1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Breton, Manifeste du surréalisme (juin 1925)
1s, je tire cette conclusion pratique : inutile de publier des poèmes. Éluard le comprenait, qui écrivit : « Quand les livres se
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Paul Colin, Van Gogh (août 1925)
2l’art moderne » est au moins le cinquième ouvrage publié en France sur Van Gogh, depuis 1922. Il contient pourtant des vues as
3 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Almanach 1925 (septembre 1925)
3 champions du naturalisme puisqu’au début Fischer publia Zola et Ibsen, Tolstoï, Hauptmann et Maeterlinck. On trouve au tablea
4 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Ramon Fernandez, Messages (juillet 1926)
4t 1926)w Je ne crois pas exagéré de dire qu’en publiant ce recueil d’essais, M. Fernandez a donné la première œuvre important
5 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Avant-propos (décembre 1926)
5dit, c’est à la fois notre but et notre excuse en publiant cette revue. Nous ne sommes pas « une revue littéraire de plus » ; no
6 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Orphée sans charme (février 1927)
6t une anagramme un peu ordurière. Ainsi les rêves publiés par les surréalistes, donnés à la fois comme poèmes et comme dictées
7 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
7nt incommunicable qu’il deviendrait inutile de la publier. Et même, en passant à la limite, on peut imaginer que si elle était
8éalité, c’est André Breton qui l’a exprimé : « On publie pour chercher des hommes, et rien de plus. » Chercher des hommes ! Ah
8 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 4. L’illusion réformiste
9n convaincre de parcourir l’abondante littérature publiée sur le « problème de l’école nouvelle ». On appelle école nouvelle to
9 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 5. La machine à fabriquer des électeurs
10ocrates). Je me souviens d’un dessin humoristique publié en 1914, représentant l’œuvre de Kitchener : une machine qui absorbai
10 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
11 : que les journalistes s’engagent désormais à ne publier plus un seul article de fond où ne perce leur mépris pour l’instructi
11 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
12; le reste, les livres de M. Maurois par exemple, publiés par la Revue de Belles-Lettres…………18 La plupart des noctambules préf
12 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
13 protestants, et que la Nouvelle Revue des jeunes publie dans son numéro du 15 février15. M. Marcel analyse trois attitudes ty
13 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
14s trouble. ⁂ L’autobiographie de Toyohiko Kagawa, publiée au Japon sous le titre d’Au-delà de la ligne de la mort, en Amérique,
14 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le protestantisme jugé (octobre 1931)
15la fois toutes ensemble. Dès l’année 1886, où il publiait son essai, Frommel donnait ainsi le diagnostic du roman moderne ; ne
15 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Éloge de l’imprudence, par Marcel Jouhandeau (septembre 1932)
16 « dialectique » formelle du bien et du mal qu’il publie en marge de son œuvre romanesque. Un Kierkegaard critique ses mesures
16 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Châteaux en Prusse
17, et seuls les insensés voudraient lire ce qu’ils publient. Éducation L’obéissance militaire aux parents, que l’on exige d
18 tant d’argent aux propriétaires de la presse qui publie ces articles, me paraissaient en ce temps-là plus inquiétants que le
17 1933, Esprit, articles (1932–1962). Protestants (mars 1933)
