1 1932, Esprit, articles (1932–1962). À l’index (Première liste) : Candide (octobre 1932)
116 ans — les plus fameux produits des services de propagande officieuse. M. Marcel Hutin n’a qu’à bien se tenir. La réussite est s
2 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
2oyen duquel on peut faire de l’agitation et de la propagande antireligieuse ». En vérité, Goethe qui prêcha l’utile, nous apparaît
3 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
3a condition du libre abrutissement de tous par la propagande électorale. Prendre le travail comme point de départ d’un système éco
4 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
4 drame de ce livre. Nous sommes bien loin de la « propagande » nationaliste et des rodomontades hitlériennes64. Nous sommes ici au
5 1934, Politique de la Personne (1946). Primauté du spirituel ? — Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
5res parties de la doctrine. Car toute la force de propagande du marxisme-léninisme réside dans la cohérence de ses affirmations po
6 1934, Politique de la Personne (1946). Idoles — Fascisme
6usés par les postes d’État ? Dès qu’il s’agit de propagande de masses, le triomphe du plus bête est à peu près certain. Qu’est
7 1934, Politique de la Personne (1946). Problèmes de la révolution personnaliste — Tactique personnaliste
7ion des partis purement électoraux, des moyens de propagande de masses, etc. Méfiance méthodique à l’égard de toute centrale burea
8 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — Loisir ou temps vide ?
8a condition du libre abrutissement de tous par la propagande électorale. Prendre le travail comme point de départ d’un système éco
9 1935, Esprit, articles (1932–1962). Tristan Tzara, Grains et Issues (juin 1935)
9versive. Tzara critique avec vigueur la poésie de propagande et le désir secret de « sécurité » qu’elle trahit. Il veut que l’espr
10 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les mystiques allemands du xiiiᵉ au xixᵉ siècle, par Jean Chuzeville (octobre 1935)
10ls, pour ne pas dire, avec E. R. Curtius, d’une « propagande de guerre » qu’on aimait à croire périmée. M. Chuzeville a eu le tort
11 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
11es plus étroites du praticisme va de pair avec la propagande de l’opportunisme. » 3. « Notre mouvement ne fait encore que se const
12 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
12ationale, Encyclopédies officielles, Instituts de propagande, revues d’un certain monde ou même de deux, etc.). — Et d’autre part,
13 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
13its travaillent pour nous Ce n’est pas à notre propagande, certes, qu’il faut attribuer l’évolution d’une partie de l’opinion,
14 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
14 au-dessus des rues et qui portent des devises de propagande pour l’œuvre, contiennent le mot Kampf, quand ce n’est pas le mot Kri
15 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
15n n’est pas un art, mais une forme assez basse de propagande politique, et de publicité industrielle. La seule littérature digne d
16ulture et la morale. Ce sont les nécessités de la propagande, identiques dans les deux cas, — bien que le but soit ici la société
17 fait, elle n’y réussit pas. Le schématisme de la propagande est par nature contraire à toute culture imaginable. Il peut au plus
18tés extérieures, sans destructions aveugles, sans propagande de masse abêtissante. Autrement dit, nous avons à créer un nouveau ty
19ne se crée pas à coups de décrets d’urgence et de propagande de masses. Pas d’ordre spirituel sans un minimum matériel, c’est l’év
16 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
20 ce sera de créer ou de multiplier des centres de propagande au service d’un parti ou d’une ligue. (Nous voyons s’amorcer ce réfle
17 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plébiscite et démocratie (avril 1936)
21leur droit de vote. Ceci posé, la technique de la propagande et du vote lui-même était indiquée par la nature du but visé, et il n
22qu’il ne désigne en Allemagne qu’une opération de propagande au profit d’un régime essentiellement antiparlementaire. 2. Plébis
23ion, ou de crise, exigeant la mise en œuvre d’une propagande de masse dirigée par l’État. Et il y a lieu de poser la fameuse quest
18 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
24u se désarticuler lui-même. Le meilleur budget de propagande d’un mouvement révolutionnaire, c’est encore le budget de l’État, qua
19 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du danger de confondre la bonne foi et le stalinisme (juillet 1936)
25istes52 ; la vérité humaine par des idéologies de propagande ; et la raison par la raison d’État. Le « progrès » enfin, c’est de t
20 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
26as là des « Schlagworte », des mots d’ordre de la Propagande. Il y a donc quelques chances qu’ils traduisent la réalité telle qu’e
27aute de bases historiques, il doit recourir à une propagande d’autant plus virulente et démagogique. Une seule réalité fonde à ses
28d toute sa signification, c’est sur le plan de la propagande et de la tactique totalitaires, une fois le pouvoir affermi. La justi
