1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henry de Montherlant, Chant funèbre pour les morts de Verdun (mars 1925)
1therlant, Chant funèbre pour les morts de Verdun (mars 1925)a Henry de Montherlant, héritier d’une tradition chevaleresqu
2 1926, Articles divers (1924–1930). L’Atmosphère d’Aubonne : 22-25 mars 1926 (mai 1926)
2 L’Atmosphère d’Aubonne : 22-25 mars 1926 (mai 1926)e Cette conférence s’ouvrit par une bise qu’on peut
3 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
3 Adieu, beau désordre… (mars 1926)o L’époque s’en va très vite vers on ne sait quoi. On a mis l
4 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Edmond Jaloux, Ô toi que j’eusse aimée… (mars 1927)
4 Edmond Jaloux, Ô toi que j’eusse aimée… (mars 1927)af M. Edmond Jaloux offre l’exemple rare d’un homme que son é
5 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Entr’acte de René Clair, ou L’éloge du Miracle (mars 1927)
5 Entr’acte de René Clair, ou L’éloge du Miracle (mars 1927)i Surprendre est peu de chose, il faut transplanter. Max Jac
6 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
6 Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)l À Pierre Jeanneret et à son étoile nervalienne. Je vins à
7 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Prison. Ailleurs. Étoile de jour (mars 1929)
7 Prison. Ailleurs. Étoile de jour (mars 1929)s Prison Prisonnier de la nuit mais plus libre qu’un ang
8 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henri Michaux, Mes propriétés (mars 1930)
8 Henri Michaux, Mes propriétés (mars 1930)bd Si vous avez la curiosité, mieux, le goût des esprits sing
9 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Kikou Yamata, Saisons suisses (mars 1930)
9 Kikou Yamata, Saisons suisses (mars 1930)be Peut-être faut-il venir du Japon pour accueillir du premie
10 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
10 Sécularisme (mars 1931)d Il nous plaît de faire converser ici les gens les moins fai
11 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
11 Le silence de Goethe (mars 1932)d « L’homme, dit Goethe, ne reconnaît et n’apprécie que ce qu
12 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
12 Comment rompre ? (mars 1933)c Le faux rapport entre le christianisme et le christianisme
13 1933, Esprit, articles (1932–1962). Protestants (mars 1933)
13 Protestants (mars 1933)d Si le christianisme primitif est une révolution, — et la pl
14 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Solutions pratiques ? (mars 1933)
14 Solutions pratiques ? (mars 1933)c Beaucoup de personnes, après avoir lu notre premier cahier,
15 1933, Le Semeur, articles (1933–1949). Humanisme et christianisme (mars 1933)
15 Humanisme et christianisme (mars 1933)a Je ne suis pas venu pour vous apporter un exposé systématiq
16 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). L’Humanité de Jésus d’après Calvin, par Max Dominicé (24 mars 1934)
16ité de Jésus d’après Calvin, par Max Dominicé (24 mars 1934)c M. Max Dominicé nous donne L’Humanité de Jésus d’après Calv
17 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
17ais » (octobre 1935)p Par une belle matinée de mars 1935, le journal Le Journal répandait brusquement dans Paris ce cri d
18 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
18 Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)v Il vient de paraître au Mercure de France un volumineux cho
19 1936, Esprit, articles (1932–1962). Francfort, 16 mars 1936 (avril 1936)
19 Francfort, 16 mars 1936 (avril 1936)q Un témoin de nos amis nous envoie ces notes. N
20 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Dictature de la liberté, par Robert Aron (mars 1936)
