1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
1 les craintes, ni la pudeur, ni le remords, ni le respect de moi ni de mes rêves, ni toi, triste mort, ni l’effroi d’après-tomb
2 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Aragon, Traité du style (août 1928)
2e où l’on accède à des objets qui enfin valent le respect.
3 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Sherwood Anderson, Mon père et moi et Je suis un homme (janvier 1929)
3s vivant sous lui conservassent la virilité et le respect de soi était de son temps le souverain du monde. Tamerlan pour les an
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
4s étoiles par exemple. Mais nous avions acquis le respect des statistiques. Nous savions que les miracles ne trompent que les i
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
5ura de crainte et de tristesse. Tout inspirait le respect : le bruit discordant des cymbales, les psalmodies des écritures. En
6 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
6évolution est promise à celui que n’empêtre aucun respect du résultat en soi. Pessimisme rétablissant sur un plan supérieur une
7 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Solutions pratiques ? (mars 1933)
7ns ici soient accueillies : avec un sérieux et un respect si peu feints qu’ils n’excluent nullement la bonne humeur. Le sérieux
8une attitude d’humilité lugubre. Le sérieux et le respect, en présence d’une question, c’est tout simplement de se dire : cette
8 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
9rait dire qu’ils témoignent par là de beaucoup de respect pour la vérité créatrice. Non, notre adhésion à Barth n’est pas le fa
10 dégager, dans un esprit de libre recherche et de respect pour le passé, les invariants chrétiens tels que le développement de
11lacer « libre recherche » par « obéissance », — « respect pour le passé » par « respect pour les données présentes » — « dévelo
12« obéissance », — « respect pour le passé » par « respect pour les données présentes » — « développement de la pensée moderne »
9 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
13 de mode parmi nos scribes assis ou accroupis. Le respect de la culture, tout d’abord. Nos romanciers sont très mal cultivés. I
10 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
14ion qui s’impose doit donc être entrepris dans le respect de toutes les diversités d’opinions, de mœurs, de traditions régional
11 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — Pour une politique à hauteur d’homme
15de ce genre d’action-là. Elle n’a plus le moindre respect pour l’habileté politicienne, pour les ruses classiques des « milieux
12 1934, Politique de la Personne (1946). Principes d’une politique du pessimisme actif — Sur la devise du Taciturne
16évolution est promise à celui que n’empêtre aucun respect du résultat en soi. Pessimisme rétablissant sur un plan supérieur une
13 1934, Politique de la Personne (1946). À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
17n le même état d’esprit qui explique à la fois le respect des diversités en politique, et le respect des personnes dans la vie
18ois le respect des diversités en politique, et le respect des personnes dans la vie privée. L’un entraîne l’autre, l’un ne va p
19s le vérifier d’une autre manière encore. Qui dit respect des personnes, dit préoccupation de les éduquer. Et vous savez que le
14 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
20ire jusque dans les sermons, et s’y substituer au respect de la vérité, soupçonnée, non sans quelque raison, d’être parfois « a
15 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
21oient encore à certaines notions de justice et de respect de l’homme qui n’ont aucun rapport avec la morale pratique du monde é
16 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
22Pourquoi voudrait-on que les foules aient plus de respect pour le spirituel que les élites elles-mêmes n’en montrent lorsqu’ell
17 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — D’une culture qui parle dans le vide
23te contre la féodalité. « Que ce fait nouveau, le respect du travail, ait la signification d’une révolution sociale, c’est ce q
24une nouvelle classe bourgeoise exige désormais le respect et le pouvoir, parce qu’elle vit du travail de ses mains. La mentalit
18 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — La pensée prolétarisée
25al ; facilement étonné ; bourgeois jusque dans le respect craintif qu’il témoigne à l’homme du peuple dont la « vitalité » le d
26a seule brutalité des événements. Et j’ai plus de respect pour ceux qui posent et qui résolvent le problème avec une brutalité
27r diplômes et titres, la religion sans foi par le respect public ; oui, tous ceux-là, dès maintenant, instituent dans leur vie
19 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — Éléments d’une morale de la pensée
28uoi donc voudrait-on que les foules aient plus de respect pour l’esprit que les intellectuels eux-mêmes n’en montrent lorsqu’il
20 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
29verra, plus sûrement que toutes les diatribes, au respect des valeurs spirituelles. Nuit de Pâques Clair de lune, à minuit, apr
30toujours assez compliqué. La nuit, par un dernier respect pour la moribonde qu’ils veillent à tour de rôle, ils sont venus disc
31ci. Je ne comprends pas très bien. S’il s’agit de respect, ne vaudrait-il pas mieux respecter les vieux pendant qu’ils vivent ?