21 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
29sont devenus dans notre langage : la police et la propagande. Et la raison : raison d’État. Police-Propagande-État, voilà la main,
22 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Décadence des lieux communs
30il ne mise que sur l’indignité humaine ? Et si la propagande et la publicité qui ont pris la place des lieux communs spirituels et
23 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — La mesure soviétique
31n n’est pas un art, mais une forme assez basse de propagande politique et de publicité industrielle. La seule littérature digne du
24 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — La mesure nationale-socialiste
32autre facteur. On s’ingénia, dans les discours de propagande, à faire de nécessité vertu. On se servit du « spirituel » pour justi
33nt ou actuellement les violences exercées ; b) la propagande, qui promet aux masses un avenir si beau que tous les sacrifices prés
34ont contraintes de s’ordonner. Règne des films de propagande, de chœurs parlés, des Schlagworte écrits en lettres gigantesques sur
35 pour des raisons techniques, qu’un schéma. Toute propagande est par définition schématique ; mais les moyens qu’elle met en œuvre
36notre guerre ! » peut-on lire sur les panneaux de propagande du Secours d’hiver allemand.) On s’efforcera de mêler les travailleur
37tant définies de la manière la plus simple par la propagande, les vertus et les vices sont simples et facilement reconnus par tous
25 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Leçon des dictatures
38ulture et la morale. Ce sont les nécessités de la propagande, identiques dans les deux cas, bien que le but soit ici la société pr
39 fait, elle n’y réussit pas. Le schématisme de la propagande est par nature contraire à toute culture imaginable. Il peut au plus
40 renonce à sa mission et devient simple organe de propagande ; — ou bien il tente de s’affirmer à sa manière, et il devient une me
41tés extérieures, sans destructions aveugles, sans propagande de masse abêtissante. Autrement dit, nous avons à créer un nouveau ty
42ne se crée pas à coups de décrets d’urgence et de propagande de masses. Pas d’ordre spirituel sans un minimum matériel, c’est l’év
26 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Commune mesure et acte de foi
43pas pour l’homme total. Elles sont des mesures de propagande, non pas d’éducation réelle. Elles poursuivent et incarnent dès maint
44fin, et du seul fait qu’elles sont des mesures de propagande, elles sont précisément trop simples. Elles se définissent d’un seul
27 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — Éléments d’une morale de la pensée
45fectionnées infiniment par la technique et par la propagande. En somme, il n’y a guère que deux types de mesures : le principe spi
28 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (III) : Mission civique de la culture (1er mars 1937)
46int par quelque truc, loi nouvelle ou campagne de propagande. Il s’agit bien plutôt que les écrivains reprennent le sens de leur f
29 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
47lisme des capitaux financiers72 ; nationalisme de propagande mais besoin d’une économie rationnelle mondiale) — ne peut être que l
30 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
48 faut pas oublier que nous vivons à une époque de propagande forcenée, et je vous assure qu’un communiste, par exemple, les aurait
49re d’éloquence ? Cela trancherait au moins sur la propagande électorale. — Oui, oui, mais… je les connais. Ils aiment qu’on leur f
50s peintures de paradis modernisé que vulgarise la propagande communiste. Mais leurs questions ne tardèrent pas à me rassurer. Plus
31 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
51 faut pas oublier que nous vivons à une époque de propagande forcenée, et je vous assure qu’un communiste, par exemple, les aurait
52re d’éloquence ? Cela trancherait au moins sur la propagande électorale. — Oui, oui, mais… je les connais. Ils aiment qu’on leur f
53s peintures de paradis modernisé que vulgarise la propagande communiste. Mais leurs questions ne tardèrent pas à me rassurer. Plus
32 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
54 une retraite aux vieux. Unissez-vous, activez la propagande afin que satisfaction soit donnée aux légitimes revendications des vi
55 « L’organisation lutte… Unissez-vous ! Activezla propagande ! » Ô merveille du pathos révolutionnaire ! Ô gloire de la phraséolog
56 une retraite aux vieux. Unissez-vous, activez la propagande, afin que satisfaction soit donnée aux légitimes revendications des v
33 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
57ficielles et sous les vantardises effrénées de la propagande totalitaire. Tout cela n’exprime qu’un sentiment d’infériorité collec
58de leur problème. Contre les excès agaçants de la propagande soviétique et fasciste, toute espèce de tolérance polie serait déjà u
34 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
59de l’argent le plus souvent. Le résultat de cette propagande dont le succès caractérise l’état moral de l’époque, est à la fois de
