dieu, au milieu des arbres du jardin. Mais l’Éte
59t dans le lieu où l’on est, à coup sûr, le plus « loin de la face de l’Éternel ». Pour qu’il n’y ait plus de responsabilité, il
60rend intéressant. Tous les romanciers l’étudient. Loin de lutter contre une passion naissante, on espère, on provoque sa fièvre
46 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
61vers le soir, et l’homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l’Éternel Dieu, au milieu des arbres du jardin. Mais l’Éte
62t dans le lieu où l’on est, à coup sûr, le plus « loin de la face de l’Éternel ». Pour qu’il n’y ait plus de responsabilité, il
47 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Le silence de Goethe
63fait tomber dans le péché, arrache-le et jette-le loin de toi ». Mais Rimbaud est d’une autre trempe : il a déjà prouvé en écri
48 1944, Les Personnes du drame. Sincérité et authenticité — Le Journal d’André Gide
64lifie — que littéraire. Non point par préférence, loin de là. Mais les problèmes qui se posent à nous, nous n’avons pas pu les
49 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le savant et le général (8 novembre 1945)
65éclare-t-il, devant une commission parlementaire, loin de rendre l’armée superflue, ne peut qu’augmenter l’importance des troup
50 1946, Combat, articles (1946–1950). Post-scriptum (24 mai 1946)
66oster, et la valeur militaire de cette arme était loin de compenser, même à ses yeux, le risque moral qu’il eût couru à l’emplo
51 1946, Réforme, articles (1946–1980). À hauteur d’homme (1er juin 1946)
67truqué où le citoyen perd à tout coup. Nous voici loin de notre définition de la politique considérée comme la pratique d’un id
52 1946, Journal des deux Mondes. Journal d’attente
68litiques. Et pourtant nous vivons ! Et notre vie, loin de se replier dans la crainte, s’exalte aux approches du péril et s’en n
53 1946, Journal des deux Mondes. Puisque je suis un militaire…
69 pétrole. Pourquoi sommes-nous là, quelque part, loin de tout ce qui faisait notre vie ? Il faudrait essayer de répondre. L’ho
54 1946, Journal des deux Mondes. Anecdotes et aphorismes
70i froids ni bouillants seront vomis. Mais Hitler, loin de vomir les neutres, les mange. ⁂ C. B. fut reçu en audience par Hitler
55 1946, Journal des deux Mondes. Intermède
71s. La Ligue s’engageait dans une phase où j’étais loin de me sentir indispensable. Je me voyais d’autre part pratiquement conda
56 1946, Journal des deux Mondes. Le mauvais temps qui vient
72quand je repense aux années que je viens de vivre loin de lui, je vois cependant que mon destin n’a pas cessé d’être lié au sie
73 la fois puritain et bourgeois. Et certes je suis loin de proposer qu’on déchaîne les fous et les aventuriers, mais je voudrais
57 1946, Lettres sur la bombe atomique. Le savant et le général
74éclare-t-il, devant une commission parlementaire, loin de rendre l’armée superflue, ne peut qu’augmenter l’importance des troup
58 1946, Lettres sur la bombe atomique. Le goût de la guerre
75’ordre. Le fait est que l’invention de la poudre, loin de rendre inutiles leurs services, a permis la Guerre de Trente Ans. Et
59 1946, Lettres sur la bombe atomique. La guerre des gaz n’a pas eu lieu
76oster, et la valeur militaire de cette arme était loin de compenser, même à ses yeux, le risque moral qu’il eût couru à l’emplo
60 1947, Doctrine fabuleuse. L’ombre perdue
77-il à un tel homme ? Le suicide ? Rien n’est plus loin de sa pensée. Sa vision du monde serait exactement celle d’un philistin
61 1947, Doctrine fabuleuse. Don Juan
78g. Son naturel, c’est le mépris ; rien n’est plus loin de la nature. Voyez comme il se sert des femmes : incapable de les possé
62 1947, Vivre en Amérique. Vie politique
79nstitutive. Le rêve américain l’exige. Nous voici loin de nos danseurs de Broadway ? Peut-être, mais tout cela va dans le même
63 1947, Vivre en Amérique. Vie culturelle et religieuse
80ous Huxley dans un ranch du désert, mais pas trop loin de Hollywood. Archibald MacLeish à Washington. E. E. Cummings je ne sais
64 1947, Vivre en Amérique. Vie privée
81de tabous, et que la suppression de ces derniers, loin de relever d’une dialectique normale entre contrainte et liberté, trahis
65 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
82, non moins dangereuse. La guerre n’a pas arrêté, loin de là, les progrès de la déchristianisation de l’Europe. Commencée parmi
66 1949, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Les écrivains romands et Paris (10 septembre 1949)
83 fois) n’est pas précisément de vivre et de créer loin de son milieu et de sa province natale. Même et surtout si l’on doit tir
67 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
