1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1ente déjà, son œuvre, comme celle de Barrès, nous offre plus qu’un agrément purement littéraire : une leçon d’énergie. Il se
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henry de Montherlant, Chant funèbre pour les morts de Verdun (mars 1925)
2a guerre. Que de sacrifices ne lui devra-t-il pas offrir ainsi les romans « intéressants » ou « curieux » ; le « grand lyrisme
3 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Simone Téry, L’Île des bardes (décembre 1929)
3ardes (décembre 1929)m L’Irlande contemporaine offre un spectacle bien passionnant : celui de la renaissance d’une littéra
4 1926, Articles divers (1924–1930). L’Atmosphère d’Aubonne : 22-25 mars 1926 (mai 1926)
4’à leur façon de jouer le volley-ball ? Le Casino offrit pendant quelques nuits la vision étrange d’une salle où les spectateu
5 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
5re morale dont le début de la Tentative amoureuse offrait déjà une singulière préfiguration : Certes ce ne seront ni les lois i
6 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Avant-propos (décembre 1926)
6seulement de retenir sa place au spectacle qu’ils offrent et de les considérer avec sympathie. Il est bien facile de s’écrier :
7 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
7, hypocrisie consolante et libératrice. Mais tu m’offrais un visage un peu crispé, signe d’une ironie secrète et pour moi doulo
8 1927, Articles divers (1924–1930). Dés ou la clef des champs (1927)
8s, la proie d’une agitation visible. Bientôt il m’offrit de jouer un moment. Nous fixâmes comme enjeu nos consommations. Je ga
9 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Edmond Jaloux, Ô toi que j’eusse aimée… (mars 1927)
9 j’eusse aimée… (mars 1927)af M. Edmond Jaloux offre l’exemple rare d’un homme que son évolution naturelle a rapproché, da
10 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Daniel-Rops, Notre inquiétude (avril 1927)
10idère les deux solutions les plus parfaites qui s’offrent aux jeunes gens d’aujourd’hui. Il constate que l’une (celle de Gide)
11 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
11e gausser quand nous écrivons Révolution, et nous offrir un billet (simple course) pour Moscou, ou encore pour demander à qui,
12 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Quatre incidents (avril 1927)
12sse perd sa place, nous nous comprenons. » On lui offrit immédiatement un fauteuil et un violon, pour qu’il en joue, au printe
13 1928, Articles divers (1924–1930). Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même » (décembre 1928
13s un décor flamboyant de glaces. À chaque pas, on offre à Stéphane sa tête, son portrait en pied. Il se voit dans l’acte de s
14 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Guy de Pourtalès, Louis II de Bavière ou Hamlet-Roi (décembre 1928)
14l a voulu la vivre et qu’il l’a pu, étant roi. Il offre ainsi l’image d’un romantisme assez morose ; mais à grande échelle. M
15 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
15ation : je prends pour la juger ce que l’époque m’offre de mieux réussi. Voici la vie de Ford, telle qu’il la raconte dans Ma
16ires, des conditions de travail et de repos qu’il offre à ses ouvriers semblent bien apporter une solution définitive aux pro
17 un économiste. Ford, perfection de l’industriel, offre au monde moderne le premier exemple de son achèvement intégral. Il a
18subtilement encore que son travail aux lois d’une offre et d’une demande sans rapport avec ses désirs réels, et dont il subit
16 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jules Supervielle, Saisir (juin 1929)
19les signes qu’il nous propose. Une telle poésie n’offre aux sens que peu d’images (à peine quelques « motifs », objets usuels
17 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 7. L’instruction publique contre le progrès
20-Guy politique dont rien de leur temps ne pouvait offrir la moindre préfiguration ? Eh bien ! induisez de cette similitude les
18 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
21ormer les collèges en couvent. Tant pis. Le drill offre un exemple d’éducation efficace. L’armée de milices suisses fait des
19 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
22partout où le désordre naturel des choses pouvait offrir asile à l’objet inconnu que je chercherai sans doute jusqu’à la fin d
20 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
23cemment, le confessait.) Deux chances sont encore offertes aux amateurs de risques authentiques : l’aviation et l’alpinisme. On
21 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
24 précisément dans la facilité d’interprétation qu’offre Goethe dans cette espèce de sagesse large et optimiste si contraire a
22 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Hic et nunc [éditorial] (novembre 1932)
25e voient même pas qu’ils n’ont plus de réponses à offrir à leurs perpétuelles et urgentes questions ; en face de philosophies
23 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
26abandonne à lui-même un monde qui ne saurait nous offrir de salut, puisqu’il n’est de salut qu’en la foi, qui transcende le mo
