1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1ronnés d’olivier. La main connaît la main dans la prise du témoin. L’épaule connaît l’épaule dans le talonnage du ballon. Le
2 1926, Articles divers (1924–1930). Les Bestiaires, de Henry de Montherlant (10 juillet 1926)
2avec ce qu’il y a de plus bondissant en nous ; en prise directe sur notre énergie physique. Partout rôdent des présences anim
3 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
3pas mauvais en soi. Mais par l’importance qu’il a prise dans notre vie, il détourne la civilisation de son but véritable : al
4 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
4je m’inquiète ; non pas de ces questions ni de la prise de parti (anti-marxiste) qu’elles déterminent chez Ramuz, mais bien a
5 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
5rait hypocrisie, refus. Qu’on trouve donc ici une prise de parti.   Nous sommes une génération comblée. Comblée de chances de
6 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Petit journal de Souabe
6n dit17. Mais lorsqu’on « voit » soudain — quelle prise ! Et combien j’aime le paysage de cette œuvre, son climat, jusqu’aux
7 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
7on convient que la mesure du travail ne peut être prise ailleurs que dans la capacité humaine d’utiliser les effets du travai
8 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
8 en définitive que le point de vue barthien ? Une prise au sérieux du fait de Dieu. Dieu n’est pas un problème, n’est pas l’o
9on va répétant, de cette puissance de sérieux, de prise au sérieux des situations humaines telles qu’elles sont, qui seule pe
10 quotidiennes peut être démasquée, éprouvée.) Une prise ferme sur le concret, mais en même temps un regard qui dépasse les co
9 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
11ement le retour à Calvin, comme aussi la position prise par Barth et son école (p. 14). L’adhésion à une pensée nouvelle est-
10 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
12 mort. L’immoralisme qui lui a succédé reste sans prise sur les masses, qu’il abandonne à d’autres influences. Nous voici par
11 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
13elle. S’il se borne à imaginer l’objet hors de sa prise, comme absent, il ne fait à vrai dire qu’augmenter son angoisse de l’
12 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
14 volonté et sur lesquelles nos révoltes sont sans prise, puisque ces révoltes sont elles-mêmes prévues et déterminées par not
13 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
15on Publique a tué Kierkegaard, elle n’a pas eu de prise sur les sarcasmes dont il l’a flétrie, plus charitables cependant que
14 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Grammaire de la personne (janvier 1934)
16rtée d’imagination, peu importe, pourvu que cette prise, cette vue, cette image, soient pour moi une « deuxième personne », u
15 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
17r le principe animateur des choses, elle est sans prise. Elle ne règne vraiment que sur ses propres créatures. Alors il faut
16 1934, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Procès, par Franz Kafka (mai 1934)
18la vanité absolue de toute appréciation, de toute prise de parti, — de tout acte. C’est ce qu’on pourrait appeler la vision m
17 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
19lisation, c’était peut-être l’importance qu’avait prise, à leur époque, l’argent. L’argent devenait le principal facteur de d
18 1934, Présence, articles (1932–1946). L’œuvre et la mort d’Arnaud Dandieu (1934)
20Quelque temps, il a pu éprouver la solidité de sa prise, la qualité du dynamisme qu’il suscitait, et il est mort l’été dernie
21ration de l’esprit d’une part, et d’autre part la prise de la main, la puissance de bouleversement concret. Il semblait que D
19 1934, Le Semeur, articles (1933–1949). Sur la méthode de M. Goguel (novembre 1934)
22ue la description qu’il va donner ne saurait être prise pour une explication. Je crains bien que cette modestie ne soit un pe
20 1934, Politique de la Personne (1946). Primauté du spirituel ? — Destin du siècle ou vocation personnelle ?
23 volonté et sur lesquelles nos révoltes sont sans prise, puisque ces révoltes sont elles-mêmes prévues et déterminées par not
21 1934, Politique de la Personne (1946). Problèmes de la révolution personnaliste — Communauté révolutionnaire
24lisation, c’était peut-être l’importance qu’avait prise, à leur époque, l’argent. L’argent devenait le principal facteur de d
22 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — Loisir ou temps vide ?