19 le terrain préparé par Ford. Une récente enquête publiée en volume chez Macmillan sous ce titre : Témoignages spontanés de tra
20et Francis A. Henson. Le bulletin très vivant que publient ces jeunes hommes a pris pour tâche de faire connaître et de critique
21as oublié son fameux message aux peuples chinois, publié à Tokyo pendant le bombardement de Shanghai, et qui lui valut des men
18 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
22mphe chez tous les éditeurs. Et ces éditeurs, que publient-ils ? Des collections documentaires, des reportages à grande distance
23et tout récemment le « Cahier de revendications » publié dans la NRF). Lorsqu’il y a deux ans, Bernard Grasset, dans un articl
24 du grand public. On n’a pas cessé pour autant de publier des romans nouveaux, mais le fait est que le seul grand succès, dans
25sychanalyse et sur les penseurs religieux, Corrêa publie presque exclusivement des « écrivains d’idées », les Éditions du Cava
19 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Poésie dialectique (juillet 1933)
26e professeur O.-E. Strasser déclare que le sonnet publié par Albert-Marie Schmidt dans notre premier numéro « est bien la prem
20 1934, Esprit, articles (1932–1962). Sur une nouvelle de Jean Giono (novembre 1934)
27 : Montherlant par exemple, ou Giono. Marianne a publié, le 15 août, une nouvelle de Jean Giono intitulée « La femme morte »,
21 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
28que est la première œuvre philosophique qu’il ait publiée depuis sa conversion. On est heureux de constater qu’elle marque un é
22 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notice biographique [Kierkegaard] (août 1934)
29usieurs volumes. Ce furent les seuls écrits qu’il publia sous son nom. Tous ses ouvrages esthétiques et philosophiques, de la
23 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
30es membres, ils ne nomment pas de comités, ils ne publient pas de revues, ils ne sont pas une secte ni une nouvelle Église. Ils
24 1934, Présence, articles (1932–1946). L’œuvre et la mort d’Arnaud Dandieu (1934)
31 qu’elle en institue une nouvelle. Le livre qu’il publiait, à Oxford, en 1927, sur Marcel Proust et sa Révélation psychologique,
32us de bruit autour des deux pamphlets que Dandieu publiait quelques années plus tard, en collaboration avec Robert Aron, et qui
33s contemporains, mais aussi dans les études qu’il publiait en revue sur la phénoménologie du savant, sur la psychologie morbide
25 1934, Le Semeur, articles (1933–1949). Sur la méthode de M. Goguel (novembre 1934)
34On se souvient de l’ouvrage décisif que M. Goguel publia contre les thèses de M. Couchoud3. Plus récemment, il nous donnait un
26 1934, Politique de la Personne (1946). Problèmes de la révolution personnaliste — D’un Cahier de revendications
35s En décembre 1932, la Nouvelle Revue française publiait un ensemble de témoignages rédigés par de jeunes écrivains membres de
27 1934, Politique de la Personne (1946). À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
36viques conscientes de leur mission. Dans un essai publié en 1928, et intitulé l’Espagne invertébrée, le grand écrivain espagno
28 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — Groupements personnalistes
37u Palais-Bourbon. Le Cahier de revendications que publiait en 1932, la Nouvelle Revue française, manifesta pour la première fois
38s institutions à construire. Le premier manifeste publié par L’Ordre nouveau, en 1932, comportait trois revendications capital
29 1935, Esprit, articles (1932–1962). Maurice Meunier, Idoles (février 1935)
39ment subversif peut bien poursuivre l’éditeur qui publia ce résumé de la vie nulle d’un jeune bourgeois ?
