1 1926, Articles divers (1924–1930). Conférence de René Guisan « Sur le Saint » (2 février 1926)
1r le Saint » (2 février 1926)c M. René Guisan, professeur de théologie à Lausanne et directeur de la Revue de théologie et de p
2 1926, Articles divers (1924–1930). Conférences d’Aubonne (7 avril 1926)
2osophe au milieu d’une centaine d’étudiants et de professeurs suisses et français. Miracle qui nous fit croire un instant à la fame
3 1927, Articles divers (1924–1930). Conférence d’Edmond Esmonin sur « La révocation de l’Édit de Nantes » (16 février 1927)
3 » (16 février 1927)i Le sujet que M. Esmonin, professeur à la Faculté des lettres de Grenoble, traita mardi soir à la Grande s
4libre et d’une si élégante science du sympathique professeur de Grenoble.
4 1930, Articles divers (1924–1930). Au sujet « d’un certain esprit français » (1er mai 1930)
5nages ; des êtres gris, marqués d’un point rouge, professeurs, journalistes, spécialistes de tout au monde ; des jeunes gens qui on
5 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
6ics à l’écart d’un concert du samedi soir, petits professeurs entourés de leur famille, et toutes ces Magda, toutes ces Maritza rie
6 1932, Le Paysan du Danube. Le Paysan du Danube — Voyage en Hongrie
7ics à l’écart d’un concert du samedi soir, petits professeurs entourés de leur famille, et toutes ces Magda, toutes ces Maritza rie
7 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Petit journal de Souabe
8nne n’a fabriqué autant de mots abstraits que les professeurs allemands, et cependant, par une apparente contradiction, la mentalit
8 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Poésie dialectique (juillet 1933)
9u cours d’un article paru en Suisse allemande, le professeur O.-E. Strasser déclare que le sonnet publié par Albert-Marie Schmidt
10s-nous croire, mais aggravée par l’ironie dont le professeur nous accable à cette occasion. Erreur qui lèse à la fois l’histoire l
9 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
11 Römerbrief alla au vingtième mille. Barth, nommé professeur à l’Université de Bonn, exerce depuis dix ans une influence qu’on peu
10 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
12iqué, au concret, la démission réelle de tous les professeurs de philosophie, à quoi personne ne peut songer sérieusement. On trouv
11 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
13plus respectés ont été trop souvent pour nous des professeurs d’abstention distinguée, des grands prêtres de l’Insoluble. Mais, un
12 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
14ace, nous contraint à l’originalité. « Mais quoi, professeurs et disciples ne se trouvent bien que dans l’imitation : c’est pourquo
13 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Une histoire de la Réforme en France (15 décembre 1934)
15ue à l’endroit de Calvin. John Viénot, pasteur et professeur de théologie, a réussi le tour de force de parler de la Réforme d’une
14 1934, Le Semeur, articles (1933–1949). Sur la méthode de M. Goguel (novembre 1934)
16rico-psychologique l’inauthenticité probable d’un professeur.) M. Goguel ne fait-il pas comme les premiers croyants, — et avec la
15 1934, Politique de la Personne (1946). Primauté du spirituel ? — Destin du siècle ou vocation personnelle ?