20 Dictature de la liberté, par Robert Aron (mars 1936)y « J’aime les titres mystérieux ou pétard » disait Baudelair
21 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
21 Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)r I Jusqu’à ces toutes dernières années, les difficultés
22 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plébiscite et démocratie (avril 1936)
22s superflue. Les « élections » au Reichstag du 29 mars ne consistaient nullement en une concurrence libre de groupes ou d’op
23 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
23 chose », s’écrie Bossuet (Sermon sur la mort, 22 mars 1662). Que dirions-nous alors du sort fait à celui qui doit se montre
24 1937, Esprit, articles (1932–1962). Albert Thibaudet, Histoire de la littérature française de 1789 à nos jours (mars 1937)
24 de la littérature française de 1789 à nos jours (mars 1937)ad Comment juger ce qui ne veut pas être jugement, mais dégus
25 1937, Esprit, articles (1932–1962). Jacques Benoist-Méchin, Histoire de l’armée allemande depuis l’armistice (mars 1937)
25Histoire de l’armée allemande depuis l’armistice (mars 1937)ae Ce livre eût passionné Lénine, grand lecteur, comme on sai
26 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
26rouve absolument distinct de tous les autres. 1er mars Si l’on craint d’ordinaire d’avouer sa réalité individuelle et ses su
27e faut. Et que voulez-vous qu’ils y fassent ? » 6 mars (de retour à A…) Contact avec le public Dans le courrier qui est ar
27 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (III) : Mission civique de la culture (1er mars 1937)
28rivain (III) : Mission civique de la culture (1er mars 1937)f Si les livres se vendent si mal, et si le public ne se rend
28 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). L’Âme romantique et le rêve (23 mars 1937)
29 L’Âme romantique et le rêve (23 mars 1937)g Le rêve, le romantisme ? Et traités en deux gros volumes qu
29 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Chançay (mars 1937)
30 Chançay (mars 1937)aa D’abord, c’est une maison humaine (un seul étage) ou plutô
30 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
31r, de Paris, faire la loi dans notre village ? 15 mars 1934 Je rentre de Vendée. On m’avait demandé d’y aller faire quelques
32cesserez, je le crains, d’envier ma condition… 16 mars 1934 D’un autre « peuple ». — Il faut encore que je revienne sur mon
33eine de connaître, chez les « intellectuels ». 17 mars 1934 L’instituteur vendéen. — Nous étions assis dans sa cuisine avec
31 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
34 les rythmes de cette île et de ces vies ? 1er mars 1934 Minimum vital. — Il ne faut être ni riche ni pauvre, selon l
35ice d’un employé que je ne connaîtrais pas. 15 mars 1934 Je rentre de Vendée. On m’avait demandé d’y aller faire quelq
36rez, je le crains, d’envier ma condition… » 16 mars 1934 D’un autre « peuple ». — Il faut encore que je revienne sur m
37e de connaître, chez les « intellectuels ». 17 mars 1934 L’instituteur vendéen. — Nous étions assis dans sa cuisine av
38 plutôt à ce qu’il y a entre les virgules. Fin mars 1934 Le vent souffle en tempête de la mer vers le continent, depui
32 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
39ve absolument distinct de tous les autres. 1er mars 1935 Si l’on craint d’ordinaire d’avouer sa réalité individuelle e
40 mineur de moyen, d’impur et simple moyen… 3-4 mars 1935 Deux jours au soleil, à Cassis. Le village vit tout doucement
41 J’y reviens chaque année. Comme par hasard… 8 mars 1935 (de retour à A…) Contact avec le public. — Dans le courrier
42ribes, au respect des valeurs spirituelles. 10 mars 1935 Question à Messieurs les Sociologues. — De Man écrit dans l’