60, le choc psychologique qu’elles provoquèrent, la propagande, et les mesures de contrôle policier de la vie privée, changèrent rad
61is par la section scientifique du ministère de la Propagande. En 1938, on institue des écoles analogues pour toutes les femmes all
35 1938, Journal d’Allemagne. Avertissement
62 n’y aura plus que des manifestes, des épopées de propagande. Je dédie cette brochure à ceux qui, dès maintenant, veulent et prépa
36 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
63ner la différence au WHW. À titre d’exemple et de propagande, les notabilités de la ville tiennent à prendre ce repas en public, à
64pour abriter le petit-bourgeois ? Une campagne de propagande confiée aux soins de la police ? Une diversion à la faveur de quoi l’
65ionnel, bien au contraire. Tous les efforts de la propagande pour restaurer je ne sais quel hypothétique et préhistorique germanis
66t l’avouer, justifier les slogans grossiers de la propagande hitlérienne. Bedonnants et bagués, le cigare au milieu de la bouche,
67aire de l’Allemagne, et de sa richesse réelle.   Propagande. — Nous oublions trop souvent que la propagande hitlérienne flatte un
68 Propagande. — Nous oublions trop souvent que la propagande hitlérienne flatte un des goûts profonds de l’Allemand : celui d’appr
69es inadéquates. 10 janvier 1936 Un film de propagande. — Destin d’une commune d’Allemands de la région du Volga, pendant la
70 au-dessus des rues et qui portent des devises de propagande pour l’œuvre contiennent le mot Kampf, quand ce n’est pas le mot Krie
71que : c’est que la première dépend en somme d’une propagande habile, elle est morale d’abord, égalisatrice et corrective ; la seco
72 (au sens bourgeois) qui est pour eux un moyen de propagande, un moyen de séduire les droites et de faire peur à l’étranger ; mais
73’abandonnera, sera contre moi, si je me tais ! La propagande nationale-socialiste répand le bruit que l’Église confessionnelle est
37 1938, Journal d’Allemagne. Conclusion 1938
74te contribution, toute bénévole, à l’effort de la propagande totalitaire dans nos pays. Ils le font sans malice, et au nom du bon
75 Du beurre ou des canons », c’est un slogan de la propagande nazie, et qui déchaîne régulièrement l’enthousiasme des foules allema
38 1938, Journal d’Allemagne. Plébiscite et démocratie. (À propos des « élections » au Reichstag, 29 mars 1936)
76leur droit de vote. Ceci posé, la technique de la propagande et du vote lui-même était indiquée par la nature du but visé, et il n
77ion, ou de crise, exigeant la mise en œuvre d’une propagande de masse dirigée par l’État. Et il y a lieu de poser la fameuse quest
39 1938, Journal d’Allemagne. Les jacobins en chemise brune
78as là des « Schlagworte », des mots d’ordre de la Propagande. Il y a donc quelques chances qu’ils traduisent la réalité telle qu’e
79aute de bases historiques, il doit recourir à une propagande d’autant plus virulente et démagogique. Une seule réalité fonde à ses
80d toute sa signification, c’est sur le plan de la propagande et de la tactique totalitaires, une fois le pouvoir affermi. La justi
40 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). Une simple question de mots (24 avril 1939)
81a vérité de sa doctrine, mais l’opportunité de sa propagande. La révolution, de nos jours, c’est d’abord une question de mots, une
41 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). « Le matin vient, et la nuit aussi » (7 juin 1939)
82nique de la mort à grande distance, les moyens de propagande et de pression morale tels que radio, police et presse, introduisent
42 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe dans la littérature
83ation qui nous laisse tellement démunis devant la propagande des butors ? Ne voit-on pas, dès les années 1930, que le roman a perd
43 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Amour et guerre
84viduels. Ainsi, malgré le dopage entrepris par la propagande, la victoire dépend en fin de compte des lois de la mécanique plutôt
44 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe contre le mariage
85de l’argent le plus souvent. Le résultat de cette propagande est à la fois de nous obséder par l’idée d’un bonheur facile, et du m
86, le choc psychologique qu’elles provoquèrent, la propagande, et les mesures de contrôle policier de la vie privée, changèrent not
87is par la section scientifique du ministère de la propagande. En 1938, on institua des écoles analogues pour toutes les femmes all
88ié ? Et il est non moins naturel qu’obsédé par la propagande universelle pour la romance, l’on admette la première occasion de tom
45 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
89 plus que jamais. C’est malgré tout un procédé de propagande de guerre. Un fameux général autrichien disait un jour : Tout ce qui
90té spirituelle ne peut fixer le sens des mots, la propagande brutale s’en chargera. À la place des grands lieux communs chargés de
91os « glaciers sublimes ». (Certain ministre de la propagande se chargerait très volontiers de ce travail de Heimatschutz.) Si nous
46 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). VI. Que faire tout de suite ?