30 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
40Résidence de l’Esprit dans la cité actuelle En publiant ce très curieux morceau lyrique, notre honorable député avait-il cons
41ui, trois cents ans plus tôt, en 1637 exactement, publiait le Discours de la méthode. C’est une attention bienveillante de la ch
42pas la création, c’est le rabâchage qui rapporte. Publiez un poème, un essai, un roman, dans une revue « de haute tenue intelle
43rancs, vingt ou trente francs la page au maximum. Publiez un article dans un hebdomadaire, sur un sujet littéraire à la mode, e
31 1936, Esprit, articles (1932–1962). Francfort, 16 mars 1936 (avril 1936)
44émoin de nos amis nous envoie ces notes. Nous les publions à titre documentaire. Il faut mesurer tout le volume du fanatisme hit
32 1936, Esprit, articles (1932–1962). Note sur nos notes (novembre 1936)
45eur douzaine de nouveaux romanciers. Quand ils en publiaient naguère deux ou trois, la critique se montrait attentive. Mais on n’a
33 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
46 d’une foi sans cesse combattue, d’une vraie foi. Publier maintenant, au hasard, des fragments de cette œuvre entièrement comma
47n certain nombre de malentendus. 1. Parce qu’on a publié d’abord le Journal du séducteur, fragment d’un gros ouvrage intitulé
48e début quelques-uns des ouvrages que Kierkegaard publia sous son vrai nom, parce qu’il y exprimait directement son message dé
49streint. Les raisons qui poussèrent Kierkegaard à publier ses premières œuvres sous des masques diversement trompeurs lui appar
50e kierkegaardien que la manière dont M. Tisseau a publié ces quatre petits volumes de « discours édifiants » et d’essais relig
51« admiration » et non « imitation ». Mais peut-on publier autre chose que ce reste ? 38. Le droit de mourir pour la vérité,
34 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
52urs qui étaient prêts à faire des sacrifices pour publier certains ouvrages de qualité, mais peu vendables. Ils entretenaient u
35 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Introduction au Journal d’un intellectuel en chômage (août 1937)
53. Peu à peu, les feuillets s’entassaient… Si j’en publie une partie aujourd’hui, ce n’est pas sans quelques intentions précise
36 1937, Esprit, articles (1932–1962). La fièvre romanesque (janvier 1937)
54oins jaloux, si par hasard on les obtient.) Qu’on publie ses victoires ou ses défaites mémorables, c’est dans l’ordre. Qu’on a
37 1937, Esprit, articles (1932–1962). Jean Blanzat, Septembre (janvier 1937)
55cher, de page en page, ce qui a poussé l’auteur à publier un aussi désolant récit. On ne trouve pas… Autrefois il fallait instr
38 1937, Esprit, articles (1932–1962). Retour de Nietzsche (mai 1937)
56etzschéen : L’Introduction à la philosophie de N. publiée par Karl Jaspers. Je signale ce grand livre à ceux qui lisent l’allem
39 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
57uvé l’honneur de leur pays. Je pense aux ouvrages publiés par MM. Henri Strohl, J. Vignaud et Lucien Febvre, et aux cours qu’on
40 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (II) : La grande misère de l’édition (22 février 1937)
58ant, il est forcé de se rattraper ailleurs, et de publier, pour compenser sa perte, de bonnes petites histoires coquines. (Il e
41 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Luther contre Érasme (19 juin 1937)
59re la réparation de cette inconcevable lacune, en publiant l’ouvrage central de la réforme luthérienne, le Traité du Serf Arbitr
42 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Selma Lagerlöf, conteur de légende (3 juillet 1937)
60s Löwensköld, que de retrouver dans les souvenirs publiés sous le titre de Morbacka les origines biographiques, les sources viv
43 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). De la propriété capitaliste à la propriété humaine et Manifeste au service du personnalisme, par Emmanuel Mounier (février 1937)
61uel Mounier (février 1937)ac Des quatre essais publiés jusqu’ici par Mounier, ce traité de la propriété est sans doute le mi
62i se souvient encore du Cahier de revendications, publié ici même en 1932, ne manquera pas de faire des rapprochements fort in
63orte-parole officiel du parti communiste français publie une sorte de discours-programme intitulé Au service de l’Esprit 46. E
44 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
64 Paris). Recettes : 80 francs pour quelques notes publiées dans une revue. Reste : environ 200 francs. Le sentiment de dépendre
45 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