43 avec ma pompe à eau et ma lampe à pétrole. 21 mars 1935 Place aux vieux ! — Je lis dans un journal socialiste du Mid
44nité de personnes, — et celle des autres… » 31 mars 1935 Relevé des « convocations » communiquées le 30 mars 1935 par
45 Relevé des « convocations » communiquées le 30 mars 1935 par un journal de la région : — les « ayants-droit » à la carte
33 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
46uve du feu pour les chrétiens embourgeoisés. 7 mars 1936 Comme je traversais la place de l’Opéra, hier vers minuit, de
47si fous ! Il a paru complètement déconcerté. 9 mars 1936 Journaux français. « Nous opposerons la force du droit au dro
48 ville qui attend son Maître. Nuit du 10 au 11 mars 1936 Le tambour des SS, deux coups lents, trois coups rapprochés,
49u pas, et l’inconscient rythmé lugubrement. 11 mars 1936 Une cérémonie sacrée. — Trois heures de l’après- midi, dans
50us. Je suis seul et ils sont tous ensemble. 12 mars 1936 Le journal de ce matin écrit : « Lorsque le Führer s’écria :
51 foi. Mais la vraie lutte commence là. » 13-21 mars 1936 Huit jours à Paris. — Extrême difficulté de faire comprendre
34 1938, Journal d’Allemagne. Plébiscite et démocratie. (À propos des « élections » au Reichstag, 29 mars 1936)
52atie (À propos des « élections » au Reichstag, 29 mars 1936) 1. En quoi le plébiscite diffère des élections parlementair
53. Les « élections » au Reichstag, à la suite du 7 mars, ne consistaient nullement en une concurrence libre de groupes ou d’o
54re a été présentée au peuple allemand, après le 7 mars, comme un acte démocratique. Le Führer, dans plusieurs de ses discour
35 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). Le bon vieux temps présent (20 mars 1939)
55 Le bon vieux temps présent (20 mars 1939)b « Le Führer a passé la nuit au Hradschin. » Après Vienne, a
56oui, peut-être vivons-nous, ici, dans ce Paris de mars trente-neuf, les derniers jours du bon vieux temps européen. Jours de
36 1940, La Vie protestante, articles (1938–1978). De Luther à Hitler (15 mars 1940)
57 De Luther à Hitler (15 mars 1940)c Nous n’avons plus le droit de nous tromper dans nos jugemen
37 1940, Mission ou démission de la Suisse. Avertissement
58n chemin que tu connaisses. »1 D. R. Berne, 1er mars 1940. 1. Vers d’un poète anglais, cités par le roi Georges VI en co
38 1940, Mission ou démission de la Suisse. La Suisse que nous devons défendre
59es Puissances signataires de la déclaration du 20 mars 1815 reconnaissent authentiquement par le présent Acte que la neutral
39 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Souvenir de la paix française (15 mars 1941)
60 Souvenir de la paix française (15 mars 1941)e Périgny… C’était bien ce nom-là ? Un long village en bordur
40 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
61 La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)g Il y a un accord frappant entre les principes de la Charte
41 1946, Journal des deux Mondes. Le bon vieux temps présent
62 Le bon vieux temps présent 17 mars 1939 « Le Führer a passé la nuit au Hradschin. » Après Vienne, ave
63oui, peut-être vivons-nous, ici, dans ce Paris de mars trente-neuf, les derniers jours du bon vieux temps européen. Jours de
42 1946, Journal des deux Mondes. Puisque je suis un militaire…
64 souvent caractérisent notre opinion. Début de mars 1940 L’homme au poignard enguirlandé. — Découvert un autre antido
65t « savoir » aussi vaste qu’on l’imagine. ⁂ Le 21 mars 1530, Manuel parut pour la dernière fois à la Diète de Baden. Du 1er
66ent ce que vaut une vie d’homme devant Dieu. 9 mars 1940 Il nous est né hier une fille que nous avons nommée Martine.
