1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Breton, Manifeste du surréalisme (juin 1925)
1est grand dommage pour les lettres françaises qui risquent d’y perdre au moins deux grands artistes : Aragon, Éluard. Sans oubli
2 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
2ments leur fait défaut dans la même mesure. Ainsi risquent de s’établir autour d’eux des mœurs un peu bourgeoises dont je ne vai
3 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
3ès spécial, — on les écarte des engrenages où ils risqueraient de faire grain de sable. Ils se réfugient dans ce qu’on pourrait appe
4d’une civilisation sous le poids de laquelle nous risquons de périr. Il se prépare déjà des révoltes terribles4, celles d’un mys
4 1930, Articles divers (1924–1930). Au sujet « d’un certain esprit français » (1er mai 1930)
5 ne nous laisse même plus la colère. Ah ! nous ne risquons pas d’être tués par des statues !) Tout d’un coup, trois hommes qui o
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
6rares. Personne, à notre connaissance, ne s’était risqué jusqu’ici dans pareille aventure. Personne même n’avait signalé cette
6 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
7 soutenue que plusieurs chapitres du premier tome risqueraient de lasser, par une multiplicité de notations touchant à la monotonie.
7 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
8 l’indifférence, mais une obligation urgente à se risquer en faveur des hommes, un acte, un combat. Fin de l’esprit désintéress
8 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
9 des capitalistes. Il en est une moins coûteuse à risquer et qui consisterait à se laisser convaincre… Tout les y pousse, et l’
9 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
10que nous devons de pouvoir trancher le débat sans risquer le poteau. L’on s’en rend compte en écrivant ces lignes, et qu’il y a
10 1932, Le Paysan du Danube. Le sentiment de l’Europe centrale
11e de se craindre dupe, elle a perdu le goût de se risquer, de découvrir. Et l’impuissance qui déjà la frappe n’est pas même com
11 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
12 de l’homme consiste à mettre en jeu sa vie, à la risquer jusqu’à la perdre si la mesure de notre acte nous dépasse. « Primauté
12 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Spirituel d’abord (juillet 1933)
13t du temporel, qui ne veut, qui ne peut plus rien risquer. Entre le spirituel et le temporel, il y a, pour nous, le lien d’une
13 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
14ourgeois servait à toutes fins capitalistes. Nous risquons de voir, avant peu, cette même littérature « mise au pas » par l’État
14 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
15en loin d’avoir à cœur de signaler les œuvres qui risqueraient, sans lui, d’être incomprises ou ignorées, il se contente, la plupart
15 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
16erkegaard a montré « le comique infini ». Il faut risquer cette expression : le rire de la charité chrétienne. « Le christianis
16 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Une histoire de la Réforme en France (15 décembre 1934)
17 absolue vers « l’État totalitaire ». Il faut ici risquer un mot sans doute anachronique, mais que tout le livre de Viénot nous
17 1934, Politique de la Personne (1946). Problèmes de la révolution personnaliste — D’un Cahier de revendications
18 des capitalistes. Il en est une moins coûteuse à risquer et qui consisterait à se laisser convaincre… Tout les y pousse, et l’
18 1934, Politique de la Personne (1946). À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
19personnalité » en soi, un certain individualisme, risquent aussi de nous y conduire, cette fois-ci d’une manière indirecte, du s
20’abord. À force de louer ses effets humains, nous risquons de trahir sa cause divine. N’oublions pas que la personnalité n’est b
19 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — Loisir ou temps vide ?