21 1937, Esprit, articles (1932–1962). M. Benda nous « cherche », mais ne nous trouve pas (juillet 1937)
32ces de sa vérité prouve par là qu’il en a plus de respect que celui qui s’efforce de la réaliser, — c’est que la vérité dont il
22 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Gösta Berling, par Selma Lagerlöf (novembre 1937)
33 libérant les vertus et les vices des entraves du respect humain, nous jette dans le grand jeu du péché et de la grâce, et se c
23 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
34 ne signifie proprement rien. S’ils ont un peu de respect pour moi, c’est parce qu’on raconte dans le pays que je possède une m
24 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
35verra, plus sûrement que toutes les diatribes, au respect des valeurs spirituelles. 10 mars 1935 Question à Messieurs le
36toujours assez compliqué. La nuit, par un dernier respect pour la moribonde qu’ils veillent à tour de rôle, ils sont venus disc
37ici. Je ne comprends pas très bien. S’il s’agitde respect, ne vaudrait-il pas mieux respecter les vieux pendant qu’ils vivent ?
25 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
38i « mesure » la jouissance qu’on en tire. Seul un respect acquis de l’ordre social soutient encore, en fait, l’idée de fidélité
39és neuves de jugement, de possession de soi et de respect99. Au contraire de l’homme érotique, l’homme de la fidélité ne cherch
26 1938, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Le Poète et le Vilain (novembre 1938)
40. Tout homme en vaut un autre, dit la loi ; et ce respect vulgarisé touche au mépris. De là vient que le meurtrier tantôt est a
27 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
41de travail. Le professeur ne leur inspire plus ce respect dû au titre et même à l’âge, qui était naguère si frappant en Allemag
28 1938, Journal d’Allemagne. Instruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens, (Extrait de lettre d’un étudiant allemand)
42piété germanique n’est qu’une attitude de profond respect en face des lois de l’Harmonie et du Beau… Les hommes qui n’ont pas n
29 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). Une simple question de mots (24 avril 1939)
43tre n’est concevable… La justice est pour nous le respect du droit, et au-delà de la lettre d’un code, une manière objective de
30 1939, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Non, Tristan et Iseut ne s’aiment pas, nous dit Denis de Rougemont (12 février 1939)
44ont sourit avec malice : — Les philologues ont un respect de la lettre qui leur cache parfois le sens profond des textes… Ils r
31 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
45er : jamais on ne l’a trouvé en faute. Entouré du respect de ses concitoyens, il reçoit chaque jour des visites, donne des cons
32 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Les origines religieuses du mythe
46ue les vertus de la cortezia : humilité, loyauté, respect et fidélité envers la Dame, sont ici rapportées expressément au refus
33 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe contre le mariage
47ndividuel primant sur la stabilité sociale, et le respect de l’évolution psychologique primant sur le sens du serment, peuvent
34 1939, L’Amour et l’Occident (1972). L’amour action, ou de la fidélité
48i « mesure » la jouissance qu’on en tire. Seul un respect acquis de l’ordre social soutient encore, en fait, l’idée de fidélité
49és neuves de jugement, de possession de soi et de respect203. Au contraire de l’homme érotique, l’homme de la fidélité ne cherc
35 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
50Bible. Le fait est que nous manquons d’un certain respect religieux, de même que nous passons, à l’étranger, pour être un peu t
36 1940, Mission ou démission de la Suisse. Le protestantisme créateur de personnes
51n le même état d’esprit qui explique à la fois le respect des diversités en politique, et le respect des personnes dans la vie
52ois le respect des diversités en politique, et le respect des personnes dans la vie privée. L’un entraîne l’autre, l’un ne va p
53s le vérifier d’une autre manière encore. Qui dit respect des personnes, dit préoccupation de les éduquer. Et vous savez que le
37 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
54véritable suppose une tolérance particulière : le respect des vocations supérieures ou rares, des exceptions, des manières de v
38 1942, La Part du Diable (1982). Hitler ou l’alibi
55la paix, car jamais elle ne fut plus dépourvue de respect pour les vertus que l’esprit seul sait porter jusqu’au paroxysme. Et
39 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable démocrate