17plus respectés ont été trop souvent pour nous des professeurs d’abstention distinguée, des grands prêtres de l’insoluble. Mais, un
16 1934, Politique de la Personne (1946). Idoles — Fascisme
18 Cet élan d’opinion populaire, guidé par quelques professeurs, peut retarder la formation d’un parti ouvertement fasciste, et c’est
17 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
19aut pas trop s’étonner de son triomphe universel. Professeurs, députés ou commissaires, ils croient tous tant qu’ils sont que l’esp
20prit philosophique qu’elle conduit fatalement nos professeurs à mépriser les seuls philosophes de ce temps, — Nietzsche en est le f
18 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
21dème — vous ne l’ignorez pas — c’est cet illustre professeur de théologie dogmatique dont l’esprit de répartie et la finesse à dis
22aissez sans aucun doute : Le Problème du Bien, du professeur Wilfred Monod. « Un monument ! » prononça Nicodème en s’approchant de
23 ?… C’était bien moi !… Moi, Nicodème, docteur et professeur des choses de Dieu… Ce que j’ai vu et entendu c’est cela qu’il me fau
24tteste et professe, et que voulez-vous donc qu’un professeur enseigne, si ce n’est ce qu’il a vécu, entendu et vu de ses yeux, son
25étudiants avait repris en main le « monument » du professeur Monod, et s’amusait à lire à ses voisins certains passages qui éveill
19 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
26re que Berdiaeff dans L’Esprit de Dostoïevski, le professeur de Bâle a su l’envisager dans une perspective chrétienne, hors de laq
20 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — La pensée prolétarisée
27y a aussi les fins lettrés, les bons esprits, les professeurs, pour lesquels la pensée est un art d’agrément, un héritage, une carr
28. L’appareil intellectuel, livré aux érudits, aux professeurs, à leurs élèves et à tous ceux qui forment l’opinion, dicte ses lois
29des parlementaires dérive à son tour de celui des professeurs radicaux qui firent la Sorbonne d’avant-guerre, et qui étaient ce qu’
30sassiner pour des marchands, au nom d’un idéal de professeurs. Certain caractère permanent de l’anarchie dans laquelle nous vivons
21 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
31et le plastron. Le peu d’argent de sa retraite de professeur servait à payer ses logeuses successives, et des remèdes contre ses e
22 1937, Esprit, articles (1932–1962). Retour de Nietzsche (mai 1937)
32it de dire : fascisme. C’est une facilité que les professeurs cultivent : Nietzsche précurseur du national-socialisme, ou « à quoi
23 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
33uvre ; il faudrait une équipe pour les suivre. Le professeur Martin Lamm est de l’Académie suédoise ; le préfacier, Paul Valéry, e
24 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
34 dire, — mais cela va de soi, — de l’activité des professeurs de dogmatique luthérienne ou d’histoire de l’Église dans les trois Fa
25 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
35as, ce sont les intellectuels, les écrivains, les professeurs, des hommes distingués et très instruits. Eh bien, il y a aussi des p
26 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
36as, ce sont les intellectuels, les écrivains, les professeurs, des hommes distingués et très instruits. Eh bien, il y a aussi des p
27 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
37Montpellier, hier et ce matin. Des étudiants, des professeurs. Beaucoup de discussions dans de petits groupes. Très curieuse, cette
28 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Monastère noir, par Aladár Kuncz (janvier 1938)
38astère noir, par Aladár Kuncz (janvier 1938)ai Professeur, écrivain, traducteur d’ouvrages français, ami de la France, séjourna
29 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
39l étudiant. Il a dû penser que j’étais le nouveau professeur. Je l’aborde et il se lève brusquement pour me saluer. Il lisait un l
40 semestre d’hiver, pour notre séminaire. Le Dr N. professeur ordinaire, me reçoit dans son bureau avant la petite cérémonie. — Com
41s réactionnaires. Je vois beaucoup de bourgeois : professeurs, médecins, commerçants, industriels, avocats, employés, rentiers plus
42 moins ouvert. Ils sortent du camp de travail. Le professeur ne leur inspire plus ce respect dû au titre et même à l’âge, qui étai
30 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
43t zurichois. En 1556, Matthias Flacius Illyricus, professeur d’hébreu à Wittenberg, et parfois nommé le père de l’histoire des égl
31 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Les origines religieuses du mythe
44ieurs ont insinué que la qualité d’Allemand de ce professeur les dispensait de réfuter un système incompatible avec le clair génie