65francs. Recettes : 80 francs pour quelques notes publiées dans une revue. Reste : environ 200 francs. Le sentiment de dépendre
66ing sur la table, ceux qui s’égosillent, ceux qui publient à son de trompe leurs défis ou leurs succès — prouvent qu’ils n’y cro
67ction, et non pas d’un regard exact. Si jamais je publiais ce cahier, ce ne serait pas pour l’ébahissement de ceux qui rêvent d’
46 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
68(à Marseille) J’ai parlé à R… de mon projet de publier sous le titre de Journal d'un intellectuel en chômage les pages que j
47 1938, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Caquets d’une vieille poule noire (août 1938)
69ques très qualifiés, mais quand on a l’aubaine de publier des pages signées V. Meylan-Malécot, il convient de faire passer au s
48 1938, Journal d’Allemagne. Avertissement
70se demandera sans doute pourquoi ce journal n’est publié qu’après deux ans de tiroir. Les nouvelles qu’il apporte ne sont-elle
71n d’une manière un peu différente. S’il a tardé à publier ces pages, c’est justement qu’à son retour d’Allemagne, il n’était pa
72 ». Ce petit livre est un journal, mais bien que publié, c’est un journal privé. La fonction de ce genre littéraire est à peu
49 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
73 « Prière d’un Philistin » (Spiessers Nachtgebet) publiée par le Bewegung de cette semaine : J’ai suivi mes cours avec zèle et
74onneur de la fête du travail, le journal du Parti publie un photomontage qui couvre toute sa première feuille. Un marteau et u
75rivains en question le sens de ce qu’on engage en publiant. « Que l’esprit redevienne passible de prison : cela rendrait un peu
50 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
76deux grands recueils de documents sur Nicolas que publiait, au lendemain de la guerre, Robert Dürrer, historien du canton d’Unte
77s plus haut (Gebetlein), elle avait été connue et publiée d’abord par des protestants, en 1531 et 1546, bien avant de se voir r
51 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
78straire que les chapitres de mon livre qui furent publiés ici même sont, avec ceux ou plutôt celui que vous critiquez dans un r
52 1939, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Non, Tristan et Iseut ne s’aiment pas, nous dit Denis de Rougemont (12 février 1939)
79 et par le danger, M. Denis de Rougemont vient de publier L’Amour et l’Occident, livre qui va, sans doute, susciter des polémiq
80ins sacrifices, il me semble. — Ne devez-vous pas publier un roman, dont le titre, La Folle Vertu, illustre bien votre pensée ?
53 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
81us profondes que nous révèle M. Albert Béguin, en publiant son gros volume sur L’Âme romantique et le rêve. Livre charmant et ca
82ui les disciples de madame Guyon7. Non content de publier une revue entièrement consacrée à des analyses de rêves, Moritz écriv
54 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
83D’où la première étude d’ensemble que viennent de publier les Cahiers Protestants. Je suis heureux de l’occasion qui m’est offe
84s lisons les recueils de sources sur Bruder Klaus publiés par Dürrer en 1921, nous constatons que, dans l’ensemble, les positio
55 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Les origines religieuses du mythe
85lui-même. Héloïse et Abélard vivent d’abord, puis publient largement, en poèmes courtois et en lettres, le premier grand roman d
56 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Passion et mystique
86 qui donne des visions pittoresques. Presque tous publient le secret… Tristan, lui, a trouvé l’amour. Mais tout d’abord, il n’a
57 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe dans la littérature
87 juger « piquant » de noter cette maxime et de la publier. Cela pouvait encore étonner. Ce n’était encore, et ce ne sera jamais
58 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
88rtoise ». Leurs poèmes d’amour divin sont connus, publiés et traduits aujourd’hui en plusieurs langues. L’inspiration cathare e
59 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
89, Gide note lui-même dès 1924 : « Si plus tard on publie mon journal, je crains qu’il ne donne de moi une idée assez fausse. J
90 dolent, geignant, pitoyable. » « Si plus tard on publie mon journal… » Voilà qu’il y pourvoit lui-même. Et cependant, « donne
60 1940, La Vie protestante, articles (1938–1978). De Luther à Hitler (15 mars 1940)
91revues et dans tous les journaux qui veulent bien publier ma prose. Il est bien clair que les milieux où cette erreur est profe
61 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). I. Naissance de la Ligue