24 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
27, qui s’avance dès le matin à travers le pays, et offre à tous la Parole, « ayant l’aspect d’une brochure à couverture bleue 
25 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
28rti, et agir ?… — Paralysie. — Le salut qu’on lui offre, il faudrait qu’elle le paie du prix de l’âme même. On nous donne à c
26 1932, Le Paysan du Danube. Le Paysan du Danube — Une « tasse de thé » au Palais C…
29, baise la main de la maîtresse de maison qui lui offre son bras et l’entraîne dans le bal. Vit-on jamais plus courtoise déri
30erriblement intéressant ! Le xxe siècle européen offre ici de lui-même l’image la plus flattée : son plus grand musicien, de
27 1932, Le Paysan du Danube. Le Paysan du Danube — Voyage en Hongrie
31partout où le désordre naturel des choses pouvait offrir asile à l’Objet inconnu que je chercherai sans doute jusqu’à la fin d
28 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Châteaux en Prusse
32d’abord dit refus de tout style. Cette maison qui offre les commodités du plus luxueux home anglais, est monstrueuse jusqu’à
29 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
33emande aux livres autre chose que ce que peut lui offrir le conte du journal, c’est-à-dire s’il demande une nourriture rapidem
30 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Solutions pratiques ? (mars 1933)
34ar alors, vous approcheriez de la réponse, vous y offrant sans défenses humaines. Nous avons aussi, à ce moment, à montrer que
31 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Saint-Évremond ou L’humaniste impur, par Albert-Marie Schmidt (octobre 1933)
35je connaisse. Tel qu’il est, ce petit volume nous offre un jeu serré et subtil, et dont le spectacle n’est pas vain. M. Schmi
32 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La Légion étrangère soviétique (juin 1933)
36pathie. Les classes 18 à 20, en particulier, nous offrent de fréquents exemples de « conversion » au soviétisme considéré comme
37hommes. L’URSS, qu’ils connaissent par ses films, offre à leur rêve toutes les possibilités de contact humain dont le monde b
33 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
38e profonde. C’est un amer divertissement que nous offre la vie quotidienne des citadins : ils ont en tête trente-six morales
34 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notice biographique [Kierkegaard] (août 1934)
39s hommes. Ce ne fut qu’à la fin de sa vie qu’il s’offrit sans masques à la lutte contre l’Église établie, lutte qui devait le
35 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
40ans un piège grossier : un agent provocateur leur offre un engagement au Paraguay, qu’ils ont la naïveté d’accepter. Accusés
36 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
41Non qu’il ait à choisir : déjà il fuit, déjà il s’offre. C’est le je qui est choix. L’acte qui me distingue du monde n’est pa
42cte, mesure la grandeur du danger, sait qu’il s’y offre armé, et connaît ses retraites. Raison géométrique, adoration intelle
37 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). L’Humanité de Jésus d’après Calvin, par Max Dominicé (24 mars 1934)
43 rencontre pouvait-elle avoir lieu ? Deux voies s’offraient : celle de l’histoire et celle de l’expérience religieuse. Prendre la
38 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Une histoire de la Réforme en France (15 décembre 1934)
44e. Mais aussi, la substance historique qu’il nous offre est de celles qui n’ont pas besoin de condiments pour produire leur b
39 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — L’engagement politique
45à son dégoût, accepte le combat tel qu’il lui est offert, elle court le risque de s’y dégrader. J’ai préféré ce risque à la po
40 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
46e leur sagesse ? Il faudrait pour cela qu’on leur offre un programme, des moyens d’en sortir, une nouvelle direction d’activi
41 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — Pour une politique à hauteur d’homme
47 notre vision aux proportions du spectacle qu’ils offrent, à ce ballet si mal réglé que dansent les droites et les gauches. Cha
42 1934, Politique de la Personne (1946). Principes d’une politique du pessimisme actif — Sur la devise du Taciturne
48abandonne à lui-même un monde qui ne saurait nous offrir de salut, puisqu’il n’est de salut qu’en la foi, qui transcende le mo
49le devient une solution « possible », dès qu’elle offre aux hommes des synthèses où ils trouvent la sécurité, mais qui n’ont
43 1934, Politique de la Personne (1946). Problèmes de la révolution personnaliste — D’un Cahier de revendications
50rti, et agir ?… — Paralysie. — Le salut qu’on lui offre il faudrait qu’elle le paie du prix de l’âme même. On nous donne à ch
44 1934, Politique de la Personne (1946). À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
51faire qu’à une poussière d’individus déracinés, n’offrant plus de résistance appréciable. Vous voyez qu’entre individualisme et
52fférentes sur beaucoup de points, écrit-il, elles offrent ceci de commun qu’elles souffrent toutes les deux d’un manque évident
45 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — Qu’est-ce que la politique ?
