1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1e par un fou. » L’hiver dernier, m’occupant assez longuement d’un des poètes auxquels notre temps doit vouer l’attention la plus g
2 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
2e partir. Ou bien je me mettrai à l’analyser plus longuement. Mais alors je le fausse, puisque je le prive de la puissance de se d
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
3rement. » Vers cette époque, une femme me regarda longuement. » Mes parents me savaient vierge et c’était la joie de leur vie, car
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
4talement. Mais il est dans l’ordre qu’elle beugle longuement tout en le suivant. Que faire, diront les gens de bonne volonté dont
5un peu ces truismes : On apprend plus d’une chose longuement contemplée que de mille aperçues au passage. Ab uno disce omnes. Une
5 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Hölderlin, La Mort d’Empédocle et Poèmes de la folie (octobre 1930)
6, si comme je le crois et voudrais l’établir plus longuement, le sens des poèmes de la maturité de Hölderlin est à chercher dans l
6 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — La Tour de Hölderlin
7e par un fou. » L’hiver dernier, m’occupant assez longuement d’un des poètes auxquels notre temps doit vouer l’attention la plus g
7 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Petit journal de Souabe
8dé, marchant, m’arrêtant pour écouter et respirer longuement, choisissant parfois pour y sommeiller une lisière d’où l’on voit de
9pte de tout ce qui bouge. Il importe de s’arrêter longuement sous tous les prétextes, de secouer sa pipe quand les dernières bouff
8 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Châteaux en Prusse
10perdus, dans ce Waldburg gardien de quels secrets longuement, lentement fortifiés…   La nuit, les moustiques tissent une rumeur da
9 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
11 ennemi de la Genève moderne ! Il faudrait parler longuement du « barthisme » d’une telle œuvre, — plus réel sans doute, parce qu’
10 1934, Politique de la Personne (1946). À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
12où il y a une liberté bien tempérée et pour durer longuement. » Il me semble que le spectacle de l’Europe contemporaine donne rais
11 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Lawrence et Brett par Dorothy Brett ; Matinées mexicaines suivi de Pansies (poèmes), par D. H. Lawrence (octobre 1935)
13s, ne passionne pas non plus, mais nous intéresse longuement et gagne en somme notre complicité. Elle a l’humour discret, sensible
12 1936, Esprit, articles (1932–1962). Francfort, 16 mars 1936 (avril 1936)
14rut. Souriant comme en extase, saluant lentement, longuement, s’avançant peu à peu vers la tribune, sous un tonnerre assourdissant
13 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
15ent… » Goethe poursuit : « Aujourd’hui je me suis longuement attardé au marché ; j’ai observé les gens, comment ils marchandaient
14 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plébiscite et démocratie (avril 1936)
16que. Le Führer, dans plusieurs de ses discours, a longuement insisté sur ce point. Les démocraties de l’Ouest, disait-il en substa
15 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — D’une culture qui parle dans le vide
17se révolutionnaire. Je cite encore de Man, un peu longuement, la page en vaut la peine : Tant que cette classe (bourgeoise) fut a
16 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
18 élan vers », dès que mon regard s’attache un peu longuement à un visage, au corps et aux vêtements, aux mains, à l’attitude distr
17 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
19nant. 2. — La culture. D’autres en ont parlé plus longuement dans ce numéro. Je ne l’envisage ici que sous l’angle particulier de
18 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
20’ai laissée en plein mystère. Elle a dû en parler longuement avec les clients qui attendaient en silence, le nez sur leurs sabots,
19 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
21’ai laissée en plein mystère. Elle a dû en parler longuement avec les clients qui attendaient en silence, le nez sur leurs sabots,
20 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
22était un défilé de chemises brunes. Ils ont passé longuement devant le porche du temple, repoussant le flot des sortants. Je compr
21 1938, Journal d’Allemagne. Plébiscite et démocratie. (À propos des « élections » au Reichstag, 29 mars 1936)
23que. Le Führer, dans plusieurs de ses discours, a longuement insisté sur ce point. Les démocraties de l’Ouest, disait-il en substa
22 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Billet d’aller et retour (décembre 1939)
24ssion de l’Histoire et de la nation en deux camps longuement irréductibles et appauvris chacun de tout ce que l’autre annexe. Ce m
