1 1926, Articles divers (1924–1930). Les Bestiaires, de Henry de Montherlant (10 juillet 1926)
1us ; en prise directe sur notre énergie physique. Partout rôdent des présences animales. Tandis que sur la plaine s’élève le lo
2 1926, Journal de Genève, articles (1926–1982). Le Dépaysement oriental (16 juillet 1926)
2De leur immense paresse, jusqu’à leur mysticisme, partout c’est une démission qu’ils désirent. Du difficile oubli de soi-même n
3 gêné cette présence de la mort qu’il fait sentir partout aux lieux mêmes où naquit la religion du « Prince de la vie »… Qu’on
3 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Louis Aragon, Le Paysan de Paris (janvier 1927)
4ragon une folie de la persécution, qui se cherche partout des prétextes, et une passion farouche pour la liberté, qui font de c
4 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Lettre du survivant (février 1927)
5ne pouvais pas monter. Je finissais par vous voir partout. Chaque visage de femme révélait soudain un trait de votre visage. Il
5 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jules Supervielle, Saisir (juin 1929)
6 plus émouvant, c’est ici l’approche d’un silence partout pressenti, qui s’impose, qui apaise le vain débat de notre esprit : «
6 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
7es crottes noires et blanches qui marquent un peu partout le passage de l’État, et dont la vue permet à ceux qui tombent du cie
8ve est aussi l’élève discipliné. L’école veut que partout la valeur cède le pas à la règle. Elle cherche à développer chez nos
7 1930, Articles divers (1924–1930). Au sujet « d’un certain esprit français » (1er mai 1930)
9u libertinage mental trois phénomènes littéraires partout ailleurs divergents : « Barrès dans son éthique, Maurras dans son est
8 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
10au prussien où tissaient d’incroyables araignées, partout où le désordre naturel des choses pouvait offrir asile à l’objet inco
9 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
11ais il fallait aller le voir ! La vie est presque partout la même… — Mais en voyage on la regarde mieux. — La vie… (une sorte d
10 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
12 de la vieille, et mourut comme il l’achevait. ⁂ Partout où il y a de la musique, de l’Italie et une certaine qualité de déses
11 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Malraux, La Voie royale (février 1931)
13prendre, est une défense contre la mort — la mort partout présente « comme l’irréfutable preuve de l’absurdité de la vie ». L’a
12 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
14a terreur sincère de la vérité qui menace ». Mais partout ailleurs, qu’en cette commune antipathie, M. Marcel et M. Nizan s’opp
13 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Une exposition d’artistes protestants modernes (avril 1931)
15italité, une joie dans l’invention, une hardiesse partout manifeste. Voici Dufy, le plus inventif des artistes contemporains, a
14 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
16usités pour l’Occident, mais sont oubliées, comme partout, dès qu’il s’agit d’embarras d’argent, de difficultés sentimentales,
15 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
17 journée, et l’angoisse autour de lui grandit. De partout l’orage s’amasse. Vers le soir, il éclate tragiquement. Est-ce la fin
16 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
18plutôt de « rigueur », en serrant les dents. Mais partout, l’élégance, même vulgaire, prime l’efficience. Le penseur allemand s
17 1932, Le Paysan du Danube. Le Paysan du Danube — Voyage en Hongrie
19au prussien où tissaient d’incroyables araignées, partout où le désordre naturel des choses pouvait offrir asile à l’Objet inco
20s il fallait aller le voir ! — La vie est presque partout la même… — Mais en voyage on la regarde mieux. — La vie… (une sorte d
18 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
21 de la vieille, et mourut comme il l’achevait. ⁂ Partout où il y a de la musique, de l’Italie et une certaine qualité de déses
19 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