25on convient que la mesure du travail ne peut être prise ailleurs que dans la capacité humaine d’utiliser les effets du travai
23 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
26a démarche intime, dans son élan premier, dans sa prise sur le réel et dans sa volonté de le transformer, donc finalement de
24 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
27s l’effet de criailleries. L’intensité de la vie prise comme but unique de celle-ci, voilà une pensée qui est insupportable
28e voyons-nous pas cette mystique de « l’intensité prise comme but », c’est-à-dire cette mystique de la vie prise comme but de
29omme but », c’est-à-dire cette mystique de la vie prise comme but de la vie, et même de la religion, s’introduire jusque dans
25 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
30st le hiatus entre la tactique de combat avant la prise de pouvoir et les buts collectivistes du gouvernement conquis, qui es
31de pleinement humaine. Elle n’est pas d’abord une prise de pouvoir économique et politique, après quoi l’on verrait à vivre ;
26 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
32e la personne. Car la personne est choix, et donc prise de parti : or c’est là ce que raille l’équipe des dilettantes ; mais
27 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
33t désespère devant la perspective prochaine d’une prise de pouvoir légal, qui est le cauchemar de sa vie. Après avoir « milit
34le de se prémunir contre la chute de Laval, et la prise de pouvoir par les gauches qui s’en suivrait. La plus lourde menace q
28 1935, Présence, articles (1932–1946). Autour de Nietzsche : petite note sur l’injustice (novembre 1935)
35d donc cessera-t-on, chez nous, d’opposer à toute prise de parti bien franche le rappel revêche et stérilisant à la « complex
29 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
36 ciel. L’esprit n’a pas de siège. Il est passage, prise, saisissement. L’esprit se manifeste dans la main qui réalise une vis
30 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
37question, qui est celle du sérieux dernier, de la prise au sérieux de la vérité. Du point de vue du sérieux humain, l’éternit
31 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plébiscite et démocratie (avril 1936)
38° Lorsqu’il s’agit de donner un aspect légal à la prise du pouvoir par un seul homme. (Plébiscites sur les noms de Bonaparte,
32 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Le problème de la culture
39es ouvriers au sens premier du mot : ceux qui ont prise sur les choses et qui « étreignent la réalité rugueuse », comme dit R
33 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — D’une culture qui parle dans le vide
40rise de conscience culturelle, j’entends de notre prise de mauvaise conscience. C’est aussi qu’il est le premier à définir un
34 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
41s « syllabes sacrées », définit la même assurance prise au nom de la raison sur l’avenir : « L’Ordre pour base, le Progrès po
35 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Décadence des lieux communs
42nsi révolution signifiera selon les cas : émeute, prise de pouvoir légal, désordre et anarchie, établissement d’une dictature
36 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — La mesure nationale-socialiste
43eurs rapports avec la culture, au lendemain de la prise du pouvoir. Il m’apparaît que ce parallèle met en lumière le mécanism
44ent à jamais incompatibles. Dans les deux cas, la prise de pouvoir politique s’effectua à la faveur d’une misère et d’un déso
45 ceux qui ont commencé par la revendication et la prise du pouvoir, non par l’éducation des masses, qu’ils n’avaient pas le t
37 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — La pensée prolétarisée
46ai forcer mes mains cruelles et joyeuses sur leur prise solide, et je le pétrirai selon la loi nouvelle. Advienne ce que Dieu
38 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — Éléments d’une morale de la pensée
47s insistance ?) Hors de cet acte, et disjointe sa prise, la pensée devient « l’esprit pur », la résistance devient « la matiè
48 telle qu’ils la font, — avec moi-même hors de ma prise ? Ainsi l’éthique récitative des distingués n’était qu’absence et rem
49es de la nature. La vraie révolution n’est pas la prise du pouvoir (ancien), elle est d’abord l’affirmation d’une nouvelle au
50auteur l’autorité, ce sera le sens de l’immédiate prise de l’esprit. Cependant nous sommes dans le temps, et le temps nous sé
51 mains suppose que le penseur rende au langage sa prise et son tranchant, sa vertu, son pouvoir d’ordonner et de toucher. La
52ascèse d’incarnation : volonté d’assumer dans une prise unique tout ce que notre péché sépare ; méfiance active à l’égard des