45. « Il est également impossible — écrit un de nos professeurs — de voir dans ces chansons d’amour, qui forment les trois quarts de
32 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
46es que de compétences économiques. Je connais tel professeur d’Université, tel écrivain, tel philanthrope, tel connaisseur et prat
33 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Santé de la démocratie américaine (17 janvier 1941)
47 officiellement de le réaliser. Nombreux sont les professeurs, les industriels, les financiers, les avocats ou les économistes que
34 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Religion et vie publique aux États-Unis (18 février 1941)
48ste pour les nègres… Je vais à une soirée chez un professeur du Séminaire de théologie protestante de New York : j’y trouve d’autr
49gie protestante de New York : j’y trouve d’autres professeurs et des étudiants, bien sûr, mais aussi des journalistes, des personna
50litiques, des écrivains d’« avant-garde »… Et ces professeurs de théologie n’hésitent pas à collaborer aux magazines politiques à g
35 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable démocrate
51ple : Le plus profond besoin de l’homme, selon le professeur Dewey, étant de se sentir important, ne perdez pas une occasion de fa
36 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Kierkegaard
52, et nous contraint à l’originalité. « Mais quoi, professeurs et disciples ne se trouvent bien que dans l’imitation : c’est pourquo
37 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Une bureaucratie sans ronds-de-cuir (23 mai 1946)
53 secrétaire d’un des grands syndicats, ou bien un professeur d’économie. On lui fera beaucoup de publicité. Les journaux donneront
54, des cinéastes, des dactylos, des étudiants, des professeurs et des acteurs. Trente mille en tout. Presque tous, aujourd’hui, sont
38 1946, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Monsieur Denis de Rougemont, de passage en Europe, nous dit… [Entretien] (4 mai 1946)
55s, et il s’en vend encore régulièrement. J’ai été professeur — et le suis encore en titre — à l’École libre des hautes études, uni
39 1946, Journal des deux Mondes. Premiers contacts avec le nouveau monde
56 de sérieux professoral : car les poètes ici sont professeurs, tandis que les romanciers sont plutôt journalistes. Quant à leurs fe
57hold Niebuhr, l’une des meilleures têtes du pays. Professeur de théologie, socialiste militant, polémiste sérieux et sarcastique,
58je déjeune avec des étudiants et leurs amies, des professeurs aussi, et quelques réfugiés. L’après-midi, on m’emmène en auto dans l
59 verre et d’un problème les écrivains, les jeunes professeurs, les logiciens et les théologiens. On m’y a présenté trois génies. Un
60s sacré génie, il a sa carrière faite. Les jeunes professeurs le vénèrent, on lui décerne des bourses, on lui offre des chaires ava
40 1946, Journal des deux Mondes. L’Amérique en guerre
61mple inquiétant des singes. — Si l’on en croit le professeur Koehler qui enseigne à l’Université de Yale et dont les travaux sur l
41 1947, Vivre en Amérique. Vie politique
62 officiellement de le réaliser. Nombreux sont les professeurs, les industriels, les financiers, les avocats ou les économistes que
63 secrétaire d’un des grands syndicats, ou bien un professeur d’économie. On lui fera beaucoup de publicité. Les journaux donneront
64, des cinéastes, des dactylos, des étudiants, des professeurs et des acteurs. Trente mille en tout. Presque tous, aujourd’hui, sont
42 1947, Vivre en Amérique. Vie culturelle et religieuse
65le ressort à demi morte d’ennui. Wystan Auden est professeur dans un collège du Vermont. Glenway Wescott habite Long-Island. À New
66ste pour les nègres… Je vais à une soirée chez un professeur du Séminaire de théologie protestante de New York : j’y trouve d’autr
67gie protestante de New York : j’y trouve d’autres professeurs et des étudiants, bien sûr, nais aussi des journalistes, des personna
68litiques, des écrivains d’« avant-garde »… Et ces professeurs de théologie n’hésitent pas à collaborer aux magazines politiques à g
43 1947, Vivre en Amérique. Vie privée
69nt aux « origines de la vie », que les parents et professeurs expliquent avec un certain pédantisme, craignant par-dessus tout que
44 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
70À l’automne 1946, sur l’initiative d’un groupe de professeurs, d’écrivains et d’artistes genevois, les premières « Rencontres inter
45 1948, Suite neuchâteloise. IV
71est qu’un chômeur riche.) Suivent mon grand-père, professeur de théologie, et mon père, pasteur. Cela fait, au début et à la fin,
46 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