53e de véritable idéologie politique. Ce qu’on nous offre sous ce nom n’est qu’un lamentable ramassis de phrases empruntées à d
46 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
54ssibles les renouvellements nécessaires, puissent offrir aux foules le spectacle vivant de leurs travaux. En liaison étroite a
55cadémies. La bibliothèque-sanctuaire-ruche active offrirait donc aux visiteurs lassés l’œuvre complet de M. Duhamel et les articl
56use en théorie, car les caricatures que l’on nous offre d’une réalité — ici l’esprit — sont des arguments de misère contre ce
57 celle du chômage. La carrière des accommodements offre à « l’esprit » des perspectives innombrables, et très diversement rét
58, sont pour l’esprit autant de gains certains lui offrant une chance admirable de se guérir de son irréalisme. Une pratique ass
47 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
59hrist des Évangiles ? La Dogmatique de Barth nous offre maints exemples de mise au point théologique des thèses parfois fort
48 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
60 de ce miracle. Et maintenant Dieu lui commande d’offrir Isaac en sacrifice ! Abraham ne se révolte pas. Il croit en Dieu, non
61re ? Si, pourtant. Les pasteurs ont coutume de l’offrir en exemple. Car enfin il n’a pas tué : Dieu l’arrête au dernier momen
62gnifiant » et le comique c’est qu’on persiste à l’offrir en exemple aux chrétiens ! Mais la grandeur d’Abraham, sa significati
63humaine éclairée par la foi dans sa réalité, puis offerte telle quelle « en sacrifice saint et agréable » à Dieu. Point n’est
49 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Paracelse, par Frédéric Gundolf (septembre 1935)
64pas seulement cruelle et folle, l’époque qui nous offre de si grandes chances. Et c’est une ère favorable qui s’ouvre, celle
50 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les mystiques allemands du xiiiᵉ au xixᵉ siècle, par Jean Chuzeville (octobre 1935)
65)u C’est une entreprise incertaine que celle d’offrir à la curiosité moderne les témoignages écrits de la mystique médiéval
51 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
66ement porté sur la forme du monde, et de la grâce offerte à ceux qui croient. Mais ceci dit, et une fois repoussée la tentatio
67ce qu’il a de pire ; dans la tentation qu’il nous offre d’un idéal humanitaire en lieu et place d’une foi. Si nous ne parveno
68ncé à vous parler ce soir si je n’avais eu à vous offrir que ces négations nécessaires. Car on ne peut refuser ce qui existe q
69espère avoir une solution moins défaitiste à vous offrir. — Et ce sera mon second exemple. Un écrivain américain de ces derniè
70 la tâche la plus pratique, la plus sociale qui s’offre à nous, c’est bien une tâche spirituelle : retrouver cette commune me
52 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
71, qui s’avance dès le matin à travers le pays, et offre à tous la Parole « ayant l’aspect d’une brochure à couverture bleue »
53 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
72e de véritable idéologie politique. Ce qu’on nous offre sous ce nom n’est qu’un lamentable ramassis de phrases empruntées à d
73 pratique d’une doctrine n’est-ce pas justement d’offrir un « modèle » d’action juste et bienfaisante ? Et si personne ne veut
54 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — D’une culture qui parle dans le vide
74» plus. Elle n’est plus à notre mesure, elle nous offre des nourritures de luxe, et nous avons besoin de pain de ménage. Elle
75et nous avons besoin de pain de ménage. Elle nous offre des spécialités pharmaceutiques et nous avons besoin de tonifiants él
55 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Fatalités du rationalisme bourgeois
76’une société en mal de nouveauté, ces façons de s’offrir à la violence des affranchis, ce sont des signes qui n’ont jamais tro
56 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — L’Arche de l’Alliance
77tinguer en elles les intentions divines, pour les offrir en holocauste spirituel au Créateur. Enfin, remarque encore Renan : «
57 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Décadence des lieux communs
78de politique, de religion ou de littérature, nous offrent l’image d’un jeu dont les différents partenaires changent la règle à
58 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — La mesure nationale-socialiste
79lus puissante sur le peuple, serait celle qui lui offrirait la promesse d’une communauté. Le « Nationalsozialismus » n’est pas le
59 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — Éléments d’une morale de la pensée