21 de l’homme consiste à mettre en jeu sa vie, à la risquer jusqu’à la perdre si la mesure de notre acte nous dépasse. « Primauté
20 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
22r de ces réalités trop terre-à-terre où le commun risquerait fort de ne le point distinguer nettement ? À coup sûr, il lui faut un
23 pas, comment serions-nous donc fondés à juger, à risquer en son nom les réalités immédiates ?38 Les clercs ont pris parti : l
21 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
24e. C’était conforme à sa théologie, on pouvait se risquer à discuter avec cet homme de nuit, quand il ne s’agit plus d’agir, ma
22 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
25stes le sérieux absolu de cette distinction, nous risquons de prêcher contre Dieu en travaillant à leurs côtés ! Nous connaisson
23 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
26rsonne est témoignage. Témoigner, c’est peut-être risquer en dépit de tout et de soi, ce qu’aucune sagesse n’a jamais justifié…
24 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
27plus question, matériellement, pour l’éditeur, de risquer un beau geste en faveur de quelque écrivain, peut-être génial, mais i
25 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
28location en petits États autonomes, dont certains risquent d’être entraînés dans des orbites étrangères. (La Bavière catholique
26 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Fatalités du rationalisme bourgeois
29cipées qui vous les prêchent aujourd’hui. Si vous risquez une critique du marxisme, vous serez traité de cornichon : le communi
27 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — Préambule
30ule L’objet de la seconde partie de cet ouvrage risquerait d’être mal compris, si je n’écartais dès l’abord deux malentendus trè
28 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — Éléments d’une morale de la pensée
31mme je l’ai démontré, à son refus d’agir et de se risquer dans les conflits qui existent, ou que la pensée crée, la mission d’u
32que nous devons de pouvoir trancher le débat sans risquer le camp de concentration. Je m’en rends compte en écrivant ces lignes
33mpte de leurs motifs ? À supposer même qu’ils s’y risquent, combien pourraient justifier ces motifs par des exemples tirés de le
29 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
34l’homme est ainsi fait qu’il désire sans cesse se risquer au-delà de ce qu’il peut, et franchir au moins en pensée les bornes d
30 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
35 phénomène capitaliste. Une lecture superficielle risquerait d’induire en erreur à cet égard. Il est trop clair que leurs apprécia
31 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
36l’homme est ainsi fait qu’il désire sans cesse se risquer au-delà de ce qu’il peut, et franchir au moins en pensée les bornes d
32 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
37n soir qu’il est un peu malade, par exemple, nous risquerions une mauvaise histoire avec les autorités du Parti. Nous ne sommes que
33 1938, Journal d’Allemagne. Les jacobins en chemise brune
38location en petits États autonomes, dont certains risquent d’être entraînés dans des orbites étrangères. (La Bavière catholique
34 1939, Esprit, articles (1932–1962). D’une critique stérile (mai 1939)
39il vaut mieux n’être qu’une douzaine. 14. Pour se risquer personnellement, il suffit de croire personnellement à ce qu’on affir
35 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). L’ère des religions (22 février 1939)
40 faim religieuse s’éveille dans ces masses, elles risquent aussi bien de se satisfaire par les moyens les plus grossiers, et par
41couvrir une voie meilleure où l’on soit prêt à se risquer soi-même.
36 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Avertissement
42xtes cités, le jeu des « leitmotive » entrelacés, risqueraient d’égarer certains lecteurs si je ne donnais ici la clef de ma composi
37 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe de Tristan
43). Quitte à souffrir (sa blessure se rouvre) et à risquer sa vie (il se sait épié). Mais la passion est alors si violente, si a
38 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Les origines religieuses du mythe
44 identiques) entre Cathares et troubadours. Je me risquais à dire : il y a là quelque chose, et l’absence de rapports entre ces
39 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Passion et mystique