53rtée d’imagination, peu importe, pourvu que cette prise, cette vue, cette image soient pour moi le tu qui questionne, dans l’
39 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
54st que là. Alors il s’agit seulement d’assurer la prise de cette main. C’est l’affaire d’une patience, ou d’une impatience do
40 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Ballet de la non-intervention (avril 1937)
55s la même forme d’État totalitaire, notons que la prise de parti des fascistes pour Franco, et des communistes pour Caballero
41 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
56ant — décisif pour la suite des événements, — une prise d’autorité par certains hommes. Quel sera le lieu d’élection de la pr
57rtains hommes. Quel sera le lieu d’élection de la prise d’autorité dans la nouvelle Révolution française qui approche ? Il se
42 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
58st que là. Alors il s’agit seulement d’assurer la prise de cette main. C’est l’affaire d’une patience, ou d’une impatience do
43 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. L’été parisien
59oc et va le remplir au bord de la chaussée, à une prise d’eau. Il sifflote, il n’est pas pressé. Des enfants courent derrière
44 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
60e est dans l’événement irrationnel d’une décision prise en dépit de tout, et qui fonde une nouvelle existence, initiant un ri
61nstant d’agir pour l’être aimé, par une constante prise sur le réel, qu’elle cherche à dominer, non pas à fuir. Je dis qu’une
62eptation du différent, et donc de l’incomplet, la prise sur le concret dans ses limitations. Le chrétien prend le monde tel q
45 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
63a démarche intime, dans son élan premier, dans sa prise sur le réel et dans sa volonté de le transformer, donc finalement de
46 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
64 l’instant présent, dans la décision immédiate et prise au nom de l’Absolu, non d’une Histoire hypothétique, que se joue le s
47 1938, Journal d’Allemagne. Conclusion 1938
65iers. L’étatisme, au sens fort du terme, c’est la prise au sérieux systématique, la réalisation systématique des rêveries plu
66ncore qu’on puisse détacher telle ou telle mesure prise par le régime pour l’admirer isolément, ou pour essayer de l’imiter.
48 1938, Journal d’Allemagne. Plébiscite et démocratie. (À propos des « élections » au Reichstag, 29 mars 1936)
67° Lorsqu’il s’agit de donner un aspect légal à la prise du pouvoir par un seul homme. (Plébiscites sur les noms de Bonaparte,
49 1939, Esprit, articles (1932–1962). D’une critique stérile (mai 1939)
68rs. 5. On garde le secret désir d’arriver à une « prise du pouvoir » de type léniniste ou fasciste, c’est-à-dire de type part
50 1939, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Non, Tristan et Iseut ne s’aiment pas, nous dit Denis de Rougemont (12 février 1939)
69us constant de subir ses rêves, par une constante prise sur le réel. Elle reste une folie, mais la plus sobre et la plus quot
51 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe de Tristan
70 jovente »… La décision de se séparer est bientôt prise. Tristan propose de « gerpir » en Bretagne. Auparavant, ils iront voi
52 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe dans la littérature
71rt a sucé le miel de ton haleine Et n’a pas eu de prise encor sur ta beauté Et tu n’es pas conquise. L’enseigne de beauté Est
72cette maîtresse, malgré la résolution qu’il avait prise de s’en défaire, et les trahisons qu’il lui a faites ; de sorte qu’il
53 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Amour et guerre
73icacité. Les soupirs composent son artillerie. Sa prise de possession est un embrassement. Sa tuerie est de donner la vie pou
54 1939, L’Amour et l’Occident (1972). L’amour action, ou de la fidélité
74e est dans l’événement irrationnel d’une décision prise en dépit de tout, et qui fonde une nouvelle existence, initiant un ri
75nstant d’agir pour l’être aimé, par une constante prise sur le réel, qu’elle cherche à dominer, non pas à fuir. Je dis qu’une
76 les trois supposent un parti pris, ou mieux, une prise de parti, au sens actif de l’expression, une attitude fondamentale de
77eptation du différent, et donc de l’incomplet, la prise sur le concret dans ses limitations. Le chrétien prend le monde tel q
55 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
78, le recours à l’orthodoxie comme à une assurance prise sur le Saint-Esprit autant que sur le doute. (Il cite ce mot d’un cat
56 1940, Mission ou démission de la Suisse. Avertissement
79Ceci dit, je ne crois pas un instant que pareille prise de position m’interdise de « causer » et de m’entendre avec les Suiss
57 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). La route américaine (18 février 1941)