92ts et enquêtes ; lutte contre le défaitisme et la propagande étrangère dans les propos, les actions ou les écrits ; propagande en
93gère dans les propos, les actions ou les écrits ; propagande en faveur de la défense nationale à tout prix autour du bastion du Go
47 1940, Mission ou démission de la Suisse. La bataille de la culture
94 plus que jamais… C’est malgré tout un procédé de propagande de guerre. Un fameux général autrichien, Conrad von Hötzendorf, avait
95anique dans sa structure qu’un de ces discours de propagande que nous déverse la radio… Si vous passez du poème au discours, vous
96té spirituelle ne peut fixer le sens des mots, la propagande brutale s’en chargera. À la place des grands lieux-communs chargés de
97os « glaciers sublimes ». (Certain ministre de la propagande se chargerait très volontiers de cette œuvre de Heimatschutz.) Si nou
48 1940, Mission ou démission de la Suisse. La Suisse que nous devons défendre
98es qui conquièrent un pays. Mais c’est d’abord la propagande. Ce n’est plus le territoire qu’on cherche à envahir, mais c’est en p
99 par conséquent d’une légitimité indiscutable. La propagande dont je parle dit autre chose : elle dit que certains États modernes
100i de notre résistance intime aux tentations de la propagande totalitaire. Devons-nous rester neutres ? Liberté, totalitarism
49 1940, Mission ou démission de la Suisse. Esquisses d’une politique fédéraliste
101rète » dont on parle souvent, c’est simplement la propagande. Toute propagande est efficace, voilà le principe tactique fondamenta
102le souvent, c’est simplement la propagande. Toute propagande est efficace, voilà le principe tactique fondamental de notre siècle.
103ande n’entre en action pour la neutraliser, toute propagande obtient un certain rendement, qui varie entre 5 % (dans les pays d’op
104rogramme ; la pratique remise en question par une propagande agressive se voit contrainte de développer pour sa défense une théori
50 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
105out prêt à l’assommer. Or je connais une certaine propagande qui nous tape sur le crâne, littéralement, et cela depuis plusieurs a
106en de donner ici un autre exemple que celui de la propagande stalinienne.) Si l’on nous interdit de le dire, et de nous défendre e
107 sont d’abord des guerres morales, des guerres de propagande. Quand une troupe est réduite à l’impuissance par l’adversaire, on ne
51 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Santé de la démocratie américaine (17 janvier 1941)
108it sur les places les panneaux et les insignes de propagande. La majorité avait parlé, le match était terminé, et parce que la dém
52 1942, La Part du Diable (1982). Le Bleu du Ciel
109osent aux dictateurs des tanks, des avions, de la propagande démagogique et une discipline de fer, elles risquent de devenir total
110 nous attaque — avec des tanks, des avions, de la propagande massive, et une discipline de fer, — et en même temps de l’attaquer a
111s, la Russie oppose au fascisme masse pour masse, propagande pour propagande, et GPU pour Gestapo. Occupons-nous maintenant du deu
112ose au fascisme masse pour masse, propagande pour propagande, et GPU pour Gestapo. Occupons-nous maintenant du deuxième temps de l
113e de mon scepticisme quant aux objurgations de la propagande. Aussi bien, je ne prêche pas : je vais dire simplement les conclusio
53 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
114ibue à un abaissement du niveau intellectuel : la propagande, la nécessité vitale de simplifier tous les problèmes, de juger selon
54 1946, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Monsieur Denis de Rougemont, de passage en Europe, nous dit… [Entretien] (4 mai 1946)
115es conférences n’étaient pas un très bon moyen de propagande. Les Américains en écoutent énormément, et les oublient le lendemain.