22ure nécessaire : la dénonciation d’une imposture, partout où la chrétienté, ayant touché ses 30 deniers, voudra parler encore a
20 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
23intes réelles à sa religion du progrès. Il freine partout la rationalisation et rachète les brevets d’invention comme autant d’
21 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
24urs. Les plus primaires sont les moins spontanés. Partout, les artifices formels obscurcissent ou trahissent les buts de l’écri
22 1934, Esprit, articles (1932–1962). Sur une nouvelle de Jean Giono (novembre 1934)
25même. La femme poursuit : Mais ne vante-t-on pas partout votre courage ? N’aurez-vous jamais que le plus bas ? Ne penserez-vou
23 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
26 sujet est essentiellement provocante. Il cherche partout un objet qui lui donne occasion de manifester son pouvoir. Et son ang
27 seulement, des fameux jumeaux ennemis qu’on voit partout inséparables : matérialisme et spiritualisme. Voici l’aspect de vérit
24 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
28ctériser notre siècle. On dit le contraire un peu partout, je le sais bien. On répète que les événements nous dominent et qu’il
29ec l’argent nous n’en finirions pas. L’argent est partout, il est dans tout, il est tout et tous le servent. ⁂ Destin du siècl
25 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
30ujours le cas, me dira-t-on ? Mais ce n’est point partout le cas. L’exemple de l’Allemagne peut nous faire réfléchir. Les philo
26 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
31il rapporte une certitude assez impressionnante : partout où il se crée quelque chose de durable dans le monde, c’est l’œuvre d
32erait-ce bientôt l’heure de l’Allemagne ? On sent partout cette interrogation, cette anxieuse espérance, dans le livre d’Edschm
27 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Au sujet d’un roman : Sara Alelia (3 novembre 1934)
33 des saints, mais qu’on ignore et qui s’ignorent. Partout et jusque dans les choses, un mystère inquiétant se révèle aux yeux d
28 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
34ons sur tous les groupes qu’on voit surgir un peu partout est aussi simple que profonde : c’est que L’Ordre nouveau, avant tout
29 1934, Politique de la Personne (1946). Primauté du spirituel ? — Destin du siècle ou vocation personnelle ?
35ctériser notre siècle. On dit le contraire un peu partout, je le sais bien. On répète que les événements nous dominent et qu’il
36c l’argent, nous n’en finirions pas. L’argent est partout, il est dans tout, il est tout et tous le servent. ⁂ Destin du siècle
30 1934, Politique de la Personne (1946). Principes d’une politique du pessimisme actif — Ni ange ni bête : ni gauche ni droite, (Fondements théologiques d’une action politique)
37toutes faites. Voici le malentendu qui s’institue partout entre la politique et notre foi : la politique s’occupe des moyens, e
31 1934, Politique de la Personne (1946). Idoles — Comment rompre ?
38ure nécessaire : la dénonciation d’une imposture, partout où la chrétienté, ayant touché ses 30 deniers, voudra parler encore a
32 1934, Politique de la Personne (1946). Idoles — Fascisme
39 certaines méthodes « d’ordre ». Il y a des excès partout41 ; la malfaisance d’un régime ne saurait être mesurée au nombre de v
33 1934, Politique de la Personne (1946). Problèmes de la révolution personnaliste — Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
40espèce d’égalité en France, — en France moins que partout ailleurs. Il faudrait dire que le Français est passionnément attaché
34 1934, Politique de la Personne (1946). À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
41ique des hommes d’État de la Réforme calviniste ? Partout, et dès le début, l’obstacle principal à la Réforme, ce fut l’absolut
42ice, tant chez les papes que chez les princes. Et partout, les chefs protestants quand ils le purent, proposèrent au contraire
43 de l’Empire anglais avec ses libres Dominions, — partout l’on voit les protestants revendiquer et appliquer un système politiq
35 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — Liberté ou chômage ?