72conservateurs, des juristes et des écrivains, des professeurs et des évêques, ainsi que de nombreux représentants des mouvements fé
47 1951, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Réplique à M. Lasserre (mars-avril 1951)
73i touchent un tabou.) Je m’étonne davantage qu’un professeur d’histoire puisse paraître assimiler la Russie de 1815 et l’URSS de S
48 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
74es ; ou distribuer 5 à 6000 bourses d’études pour professeurs, artistes, étudiants ; ou publier 25 millions de volumes et les distr
49 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
75imat de l’Église danoise, venait de mourir. Et le professeur Martensen, prononçant son éloge funèbre, crut devoir saluer sa mémoir
76 des mois avant de le publier, il attendit que le professeur Martensen fût devenu évêque à son tour, succédant à Mynster. Puis il
77n véritable témoin de la vérité que nous parle le professeur Martensen — et puis enfin crucifié, décapité, brûlé ou rôti sur un gr
78 et son enterrement — et l’évêque Mynster, dit le professeur Martensen, fut un des vrais témoins de la vérité. En vérité, il y a q
50 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
79s ; ou distribuer 5 à 6 000 bourses d’études pour professeurs, artistes, étudiants ; ou publier 25 millions de volumes et les distr
51 1953, La Confédération helvétique. Note de l’auteur
80 remercie tout particulièrement M. Charles Burky, professeur de géographie humaine à l’Université de Genève, pour les suggestions
81ons et critiques dont il m’a fait bénéficier. Les professeurs A. Simonius, de Bâle, et Paul Mantoux, de Genève, ont également relu
52 1953, La Confédération helvétique. Les institutions politiques
82et, comme l’a souligné dans plusieurs ouvrages le professeur Adolf Gasser : Le principe fédéraliste est à la base non seulement d
53 1953, La Confédération helvétique. Institutions et aspirations économiques
83 emploie un très grand nombre de savants (parfois professeurs d’Université et prix Nobel, eux aussi), chimistes, pharmacologues et
54 1953, La Confédération helvétique. La famille et l’éducation
84u social, qu’ils deviennent plus tard ouvriers ou professeurs, paysans ou commerçants, ils reçoivent donc côte à côte la même forma
85turel de rendre plus étroites les relations entre professeurs et étudiants. Les uns et les autres, pour une large proportion, se re
86ou grande bourgeoisie. Le système de la ronde des professeurs, et de leur ascension progressive vers la capitale, si typique de la
55 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
87ntité. M. van Kleffens approuve les remarques du professeur Toynbee sur les loyalismes multiples — « allégeances » serait peut-êt
56 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
88u’on se figure bien moins de savantes réunions de professeurs et d’érudits que des séances houleuses de parlements modernes, ou mêm
57 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
89ié quant à la date de naissance de l’humanité. Un professeur de Cambridge, au xviiiᵉ siècle, crut pouvoir la préciser : l’homme av
90nt J.-C., le 23 octobre, à 9 heures du matin. Les professeurs d’Oxford tenaient pour le 23 mars, même heure et même année. Buffon é
58 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1957)
91 la première maxime est le respect du vrai. Or un professeur en Sorbonne vient déclarer sarcastiquement que « la petite Europe qu’
59 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — La spire et l’axe
92u’on se figure bien moins de savantes réunions de professeurs et d’érudits, que des séances houleuses de parlements modernes, ou mê
60 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — L’expérience du temps historique
93ié quant à la date de naissance de l’humanité. Un professeur de Cambridge, au xviie siècle, crut pouvoir la préciser : l’homme av
94nt J.-C., le 23 octobre, à 9 heures du matin. Les professeurs d’Oxford tenaient pour le 23 mars, même heure et même année. Buffon é
61 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (février 1958)
95rintemps, groupant les responsables locaux et les professeurs qui ont conduit l’enquête sociologique, pour en tirer les conclusions
62 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
96les maîtres secondaires et primaires, l’autre des professeurs d’université. La Journée européenne des Écoles propose chaque année d
97 été assumée par plusieurs sociétés nationales de professeurs, sous l’impulsion de l’Internationales Schulbuchinstitut, dont le siè
63 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La création d’un Centre européen d’enseignement post-universitaire (juillet 1958)