56vers paradisiaque dont un Bach vous aura donné le respect, par un pressentiment qui suffit à vous rendre contemporain de son ét
40 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
57s de la vérité par des valeurs d’intensité, et le respect du bien par celui de la « vie ». Tout ce qui paraît suffisamment inte
58peine. Bornons-nous à le noter en passant : notre respect de la passion et de « la vie » sont des signes de décadence des passi
59é progressivement dans notre époque le sens et le respect de la tenue morale, du sacrifice au bien commun, des vertus viriles e
60stement le Diable a substitué dans nos esprits le respect de la sincérité au respect — même distant et théorique — du bien de l
61ué dans nos esprits le respect de la sincérité au respect — même distant et théorique — du bien de l’autre et de la foi jurée.
62Certes, le passionné affecte souvent une sorte de respect méticuleux de la vérité, dans toutes les occasions où il le peut sans
63nte réalité, avec la liberté de l’être aimé et le respect de son mystère. Rien de moins ne suffirait pour construire ce chef-d’
41 1942, La Part du Diable (1982). Le Bleu du Ciel
64, la bêtise vaniteuse et la paresse de pensée, le respect de l’argent, le ton hâbleur, le bluff et le sentimentalisme qui font
42 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
65aires, ses caprices, ses ruses, son exigence d’un respect absolu, d’une obéissance aveugle ? Sans exclure les interprétations m
66pes de dissidents illuminés. L’auberge inspire le respect dû à la richesse et aux coutumes ancestrales, mais Barnabé le réprouv
43 1944, Les Personnes du drame. Liberté et fatum — Luther et la liberté de la personne
67tre, revient à celle d’un christianisme mitigé de respect humain, et d’un christianisme absolu, qu’on déclare volontiers « inhu
44 1945, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique de la vie quotidienne (19 octobre 1945)
68voyants de leur goût baroque des fêtes et de leur respect de la mise en scène solennelle. Je me borne à citer dans des domaines
69al d’initiation, calculé de manière à inspirer le respect de l’institution et de l’orgueil d’y appartenir. Mais aussitôt que vo
45 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le mensonge allemand (16 août 1945)
70es : leur inculquer dès la plus tendre enfance le respect sacré de la définition légale et objective de quelques mots. Responsa
46 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
71ié de chrétien à moins qu’il ne soit fondé sur le respect de la vocation, et qu’il n’assure à chaque homme (et à chaque groupe
47 1946, Combat, articles (1946–1950). Les cochons en uniforme ou le nouveau Déluge (23 mai 1946)
72avoue que je n’avais pas pensé à l’uniforme et au respect que nous lui devions naguère. Les savants, eux, ne l’ont pas raté. Ce
48 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
73t matériellement, elles n’achèteront jamais notre respect. L’Europe centrale et les Balkans, livrés aux Russes, qui les mettent
74vrissement de la vitalité. En politique, c’est le respect des complexités organiques qui peut seul ménager des libertés réelles
49 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
75é, droits privés, conscience de soi, succèdent au respect des tabous et à la stricte observance du sacré collectif. Mais ce mou
50 1946, Le Semeur, articles (1933–1949). Chances d’action du christianisme (juin-juillet 1946)
76ffrir le modèle même d’une union mondiale dans le respect des diversités traditionnelles. Que dis-je, il peut ! Il le doit, et
51 1946, Journal des deux Mondes. Le choc de la paix
77es : leur inculquer dès la plus tendre enfance le respect sacré de la définition légale et objective de quelques mots. Responsa
52 1946, Lettres sur la bombe atomique. Le goût de la guerre
78la paix, car jamais elle ne fut plus dépourvue de respect pour les vertus que l’esprit seul sait porter jusqu’au paroxysme. Et
53 1946, Lettres sur la bombe atomique. Les cochons en uniforme ou. Le nouveau déluge
79avoue que je n’avais pas pensé à l’uniforme et au respect que nous lui devions naguère. Les savants, eux, ne l’ont pas raté. Ce
54 1947, Vivre en Amérique. Prologue. Sentiment de l’Amérique
80oyants de leur goût baroque des fêtes, et de leur respect de la mise en scène solennelle. Je me borne à citer dans des domaines
81l d’initiation, calculés de manière à inspirer le respect de l’institution et l’orgueil d’y appartenir. Mais aussitôt que vous
55 1947, Vivre en Amérique. Vie politique
82au contraire par système. Une société qui perd le respect des élites est obligée de le compenser par le culte naïf des experts.