23 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
25tion, ses proches ont bien senti le drame intime, longuement couvé et mûri. Sans doute a-t-il eu des visions, peut-être a-t-il man
26de l’histoire des églises protestantes, mentionne longuement Nicolas dans son Catalogue des témoins de la foi qui se sont dressés
24 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
27onfédérale. Nicolas invoque Moïse, qui lui répond longuement en décrivant la corruption d’Israël et la nécessité d’une piété purif
25 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe de Tristan
28dmoneste Ogrin. Tristan li dist : or escoutez Si longuement l’avons menée Itel fu nostre destinée. (Amors par force vos demeine 
26 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe dans la littérature
29tant qu’il peut dépendre de Rousseau. (Il insiste longuement, dans une lettre à son éditeur, sur son protestantisme et celui de se
30 Lettre de Diotima à Hölderlin : Hier soir, j’ai longuement réfléchi sur la passion. Sans doute, la passion de l’amour suprême ne
27 1940, Mission ou démission de la Suisse. Le protestantisme créateur de personnes
31où il y a une liberté bien tempérée et pour durer longuement. » Il me semble que le spectacle de l’Europe contemporaine donne rais
28 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Veille d’élection présidentielle (14 novembre 1940)
32es amis de jeunesse. Les deux auteurs insistaient longuement sur la sympathie personnelle qui les liait au candidat contre lequel
29 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Kierkegaard
33pporte qu’on pouvait le voir, de la rue, arpenter longuement les pièces illuminées de ses appartements. Dans chaque chambre, il fa
30 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Souvenir d’un orage en Virginie (novembre 1946)
34ans ce dégoûtant salon ! » Des éclairs illuminent longuement les meubles lourds, une bibliothèque, des boiseries. Le lustre enfin
31 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
35ans ce dégoûtant salon ! » Des éclairs illuminent longuement les meubles lourds, une bibliothèque, des boiseries. Le lustre, enfin
32 1946, Journal des deux Mondes. Puisque je suis un militaire…
36ssion de l’Histoire et de la Nation en deux camps longuement irréductibles et appauvris chacun de tout ce que l’autre annexe. Ce m
33 1946, Journal des deux Mondes. La route de Lisbonne
37e dit-il, que le train a déraillé. » Et il sourit longuement, tandis que je perds mon temps à vérifier que tous les wagons sont su
34 1946, Journal des deux Mondes. Solitudes et amitiés
38petites pièces banales, accueillant un à un, mais longuement, les visiteurs qui passent par cette ville de nulle part. Et j’ai son
35 1946, Journal des deux Mondes. Virginie
39ans ce dégoûtant salon ! » Des éclairs illuminent longuement les meubles lourds, une bibliothèque, des boiseries. Le lustre enfin
36 1946, Journal des deux Mondes. Le choc de la paix
40heureux. À sept heures une sourde explosion s’est longuement répercutée, venant du fond de la baie, près du village. Puis les cloc
37 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (décembre 1947)
41e départ est le même », affirme l’avocat qui cite longuement les passages où Denis de Rongement relate son activité d’homme de let
38 1947, Doctrine fabuleuse. Contribution à l’étude du coup de foudre
42 m’as-tu trompée », dit-elle enfin. Je la regarde longuement, bien en face. Aucun doute n’est possible. Elle sait. Monsieur, je pu
39 1947, Vivre en Amérique. Vie privée
43 scrupules et de goût de les violer, de sentiment longuement macéré et de raffinements casuistiques, de conscience dans le mal et
40 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
44suivi m’a troublé davantage et j’en parlerai plus longuement. Devant la soie de fond viennent d’apparaître deux hercules au visage
41 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
45ique et éclatante, à laquelle le héros se prépare longuement, devant laquelle il hésite et recule, jusqu’à ce qu’un incident secon
42 1953, La Confédération helvétique. Le peuple et son histoire
46cette volonté de préserver l’équilibre fédéral si longuement recherché, si chèrement payé, si précaire dans sa complexité, et qui
43 1953, La Confédération helvétique. Institutions et aspirations économiques
47% de la population en 1947. On pourrait épiloguer longuement sur ces faits. Bornons-nous à les rapprocher de ceux que nous avons m
44 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
48iberté, ordre, agression.) Je me souviens d’avoir longuement analysé, dans l’un de mes premiers livres, « la décadence des lieux c
45 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
49ires intellectuels. Il s’agit d’une « erreur » si longuement constituée, cohérente et conditionnée, que seul un acte comparable à