98ou impossible de recruter pour chacun d’eux des « professeurs visitants » de premier ordre. On se disputera les mêmes hommes. Beauc
64 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un patriotisme de la terre (mars 1958)
99 déjà devancé nos poètes. « Dans cent ans, dit le professeur John Weird, nous pourrons modifier les émotions, les désirs, les pens
65 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
100nsport, publiée à New York en 1944. Cependant, le Professeur E. G. R. Taylor, dans sa brochure Geography of an Air Age, parue à Lo
66 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation et loisirs : les mass media (mai 1959)
101ruction publique, l’enseignement scolaire par des professeurs qui ne sont pas nécessairement des praticiens de leur branche. Il y a
67 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Henri Brugmans, Les Origines de la civilisation européenne (septembre 1959)
102 Texte classique, à méditer non seulement par les professeurs, instituteurs et autres enseignants, mais par tous ceux qui peuvent j
68 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Carlo Curcio, Europa, Storia di un’idea (septembre 1959)
103e — et l’on pouvait s’y attendre, de la part d’un professeur napolitain, qui occupa des chaires à Pérouse et à Florence, et qui vi
69 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Luis Diez del Corral, El rapto de Europa (septembre 1959)
104 réunis sous ce titre par M. Luis Diez de Corral, professeur à l’Université de Madrid. L’auteur est de l’école d’Ortega : c’est di
70 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
105oir pour prochain président de leur République un professeur, 18 % souhaitent un homme politique, 1 % souhaite un général. Compare
71 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
106e. Parmi ses plus proches parents, il compte neuf professeurs d’université et l’un des premiers prix Nobel. Enfance heureuse et san
107s papiers, à sa sortie de France.) Par son frère, professeur de chimie à Chicago, il s’était fait envoyer de l’argent à l’Hôtel La
108. Il me demandait de le mettre en contact avec le professeur William Rappard. J’arrangeai l’entrevue dans un café. Retinger parla
72 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
109imat de l’Église danoise, venait de mourir. Et le professeur Martensen, prononçant son éloge funèbre, crut devoir saluer sa mémoir
110 des mois avant de le publier, il attendit que le professeur Martensen fût devenu évêque à son tour, succédant à Mynster. Puis il
111n véritable témoin de la vérité que nous parle le professeur Martensen — et puis enfin crucifié, décapité, brûlé ou rôti sur un gr
112 et son enterrement — et l’évêque Mynster, dit le professeur Martensen, fut un des vrais témoins de la vérité. En vérité, il y a q
73 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
113 De Francisco de Vitoria (1580-1546), dominicain, professeur à Salamanque, l’un des fondateurs, avec Suarez, du droit des gens, cé
74 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — Pendant ce temps, l’Amérique du Nord…
114usqu’à nos jours. Les publicistes d’Amérique, les professeurs et les étudiants, les juges de la Cour Suprême, y voient avec raison
75 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — Un idéal de compensation : les États-Unis d’Europe
115nt de devenir à Heidelberg l’un des plus célèbres professeurs de droit international de son temps. L’expérience vécue du fédéralism
76 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — Un problème séculaire : la Russie et l’Europe
116t ami de l’humanité, n’a jamais été connu que des professeurs de littérature, et encore pas de tous, et très partiellement. Or, Sch
77 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — De l’historisme au pessimisme
117pairs dans la science neuve des civilisations, le professeur allemand David Strauss. Sa première lettre est datée du début de la g
118ardt qui se tait. Le principal confident du grand professeur bâlois se trouve être un « Polizeidirektor » de Karlsruhe, Friedrich
78 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — Crépuscule ou nouvelle aurore ?
119 serait transcendant. J’ai parfois reproché à des professeurs d’histoire que je savais acquis à l’idée d’une unification européenne
79 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
120s annuels sur des thèmes définis, traités par des professeurs de diverses régions. Le Congrès pour la liberté de la culture a réuni
121 rencontrées jusqu’ici ; — Accueil aux étudiants, professeurs, chercheurs et enquêteurs, facilitant leurs contacts et leur connaiss
80 1962, Les Chances de l’Europe. Avertissement
122au public. Le thème m’en avait été proposé par le professeur Éric Martin, Recteur de l’Université, auquel je dis ici ma gratitude.