80te, c’est que le monde abandonné par les élites n’offrait plus que d’informes résistances ; c’est que l’esprit, livré à des sys
81pas qu’il s’en trouve justifié, mais bien qu’il s’offre au jugement dans son intégrité. Je tiens cette ascèse à la fois pour
82abileté souvent consciente. Entre deux mots qui s’offrent choisir sans faute le plus « évocateur », entre deux sens d’un même m
83 seule fois, de toutes les forces que la foi nous offre. Nous ne faisons en réalité que nous approcher de cette mort. Et voic
60 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
84rsonnaliste. Le Swedenborg de Martin Lamm nous en offre un exemple idéal. À tel point que je ne puis aujourd’hui qu’indiquer
61 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
85ore, nous avons voulu bénéficier des garanties qu’offrait la SDN sans accepter les charges qui s’y trouvaient liées. D’où le ma
86es centres successifs ou parfois même simultanés, offrant un asile provisoire aux grands errants de l’esprit et des passions oc
62 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (II) : La grande misère de l’édition (22 février 1937)
87ntraint de refuser les meilleurs livres qu’on lui offre, et cela pour les meilleures raisons ! Ou s’il tente la chance avec u
63 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (III) : Mission civique de la culture (1er mars 1937)
88 compte, c’est-à-dire de flatter des instincts, d’offrir des paradis artificiels, des compensations illusoires au morne train-
64 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
89 à faire. J’étais chômeur depuis trois mois. On m’offrait un abri quelque part, une maison vide pendant l’hiver, une occasion d
65 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
90 de son existence. Et le spectacle mélodramatique offert par la cour impériale sert de substitut à toute activité politique, s
66 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
91t venu retourner une planche d’oignons, je lui ai offert les outils à long manche qui sont dans le chai, et il a refusé. « On
67 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
92x àfaire. J’étais chômeur depuis trois mois. On m’offrait un abri quelque part, une maison vide pendant l’hiver, une occasion d
68 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
93t venu retourner une planche d’oignons, je lui ai offert les outils à long manche qui sont dans le chai, et il a refusé. « On
94avais dans mon enfance campagnarde). Comme je lui offrais une cigarette il s’est redressé d’un air de défi : « Non, non. J’ai c
95». Les seuls modèles que nous puissions prétendre offrir, ce sont les preuves de notre engagement dans la réalité vulgaire du
96du destin souffle encore : au courrier de midi, l’offre par une amie, d’une maison pour l’hiver prochain, dans le Gard. Autre
69 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. L’été parisien
97ls me tentaient par cela même, par leur faiblesse offerte au moins autant que par quelque beauté entrevue. Et je me répétai : «
98ous oblige à prendre la première place qu’on vous offre, fût-elle la plus contraire à votre vocation, sous peine de passer po
70 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
99 de sa personne à tout jamais distincte, mais qui offre une alliance sans fin, initiant un dialogue vrai. Alors l’angoisse co
71 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
100mis se sont étonnés de me voir accepter ce poste, offert par le hasard d’une rencontre, un beau soir de juillet aux Deux-Magot
101ires. Je ne sais si l’on espère me convertir en m’offrant d’en voir un de près. Quand cela serait, pourquoi me dérober ? S’ils
72 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
102tant celui-là même qu’avec combien de raison vous offrez en modèle à vos disciples. (Mais oui, vous en avez, et je les souhait
73 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). « Le matin vient, et la nuit aussi » (7 juin 1939)
103r en toutes choses la double possibilité qu’elles offrent, le matin et la nuit qui viennent, et qui ne cesseront de venir jusqu
74 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
104 même faiblement, la merveille de la vision qui s’offrit à moi et qui, transformant mon âme, m’entraîna au-devant d’une réalit
75 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
105testants. Je suis heureux de l’occasion qui m’est offerte de préciser ici les résultats de mon enquête. Une solitude active
76 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe de Tristan
106er l’ermite Ogrin, par l’entremise duquel Tristan offre au roi de lui rendre sa femme. Marc promet son pardon. Les amants se