46 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Première partie. La Voie et l’Aventure — Où les voies se séparent
50pense aux holy men, errant dans les campagnes, ou longuement assis en tailleur dans leurs niches… Point de culte public en Inde, d
47 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Heinz Gollwitzer, Europabild und Europagedanke (septembre 1959)
51an — pourtant contemporains de Hegel ou de Ranke, longuement traités — ne se voient même pas mentionnés. Mais rien n’est plus inju
48 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
52uit à la lecture des trois romans : vous regardez longuement ce visage de femme et, peu à peu, c’est un paysage, c’est un pays, c’
49 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
53) il entreprit l’action européenne qu’il avait si longuement méditée et préparée. Nous avons dit plus haut ses premières tentative
50 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
54ans sa vie individuelle, dans son amour unique et longuement malheureux pour Régine, il fut Tristan. Cependant, je n’ai trouvé dan
55me et sur le mariage. Nietzsche en a certes moins longuement écrit que Kierkegaard, mais son œuvre n’est pas moins riche en jugeme
51 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Nouvelles métamorphoses de Tristan
56uit à la lecture des trois romans : vous regardez longuement ce visage de femme et, peu à peu, c’est un paysage, c’est un pays, c’
52 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
57ique et éclatante, à laquelle le héros se prépare longuement, devant laquelle il hésite et recule, jusqu’à ce qu’un incident secon
53 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
58ans sa vie individuelle, dans son amour unique et longuement malheureux pour Régine, il fut Tristan. Cependant, je n’ai trouvé dan
59 et sur le mariage. Nietzsche en a, certes, moins longuement écrit que Kierkegaard, mais son œuvre n’est pas moins riche en jugeme
54 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Deuxième partie — L’amour même
60 pense la morale moyenne (très rarement codifiée, longuement invétérée) qui forme le climat des milieux bien-pensants dans le peup
55 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — « Têtes de Turcs »
61rselle, mais non pas à la manière de Dante. Ayant longuement séjourné en Orient, il entend convertir d’abord les mahométans ou « I
56 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — Les grands desseins du xviie siècle
62 grave question des préséances, Crucé s’interroge longuement. « Estant Catholique et François » il a bien ses idées là-dessus, mai
57 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — L’Europe des lumières
63e, ce qui n’est pas sûr132. Mais il s’est exprimé longuement sur les avantages de l’union européenne dans Extrait, et sur le princ
58 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — De l’harmonie entre les nations libérées à l’anarchie des États souverains
64ent religieux (dérivé du luthéranisme) qui marqua longuement la vie de son pays. Poète, théologien, éducateur, et homme politique
59 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — Un problème séculaire : la Russie et l’Europe
65s russes touchant l’Europe, pour en venir à citer longuement le témoin capital, Dostoïevski. A. Opinions européennes sur la Russ
66ocqueville (que nous citerons tout à l’heure plus longuement) : Lorsque je considère l’état où sont déjà arrivées plusieurs natio
60 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
67de ou que la Chine. Mais ce cap et ses habitants, longuement travaillés, tourmentés, fécondés par une doctrine et une inquiétude r
61 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
68eille d’une fête ou le samedi. Elles s’installent longuement, disposant autour d’elles cendriers, paquets de cigarettes, blouses,
62 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Les mythes sommeillent… ils vont se réveiller [Entretien] (9-10 février 1963)
69hétiser. — Il y a un auteur d’anticipation qui a longuement parlé, lui aussi, du surpeuplement, du resserrement de l’humanité. C’
70on. — Vous pensez donc que le mythe, après s’être longuement abâtardi, commence à se manifester par quelques signes avant-coureurs
63 1963, Preuves, articles (1951–1968). Le mur de Berlin vu par Esprit (février 1963)
71s laisse tout ignorer de M. Paul Dehem, qui écrit longuement sur le mur de Berlin. D’où vient ce très curieux esprit ? À l’en croi
64 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
72me de l’explosion du savoir, dont je vous ai plus longuement entretenu, il me tarde de vous proposer des conclusions plus personne
65 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
73me de l’explosion du savoir, dont je vous ai plus longuement entretenu, il me tarde de vous proposer des conclusions plus personne
66 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