55 1946, Journal des deux Mondes. Journal d’attente
116nique de la mort à grande distance, les moyens de propagande et de pression morale tels que radio, police et presse, introduisent
56 1946, Journal des deux Mondes. Puisque je suis un militaire…
117os « glaciers sublimes ». (Certain ministre de la propagande se chargerait très volontiers de ce travail de Heimatschutz.) Si nous
57 1946, Journal des deux Mondes. Voyage en Argentine
118t ne m’empêche de parler à la dernière minute. La propagande allemande bat son plein parmi les étudiants, au Jockey Club, et dans
119r armer les faubourgs contre les libéraux. 7. La propagande américaine (du Nord) me paraît travailler à contre-fins. Sous le prét
58 1946, Journal des deux Mondes. L’Amérique en guerre
120r usine les ouvriers spécialisés. Mai 1943 Propagande et style. — Depuis un an que je suis à l’OWI rédigeant bon gré mal gr
121éceler l’influence sur mon style de ce travail de propagande. Ou bien serait-ce l’influence de l’Amérique en général ? Mais elles
59 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (décembre 1947)
122uperrier : — Rougemont s’est mis au service d’une propagande étrangère, comme Oltramare ; il a parlé à la radio, comme Oltramare ;
60 1947, Carrefour, articles (1945–1947). L’art dirigé [Réponse à une enquête] (23 janvier 1947)
123munistes veulent diriger n’est pas l’art, mais la propagande et la production de cartes postales en couleur. Ce qu’ils appellent d
61 1947, Carrefour, articles (1945–1947). La France est assez grande pour n’être pas ingrate (26 novembre 1947)
124 plus loin encore, s’il est possible. À croire la propagande des staliniens, c’est nous qui sauverions l’Amérique de la ruine en a
62 1947, Combat, articles (1946–1950). « La tâche française c’est d’inventer la paix » (26 décembre 1947)
125 crois pas aux « blocs ». C’est une invention des propagandes. Ils n’existent que dans la mesure où on veut bien leur accorder du c
63 1947, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (5 décembre 1947)
126uperrier : — Rougemont s’est mis au service d’une propagande étrangère, comme Oltramare ; il a parlé à la radio, comme Oltramare ;
64 1947, Vivre en Amérique. Vie politique
127it sur les places les panneaux et les insignes de propagande. La majorité avait parlé, le match était terminé, et parce que la dém
128rtaines polémiques apaisées, et toute nuance de « propagande » en faveur de la démocratie perdant sa valeur de combat, je me sens
65 1947, Vivre en Amérique. Vie culturelle et religieuse
129s et bien organisés, de la part de nos offices de propagande culturelle. Car si le public des « petites revues » américaines, qui
66 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
130is que les USA n’ont que des sympathies, point de propagande organisée, aucun moyen de donner des ordres à nos masses ou à leurs d
67 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
131rogramme ; la pratique remise en question par une propagande agressive se voit contrainte de développer pour sa défense une théori
68 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
132’on vient de définir, mais plutôt d’une action de propagande destinée à faciliter « l’union » des États de l’Europe, que Churchill
133draient y parler seuls la liberté de parole et de propagande peut être absolument déniée, comme on retire ses jetons au tricheur,
69 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
134tés d’association, de réunion, d’expression et de propagande. Il implique la condamnation du régime du parti unique, de la terreur
70 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
135ste » au sens précis, mais plutôt d’une action de propagande destinée à faciliter cette « union » des États de l’Europe que Church
136 L’effort du Mouvement européen, appuyé par la propagande ou les travaux spécialisés des six mouvements qui le composent, va se
71 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, on vous attend encore au pied du mur ! (4 octobre 1950)
137dération. On n’informera pas les peuples sans une propagande massive. Personne n’a les moyens de la financer. La seule solution co
72 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Cinquième lettre aux députés européens : « Méritez votre nom ! » (19-20 août 1950)
138dération. On n’informera pas les peuples sans une propagande massive. Personne n’a les moyens de la financer. La seule solution co
73 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
139es l’éloge de ses bourreaux : elle est devenue la Propagande. Les conditions morales de la vie de l’esprit au xxe siècle, se résu