84s communications de portée internationale. Il y a loin de la situation présente à celle d’il y a dix ans, où certaines découver
68 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). L’anxiété de l’homme moderne
85issait et qui avaient pu venir vivre en Occident, loin de se sentir plus à l’aise dans notre atmosphère de liberté, y souffraie
69 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Libertés « formelles » et libertés « réelles »
86n ne dira point qu’elle est parfaite en Occident, loin de là. Nous connaissons tous les limites que lui imposent, en pratique,
70 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Contre la culture organisée (avril 1952)
87t de mesures prétendues « protectionnistes » qui, loin de protéger, étouffent en réalité ce qu’elles enferment. Marchés trop ré
71 1953, La Confédération helvétique. Le peuple suisse et le monde
88rmée qu’il commandait en chef, le général Guisan, loin de déplorer la diversité des troupes suisses, soulignait sa nécessité :
72 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
89 « libérateurs » de la Révolution et de l’Empire, loin de faire triompher dans toute l’Europe l’idéologie unitaire des Jacobins
90tout entière de l’homme. « L’orgueil national est loin de la vie quotidienne », remarque Simone Weil. La nation est un dieu loi
73 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
91La science moderne est née d’une rationalité qui, loin de se refermer sur elle-même, reste ouverte à l’irrationnel et réussit m
74 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
92ynésiens de Gauguin. C’est le Moyen Âge qui était loin de la Nature : il la craignait40. L’âge classique la jugeait malséante.
75 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
93anger supposé que par la presse. Elles se passent loin de lui, il ne peut les comprendre, son sens critique reste sans prises s
76 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
94a politique du Kremlin approuvée par tous les PC, loin de servir la paix, détruisait la confiance, provoquait des guerres, dite
95er de l’URSS. Réponse : Tout n’est pas condamné, loin de là, et ce n’est point par hasard que ces « crimes » furent commis : i
96tuellement avec le vrai tout court, voilà qui est loin de prouver que K. et les PC aient rejoint le parti de la vérité. Cela pr
77 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aux racines de l’Europe de demain (avril 1957)
97ra répétant des « vérités évidentes » dont il est loin de se douter qu’elles ne correspondent plus à la réalité ou qu’elles son
78 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle des festivals dans la vie culturelle de l’Europe [Commentaires] (mai 1957)
98 place bien définie dans le « concert européen ». Loin de choisir à l’exclusion de l’autre l’une des deux solutions proposées,
79 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
99 ceci nous confirme dans la vue que le moyen âge, loin de représenter je ne sais quel « âge d’or du christianisme » — comme on
100’est pourquoi le progrès de la vision historique, loin de séculariser le christianisme, comme beaucoup le craignent, s’y confor
80 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — La spire et l’axe
101tue du même coup entre liberté et responsabilité. Loin de s’exclure, celles-ci s’actualisent donc réciproquement. Si la tension
81 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — Le Château aventureux
102 « libérateurs » de la Révolution et de l’Empire, loin de faire triompher dans toute l’Europe l’idéologie unitaire des Jacobins
103tout entière de l’homme. « L’orgueil national est loin de la vie quotidienne », remarque Simone Weil. La nation est un dieu loi
82 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — L’expérience du temps historique
104 ceci nous confirme dans la vue que le Moyen Âge, loin de représenter je ne sais quel « âge d’or du christianisme » — comme on
105’est pourquoi le progrès de la vision historique, loin de séculariser le christianisme, comme beaucoup le craignent, s’y confor
83 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — L’expérience de l’espace
106lois, et d’occuper les lieux que nous découvrons, loin de nous y conduire en hôtes de passage respectueux de coutumes différent
107était certes obsédé par l’Or. Pourtant l’or était loin de signifier à ses yeux ce qu’il peut signifier aux yeux de ses détracte
84 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — L’exploration de la matière
108La science moderne est née d’une rationalité qui, loin de se refermer sur elle-même, reste ouverte à l’irrationnel et réussit m
85 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — L’aventure technique
109ynésiens de Gauguin. C’est le Moyen Âge qui était loin de la Nature : il la craignait80. L’âge classique la jugeait malséante.