81 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
123nt de reproches. Je vous citerai, à ce propos, un professeur indien enseignant à Oxford, le Dr Raghavan Iyer qui, lors d’un tout r
124t maladroitement tout ce qu’a fait l’Occident, ce professeur rendait l’Europe responsable de tous les maux qui en résultent, et de
82 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour une métropole régionale Aix-Marseille-Étang de Berre [Avant-propos] (juillet 1963)
125 de ce Colloque tenait d’abord à sa composition : professeurs d’université, compositeurs de musique, écrivains et critiques s’y tro
126te rendu d’Aix, le rapport présenté à Lyon par le professeur J.-L. Quermonne sur « La région et ses aspects politiques et sociaux 
83 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
127e cottage d’un doyen de faculté. Une vingtaine de professeurs, pour la plupart auteurs connus, poètes, romanciers, critiques et soc
128reative writing. Salle meublée comme un salon. Le professeur (qui est un poète) s’assied sur un canapé, les étudiantes sur un long
129jambes sur des poufs ou le bras d’un fauteuil. Le professeur annonce que la leçon sera consacrée à l’examen d’un court poème écrit
130les : je pense, je trouve, à mon avis, I feel… Le professeur intervient peu, se borne à orienter la discussion, à proposer quelque
131 000. Je vais y rencontrer une bonne trentaine de professeurs, en tête-à-tête ou en groupe, déjeuner et dîner. J’arrive à 11 heures
132nt, d’une éventuelle discussion avec un groupe de professeurs, portant sur un débat récent organisé à Berkeley entre Sidney Hook, C
133ec les collègues d’autres branches. Quarante-huit professeurs choisis parmi les plus brillants de tout le continent (il y a 3000 ca
84 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stage d’Oosterbeek (septembre 1964)
134urd’hui : je voudrais seulement vous dire, à vous professeurs de géographie, ce que je voudrais que l’on m’enseigne si j’avais le b
135aphie », écrit très bien Jacques Beaujeu-Garnier, professeur à la Sorbonne. Je voudrais aussi qu’on m’enseigne les faits géographi
136 sont quelques-unes des questions que je pose aux professeurs de géographie. Et je ne sais s’ils y répondront pendant ces journées
85 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
137 synthèse » dont je vous parlais tout à l’heure : professeurs de tous âges et de toutes spécialités, et futurs professeurs déjà gra
138 de tous âges et de toutes spécialités, et futurs professeurs déjà gradués, d’une part ; responsables des domaines les plus variés
139type américain, permettrait d’envoyer beaucoup de professeurs à cet institut de recyclage et de remise en question générale, et c’e
140 attendons tous de nos vacances. Après un an, les professeurs détachés reviendraient à leur enseignement, porteurs d’une sorte de r
86 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
141 synthèse » dont je vous parlais tout à l’heure : professeurs de tous âges et de toutes spécialités, et futurs professeurs déjà gra
142 de tous âges et de toutes spécialités, et futurs professeurs déjà gradués, d’une part ; responsables des domaines les plus variés
143type américain, permettrait d’envoyer beaucoup de professeurs à cet institut de recyclage et de remise en question générale, et c’e
144 attendons tous de nos vacances. Après un an, les professeurs détachés reviendraient à leur enseignement, porteurs d’une sorte de r
87 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
145un de ses contemporains J. C. Bluntschli, célèbre professeur à Heidelberg, s’est inspiré directement de l’expérience suisse en réd
146r 1953, au cours duquel l’un de nos plus célèbres professeurs de sciences politiques déclara au sujet du pool charbon-acier, comme
147mbreux politiciens et journalistes. Réponse : Le professeur Paul Guggenheim a démontré d’une manière magistrale que l’adhésion de
88 1965, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Un écrivain suisse (20-21 mars 1965)
148’action et de médiation. Tantôt écrivain libre ou professeur ; historien des grandes têtes politiques du passé, ou mêlé à l’histoi
89 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
149 cité natale selon son rang social et en tant que professeur. Un peu plus tard, Ferdinand de Saussure suit la même conduite à Genè
150du léninisme dans d’autres domaines. Il est nommé professeur en Allemagne. Devant les prétentions nationales-socialistes, il dress
90 1965, Fédéralisme culturel (1965). I. « Toute culture est création de diversité »
151és régionales ou locales. Ils redoutent, comme le professeur Röpke, dans une brochure que je viens de recevoir — et je le cite — «