43 1946, Journal des deux Mondes. Anecdotes et aphorismes
67lioque, salut par la foi, grâce suffisante… Fin mars 1940 Au mois d’août de l’année dernière, le jour du pacte germano-
44 1946, Journal des deux Mondes. Solitudes et amitiés
68 dîner pour 50 cents à la cafeteria du coin. 2 mars 1942 Ou écrire, ou sortir. — Après trois jours et nuits de travai
69 Voilà qui est clair : ou écrire, ou sortir. 4 mars 1942 À Town Hall, Wanda Landowska jouait cet après-midi les Variat
70 monde établi par une seule fugue de Bach ? 20 mars 1942 Pluie torrentielle et fonte des neiges. Les nonnes ne sortent
71écrire et de me sentir libre nuit et jour. Fin mars 1942 Écrit finis à six heures du matin. Église Saint-Marc à l’aube
45 1946, Journal des deux Mondes. Journal d’un retour
72uelque chance de pouvoir m’envoler vers la fin de mars au terme d’un travail commencé en janvier dans une douzaine de bureau
73 jamais arrivé sans l’appui de ma Légation. 27 mars 1946 Entre les deux mondes. — L’avion partira dans trois jours. D
46 1948, Réforme, articles (1946–1980). Roger Breuil qui vient de mourir était un grand romancier protestant (13 mars 1948)
74de mourir était un grand romancier protestant (13 mars 1948)f Il était venu passer une soirée chez moi, il y a quelques s
47 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
75culturelle pour La Haye fut constituée au mois de mars 1948. Elle avait pour mission (dans un délai de deux mois) de rédiger
48 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Présentation du Centre européen de la culture (mars 1952)
76 Présentation du Centre européen de la culture (mars 1952)b Quelques milliers d’hommes et de femmes, dans chacun de nos
49 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rapport moral présenté par M. Denis de Rougemont (novembre 1952)
77Prix européen de littérature doit être décerné en mars 1953, et nous avons reçu 370 manuscrits. Mais il reste à savoir quell
50 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aller et retour (avril 1953)
78de voter un projet similaire, à Strasbourg, le 10 mars 1953.) Il restait à le faire ratifier. L’opposition se montra violent
51 1953, Journal de Genève, articles (1926–1982). Aller et retour (21 mai 1953)
79 de voter un projet similaire, à Strasbourg le 10 mars 1953.) Il restait à le faire ratifier. L’opposition se montra violent
52 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
80 À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)h La démission de M. Trygve Lie a fait parler d’une crise des
53 1953, La Confédération helvétique. Note de l’auteur
81 Note de l’auteur Ce petit ouvrage, écrit en mars 1949, fait partie d’une série d’études sur les nations modernes, entr
54 1953, La Confédération helvétique. Le peuple suisse et le monde
82son 24 janvier et son 14 avril, Neuchâtel son 1er mars ; toute la Suisse a son 1er août ! Et si l’armée est la seule éducati
55 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
83on. Replaçons-nous un moment dans l’atmosphère de mars 1954. Le danger de guerre a diminué dans l’immédiat. La nécessité d’u
56 1955, Preuves, articles (1951–1968). De gauche à droite (mars 1955)
84 De gauche à droite (mars 1955)p « Parce que nous sommes soucieux de la logique de notre act
57 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
85La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)au Pourquoi l’Europe a-t-elle créé les sciences physiques,
86tin. Les professeurs d’Oxford tenaient pour le 23 mars, même heure et même année. Buffon écrit un peu plus tard : « Depuis l
58 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
87 Sur la neutralité européenne (mars 1957)z Pourquoi l’on en parle La neutralité est une idée ne
59 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
88 s’esquive sans bruit (254 000 en 1950, 87 000 en mars 1956) ; la centralisation bureaucratique fait place à une décentralis
60 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — L’expérience du temps historique
89tin. Les professeurs d’Oxford tenaient pour le 23 mars, même heure et même année. Buffon écrit un peu plus tard : « Depuis l
61 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un patriotisme de la terre (mars 1958)
90 Sur un patriotisme de la terre (mars 1958)al Nostalgie de la terre. (Notes de 1953, en avion) Tris
62 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Note liminaire
91 est le sténogramme d’une conférence donnée le 27 mars 1958 à Nice, au Centre universitaire méditerranéen, dans la chaire C.