56 1947, Vivre en Amérique. Vie culturelle et religieuse
83la moindre hypocrisie… Mais aussi sans le moindre respect pour la valeur proprement littéraire ou intellectuelle d’une œuvre. E
57 1947, Vivre en Amérique. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
84s avides de s’instruire : cette façon d’exiger le respect des enfants, de les faire travailler et lire, et même de leur donner
85t matériellement, elles n’achèteront jamais notre respect. L’Europe Centrale et les Balkans, livrés aux Russes, qui les mettent
86vrissement de la vitalité. En politique, c’est le respect des complexités organiques qui peut seul ménager des libertés réelles
58 1948, Réforme, articles (1946–1980). Roger Breuil qui vient de mourir était un grand romancier protestant (13 mars 1948)
87dont ils étaient les porteurs ou la proie ; et ce respect des âmes donne à chacun de ses livres — même à ceux où l’on n’allait
59 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
88omphent dans l’empire des Soviets. Comme aussi le respect de la science appliquée qui régit dans ces deux pays l’éducation de l
60 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
89 pourrait aussi dire une fonction.) En Suisse, ce respect des qualités ne se traduit pas seulement dans le mode d’élection du C
90it totalitaire. Je dis bien l’amour et non pas le respect ou la tolérance. L’amour des complexités culturelles, psychologiques,
61 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
91aux et sens de l’universel, mémoire et invention, respect de la tradition et passion du progrès, science et sagesse, germanisme
62 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
92aux et sens de l’universel, mémoire et invention, respect de la tradition et passion du progrès, science et sagesse, germanisme
63 1948, Suite neuchâteloise. IV
93à l’honneur, l’autorité réelle au bénéfice, et le respect des principes aux intérêts. Si jamais la noblesse a valu quelque chos
94ue j’ai connues de près, qui commandât mon absolu respect.   Au-delà de l’exemple vivant, du destin vécu de mon père, qu’irais-
64 1948, Suite neuchâteloise. VIII
95instant fuit d’un bond parce qu’un scrupule ou un respect, ou quelque obscure sagesse ont retenu ma main, je me dis : c’est enc
65 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
96même unie serait encore trop faible pour tenir en respect les deux Grands, je répondrai par un seul chiffre : la population de
66 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Troisième lettre aux députés européens : L’orgueil de l’Europe (17 août 1950)
97urd’hui, je voudrais vous dire l’admiration et le respect que j’éprouve, non point hélas ! pour vos succès jusqu’à cette date,
67 1950, Lettres aux députés européens. Troisième lettre
98urd’hui, je voudrais vous dire l’admiration et le respect que j’éprouve non point, hélas ! pour vos succès jusqu’à cette date,
68 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
99 processions et fêtes périodiques ; enfin, peu de respect pour les prêtres, sortes de domestiques des temples, utiles par leur
100ectives ? Elle se transmet par la famille, par le respect de la caste, par l’étude des Védas, surtout par les écoles de Maîtres
101ts, que les Indiens lui reconnaissent, entouré du respect général. Cela tient à son rôle de chef libérateur, mais non moins à s
69 1953, La Confédération helvétique. Le peuple et son histoire
102d, et disposait d’une force armée apte à tenir en respect les seigneurs voisins. Ainsi fut constitué un noyau primitif de quatr
103Confédération s’est stabilisée, elle a conquis le respect des puissances. Que va-t-elle faire de sa paix ? Dès le début du xvie
70 1953, La Confédération helvétique. Les institutions politiques
104st produit, le mérite en revient beaucoup plus au respect des principes fédéralistes qu’aux dimensions naturelles du pays. C’es
71 1953, La Confédération helvétique. La famille et l’éducation
105e pousser quelques individus exceptionnels31 ; un respect de la discipline qui tourne au fétichisme lorsqu’on l’élève au rang d
72 1953, La Confédération helvétique. La vie religieuse