44intes réelles à sa religion du progrès. Il freine partout la rationalisation et rachète les brevets d’invention comme autant d’
36 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
45chesse par exemple, dont on sait bien qu’elle est partout chez elle et partout reconnue à des signes certains — et qui donc aur
46ont on sait bien qu’elle est partout chez elle et partout reconnue à des signes certains — et qui donc aurait même l’idée d’un
47 il y a un mais, justement. Certes, l’esprit sera partout : une espèce de décence le veut. Mais pratiquement, mais sérieusement
37 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
48 fait le plus grand bien. Certes, il y a des abus partout, mais de là à condamner la notion même d’expérience ! N’est-ce pas au
38 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
49t grave dans le Traité de la Cène, ce style garde partout les vertus qui, sans doute, font le plus grand défaut à notre siècle 
39 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
50ut être célébré que hors les murs, et qui souffre partout des pires vexations), il ne fait pas droit davantage à la grande reve
40 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
51lle des institutions Ordre nouveau. Enfin, un peu partout, l’idée qu’il faut organiser les libertés se fait jour, et cesse d’ap
41 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
52 : ce mot Kampf, lutte, qu’on entend et qu’on lit partout, ici, dans tous les articles de journaux, dans tous les discours poli
42 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
53 journée, et l’angoisse grandit autour de lui. De partout l’orage s’amasse. Vers le soir il éclate tragiquement. Est-ce la Fin 
43 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
54bon gré mal gré, se rapporte à ces seuls décrets. Partout des gênes et des interdictions, mais toujours présentées aux masses c
55ger. Pourtant, il faudra bien qu’elle soit donnée partout. Derrière la ruine matérielle, une autre ruine plus grave est apparue
44 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
56persuader aux gens qu’on est moins heureux qu’eux partout ailleurs. L’on n’y peut arriver qu’en empêchant soigneusement toute c
57e à la petite bourgeoisie de chez nous. J’en vois partout les symptômes annonciateurs. » — On pourrait allonger la liste65. Mai
45 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
58ventions dans l’impunité générale. Claudel montre partout son parti pris, qui est de s’en tenir aux origines, et à cette origin
59aspérant, tous les moteurs sont débrayés) ce sens partout évanouissant n’en est pas moins le sens « commun » — voire même, par
60agit pour tout ce qu’il n’est pas. « Tout cherche partout sa fin, complément ou efférence, sa part dans la composition de l’ima
6120). Ne fût-ce que par son style, et l’intention, partout, qu’il manifeste avec puissance, Claudel répond à la proposition univ
46 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du socialisme au fascisme (novembre 1936)
62tralisé. Seul le rythme de l’étatisme n’a pas été partout le même. Dans les démocraties bourgeoises, il est encore freiné et so
47 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Décadence des lieux communs
63ngoissante encore, elle règne innommée et panique partout où l’amitié humaine n’a jamais rien noué, rien engagé, rien sacrifié,
48 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — La mesure nationale-socialiste
64 campagne, Université et peuple : la guerre était partout et la mesure commune nulle part. Hitler parut et dit : Je suis le Par
49 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
65bon gré mal gré, se rapporte à ces seuls décrets. Partout des gênes et des interdictions, mais toujours présentées aux masses c
66ger. Pourtant, il faudra bien qu’elle soit donnée partout. Derrière la ruine matérielle, une autre ruine plus grave est apparue
50 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — Éléments d’une morale de la pensée
67nel et réfléchi. (Au lieu de cela on nous propose partout des engagements collectifs et sentimentaux !) Il faut que le sentir c
68itable sur l’abstraction et le mensonge des mots, partout où ils nous ont tentés, et ne cessent de nous tenter. Sous cette form
51 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Introduction au Journal d’un intellectuel en chômage (août 1937)