63 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
92 Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)as François Mauriac ayant lu quelque part que le drapeau à cr
64 1960, Preuves, articles (1951–1968). Sur la détente et les intellectuels (mars 1960)
93 Sur la détente et les intellectuels (mars 1960)av Il me sera d’autant plus facile d’en parler d’une manière
65 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
94ernier Conseil du CEC auquel il prit part — le 24 mars 1960 —, ce fut lui encore qui lança l’idée d’une nouvelle Conférence
66 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
95t, mais ils n’ont pas pu se parler. C’était le 17 mars 1855, à la veille du départ de Régine pour un long voyage aux Antille
67 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
96ut, mais ils n’ont pas pu se parler. C’était le 7 mars 1855, à la veille du départ de Régine pour un long voyage aux Antille
68 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — L’Europe des adversaires de l’Empereur
97un seul tout. Extrait du traité de Chaumont, 1er mars 1814 : Le présent traité d’alliance défensive, ayant pour but de mai
98ignature. Extrait de la Déclaration de Vichy, 15 mars 1814 : La marche des événements (a donné) aux Cours alliées le senti
69 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — Un idéal de compensation : les États-Unis d’Europe
99nomiste, mais aussi chef des insurgés milanais de mars 1848, n’a pas été amené à l’idée européenne par un élan passionnel ni
70 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — Un problème séculaire : la Russie et l’Europe
100a plus forte nation d’Europe : Dans le numéro de mars de mon Journal, je me suis laissé aller à quelques rêveries sur l’ave
71 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
101ne, se sont réunis dans une ville d’Europe les 31 mars, 29 avril, 20 mai, 6 et 7 juillet. Ils ont élaboré le projet de décla
102munauté économique européenne (signé à Rome le 25 mars 1957) revient à la formule de l’union « plus étroite » : mais ce comp
72 1962, Esprit, articles (1932–1962). Lettre à Jean-Marie Domenach, à propos de « Sartre et l’Europe » (mai 1962)
103ai 1962)ax Vous constatez dans votre numéro de mars que lorsque Sartre attaque l’Europe « au fond, il ne fait que penser
73 1962, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Fédéralisme et culture (3-4 mars 1962)
104 Fédéralisme et culture (3-4 mars 1962)m Deux erreurs de méthode menacent toute tentative de réveil
74 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux mille volumes sur l’Europe (février 1963)
105e bibliographie seront extraites (et publiées dès mars 1963, en brochure) des listes de 100 à 150 volumes, considérés comme
106 qui aura lieu au printemps de cette année (du 30 mars au 6 avril) avec l’appui déterminant de la Communauté internationale
75 1963, Preuves, articles (1951–1968). Une journée des dupes et un nouveau départ (mars 1963)
107 Une journée des dupes et un nouveau départ (mars 1963)bb Au lendemain du 29 janvier, les réactions suivantes ont ét
76 1965, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Un écrivain suisse (20-21 mars 1965)
108 Un écrivain suisse (20-21 mars 1965)s Qu’il n’y ait pas une patrie suisse mais deux douzaines, po
77 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — Les institutions et la vie politique
109elle-ci aboutit. Le peuple appelé aux urnes, le 5 mars 1961, rejette la loi. Que fait le gouvernement ? (Il ne peut dissoudr
78 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
110âle. Voici comment je l’ai découverte, au mois de mars 1940, étant alors mobilisé à Berne. C’était encore la « drôle de guer
111out « savoir » aussi vaste qu’on l’imagine. Le 21 mars 1530, Manuel parut pour la dernière fois à la Diète de Baden. Du 1er
79 1966, Preuves, articles (1951–1968). André Breton (novembre 1966)
112cher en lui le grand jeu de l’exclusion. Ainsi en mars 1945, lorsque parurent à New York mes Personnes du Drame . Breton me
80 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
113avait appuyé fort habilement. Il m’écrivait le 29 mars (avec « copie à quelques-uns de nos collègues ») une lettre qui donna
81 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
114une villa de Genève, et à quatre reprises, les 31 mars, 29 avril, 20 mai et 7 juillet, des militants de la Résistance de neu
82 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
115la même longueur d’onde.) Puis, le livre paru, 25 mars 1939, nouvelle lettre : Mon cher camarade, Je prépare une note impo
83 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Post-scriptum
116ée, à Lausanne en octobre 1971, et à Bruxelles en mars 1972, la lettre adressée par M. Sicco Mansholt au président de la Com
84 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
117 la vraie religion, celle de la production. Le 28 mars 1972, un élève du Gymnase de Lausanne monte en chaire à la Cathédrale
85 1973, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Denis de Rougemont, l’amour et l’Europe » (3-4 mars 1973)
118 « Denis de Rougemont, l’amour et l’Europe » (3-4 mars 1973)ac G. A. — Pourquoi l’amour est-il devenu l’une des préoccupa
86 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). III. Venise : colloque sur le fédéralisme, modèle de l’Europe
119l’Europe Sur les instances d’Alexandre Marc, en mars dernier, j’avais accepté de prendre part au colloque de Venise — du 1
87 1977, L’Avenir est notre affaire. Système de la crise — La religion de la croissance
120 ! disait le petit renard qui était né au mois de mars. » Le problème des eaux, par exemple « Il est fort possible qu’
88 1977, L’Avenir est notre affaire. De la prévision — Deuxième histoire de fous : Hitler
121is rien, mais j’en donnerai quelques exemples. En mars 1932, au lendemain d’une rencontre de jeunessesrévolutionnaires franç
122 produisait onze mois plus tard exactement. Le 20 mars 1939, j’osais déclarer dans une chronique du Figaro sur l’occupation
123ion de Prague que nous vivions « dans ce Paris de mars 1939, les derniers jours du bon vieux temps européen ». Le 17 juin 19
89 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — Passage de la personne à la Cité
124accepté un poste de lecteur à l’Université. Le 11 mars 1935, on annonce un discours d’Hitler pour 20 heures, à la Festhalle.