74aux, les quartiers modernes d’une ville indéfinie longuement interrompue par des prés et des bois secrets. Les quais de gare où to
67 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
75er et indexer : il y a des forces et des réalités longuement agissantes et soudain décisives que l’homme moyen ne peut pas exprime
68 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
76er et indexer : il y a des forces et des réalités longuement agissantes et soudain décisives, que l’homme moyen ne peut pas exprim
77talement. Mais il est dans l’ordre qu’elle beugle longuement tout en le suivant. » Il est certain qu’on ne m’a pas suivi, et donc
69 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La Suisse, dans l’avenir européen
78aux, les quartiers modernes d’une ville indéfinie longuement interrompue par des prés et des bois secrets. Les quais de gare où to
70 1969, Journal de Genève, articles (1926–1982). Denis de Rougemont et l’objection de conscience (30 juin 1969)
79je prends en m’adressant à vous si franchement et longuement. Je ne voulais être qu’un témoin de moralité, et je n’ai pu m’empêche
71 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe et le sens de la vie (25-26 avril 1970)
80de choix économiques ni même peut-être politiques longuement délibérés, concertés à long terme : il fallait se battre pour survivr
72 1970, Preuves, articles (1951–1968). Dépasser l’État-nation (1970)
81de choix économiques ni même peut-être politiques longuement délibérés, concertés à long terme : il fallait se battre pour survivr
73 1970, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Préface 1970
82Ainsi, pour l’avoir vue d’avion dans la diversité longuement fascinante de ses paysages humanisés, puis de la Lune, dans sa gloire
74 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Le civisme commence au respect des forêts
83 simplement à la conclusion d’accords commerciaux longuement marchandés entre États « souverains ». Ce sera aussi la meilleure occ
75 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
84me de l’explosion du savoir, dont je vous ai plus longuement entretenu, il me tarde de vous proposer des conclusions plus personne
76 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
85de choix économiques ni même peut-être politiques longuement délibérés, concertés à long terme : il fallait se battre pour survivr
77 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
86de choix économiques ni même peut-être politiques longuement délibérés, concertés à long terme : il fallait se battre pour survivr
78 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
87i furent ou non leurs frères. Pourquoi revenir si longuement sur tout cela ? Parlez-nous plutôt du mariage, de la morale du couple
79 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
88gences nationales. Ces trois ambitions jacobines, longuement combattues par tous les libertaires, finissent par triompher, presque
80 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — Passage de la personne à la Cité
89ipline sociale des compagnons-citoyens127 ». J’ai longuement cité Althusius : je ne connais rien de plus moderne, de mieux en prog
81 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
90plutôt d’un oubli séculaire des valeurs antiques, longuement submergées par les coutumes ethniques, sociales et religieuses des Ge
82 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
91 l’assaut de tes voisins ? Puis Podiebrad décrit longuement, en phrases redondantes et fleuries, les organes d’une véritable Conf
83 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
92eporte à la page indiquée 140. Je viens de parler longuement de la « mesure soviétique » et de la « mesure nationale-socialiste ».
93. En effet, on pourrait en rajouter. B.-H. Lévy a longuement cité les « éloges » adressés par L’Ordre nouveau au « dynamisme » d
84 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
94 et donne loy au reste du peuple ». Et de montrer longuement que tous les mixtes de ces trois formes de l’État ne sont qu’erreur,
85 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Chronique européenne : La préparation des élections européennes (printemps 1984)
95amais dans nos pays respectifs ». Et de conclure, longuement ovationnée par les parlementaires debout : « La démocratie politique
86 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Conclusions (été-automne 1984)
96importants, les trois thèmes qui nous ont le plus longuement retenus et qui ont été dans l’ordre : le thème du Forum culturel de B
97orum et ce n’est pas par hasard. Nous nous sommes longuement interrogés sur la manière de désigner cette chose, ce « machin » aura
87 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
98s plantes. Je faisais des crèmes que je composais longuement, d’après ce qu’il m’indiquait dans ses livres, je les mettais au fond