106jà remarquable que le peuple suisse est acquis au respect effectif des consciences, il ne comprend plus les moyens de pression
73 1953, La Confédération helvétique. Le peuple suisse et le monde
107ctère original de notre démocratie fédérative. Le respect de la dignité et de la liberté humaine. Là encore, il est remarquabl
74 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
108pposer aux Russes une puissance qui les tienne en respect. (Et tout le Sud-Est de l’Asie devrait comprendre que son élan irrépr
75 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
109e à la fois par la gauche, qui lui reprochait son respect excessif des souverainetés cantonales, et par la droite, qui jugeait
76 1954, Preuves, articles (1951–1968). Tragédie de l’Europe à Genève (juin 1954)
110pposer aux Russes une puissance qui les tienne en respect. (Et tout le sud-est de l’Asie devrait comprendre que son élan irrési
77 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi nous persévérons (décembre 1955)
111convaincre à seule fin de régner, sans le moindre respect pour l’interlocuteur. Seules, les deux dernières formes d’échanges se
78 1955, Journal de Genève, articles (1926–1982). Pour un désarmement moral (19 juillet 1955)
112rêt ni de raison d’être. Mais il suppose aussi le respect de l’autre et le désir de le comprendre, la faculté de se mettre à sa
79 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
113le ce « gros bon sens matérialiste » fondé sur un respect quasi religieux de la Science, la science réelle allait ailleurs. Ell
80 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
114 mystère. Au lieu d’inspirer au jeune disciple un respect religieux des rites qui sont censés gouverner le réel (par exemple :
115’une manière globale, les sociétés fondées sur le respect de la caste et notre société ouverte aux luttes quotidiennes de la co
116 qu’elles étaient en Europe. Aux USA, le souci du respect de l’individu triomphe dans l’enseignement, au point d’y provoquer un
117ne génération d’enfants que plus rien ne tient en respect, qu’aucune loi ni règlement n’effraye plus… L’École est devenue leur
118, pourrait être résumé de la sorte : on pousse le respect de l’individualité enfantine jusqu’au refus de la former. Mais préci
119ssance des « modes » sociales sur la jeunesse. Le respect excessif de l’individu, la crainte de le déformer en le formant par d
120ose l’absence totale de choix pour l’individu. Au respect de la personnalité enfantine ou juvénile poussé jusqu’à l’évanouissem
121e, d’une composition vivante des deux tendances : respect de l’individu, volonté de le former. Respecter l’individu, c’est voir
81 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1957)
122 on pourrait penser que la première maxime est le respect du vrai. Or un professeur en Sorbonne vient déclarer sarcastiquement
82 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Première partie. La Voie et l’Aventure — Où les voies se séparent
123s chambres à gaz, tandis que l’Orient professe un respect de la Vie qui va jusqu’au refus de détruire la vermine13. Pourtant, l
124’adoration de la vie en général n’entraîne pas le respect de la vie humaine. La Bhagavad Gitâ, qui n’a rien de bouddhique, ense
83 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — L’exploration de la matière
125e ce « gros bon sens matérialiste », fondé sur un respect quasi-religieux de la Science, la science réelle allait ailleurs. Ell
84 1958, Journal de Genève, articles (1926–1982). Hommage à Pasternak (31 octobre 1958)
126mmage au prix Nobel. Et pitié pour les Russes. Et respect à Boris Pasternak. S’il s’est vu contraint, après coup, de refuser ce
85 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (I) (août 1958)
127ui commandent à la fois l’union de nos pays et le respect de leurs différences, donc l’adhésion de la France à une formule fédé
86 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le vocabulaire politique des Français (novembre 1958)
128 l’iconoclastie. Elle n’arrive pas à la notion de respect, qui est une attitude réfléchie, librement consentie, tout bien pesé…
87 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Comment définir l’Europe ?