90 1979, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (printemps 1979)
125mportants — comme l’ont montré les referendums de mars 1979 en Écosse et en Pays de Galles — dans le sens d’une autonomie cr
91 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Université par l’Europe et vice-versa (hiver 1979)
126avale à la fonction d’un monopole d’État43. Le 21 mars 1810, l’Empereur s’adresse au Conseil d’État : Si mes espérances se
92 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
127 Cette action conduira à la création, au début de mars 1949, du Conseil de l’Europe à Strasbourg. En neuf mois, l’Europe est
93 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Annexes
128 importants comme l’ont montré les référendums de mars 1979 en Écosse et au Pays de Galles — dans le sens d’une autonomie cr
94 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
129 les suiveurs. Dans la Quinzaine littéraire du 16 mars 1981, Louis Seguin rend compte du livre de Lévy et signale les attaqu
95 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
130onde établi par une seule fugue de Bach ? 1er mars Je constate que de quarante-huit heures je n’ai pas dit un mot à
131nue. Suie sur les meubles, dans les tasses. 5 mars Quand je me suis endormi au matin, si le téléphone appelle un peu
132 qu’il s’agit vraiment d’un verbe réfléchi. 7 mars Donné à taper les cinquante premières pages. Puis erré sur Fifth
133le cœur plus libre d’aimer ? Oui, ce soir. 14 mars Promenade autour d’un square terne et boueux du bas de la ville,
134 âge, voilà un homme plus moderne que moi. 16 mars Réveillé il y a quelques minutes, il est onze heures du matin, je
135ue j’étais déconnecté du monde de l’utile. 20 mars Pluie torrentielle et fonte des neiges. Les nonnes ne sortent plu
136écrire et de me sentir libre nuit et jour. 21 mars Terminé le chapitre sur saint Michel. Cela paraîtra délirant aux
137 du Diable. Mais j’aurai terminé dans peu. 23 mars Une lettre du propriétaire m’apprend qu’on va démolir mon étage.
138ai donc plus qu’à déguerpir sans insister. 25 mars Écrit finis à six heures du matin. Église Saint-Marc à l’aube fro
96 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Chronique européenne : La préparation des élections européennes (printemps 1984)
139ue nos pères n’ont pas su faire ». (Le Monde, 4-5 mars 1984.) Et ils ajoutent (selon le Figaro, même date) : « Les régions,
140 sont formulées dans un tract diffusé au début de mars : L’Europe de la qualité de la vie : de cette contrée, la plus pollu
141toyen. À quoi l’on ajoutera, selon Le Monde du 7 mars 1984, que « les verts entendent plaider pour les régions unies d’Euro
97 1984, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Philosophie et énergie nucléaire : une mise au point (28 juin 1984)
142rréfutable. Dans la revue économique Investir, en mars 1975, M. Jean-Claude Leny, directeur général de Framatome, qui assure
98 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
143 à Strasbourg au Palais de l’Europe, adopta le 10 mars 1953 le « projet de traité portant statut de la Communauté européenne
144t la suite de cette Table ronde, à Strasbourg, en mars 1956, chargés de tirer les conclusions des travaux de Rome. D’une man