92Gothard, fixaient les cadres de l’organisation et publiaient un premier Manifeste, suivi peu de jours après de Principes et d’un P
62 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). VIII. La Ligue du Gothard vue par la presse
93possible ces espoirs. Bien avant que la Ligue ait publié les noms des membres de sa direction provisoire et des signataires de
63 1940, Mission ou démission de la Suisse. Le protestantisme créateur de personnes
94viques conscientes de leur mission. Dans un essai publié en 1928, et intitulé l’Espagne invertébrée, le grand écrivain espagno
64 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Veille d’élection présidentielle (14 novembre 1940)
95 le ton des critiques objectif. Un grand magazine publiait l’autre semaine deux articles en regard : l’un contre Roosevelt, par
96uivis de lettres d’abonnés discutant les opinions publiées les jours précédents. À côté de ce débat académique — recouvrant d’ai
65 1942, La Vie protestante, articles (1938–1978). Perspectives d’avenir du protestantisme (2 janvier 1942)
97tantisme (2 janvier 1942)f Le texte que nous publions est la conclusion d’une conférence que M. Denis de Rougemont a donnée
66 1942, La Part du Diable (1982). Introduction. Que la connaissance du vrai danger nous guérit des fausses peurs
98ime écrire que des livres dangereux. ⁂ Cependant, publier pose un autre problème. L’époque n’est-elle pas assez consternante et
67 1944, Les Personnes du drame. Note de l’auteur
99ique. Plusieurs des chapitres de ce livre ont été publiés en première version par les revues suivantes : Nouvelle Revue françai
1001932, les derniers de 1939. Si je me décide à les publier aujourd’hui, ce n’est point que je ne me sois éloigné de certains des
68 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Kierkegaard
101usieurs volumes. Ce furent les seuls écrits qu’il publia sous son nom. Tous ses ouvrages esthétiques et philosophiques, de la
69 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
102larynx dont il mourut à Vienne en 1924. Kafka n’a publié de son vivant qu’un petit nombre de récits. Mais on trouva dans ses p
103cher à Kafka les écrits que son ami se refusait à publier — dont ce roman. Quels étaient les scrupules de Kafka ? « Il voulait
104e une parabole. Au reste, le commentaire de Brod, publié en post-face au Château, rapproche de la certitude mes hypothèses thé
70 1944, Les Personnes du drame. Liberté et fatum — Luther et la liberté de la personne
105uter la Diatribe seu collatio de libero arbitrio, publiée par Érasme un an auparavant. ⁂ On croit d’abord à un pamphlet, encore
71 1944, Les Personnes du drame. Sincérité et authenticité — Le Journal d’André Gide
106. Gide note lui-même dès 1924 : « Si plus tard on publie mon journal, je crains qu’il ne donne de moi une idée assez fausse. J
107 dolent, geignant, pitoyable ». « Si plus tard on publie mon journal… » Voilà qu’il y pourvoit lui-même. Et cependant, « donne
72 1944, Les Personnes du drame. Une maladie de la personne — Le Romantisme allemand
108 lui les disciples de Mme Guyon89. Non content de publier une revue entièrement consacrée à des analyses de rêves, Moritz écriv
73 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le mensonge allemand (16 août 1945)
109n roman intitulé Appartements d’Athènes (l’a-t-on publié en français ?). Nous avons en commun, d’autre part, quelques très bon
74 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le savant et le général (8 novembre 1945)
110x de la science, qui n’a d’autre désir que de les publier. Je maintiens que la guerre est morte, la guerre des militaires, la v
75 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Deux presses, deux méthodes : l’Américain expose, le Français explique (4 avril 1946)
111terviewa au sujet du petit livre que je venais de publier sur l’Allemagne. J’expliquai que la presse hitlérienne me paraissait
112 signés, et d’articles de correspondants spéciaux publiés sous forme de longues dépêches ; de commentaires ou « colonnes syndiq
113s, ne possède que neuf grands journaux ; Paris en publie sept fois plus, qui, d’ailleurs, tirés sur deux pages, feraient, réun
76 1946, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique est-elle nationaliste ? (29 août 1946)
114flanc à des critiques de ce genre parce qu’ils ne publient rien, interdisent les reportages, agissent en conquérants et claquent
77 1946, Combat, articles (1946–1950). Les cochons en uniforme ou le nouveau Déluge (23 mai 1946)
115baie de Bikini, Pacifique. Parmi tous les détails publiés par la presse sur les préparatifs de l’expérience, j’en retiens deux.