107’où naîtront des conflits de droit, dont le Roman offre plus d’un exemple. Reprenons l’épisode des trois barons « félons ». S
108cable convoitise, montrez-lui la proie que je lui offre ! Brisez le vaisseau, engloutissez les épaves ! Tout ce qui palpite e
77 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Les origines religieuses du mythe
109s survivances celtiques dans le Midi languedocien offrirent à certaines sectes manichéennes un terrain spécialement favorable. Po
110e et célèbre le jour de l’an et le premier mai en offrant une couronne et une chanson à sa fiancée, la Sagesse éternelle. Mais
111ruits, Suso ne mange pas ce dernier quart, mais l’offre à Marie qui le donnera à son fils. Il prend sa boisson en cinq traits
112e poésie religieuse dont les métaphores érotiques offrent les plus frappantes analogies avec les métaphores courtoises. ⁂ Lors
113ie ; je rends grâce à ma Bien-aimée de me l’avoir offerte. Celui qui ne meurt pas de son amour ne peut en vivre. C’est ici le
114, soupçonnée de trahir sa fidélité au roi Marc, s’offre au jugement par un mouvement d’orgueil et de défi démesuré. Elle jure
78 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Passion et mystique
115 renonce aux aides rationnelles et visibles, et s’offre à une grâce inconnue. La poésie moderne nous a montré combien d’exemp
116stion a d’ailleurs été traitée, par un auteur qui offre toutes les garanties de sérieux et d’information118, et en des termes
79 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe dans la littérature
117dis portugais puis espagnols, puis français, nous offrent le meilleur exemple au xve et au xvie siècle. Par un phénomène rema
118e, si fort qu’elle flatte les passions du cœur, n’offre qu’une résistance à peu près nulle aux attaques de l’esprit réaliste
119lement pour l’amour de l’Amour dont sa beauté lui offrait une image. Lui pourtant l’ignorait, et sa passion était naïve et fort
120rs une société des plus sceptiques, Stendhal nous offre un exemple parfait pour l’analyse de la profanation du mythe. Voici u
121de veut venger l’affront subi. Le philtre qu’elle offre à Tristan est destiné à le faire mourir : mais d’une mort que l’Amour
80 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Amour et guerre
122t les bienfaits et les dons. Sa rencontre est une offre de grande efficacité. Les soupirs composent son artillerie. Sa prise
123iver ses engagements. La casuistique courtoise en offre d’excellents. Cette casuistique « ne régit pas seulement la morale et
124 à batailler. Mais une bataille, dit Machiavel, n’offrait alors aucun danger : « On combat toujours à cheval, couvert d’armes e
125 sont assouplies à tel point qu’elles tendent à n’offrir plus d’obstacles absolus, donc exaltants pour la passion ; d’autre pa
126ête d’un théâtre nouveau. Et le premier qui s’est offert, c’est le théâtre politique. La politique de masses, telle qu’on l’a
81 1939, L’Amour et l’Occident (1972). L’amour action, ou de la fidélité
127 de sa personne à tout jamais distincte, mais qui offre une alliance sans fin, initiant un dialogue vrai. Alors l’angoisse co
82 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
128t heureux avait demandé à sa dame la permission d’offrir ses hommages à une autre : il y fut autorisé et cessa de sentir pour
83 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
129n d’un groupe. Déraciné, il flotte, il erre, il n’offre plus de résistance aux courants d’opinion, aux modes, à la publicité
130uppose des groupes diversifiés, et par là même il offre tous les avantages de la tolérance libérale, mais non pas ses inconvé
84 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
131icatures de liturgie que les païens viendront lui offrir un jour, et qui seront alors une tentation, parce qu’elles répondront
85 1940, Mission ou démission de la Suisse. Le protestantisme créateur de personnes
132 interrogation pressante, il ne s’agit pas de lui offrir n’importe quelle réponse flatteuse ou approximative. Et ce besoin de
133faire qu’à une poussière d’individus déracinés, n’offrant plus de résistance appréciable. Vous voyez qu’entre individualisme et
134fférentes sur beaucoup de points, écrit-il, elles offrent ceci de commun qu’elles souffrent toutes les deux d’un manque évident
86 1940, Mission ou démission de la Suisse. La bataille de la culture
135n d’un groupe. Déraciné, il flotte, il erre, il n’offre plus de résistance aux courants d’opinion, aux modes, à la publicité
136uppose des groupes diversifiés, et par là-même il offre tous les avantages de la tolérance libérale, mais non pas ses inconvé