69vince ne vaut guère mieux, dans son état présent. Partout les jeunes vous disent : « C’est mort ici ! » Phrase si courante qu’o
52 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
70ur peu que je rappelle mes souvenirs, je retrouve partout dans ma vie des déterminations non moins précisément « superstitieuse
71taire. » Or l’État, c’est un fait patent, devient partout de plus en plus totalitaire. C’est donc que l’homme se défend de moin
53 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
72 gaillarde érudition, comme il s’en trouve un peu partout pour sauver « l’esprit » d’un pays. J’ai passé tout l’après-midi dess
73urons toute l’étroitesse de notre domaine, la mer partout à dix minutes et ces marécages hostiles, nous souffrons de ne pouvoir
74 à les connaître. Je pourrais vous en dire. C’est partout différent, pour l’argent. Si vous prenez N. par exemple (la ville pro
54 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
75ulation nomade, qui portait l’uniforme de l’État, partout, la même. Vous pouviez parcourir vingt fois la France de part en part
55 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
76 Dès le démarrage, la voiture craque et crisse de partout. Un incroyable cliquetis de vitres va nous accompagner pendant deux h
56 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
77horizon bas. Peu de terre et beaucoup de ciel, et partout cette humide lumière blanche qui met des ombres si légères, vertes et
78 gaillarde érudition, comme il s’en trouve un peu partout pour sauver « l’esprit » d’un pays. J’ai passé tout l’après-midi dess
79urons toute l’étroitesse de notre domaine, la mer partout à dix minutes et ces marécages hostiles, nous souffrons de ne pouvoir
80ment, mais les fenêtres ferment très mal, — comme partout — et nous sentons l’air froid qui souffle jusqu’au milieu de la chamb
81en. Et après, eh bien, les malheurs sont venus de partout. On a retrouvé la chèvre. Mais elle est toute changée. « Je l’ai fait
82ulation nomade, qui portait l’uniforme de l’État, partout la même. Vous pouviez parcourir vingt fois la France de part en part
834 Voici l’île purifiée et rajeunie, des fleurs partout, la grande lumière sur nos murs blanchis. J’ai travaillé au jardin, t
84 grandeur romantique de la désolation d’hiver. Et partout les cultivateurs, au travail sur leurs petits champs, nous crient qua
85 à les connaître. Je pourrais vous en dire. C’est partout différent, pour l’argent. Si vous prenez N., par exemple (la ville pr
57 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
86 jusqu’aux plus raffinées, ni la nécessité d’agir partout où on le peut, mon cas devient très clair : je ne suis qu’un barbare,
87sprit qui sera vaincu. Non point qu’il s’avilisse partout ni qu’il se laisse toujours persuader par la tentation du succès. Mai
88rti, de l’idéal de tel individu, et que je trouve partout la confusion, la dispersion, l’indifférence, une veulerie vaniteuse,
89ont d’ici pour travailler à la ville. C’est comme partout. Bon. Alors les catholiques descendent de la montagne et viennent pre
90ur peu que je rappelle mes souvenirs, je retrouve partout dans ma vie des déterminations non moins précisément « superstitieuse
91taire. » Or l’État, c’est un fait patent, devient partout de plus en plus totalitaire. C’est donc que l’homme se défend de moin
92le. (« C’est mort, ici ! » phrase entendue un peu partout dans la province). Et puis « leur » politique, parlez-moi de « leurs
58 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. L’été parisien
93pays » fait de déchets. Misère, fatigue, laideurs partout, toutes raisons de haïr et aucune d’admirer. Au sortir de la gare Mon
59 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
94ont été arrêtés à Sarzana, mais ils l’ont emporté partout ailleurs, parce qu’ils représentaient une espérance. Je rejoins ici m
60 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Monastère noir, par Aladár Kuncz (janvier 1938)
95acré. C’est quelque chose qui se passe très loin, partout, et qui doit être réel puisqu’on en souffre, mais dont on ne sait rie
61 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
96ostes, ventripotent et qu’on juge très vulgaire.) Partout la même crainte paralyse en germe tout essai de résister : si ce n’ét
97l n’y avait jamais eu de 30 janvier. Ici plus que partout ailleurs règne l’opinion qu’avant “c’était tout de même le bon temps”