80et. Un grand malaise étreignait l’âme américaine, prise de nausée dès qu’elle ressent l’approche d’une limite infranchissable
58 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Santé de la démocratie américaine (17 janvier 1941)
81peut critiquer publiquement telle ou telle mesure prise par l’État : la presse et la radio lui en offrent les moyens. S’il a
59 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
82les activités de l’esprit, que la sexualité donne prise au Diable. Et certes il ne s’y intrique pas davantage que dans nos cr
60 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable III : Diable et sexe (29 octobre 1943)
83les activités de l’esprit, que la sexualité donne prise au Diable. Et certes il ne s’y intrigue pas davantage que dans nos cr
61 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Kierkegaard
84ut jusqu’à un certain point est théâtral, est une prise dans le vide, une illusion. Seul, le tout ou rien étreint réellement
85on Publique a tué Kierkegaard, elle n’a pas eu de prise sur les sarcasmes dont il l’a flétrie, plus charitables cependant que
62 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
86la vanité absolue de toute appréciation, de toute prise de parti, — de tout acte. Tous les efforts des hommes, — y compris ce
63 1944, Les Personnes du drame. Sincérité et authenticité — Le Journal d’André Gide
87, le recours à l’orthodoxie comme à une assurance prise sur le Saint-Esprit au moins autant que sur le doute. (Il cite ce mot
64 1944, Les Personnes du drame. Sincérité et authenticité — Vues sur Ramuz
88ciel. L’esprit n’a pas de siège : il est passage, prise et saisissement. L’esprit se manifeste dans la main qui réalise une v
89e m’inquiète ; non pas de ces questions, ni de la prise de parti qu’elles déterminent chez Ramuz, mais bien au contraire de c
65 1946, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique est-elle nationaliste ? (29 août 1946)
90 nous n’avions naguère ni le goût ni le besoin… ⁂ Prise entre ces reproches contradictoires d’isolationnisme et d’impérialism
66 1946, Combat, articles (1946–1950). Tous démocrates (22 mai 1946)
91re que cette mesure est précisément celle qui fut prise en premier lieu par les États fascistes, aussi bien que par les Sovie
67 1946, Combat, articles (1946–1950). Les intellectuels sont-ils responsables ? (5 juillet 1946)
92a démarche intime, dans son élan premier, dans sa prise sur le réel et dans sa volonté de le transformer, donc finalement de
68 1946, Présence, articles (1932–1946). Le Nœud gordien renoué (avril 1946)
93 c’est d’abord un anneau : signe d’alliance et de prise du pouvoir. Cercle magique et couronne royale. Signe aussi de fécondi
94 spirituelle, la vie précieuse. Elle n’existe que prise au complexe d’une âme, dans les détours du plus profond secret noué.
69 1946, Réforme, articles (1946–1980). À hauteur d’homme (1er juin 1946)
95 d’une idéologie confectionnée en vue de la seule prise de pouvoir, en se moquant bien des trains, du pain, de la jeunesse, e
70 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
96et. Un grand malaise étreignait l’âme américaine, prise de nausée dès qu’elle ressent l’approche d’une limite infranchissable
71 1946, Journal des deux Mondes. Voyage en Argentine
97e, l’air fermé. Chacun de ces messieurs opère une prise au hasard dans mes manuscrits. Puis ils s’éloignent, tenant mes pages
72 1946, Journal des deux Mondes. Solitudes et amitiés
98n moi la part du diable, celle qu’il a sans doute prise à mon ouvrage. Idée bizarre : si j’ai si vite bouclé ce livre, c’étai
99paru de lui qu’une seule photo, encore était-elle prise de dos. (Mais ce trait justement le révélait.) Penché à un balcon d’h
73 1946, Lettres sur la bombe atomique. Tous démocrates
100re que cette mesure est précisément celle qui fut prise en premier lieu par les États fascistes, aussi bien que par les Sovie
74 1946, Politique de la Personne (1946). Préface pour l’édition de 1946
101vre de ce genre sans lui faire perdre sa vertu de prise de position dans le vif, à tous risques. Et surtout, je n’ai pas épro
102encore l’Europe, terre des droits de la personne, prise entre l’Amérique et la Russie ? Mais les faits sont des preuves ambig
75 1947, Doctrine fabuleuse. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
103e ! Je sens que la photo sera bonne, nous l’avons prise pendant que vous parliez de votre sujet préféré. Vous étiez animé, dy
76 1947, Doctrine fabuleuse. Le nœud gordien renoué
104 c’est d’abord un anneau : signe d’alliance et de prise du pouvoir. Cercle magique et couronne royale. Signe aussi de fécondi
105 spirituelle, la vie précieuse. Elle n’existe que prise au complexe d’une âme, dans les détours du plus profond secret noué.