45ce se trouve dénaturé par son revêtement épique — risquons un parallèle très général entre le Roman et l’aventure mystique. Quit
40 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe dans la littérature
46 (Dans leur nudité même, je sens trop bien qu’ils risquent de prendre figure d’arguments, à cet endroit de notre voyage, du seul
41 1940, Mission ou démission de la Suisse. Avertissement
47nt celui de résister : il est d’abord celui de se risquer. Je demandai à l’homme qui se tenait à la porte de l’année : « Donne
42 1940, Mission ou démission de la Suisse. Le protestantisme créateur de personnes
48personnalité » en soi, un certain individualisme, risquent aussi de nous y conduire, cette fois-ci d’une manière indirecte, du s
49’abord. À force de louer ses effets humains, nous risquons de trahir sa cause divine. N’oublions pas que la personnalité n’est b
43 1940, Mission ou démission de la Suisse. La Suisse que nous devons défendre
50, parce que notre diversité raciale et religieuse risquerait d’entraîner la dislocation de notre Fédération, si nous venions à pre
44 1940, Mission ou démission de la Suisse. Esquisses d’une politique fédéraliste
51: il y a des idées qui sont « dans l’air » et qui risquent bien de rester des idées « en l’air ». L’idée de fédération européenn
52onvient-il d’insister encore ? Oui, car tout cela risquerait d’apparaître à beaucoup de Suisses négligents un peu banal, « tout na
45 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
53: « Plutôt renoncer à ma liberté d’opinion que de risquer des ennuis avec une légation. » Il dit au contraire — il disait autre
46 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable démocrate
54cette lutte en moi seulement, puisque le criminel risquerait de me supprimer ? Que servirait de la gagner hors de moi seulement, p
55it de la gagner hors de moi seulement, puisque je risquerais de devenir à mon tour un autre criminel ? Il n’y a qu’un crime, en mo
47 1942, La Part du Diable (1982). Le Bleu du Ciel
56ubtilité, l’ironie et l’intelligence froide, vous risquez de devenir méchants, c’est-à-dire que plus vous cherchez à être forts
57gande démagogique et une discipline de fer, elles risquent de devenir totalitaires, c’est-à-dire que plus elles cherchent à être
48 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable IX : « Nous sommes tous coupables » (10 décembre 1943)
58cette lutte en moi seulement, puisque le criminel risquerait de me supprimer ? Que servirait de la gagner hors de moi seulement, p
59it de la gagner hors de moi seulement, puisque je risquerais de devenir à mon tour un autre criminel ? Il n’y a qu’un crime, en mo
49 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Kierkegaard
60rkegaard en décrit « le comique infini ». Il faut risquer cette expression : le rire de la charité. « Le christianisme a découv
50 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
61nt divin est, chez Kafka, presque physique, c’est risquer une contradiction dans les termes. La transcendance en soi, et par dé
51 1944, Les Personnes du drame. Sincérité et authenticité — Vues sur Ramuz
62r de la personne est témoignage. Témoigner, c’est risquer en dépit de tout et de soi, ce qu’aucune sagesse n’a jamais justifié.
52 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
63s théologies existantes, ou doctrine nouvelle qui risquerait de n’être compatible avec aucune des théologies existantes. Ce qui no
53 1946, Journal de Genève, articles (1926–1982). Journal d’un retour (fin) (18-19 mai 1946)
64i le discours que nul, parmi les officiels, ne se risquait à prononcer : « Messieurs, nous voici réunis pour célébrer une défait
54 1946, Journal des deux Mondes. La route de Lisbonne
65te. Le bruit court, parmi les voyageurs, que nous risquons d’être refoulés à Perpignan lorsque tout sera terminé, le chiffre max
55 1946, Journal des deux Mondes. Voyage en Argentine
66seront jamais compris par les moyens, ceux qui ne risquent rien et qui n’ont rien. 26 juillet 1941, en mer Je jouais à l’a
56 1946, Journal des deux Mondes. Journal d’un retour
67i le discours que nul, parmi les officiels, ne se risquait à prononcer : « Messieurs, nous voici réunis pour célébrer une défait
57 1946, Lettres sur la bombe atomique. La pensée planétaire
68x Communs ? Oui, chère amie. N’oubliez pas qu’ils risquent de nous écraser. Mais vos critiques ne sont jamais perdues pour moi.