98 : ce mot Kampf, lutte, qu’on entend et qu’on lit partout, ici, dans tous les articles de journaux, dans tous les discours poli
99, comme à vos camarades… Mais je rencontre un peu partout des gens qui déploient une si grande énergie pour éviter le reproche
62 1939, Esprit, articles (1932–1962). D’une critique stérile (mai 1939)
100ec une bonne conscience intellectuelle impossible partout ailleurs. 5. On garde le secret désir d’arriver à une « prise du pouv
63 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). L’ère des religions (22 février 1939)
101lle, à une « mystique » comme on le répète un peu partout, plus simplement : à des raisons de se regrouper, c’est l’affleuremen
64 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). « Le matin vient, et la nuit aussi » (7 juin 1939)
1029)e Le désarroi de l’époque — nous lisons cela partout, depuis vingt ans. Comme si rien de pire n’était imaginable. Comme si
65 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
103’est pas moins vraisemblable : Don Juan cherchant partout son idéal, son « type » de beauté féminine (souvenir inconscient de l
66 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe de Tristan
104s qui rêvent d’amours miraculeuses. Le mythe agit partout où la passion est rêvée comme un idéal, non point redoutée comme une
105al, non point redoutée comme une fièvre maligne ; partout où sa fatalité est appelée, invoquée, imaginée comme une belle et dés
67 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Les origines religieuses du mythe
106e profonde et sa portée humaine. D’abord elle fut partout persécutée avec une violence inouïe par les pouvoirs ou les orthodoxi
107 Languedoc, écrit en 1177 : « L’hérésie a pénétré partout. Elle a jeté la discorde dans toutes les familles, divisant le mari e
108 quoi elle se fondait à l’origine fût toujours et partout observé ; ou qu’il fût en soi univoque. L’exaltation de la chasteté p
109 individus eux-mêmes : celle qui oppose l’hérésie partout présente et l’orthodoxie romaine battue en brèche. Du côté cathare, l
68 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Passion et mystique
110omme séparé, c’est la passion — et la passion est partout dans leurs œuvres, tandis qu’elle est absente de celles d’Eckhart. Vo
69 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe dans la littérature
111 qu’il préfère à tout : Je sais, suivant mon feu partout où il me fuit, Brûler de loin — de près geler. Tout l’amour romantiq
112ette. — Milton Cependant Rome n’a pas triomphé partout. Il est une île où son pouvoir est contesté. C’est la dernière patrie
113point la même et unique hérésie que nous trouvons partout et en tous temps à l’origine du grand lyrisme passionnel ? Quant au «
114 « Vingt anecdotes que je pourrais citer montrent partout dans cette Provence une galanterie aimable, spirituelle et conduite e
70 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Amour et guerre
115t contenait, en outre, une forte dose d’érotisme. Partout et toujours, le sport a associé ces deux facteurs : dramatiques et am
116r — voilà le motif romanesque qui doit apparaître partout et toujours. C’est la transformation immédiate du désir sensuel en un
71 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
117ts introuvables dans la Comédie, quand l’idée est partout présente. « Dames ». — Les initiés du templarisme albigeois, qui par
72 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
118ne angoisse informulée, mais dont les signes sont partout. L’appel au dictateur Or maintenant, de cette angoisse monte un
119dressés pour ce genre de mission. On parle un peu partout de fédérer l’Europe. Cela ne se fera pas en un jour, ni même pendant
73 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
120 du bonheur des masses. Cette unanimité d’esprits partout ailleurs irréductiblement divers, je répète qu’elle est écrasante. El
74 1940, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). « À cette heure où Paris… » (17 juin 1940)
121 dix fois le tour du monde ! Ils ne rencontreront partout que le fracas du néant mécanique. Jusqu’au jour bien plus terrifiant
75 1940, Mission ou démission de la Suisse. Le protestantisme créateur de personnes
122que des hommes d’État de la Réforme calviniste ? Partout, et dès le début, l’obstacle principal à la Réforme, ce fut l’absolut