86 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — Le drame occidental
110ogrès, démocratie) font un scandale de leur état, loin de le justifier par quelque dialectique ou par des doctrines fatalistes.
111doctrines fatalistes. Ils vivent dans la laideur, loin de la culture, hors de toute religion le plus souvent, comme en marge de
87 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la fabrication des nouvelles et des faits (février 1958)
112e occidentale de suivre une politique quelconque, loin de là ! Elle n’a d’autre souci que celui de son tirage. Mais elle décide
88 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Comment définir l’Europe ?
113 le voyez, nous donne une définition de l’Europe, loin de nous prouver que celle-ci n’existe pas. Je crois qu’il n’y a rien de
89 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). … Et dona ferentes (Remarques sur la diffusion inégale de nos valeurs et de nos produits)
114monde d’aujourd’hui ? Certes, l’Europe réelle est loin de tels sommets, mais ce sont tout de même ses sommets. Elle n’est pas s
115tion occidentale, on s’aperçoit qu’elle n’est pas loin de recouvrir l’ensemble des terres habitées, mais que la densité d’occid
90 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Luis Diez del Corral, El rapto de Europa (septembre 1959)
116 que « la mission de l’Europe n’est pas terminée, loin de là ». Car si l’Europe s’est réduite elle-même par l’extension des aut
91 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
117t tous les autres exemples dont nous avons parlé, loin de relever de la monstruosité ou de la faiblesse, révèlent un refus de p
92 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
118e retraite dans le bourg de Sierre en Valais, non loin de cette tour de Muzot où Rilke passa la fin de sa vie. À travers les lo
93 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur un chassé-croisé d’idéaux et de faits (novembre 1959)
119 ; il est probable que les Américains ne sont pas loin de réaliser les buts concrets du socialisme, sous l’étiquette de la libr
94 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
120 peu avant les quais de la gare de Cracovie, très loin de la sortie réservée aux Polonais. Effrayé à l’idée d’être transporté d
95 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
121isante, dans son pouvoir d’intégration de l’être. Loin de dissocier le moi, les recherches psychologiques du xxᵉ siècle nomment
96 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
122e toutes les absurdités morales et religieuses ». Loin de Bâle, loin de Triebschen, loin de Bayreuth surtout — où l’auteur de T
123bsurdités morales et religieuses ». Loin de Bâle, loin de Triebschen, loin de Bayreuth surtout — où l’auteur de Tristan est l’é
124 religieuses ». Loin de Bâle, loin de Triebschen, loin de Bayreuth surtout — où l’auteur de Tristan est l’époux comblé de Cosim
97 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Nouvelles métamorphoses de Tristan
125t tous les autres exemples dont nous avons parlé, loin de relever de la monstruosité ou de la faiblesse, révèlent un refus du p
98 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Don Juan
126g. Son naturel, c’est le mépris ; rien n’est plus loin de la nature. Voyez comme il se sert des femmes : incapable de les possé
99 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
127e toutes les absurdités morales et religieuses ». Loin de Bâle, loin de Triebschen, loin de Bayreuth surtout — où l’auteur de T
128bsurdités morales et religieuses ». Loin de Bâle, loin de Triebschen, loin de Bayreuth surtout — où l’auteur de Tristan est l’é
129 religieuses ». Loin de Bâle, loin de Triebschen, loin de Bayreuth surtout — où l’auteur de Tristan est l’époux comblé de Cosim
100 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
130t trop bien isolés l’un de l’autre en ses œuvres, loin de s’y prêter force en secret, ils exténuaient leur énergie dans la pure