129i va devenir la vraie source du Droit nouveau, du respect humain, de toute la morale occidentale, et de toutes les institutions
88 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). … Et dona ferentes (Remarques sur la diffusion inégale de nos valeurs et de nos produits)
130personne humaine considérée comme inviolable ; le respect de la vérité objective, condition du progrès de la recherche autant q
131uve la Grèce et le christianisme, c’est-à-dire le respect de la vérité objective, la dialectique et la libre critique d’une par
89 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). L’Europe de l’énergie
132s de toute recherche scientifique : d’une part le respect absolu de la vérité objective, mesurable — et d’autre part l’esprit c
90 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
133ne génération d’enfants que plus rien ne tient en respect, qu’aucune loi ni règlement n’effraye plus. L’École est devenue leur
134, pourrait être résumé de la sorte : on pousse le respect de l’individualité enfantine jusqu’au refus de la former. Mais précis
135ssance des « modes » sociales sur la jeunesse. Le respect excessif de l’individu, la crainte de le déformer en le formant par d
136ose l’absence totale de choix pour l’individu. Au respect de la personnalité enfantine ou juvénile poussé jusqu’à l’évanouissem
137e, d’une composition vivante des deux tendances : respect de l’individu, volonté de le former. Respecter l’individu, c’est voi
138e du cancre, la méfiance envers les meilleurs, le respect des médiocres et l’honneur aux moyens. Si j’avais quoi que ce soit à
139ne extrême discipline, politesse, tenue morale et respect des meilleurs comme des cancres — Einstein fut un cancre à l’école, r
91 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
140us pouvez donc vous confier à moi. — Avec tout le respect que je vous dois, Monsieur l’Ambassadeur, je n’y suis pas autorisé. »
92 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
141spirituel » pour respecter — mais aussi contre le respect du mystère exigeant de l’Autre qu’il n’est pas assez « spirituel » po
93 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
142ls se sentirent transfigurés, et comme frappés de respect pour un esprit invisible, ils s’arrêtèrent un instant, semblables à c
94 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
143ls se sentirent transfigurés, et comme frappés de respect pour un esprit invisible, ils s’arrêtèrent un instant, semblables à c
95 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Deuxième partie — La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
144spirituel » pour respecter — mais aussi contre le respect du mystère exigeant de l’Autre — qu’il n’est pas assez « spirituel »
96 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Deuxième partie — L’amour même
145 l’autre excèdent la conscience de soi-même et le respect de sa propre personne en tant que vocation unique, cet amour du proch
97 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — Premiers plans d’union
146 rival ? Où est la vigueur de ton peuple ? Où, le respect que toutes les nations te portaient ? Où, ta majesté royale ? Où ta g
147orde destiné à durer inébranlablement, à cause du respect de Dieu et du maintien de la foi, pour nous, nos héritiers et nos fut
148à l’Empereur on ne rend leur dû. Il n’est plus de respect ni d’obéissance. Nous regardons le Pape et l’Empereur comme des noms,
98 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — Les grands desseins du xviie siècle
149 proposer que le Pape « ait la préséance, pour le respect de l’ancienne Rome », mais — ô révolution presque impensable ! — que
99 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
150rigues de nos prêtres, détruire ces sentiments de respect et de bienveillance que la supériorité de nos lumières et les avantag
100 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — L’Europe des adversaires de l’Empereur
151onter ses rustiques annales, et qu’on écoute avec respect. Les habitants trouvent du plaisir à tout ce qui leur donne l’apparen