123ice, tant chez les papes que chez les princes. Et partout, les chefs protestants quand ils le purent, proposèrent au contraire
124 de l’Empire anglais avec ses libres Dominions, — partout l’on voit les protestants revendiquer et appliquer un système politiq
125t actuellement de peu d’importance. Par exemple : partout où l’on exalte ici, chez nous, la vertu régénératrice du sang et le c
76 1940, Mission ou démission de la Suisse. La bataille de la culture
126ne angoisse informulée, mais dont les signes sont partout. Or maintenant, de cette angoisse monte un appel, le formidable et in
127 nous a dressés pour l’accomplir. On parle un peu partout de fédérer l’Europe. Cela ne se fera pas en un jour, ni même pendant
77 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). New York alpestre (14 février 1941)
128 et salubre. La mer et la montagne se ressemblent partout. Ici elles se rejoignent et se mêlent. Les grands souffles océaniques
78 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). La route américaine (18 février 1941)
129es problèmes que le grand nombre a toujours fuis, partout. Peut-être alors les masses elles-mêmes comprendront-elles qu’il n’es
79 1942, La Part du Diable (1982). L’Incognito et la révélation
130de chacune de nos histoires individuelles… Aussi, partout où l’on condamne sans pitié son prochain ou soi-même, soyons sûrs que
80 1942, La Part du Diable (1982). Hitler ou l’alibi
131illes exténuantes, chaotiques et sentant mauvais. Partout, on payait moins les créateurs que ceux qui les utilisaient : on avai
132 dix fois le tour du monde ! Ils ne rencontreront partout que le fracas du néant mécanique. Jusqu’au jour bien plus terrifiant
133pousse à fond, jusqu’à ce qu’il s’écroule. Ainsi, partout où quelque chose était vermoulu dans notre monde, dans son économie o
134r a poussé à fond, jusqu’à ce que tout s’écroule. Partout où une faiblesse s’est révélée, il l’a châtiée sans scrupules ni pard
81 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable démocrate
135ue le Diable a toutes les chances de mener le jeu partout où le sens s’évanouit, quand l’organisation perdant la tête se met à
136supérieur, de dominer un inférieur, et d’observer partout les distances convenables. La coutume de nos parlements, de nos parti
137nous, et donc de moi aussi. Mais si le Diable est partout, sa figure se brouille. Et les définitions que j’en ai données succes
138tie, qui pourtant n’est pas sainte ; mais il agit partout, il est dans tout… Vos descriptions, me dira-t-on, ne sont pas bien c
82 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
139ive, une victime virtuelle des passions de masse. Partout où un individu prend sa vie personnelle en dégoût, le totalitarisme t
140vidu s’égare dans ces vastes rouages, il s’y sent partout en exil. À moins qu’il ne s’y prenne par mégarde, comme on le vit réc
141es, non pas les blues. Mais cette phrase entendue partout : « Je ne sais pas pourquoi je vis. » Que trahit-elle ? Sinon l’affa
142bile, derrière le regard de l’être sans amour. Et partout où l’amour est contrefait, vous le reconnaîtrez à ses fruits. S’il es
143liqué, ce bâtiment. Des couloirs et des escaliers partout, un labyrinthe. Je suivais les tapis rouges, et les lampes rouges, co
144-t-on que je suis un fou qui croit voir le Diable partout ? D’autres ne savent le voir nulle part. C’est plus dangereux. N’aura
83 1942, La Part du Diable (1982). Le Bleu du Ciel
145aru dans notre siècle. Alors les mots qui courent partout ne mènent nulle part. Notre langage est débrayé. Plus on parle, moins
146étruit la base même de nos fidélités. Il sait que partout où l’on appelle un chat un chat, le mal recule et perd de ses prestig
84 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable IV : L’accusateur (5 novembre 1943)
147e. Pour le stérile plaisir d’avoir raison. Aussi, partout où l’on condamne sans pitié son prochain ou soi-même, soyez sûrs que
85 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VII : La cinquième colonne (26 novembre 1943)
148nous, et donc de moi aussi. Mais si le Diable est partout, sa figure se brouille. Et les définitions que j’en ai données succes
86 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
149ences, tout y prend justement l’air d’apparences, partout s’insinue l’air du doute. C’est le courant d’air léger que la bête du
87 1944, Les Personnes du drame. Sincérité et authenticité — Vues sur Ramuz