140’ensemble de l’Europe qui se voit attaqué par les propagandes que l’on sait. La nécessité se fait donc sentir d’un organisme dont l
74 1950, Lettres aux députés européens. Cinquième lettre
141dération. On n’informera pas les peuples sans une propagande massive. Personne n’a les moyens de la financer. La seule solution co
75 1951, Preuves, articles (1951–1968). Mesurons nos forces (avril 1951)
142il 1951)a Nous sommes plutôt faibles devant la propagande totalitaire. Beaucoup, angoissés par des possibilités théoriques qui
143ent du nom de « mystiques puissantes » de simples propagandes qui nous promettent le paradis et la grandeur, la justice et la vraie
144on en donne pour preuve le succès des publicités, propagandes et mystiques politiques. Mais il me semble au contraire qu’il renaît
145 chose au monde pour laquelle on ne peut faire de propagande sens moderne, c’est justement la liberté, puisqu’elle cesserait d’êtr
146t créée par les mystiques adverses. Au défi de la propagande, répondons tranquille­ment par les faits. Nous pouvons perdre toutes
76 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Libertés « formelles » et libertés « réelles »
147 bientôt privé de tout moyen de défense contre la propagande massive. Or disons-le franchement : la propagande est une tyrannie vé
148propagande massive. Or disons-le franchement : la propagande est une tyrannie véritable, une contrainte qualifiée, une violence au
149ignorer. Il existe aujourd’hui des techniques (la propagande), des procédés intellectuels (la dialectique) et des produits chimiqu
150és de leur propre pensée existe près de nous : sa propagande l’appelle un paradis, bien entendu. Le xxe siècle n’a pas seulement
77 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Contre-offensive de la liberté
151 résulte que nous sommes plutôt faibles devant la propagande totalitaire. Beaucoup, angoissés par des possibilités théoriques qui
152ent du nom de « mystiques puissantes » de simples propagandes qui nous promettent le paradis et la grandeur, la justice et la vraie
153on en donne pour preuve le succès des publicités, propagandes et mystiques politiques. Mais il me semble au contraire qu’il renaît
154 chose au monde pour laquelle on ne peut faire de propagande au sens moderne, c’est justement la liberté, puisqu’elle cesserait d’
155t créée par les mystiques adverses. Au défi de la propagande, répondons tranquillement par des faits. Nous pouvons perdre toutes n
78 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Présentation du Centre européen de la culture (mars 1952)
156saire. Des appels éloquents sont nécessaires. Une propagande intense est nécessaire, pour amener cette prise de conscience. Mais b
79 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Contre la culture organisée (avril 1952)
157, la poésie, les sciences, à leur plan général de propagande, de production industrielle et de dressage des citoyens. Cette confus
80 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Culture et politique européenne (octobre 1952)
158eux mots également privés de sens pour lui. Toute propagande européenne digne du nom doit partir de ces évidences. 4. Mais on va m
81 1952, Réforme, articles (1946–1980). Après l’Œuvre du xxe siècle (14 juin 1952)
159discipline totalitaire un front commun, et à leur propagande une propagande au moins aussi brutale ou insinuante. Au contraire, no
160litaire un front commun, et à leur propagande une propagande au moins aussi brutale ou insinuante. Au contraire, nous approuvons t
161nous approuvons tous cette belle définition de la propagande que formulait Wystan Auden : « La propagande est l’emploi de la magie
162e la propagande que formulait Wystan Auden : « La propagande est l’emploi de la magie par ceux qui n’y croient plus contre ceux qu
163nous refusons la fausse communion fomentée par la propagande et maintenue par la terreur ? Si nous refusons la calomnie ? Si nous
82 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en avril 1953 (avril 1953)
164 Il n’en reste pas moins probable que l’effet de propagande escompté sera partiellement atteint par la Russie, à peu de frais. Ce
83 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
165ns sanglantes ; la crise de nos idéaux, devant la propagande massive des dictatures ; les moyens matériels et intellectuels de not
84 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales : trois questions, trois réponses (mai-juillet 1954)
166git-il pour eux que d’instruction publique, ou de propagande pour les « valeurs nationales ». Nous travaillons sur un autre plan.