152s. L’image du rouleau compresseur qui angoisse le professeur Röpke ne correspond à rien de réel en Europe. À supposer que le March
91 1965, Fédéralisme culturel (1965). II. « Devenons nous-mêmes ! »
153ois même au premier président de cet Institut, le professeur et colonel Claude Du Pasquier. Il n’a pas hésité à me demander, à moi
92 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
154ue au début de la Restauration, il fut le premier professeur catholique à l’Académie de Calvin et l’ornement du Conseil représenta
93 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — Les institutions et la vie politique
155et, comme l’a souligné dans plusieurs ouvrages le professeur Adolf Gasser : Le principe fédéraliste est à la base non seulement d
156 atteint le grade de… » J’observe que beaucoup de professeurs connus ont commandé ou commandent encore un régiment, voire une divis
94 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — Les paradoxes de la vie économique
157 emploie un très grand nombre de savants (parfois professeurs d’université et Prix Nobel, eux aussi), chimistes, pharmacologues et
95 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — Interaction de l’économique et du politique
158gue que me paraît aboutir, par d’autres voies, le professeur Erich Gruner, de Berne, spécialiste de l’analyse des motivations du p
96 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
159 cité natale selon son rang social et en tant que professeur. Un peu plus tard, Ferdinand de Saussure suit la même conduite à Genè
160 employé au Bureau général des Brevets, est nommé professeur à l’Université : c’est le temps où il met au point sa théorie de la r
161sauf Wagner, chef d’orchestre à Zurich, et Liszt, professeur au conservatoire de Genève. Aujourd’hui, les chœurs mixtes d’amateurs
162raversées. Vers la fin du xixe siècle, un ancien professeur de mathématiques du canton de Berne devenu homme d’affaires, mythoman
163all, et il avait deux fils. L’un, Georges, devint professeur de droit à Neuchâtel et rédigea le Code civil de la Turquie. Et l’aut
164doit d’être intelligible (d’autant plus qu’il est professeur) et responsable des conclusions morales que l’on pourrait tirer de so
165du léninisme dans d’autres domaines. Il est nommé professeur en Allemagne. Devant les prétentions nationales-socialistes, il dress
166onale pendant la guerre, tantôt écrivain libre ou professeur ; tantôt historien des grandes têtes politiques du passé, de Charles
1671880, un jeune étudiant genevois se présente à un professeur de Leipzig. Il est candidat au doctorat. « Votre nom, monsieur ? — Sa
168iant modeste (« beau comme un dieu », ajoutera le professeur dans son récit de l’incident). Ferdinand de Saussure a vingt-trois an
169décide de sa carrière. À vingt-quatre ans, il est professeur à l’École des hautes études à Paris. À trente-quatre ans, il refuse u
170liquerait deux à trois fois plus d’étudiants, des professeurs beaucoup mieux rémunérés, des bâtiments beaucoup plus vastes, des lab
171ercheurs mieux dotés et, selon l’étude récente du professeur Kneschaurek, de Saint-Gall, une dépense d’un milliard de francs pour
172effet de rendre plus étroites les relations entre professeurs et étudiants. Les uns et les autres, pour une large proportion, se re
97 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La Suisse, dans l’avenir européen
173r 1953, au cours duquel l’un de nos plus célèbres professeurs de sciences politiques déclara au sujet du pool charbon-acier, comme
174mbreux politiciens et journalistes. Réponse : Le professeur Paul Guggenheim a démontré d’une manière magistrale que l’adhésion de
98 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jacques Chenevière ou la précision des sentiments (22-23 octobre 1966)
175udrait s’en plaindre ? (C’eût été bien mal vu des professeurs dans ma jeunesse, ils croyaient dur comme fer à « l’unité », l’unité
99 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
176es quelque soixante personnalités participantes : professeurs et industriels, présidents de chambres de commerce, députés et préfet
100 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut réinventer l’Université (29 juin 1968)
177es dentistes, des ingénieurs, des financiers, des professeurs ou des pasteurs. Ces écoles n’ont plus en commun que leur location da
178r le texte polycopié et plus tard, publié. 14. Un professeur ne devrait pas être et avoir été seulement professeur. Il ne devrait
179esseur ne devrait pas être et avoir été seulement professeur. Il ne devrait pas être jugé sur ses seuls titres universitaires mais