150 journée, et l’angoisse grandit autour de lui. De partout l’orage s’amasse. Vers le soir il éclate tragiquement. Est-ce la Fin 
88 1944, Les Personnes du drame. Sincérité et authenticité — L’Art poétique de Claudel
151ventions dans l’impunité générale. Claudel montre partout son parti-pris, qui est de s’en tenir aux origines, et à cette origin
152aspérant, tous les moteurs sont débrayés) ce sens partout évanouissant n’en est pas moins le sens « commun » — voire même, par
153agit pour tout ce qu’il n’est pas. « Tout cherche partout sa fin, complément ou efférence, sa part dans la composition de l’ima
15420). Ne fût-ce que par son style, et l’intention, partout, qu’il manifeste avec puissance, Claudel répond à la proposition univ
89 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Hollywood n’a plus d’idées (13 décembre 1945)
155omparaison fait de bric et de broc et de ficelles partout visibles, mais touchant aux larmes, spirituel jusque dans l’émotion,
90 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le savant et le général (8 novembre 1945)
156t aux liaisons humaines qu’elles affectent. Comme partout en Amérique — mais dans notre réserve d’intellectuels avec plus de co
91 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Souvenir d’un orage en Virginie (novembre 1946)
157un pré d’un vert sombre enclos de murs. Du lierre partout. Çà et là, des statues de faunes et de chiens gisent le nez dans l’he
158rte de géant toujours en bottes, qu’elle emmenait partout avec elle. Je pense au regard d’acier du jeune homme silencieux de to
92 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Les nouveaux aspects du problème allemand (30 mai 1946)
159r de nouveau en secret. Ils trouveront des appuis partout, comme l’autre fois… » Chat échaudé craint même l’eau froide. Supposo
160révenir chez les vainqueurs la contagion d’un mal partout latent.
93 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
161 sombres, ornées de branches de sapin de Noël. Et partout, dans tous ces sanctuaires, le même parfum de chêne ciré, de luxe, de
162t transformée en une salle de banquet silencieux. Partout, des chœurs en robe, des fleurs, des croix, des cierges. Eh quoi ! c’
94 1946, Réforme, articles (1946–1980). Spiritualité américaine (19 octobre 1946)
163tièrement traduit en Amérique, et que j’ai trouvé partout des étudiants — non seulement chez les théologiens — qui le lisent et
95 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
164 et salubre. La mer et la montagne se ressemblent partout. Ici, elles se rejoignent et se mêlent. Les grands souffles océanique
165 semés de monuments. Le site et le paysage y sont partout sensibles. Les rues montent et tournent, épousant les collines. Le so
166un pré d’un vert sombre enclos de murs. Du lierre partout. Çà et là, des statues de faunes et de chiens gisent le nez dans l’he
167orte de géant toujours en bottes qu’elle emmenait partout avec elle. Je pense au regard d’acier du jeune homme silencieux de to
168es problèmes que le grand nombre a toujours fuis, partout. Peut-être alors les masses elles-mêmes comprendront-elles qu’il n’es
96 1946, Le Semeur, articles (1933–1949). Chances d’action du christianisme (juin-juillet 1946)
169nes aux premiers temps leur avaient fait de bien. Partout, l’on vit au cours du xviiie et surtout du xixe siècle, s’exténuer
97 1946, Journal des deux Mondes. Journal d’attente
170939 Le désarroi de l’époque — nous lisons cela partout depuis vingt ans. Comme si rien de pire n’était imaginable. Comme si
98 1946, Journal des deux Mondes. Anecdotes et aphorismes
171 dix fois le tour du monde ! Ils ne rencontreront partout que le fracas du néant mécanique. Jusqu’au jour bien plus terrifiant
172saboteurs contre nos aérodromes. Mais on veillait partout. À la nuit, des barricades ont été dressées dans les rues de la ville
99 1946, Journal des deux Mondes. La route de Lisbonne
173des boulevards n’ont pas de fenêtres et des trous partout dans leurs murs… Je songe à ce que me disait à Paris, il y a un an, O
100 1946, Journal des deux Mondes. Premiers contacts avec le nouveau monde
174 et salubre. La mer et la montagne se ressemblent partout. Ici, elles se rejoignent et se mêlent. Les grands souffles océanique
175roupes de monuments. Le site et le paysage y sont partout sensibles. Les rues montent et tournent, épousant les collines. Le so