167 vieilles craintes ou rancunes entretenues par la propagande soviétique. À cause de l’ignorance ou de la mauvaise éducation histor
85 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
168croissantes ; par suite invasion irrésistée de la propagande totalitaire, et démission finale entre les mains d’un petit groupe « 
86 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (octobre-novembre 1954)
169terait une perte de temps ; et ils ont cru que la propagande pour l’idée européenne était faite. Examinons les réalités que cachai
170 où les adversaires de l’union ont déclenché leur propagande massive. Eux n’ont pas hésité un instant à agiter les passions : ils
171le nombre des brochures, tracts, petits livres de propagande ou d’information européenne publiés depuis 1947 dans les 16 pays du C
172’est pas de suppléer à la carence d’une véritable propagande européenne. Tout au plus peut-il en étudier et formuler les thèmes le
173r les thèmes les plus efficaces. Mais avant toute propagande massive, une préparation des esprits en profondeur reste indispensabl
87 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Orienter les espoirs européens (décembre 1954-janvier 1955)
174ne, une foi, une folie, une personne. On dit : la propagande. Mais elle n’est rien en soi, pas plus que l’écriture ou la typograph
88 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
175ns sanglantes ; la crise de nos idéaux, devant la propagande massive des dictatures ; les moyens matériels et intellectuels de not
89 1954, Preuves, articles (1951–1968). Tragédie de l’Europe à Genève (juin 1954)
176s croissantes, décomposition des résistances à la propagande totalitaire, et démission finale entre les mains d’un petit groupe « 
90 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
177t dans les deux autres tiers non seulement par sa propagande et sa diplomatie, mais par la fascination de ses mythes et par la ter
91 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Lever de rideau culturel ? (octobre 1955)
178’on en croit les communistes occidentaux et votre propagande culturelle, vous n’avez vraiment rien à y perdre. Et nous serons ench
179veau de la culture vivante, non des slogans de la propagande politique. C’est dire qu’il doit se produire entre personnes privées.
92 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour les grands festivals de musique l’Europe est faite ! (octobre 1955)
180s exemples, se répartissent en trois groupes : I. Propagande pour les festivals et leur association. — Le secrétariat sera désorma
93 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
181litique, c’est-à-dire de marxisme-léninisme et de propagande du Parti, qui n’occupent que 6 % des études, 27 % étant consacrés aux
94 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe s’inscrit dans les faits [Introduction] (novembre 1956)
182s ne visions pas l’originalité, l’éloquence ou la propagande. Nous voulions présenter, dans le langage des faits, le dossier de l’
95 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Promesses du Marché commun [Avant-propos] (décembre 1957)
183e et objectif, indemne de toute arrière-pensée de propagande, cet essai vise à situer l’aventure qu’est encore le Marché commun, d
96 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
184e de toute politique en Occident. — Ces effets de propagande sont infaillibles. Il suffit de tenir compte de l’opinion et d’estime
185e géophysique, on aurait pu contrer leur effet de propagande en le séparant de l’admiration très méritée pour le spoutnik, de même
97 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
186par nos complexes psychologiques et par certaines propagandes politiques.) — La communauté d’origines et de buts qui définit la cul
98 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Un essai de synthèse (mai 1958)
187de fédéraliste24. Je connais les nécessités de la propagande, qui est action, et qui exige des choix sans équivoque, voire des par
99 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Henri Brugmans, Les Origines de la civilisation européenne (septembre 1959)
188té trop souvent exagéré jusqu’à l’absurde par les propagandes que l’on sait), vient d’être replacé dans sa plus juste perspective p
100 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Neuf expériences d’éducation européenne [Introduction] (décembre 1959)
189, oblitérant les doutes et la critique : c’est la propagande. La troisième est l’éducation, qui est le contraire de la propagande
190sième est l’éducation, qui est le contraire de la propagande parce qu’elle développe le jugement, et sans laquelle les meilleures