58 1946, Lettres sur la bombe atomique. Le goût de la guerre
69larations inopportunes, prématurées et utopiques, risquant ainsi de saper le moral des cadres. Voilà pourquoi, si je crie au lou
59 1947, Doctrine fabuleuse. La gloire
70donne la gloire. Et ceux qui ne la briguent point risquent fort de se rendre antipathiques. Jamais la foule n’a jugé ridicule qu
60 1947, Doctrine fabuleuse. Antée ou La terre
71. Lors d’une de nos dernières séances, je me suis risqué à une allusion courtoise à sa légende bien connue. Il est entré dans
61 1947, Vivre en Amérique. Avertissement
72dans la situation qu’on me peignait, mes articles risquaient d’incliner quelques décisions graves — s’en aller ou rester… Telle, e
62 1947, Vivre en Amérique. Vie politique
73rai dire, ce que vous aimez, c’est le plus grand, risquant ainsi de perdre le sentiment d’une grandeur mesurée à la condition d’
63 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
74se sérieuse de la Fédération dont quelques-uns se risquaient à parler. C’est ainsi que s’institua, au cours des mois qui suivirent
64 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
75 Mais nous, quel continent nouveau, tout imprévu, risquons-nous d’aborder ? Et quel bonheur, auquel il suffirait peut-être d’ose
65 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Découverte de l’Europe (octobre 1949)
76ais cette manière d’éviter le danger « national » risquait d’en créer un nouveau : le clivage horizontal de l’Assemblée selon le
66 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, n’oubliez pas l’exemple de la Suisse (3 octobre 1950)
77emps de méditer avant d’agir. Mais celui que vous risquez de perdre, cet été, soyez bien sûrs qu’il le retrouvera : c’est le te
67 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, on vous attend encore au pied du mur ! (4 octobre 1950)
78 sommes, il n’y a presque plus rien à perdre. Que risquez-vous à tenter l’impossible ? D’autre part, il est sûr qu’il y aurait
79y aurait tout à perdre, même l’espoir, à ne point risquer la dernière chance européenne. Voilà le pari. Vous êtes acculés à l’a
68 1950, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Europe unie et neutralité suisse (novembre-décembre 1950)
80n ? Peut-on dire que la Suisse, en refusant de se risquer à Strasbourg, contribue à renforcer le Conseil de l’Europe ? Certes,
69 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Lettre aux députés européens (15 août 1950)
81emps de méditer avant d’agir. Mais celui que vous risquez de perdre, cet été, soyez bien sûr qu’il le retrouvera : c’est le tem
70 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Deuxième lettre aux députés européens (16 août 1950)
82e inlassable embellit vos discours. En somme, que risquez-vous ? Je cherche à voir ce qui peut vous faire peur, ce qui peut êtr
71 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Cinquième lettre aux députés européens : « Méritez votre nom ! » (19-20 août 1950)
83 sommes, il n’y a presque plus rien à perdre. Que risquez-vous à tenter l’impossible ? D’autre part, il est sûr qu’il y aurait
84y aurait tout à perdre, même l’espoir, à ne point risquer la dernière chance européenne. Voilà le pari. Vous êtes acculés à l’a
72 1950, Lettres aux députés européens. Première lettre
85emps de méditer avant d’agir. Mais celui que vous risquez de perdre, cet été, soyez bien sûrs qu’il le retrouvera : c’est le te
73 1950, Lettres aux députés européens. Deuxième lettre
86e inlassable embellit vos discours. En somme, que risquez-vous ? Je cherche à voir ce qui peut vous faire peur, ce qui peut êtr
74 1950, Lettres aux députés européens. Cinquième lettre
87 sommes, il n’y a presque plus rien à perdre. Que risquez-vous à tenter l’impossible ? D’autre part, il est sûr qu’il y aurait
88y aurait tout à perdre, même l’espoir, à ne point risquer la dernière chance européenne. Voilà le pari. Vous êtes acculés à l’a
75 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). L’anxiété de l’homme moderne
89le délivrant ainsi de l’angoisse de choisir et de risquer d’avoir à s’en repentir. Ce n’est point par méchanceté ou par pervers
76 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
90 peuvent être à leurs yeux que des erreurs. Elles risqueraient de faire rater l’opération magique de l’œuvre d’art. Je ne dis pas qu
77 1952, Réforme, articles (1946–1980). Après l’Œuvre du xxe siècle (14 juin 1952)
91mmunion. Il est trop clair qu’aucun de nous ne se risquerait à vous en donner la recette. Et c’est tant mieux ! Car il existe des