87 1940, Mission ou démission de la Suisse. Neutralité oblige, (1937)
137es centres successifs ou parfois même simultanés, offrant un asile provisoire aux grands errants de l’esprit et des passions oc
88 1940, Mission ou démission de la Suisse. La Suisse que nous devons défendre
138faire que notre Suisse ait vraiment le droit de s’offrir en exemple à l’Europe, sur le plan du fédéralisme. Ces deux aspects d
89 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Santé de la démocratie américaine (17 janvier 1941)
139it une déclaration de loyauté au président et lui offrait l’appui d’une « opposition constructive ». On brûlait sur les places
140e prise par l’État : la presse et la radio lui en offrent les moyens. S’il a quelque chose de mieux à proposer, on le convoque
90 1942, La Vie protestante, articles (1938–1978). Perspectives d’avenir du protestantisme (2 janvier 1942)
141ion même de ses Églises et de ses paroisses, elle offre le type d’une communauté libre et pourtant bien liée, fondée sur l’es
142n prenant l’initiative. Ici, la perspective qui s’offre aux Églises protestantes, c’est de préparer le terrain pour la recons
91 1942, La Part du Diable (1982). L’Incognito et la révélation
143rs des moyens d’intuition structurelle qu’il nous offre, il n’y a que des faits dits objectifs, mais il n’y a plus de signifi
144gine, et même un meilleur bien que celui que Dieu offre, un bien que l’on se figure « mieux fait pour soi ». Ève ne fut pas t
145a point de pardon. Le Menteur résume tout en nous offrant un monde sans obligations ni sanctions, fermé sur soi mais recréé san
92 1942, La Part du Diable (1982). Hitler ou l’alibi
146t d’abord les régimes que j’ai dit, puis ils nous offriront progressivement des programmes rationnels d’abondance, dans l’idée gé
147maîtres de la paix paraissent bien décidés à nous offrir du beurre à satiété. Mais nous serons occupés à fabriquer des monstre
148e, le christianisme ? J’imagine que Satan va nous offrir un choix considérable d’Antéchrists. Tout, et n’importe quoi, sauf l’
93 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable démocrate
149érils normaux de l’existence, deux possibilités s’offrent à lui : ou bien il cherche à développer des forces supérieures à cell
150 politesse à tous les degrés de la société. Elles offraient des modèles dans l’art de courtiser un supérieur, de dominer un infér
94 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
151ais elle est vieille, elle est trop avertie, elle offre trop de recettes éprouvées : elle finit par ne plus croire au bien, n
152rrange, — quels que soient les prétextes que nous offrent les historiens de l’économie matérialiste. Nous nous réfugions dans l
153 laisser voir les chances extraordinaires qu’elle offre à l’action démoniaque. Une extrême instabilité des états et des jugem
154méprisant, sans toujours se l’avouer, celui qui s’offre à la fixer, — et d’autant plus qu’il y parvient. Vis-à-vis d’elle-mêm
95 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable V : Le tentateur (12 novembre 1943)
155gine, et même un meilleur bien que celui que Dieu offre, un bien que l’on se figure « mieux fait pour soi ». Ève ne fut pas t
96 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable X : Le Diable homme du monde (17 décembre 1943)
156ais elle est vieille, elle est trop avertie, elle offre trop de recettes éprouvées : elle finit par ne plus croire au bien, n
97 1944, Les Personnes du drame. Introduction
157brassé : la tension créatrice des personnes. Je n’offre au lecteur qu’un effort. Je lui demande d’éprouver certains rythmes d
98 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Goethe médiateur
158tionnelle et d’une utilité générale, il peut nous offrir le modèle, la formule et comme le thème dynamique d’une médiation plu
159 en soi-même d’abord ses idiosyncrasies pour n’en offrir aux autres que les plus hauts et utiles résultats, peut sauver à la f
99 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Kierkegaard
160s hommes. Ce ne fut qu’à la fin de sa vie qu’il s’offrit sans masque à la lutte contre l’Église établie, lutte qui devait le m
161pas y avoir de pureté décisive. Cent autres cas s’offrent à la même démonstration, mais celui-ci est le moins ambigu. Songeons
100 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
162ions de ce livre ? Est-ce pur hasard si elle nous offre les formules qui paraissent le mieux aptes à résumer les principales
163 sous lesquelles, selon la Kabbale, la Divinité s’offre à nous. » Sans doute peut-on préciser davantage certains éléments de