78 1946, Combat, articles (1946–1950). Bikini bluff (2 juillet 1946)
116si bien, comme le révèlent les rapports officiels publiés la semaine dernière. Les habitants de Londres, de New York, de Lening
79 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Les nouveaux aspects du problème allemand (30 mai 1946)
117raste n’est si net qu’entre les opinions que l’on publie. Un Gallup-poll me révèlerait probablement une situation bien différe
80 1946, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Monsieur Denis de Rougemont, de passage en Europe, nous dit… [Entretien] (4 mai 1946)
118manuscrits, dont trois sont terminés et vont être publiés à Paris. Ce sont des essais sur les mythes grecs : Doctrine fabuleus
81 1946, Journal des deux Mondes. Anecdotes et aphorismes
119es prescriptions de la censure vous permettent de publier cela. » ⁂ Aujourd’hui, M. qui est à la Censure, vient déjeuner. Je lu
82 1946, Journal des deux Mondes. Premiers contacts avec le nouveau monde
120maine : votre livre est très bien, je voudrais le publier, mais il a le malheur de porter sur les années 1935 et 1936. Or le pu
121ue citoyen, me dit-il, il serait de mon devoir de publier ce livre. Mais en tant qu’éditeur, ce serait un suicide. — Comment ce
122is, c’est la paresse d’esprit ! Cet éditeur doit publier le livre sur la Suisse que je projette à l’usage des Américains. J’ai
83 1946, Journal des deux Mondes. Voyage en Argentine
123et, il ne s’est point passé de jour qu’on n’y ait publié mon approche, mon arrivée, mes premières impressions, le programme de
84 1946, Journal des deux Mondes. L’Amérique en guerre
124qui supporte le transport. ⁂ Les choses que l’on publie, si elles sont importantes, le sont soit par nature, soit par positio
85 1946, Journal des deux Mondes. Virginie
125es inspirés librement des recherches — non encore publiées — de C. G. Jung. 23 octobre 1943 La fille aînée de Mary, qui a
126eulement à cause du contrôle policier. Ce qu’elle publie où elle le peut n’est que redites, et la censure n’explique pas tout,
86 1946, Journal des deux Mondes. Le choc de la paix
127 toutes pièces. Les reportages sur l’Amérique que publient en Europe nos journalistes me paraissent arbitraires et contestables,
87 1946, Lettres sur la bombe atomique. La nouvelle
128 nickel à chaque fois que cette plaisanterie sera publiée, lui ai-je dit, je vous parie mille dollars que je les gagne en un an
88 1946, Lettres sur la bombe atomique. Le savant et le général
129x de la science, qui n’a d’autre désir que de les publier. Je maintiens que la guerre est morte, la guerre des militaires, la v
89 1946, Lettres sur la bombe atomique. La fin du monde
130arquables. Il n’en fait pas de secret, mais ne la publiez pas : le colonel dirait encore que c’est « au moins prématuré ». Voil
90 1946, Lettres sur la bombe atomique. Les cochons en uniforme ou. Le nouveau déluge
131près déserte du Pacifique. Parmi tous les détails publiés dans la presse sur les préparatifs de l’expérience, j’en retiens troi
91 1946, Lettres sur la bombe atomique. Point de vue d’un général
132et des engins blindés. Le Figaro du 20 avril 1946 publie les opinions suivantes de cet expert, à rapprocher de ma lettre II :
92 1946, Lettres sur la bombe atomique. La guerre des gaz n’a pas eu lieu
133après le lancement de la Bombe. J’avoue les avoir publiées sans discrétion dans les pays les plus divers, de l’Argentine à la No
93 1946, Politique de la Personne (1946). Préface pour l’édition de 1946
134rs plus lointains qui me poussaient malgré tout à publier mon livre. C’est ainsi que le numéro de janvier 1946 d’Esprit nous ap
94 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (décembre 1947)
