1 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
1 peintre. Cependant l’artiste se promène. Sur les plages, il vagabonde, il contemple, il apprend, il calcule. Au terme qu’il s
2 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — Loisir ou temps vide ?
2 peintre. Cependant l’artiste se promène. Sur les plages, il vagabonde, il contemple, il apprend, il calcule. Au terme qu’il s
3 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
3 aux pattes fines. Tout cela vautré comme sur une plage mondaine. Après un certain temps, je jette quelques poignées de terre
4 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
4urpres, jaunes et noirs se révèlent au-delà de la plage, nouveau pays tout grouillant de merveilles, d’eaux ruisselantes et d
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
5ifiant la présence d’un destin. Voici l’île : une plage basse, quelques pins, deux ou trois baraques. Nous traînons nos valis
6 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
6illeur moyen, c’est d’aller réfléchir le long des plages. — Quand nous sortons de notre enclos, nous avons trois promenades au
7onduisent toutes les trois, en dix minutes, à une plage. Notre village est en effet situé sur une pointe avancée de l’île, et
8urpres, jaunes et noirs se révèlent au-delà de la plage, nouveau pays tout grouillant de merveilles, d’eaux ruisselantes et d
9la marée remonte et nous chasse peu à peu vers la plage, nous nous attardons encore à chercher dans les flaques d’eau tiédie
10vrais bains de la saison, à la Grande Conche. Une plage immense, en arc de cercle, au pied des dunes, très doucement inclinée
7 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
11 en plein soleil. Un peu étourdi. Souvenirs d’une plage de la Baltique ; d’un bar des quais de Costanza ; de stations vides a
12 aux pattes fines. Tout cela vautré comme sur une plage mondaine. Après un certain temps, je jette quelques poignées de terre
8 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. L’été parisien
13oute la province oubliait, des blés de Beauce aux plages del’Océan, voilà le cœur crispé, le cerveau délirant en plein midi du
9 1946, Journal des deux Mondes. Solitudes et amitiés
14ibal. Je lui apprends à marcher en laisse, sur la plage. 18 août 1942 Peut-être qu’il n’est pas de bonheur plus conscie
15tif », mais la fin du progrès ne peut être qu’une plage, un loisir sur la plage, et nous l’avons ici. New York, 2 septembr
16ogrès ne peut être qu’une plage, un loisir sur la plage, et nous l’avons ici. New York, 2 septembre 1942 Quoi de plus s
10 1948, Suite neuchâteloise. VIII
17succès embellirait notre existence mieux qu’une « plage » ou qu’un monument.   Je me pardonnerai ces remarques un peu vives s
11 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
18ysiquement. Le goût de s’étaler au soleil sur les plages est contemporain de l’auto. La technique naissante a créé le prolétar
12 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — L’aventure technique
19ysiquement. Le goût de s’étaler au soleil sur les plages est contemporain de l’auto. La technique naissante a créé le prolétar
13 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). L’Europe de l’énergie
20 technique. Le goût de s’étaler au soleil sur les plages est contemporain de l’auto. Mais il y a plus. Le principal produit d
14 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère)
21ériple d’Himilco : Au-delà des Colonnes, sur les plages d’Europe, les Carthaginois eurent autrefois des établissements et des
15 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — L’Europe, l’été…
22e, dont les théâtres baroques se ressemblent, des plages de Santander aux lacs de la Finlande, d’Édimbourg à Spolète, de Berge
16 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — Que tout appelle les Régions
23 pays maritimes, la lutte contre la pollution des plages et des fonds marins est ouvertement sabotée par les pouvoirs publics
24de recherche scientifique établit-il la liste des plages où la baignade présente un danger faible, moyen ou « mortel », l’État