77 1947, Vivre en Amérique. Vie politique
106peut critiquer publiquement telle ou telle mesure prise par l’État ; la presse et la radio lui en offrent les moyens. S’il a
107ous n’avions naguère ni le goût ni le besoin… » ⁂ Prise entre ces reproches contradictoires d’isolationnisme et d’impérialism
78 1947, Vivre en Amérique. Vie culturelle et religieuse
108par une sorte de rythme ou litanie de faits, — en prise directe sur l’émotivité du temps présent. Ici encore les procédés du
79 1947, Vivre en Amérique. Épilogue. La route américaine
109et. Un grand malaise étreignait l’âme américaine, prise de nausée dès qu’elle ressent l’approche d’une limite infranchissable
80 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
110 cet or lointain que l’eau n’a point doublé, déjà prise de nuit, rêvant jusqu’à mes pieds. Par une chaude soirée du mois d’ao
81 1948, Suite neuchâteloise. VII
111 cet or lointain que l’eau n’a point doublé, déjà prise de nuit, rêvant jusqu’à mes pieds.   Par une chaude soirée du mois d’
82 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Troisième lettre aux députés européens : L’orgueil de l’Europe (17 août 1950)
112onscience la plus inquiète que l’homme ait jamais prise de son destin et des chances de le surmonter. Les députés non point d
83 1950, Lettres aux députés européens. Troisième lettre
113onscience la plus inquiète que l’homme ait jamais prise de son destin et des chances de le surmonter. Les députés non point d
84 1951, Preuves, articles (1951–1968). Neutralité et neutralisme (mai 1951)
114aux fins qu’aux moyens. D’une part, la politique, prise pour fin absolue devient la plus cruelle des religions, en même temps
85 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
115e que le CEC veut être un lieu de rencontre et de prise de contact pour les foyers locaux de toute espèce : leur autonomie co
86 1953, La Confédération helvétique. Institutions et aspirations économiques
116esure que dans les circonstances où il se sent en prise directe sur le concret, soutenu par des évidences tangibles, assuré q
87 1953, La Confédération helvétique. La famille et l’éducation
117,31. Mais nous voyons aussitôt que cette moyenne, prise sur l’ensemble du pays tombe à 1,48 si l’on ne prend que les villes d
88 1953, La Confédération helvétique. Le peuple suisse et le monde
118entre des éléments essentiellement divers, qu’une prise de parti belliqueuse ne manquerait pas de disloquer. Cette perspectiv
89 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
119tes du siècle, et même de les apercevoir. D’où la prise qu’ils offrent aux manœuvres les plus grossières du communisme, jouan
90 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
120de baleine que les habitants d’un village avaient prise vivante, et qu’ils aimaient beaucoup. Elle avait faim. Ils lui apport
91 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
121tes du siècle, et même de les apercevoir. D’où la prise qu’ils offrent aux manœuvres les plus grossières du communisme, jouan
92 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
122naît du fait que ses dons n’étaient pas attendus. Prise de court par un phénomène qui l’étonnait merveilleusement, et dont el
93 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
123er un diagnostic. L’indignation morale reste sans prise sur des troubles de cette nature. Et, plutôt que de leur retourner ta
94 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
124 pas en échec, ne peut le jouer sans se mettre en prise ». Littré ajoute, non sans sévérité : « Cette position témoigne chez
95 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (II) (avril 1957)
125ns les pays de l’Est colonisés par l’URSS. 2. Une prise de parti militaire dans les conflits à prévoir disloquerait l’union e
96 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Introduction
126 peut nous asservir. Ces jugements impliquent une prise de position (sommaire et, ici, négative) quant aux résultats probable
97 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — L’aventure technique
127naît du fait que ses dons n’étaient pas attendus. Prise de court par un phénomène qui l’étonnait merveilleusement, et dont el
98 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (II) (septembre 1958)
128able du régime fut atteint le jour où l’assemblée prise de panique fit sa plus grande majorité depuis douze ans, pour appuyer
99 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Comment définir l’Europe ?
129ope, et aucune de ces histoires d’un de nos arts, prise en soi, ne coïncide avec les frontières d’aucune de nos nations d’auj
130rné dans la matière. Ainsi donc, l’option de base prise au Concile de Nicée a entraîné des conséquences littéralement incalcu
131toire devient possible. Elle vaut la peine d’être prise au sérieux, enregistrée, racontée, étudiée, puisqu’elle prend un sens
100 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
132voir, d’exhiber — les exécutions qui ont suivi la prise du pouvoir par Fidel Castro. Je lis dans l’un d’entre eux le récit de