135paravant, les Éditions Fontaine, à Paris, avaient publié le recueil des conférences prononcées l’hiver dernier en Sorbonne sou
136e je n’ai « jamais cessé au temps de Vichy d’être publié en France », et il insinue que si j’attaque aujourd’hui le nationalis
137nce » le nazisme et l’antisémitisme, et cela pour publier mes livres sous Vichy, c’est-à-dire du côté d’Oltramare. Ces deux gri
138en empêché, car si quelqu’un n’a pas cessé d’être publié sous Vichy, c’est lui et non pas moi ; et si quelqu’un a vu ses livre
95 1947, Doctrine fabuleuse. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
139aucun doute la série de portraits en couleurs que publient nos grands magazines : The Man of Distinction, l’homme distingué. Je
140ssurer que vous êtes en bonne compagnie. X. Vous publiez donc ces portraits pour la publicité de votre boisson ? Bien. L’idée
141e gloire et devient un héros national : vous avez publié récemment son image. Notez que le premier reste inconnu, mais c’est p
96 1947, Doctrine fabuleuse. La fin du monde
142nce de l’être. L’Institut de l’Opinion Planétaire publia les premiers résultats d’une enquête-éclair : il s’agissait d’une név
97 1947, Vivre en Amérique. Vie politique
143flanc à des critiques de ce genre parce qu’ils ne publient rien, interdisent les reportages, agissent en conquérants, et claquen
98 1947, Vivre en Amérique. Vie culturelle et religieuse
144terviewa au sujet du petit livre que je venais de publier sur l’Allemagne. J’expliquai que la presse hitlérienne me paraissait
145 signés, et d’articles de correspondants spéciaux publiés sous forme de longues dépêches ; de commentaires ou « colonnes syndiq
146ts ne possède que neuf grands journaux ; Paris en publie proportionnellement sept fois plus, c’est-à-dire 32, qui d’ailleurs r
147er à la radio, on lui donne des banquets, et l’on publie son livre tapé à tour de bras pendant la traversée. J’oubliais de dir
148i aient atteint le sommet de la liste des ventes, publiée chaque semaine par les plus grands journaux : Hemingway et Saint-Exup
149llars avec Pour qui sonne le glas, n’a plus rien publié depuis six ans. Cette situation est simplement la pire que puisse rêv
150licitude brouillonne, surtout lorsqu’il s’agit de publier quelques extraits d’un livre dans un magazine. Tout cela coûte cher,
151t celle de l’édition européenne, des éditeurs qui publient ce qu’ils aiment… (Je sais bien que les vices américains pouvaient êt
152t quelques écrivains français amenés à vivre et à publier en Amérique par les hasards de la guerre ou d’une mission. Mais on ig
153— Thomas Mann, Werfel, Ludwig et vingt autres — y publient leurs œuvres complètes. Que les Anglais sont édités simultanément à L
154-il enfin. Votre article était bon, tel qu’il fut publié. Il a paru, il a porté, trois millions de personnes ont pu le lire. À
155ticle en état de marche, et grâce à lui on vous a publié. Car l’editor connaît nos règles, et sachez-le : pour faire paraître
99 1947, Vivre en Amérique. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
156 fera chroniqueur, comme c’est souvent le cas, on publiera de même le montant de son traitement, ou le détail de ses contrats av
157 et dont je vous félicite, mais je ne vais pas la publier. » Pourquoi ? Parce que l’Américain ne demande pas d’abord qu’un livr
158 le Herald Tribune au Times, parce que le Tribune publie le dimanche un supplément de comics en couleur. Occasion de conflits
100 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
159rent presque littéralement dans les essais que je publiai de 1932 à 1940. Il m’a semblé que leur répétition, dans des situation