78 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
92rkegaard à plusieurs reprises.) Mais à ce jeu ils risquent gros. Ils risquent de créer les pires malentendus. Et ils risquent au
93s reprises.) Mais à ce jeu ils risquent gros. Ils risquent de créer les pires malentendus. Et ils risquent aussi leur bonheur. I
94s risquent de créer les pires malentendus. Et ils risquent aussi leur bonheur. Ici, le parallèle semble parfait. Le bonheur, la
95çailles. Il semble donc que le parallèle que j’ai risqué se soit offert à l’esprit de Kierkegaard, et qu’il ait tenu à le corr
79 1953, La Confédération helvétique. Institutions et aspirations économiques
96me libéral et de planisme empirique (si l’on peut risquer l’expression), il correspond à cet équilibre difficile, mais vital, e
80 1953, La Confédération helvétique. La vie religieuse
97 à son endroit. Un zèle un peu amer et ambitieux risquerait de troubler la paix, et l’on est prudent. On ne rayonne donc pas. On
81 1953, La Confédération helvétique. Le peuple suisse et le monde
98soustrait aux pressions que de grandes puissances risqueraient d’exercer sur elles, en les hébergeant. Mais la participation de la S
82 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
99 et mécaniques, que certains eurent le courage de risquer à la même époque. Et voici, à partir de ces pionniers, tout le dévelo
83 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
100nos pays reste pratiquement impensable — si j’ose risquer l’alliance de ces deux mots. Le fédéralisme n’est rien d’autre qu’une
84 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
101 même temps les intérêts d’un État composite, qui risquerait de se disloquer s’il prenait parti dans les luttes opposant des voisi
85 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — La spire et l’axe
102 point de mal finir, car les régimes totalitaires risquent bien d’en poser le terme. Et il est vrai qu’ils sont intervenus dans
86 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — Les ambivalences du progrès
103ce que les peuples de l’Orient proche et lointain risquent de faire du nationalisme — j’y vois le signe que l’Europe détient enc
87 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Un essai de synthèse (mai 1958)
104s — industriels, techniques et financiers — c’est risquer de subordonner les fins aux moyens, et de ne convertir à l’Europe que
105suffisamment des moyens de pression requis, c’est risquer d’être inefficace, non-politique, et à l’extrême : de perdre au nom d
106er l’établissement d’un régime fédéraliste, c’est risquer d’une part de ne pas susciter des moyens assez puissants, d’autre par
88 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la prétendue décadence de l’Occident (avril 1958)
107naît aussi, probablement, chez celui qui, s’étant risqué, a perdu ou ne croit plus à l’enjeu pour lequel il luttait en fanatiq
89 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). L’Europe de l’énergie
108ue l’invention de la bombe A, puis de la bombe H, risquent de transformer en panique planétaire ? Je vous dirai tout de suite qu
90 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
109rkegaard à plusieurs reprises.) Mais à ce jeu ils risquent gros. Ils risquent de créer les pires malentendus. Et ils risquent au
110s reprises.) Mais à ce jeu ils risquent gros. Ils risquent de créer les pires malentendus. Et ils risquent aussi leur bonheur. I
111s risquent de créer les pires malentendus. Et ils risquent aussi leur bonheur. Ici, le parallèle semble parfait. Le bonheur, la
112çailles. Il semble donc que le parallèle que j’ai risqué se soit offert à l’esprit de Kierkegaard, et qu’il ait tenu à le corr
91 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère)
113 que l’âme asservie ne peut avoir aucune envie de risquer sa personne, sans autre intérêt que celui d’augmenter la puissance de
92 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — Synthèses historico-philosophiques (II)
114ns et des lumières anciennes, mais qui de ce fait risquaient de consumer par ce feu ancien le nouveau système de l’univers. Des ad
93 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — « Tout s’est senti périr »
115r principe, qui est la force et la ruse, et elles risquent tout là-dessus. L’épreuve historique continuera jusqu’à ce que la rac
94 1962, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe est d’abord une culture (30 juin 1962)
116ui ont miné l’Europe depuis un siècle, et qui ont risqué de la faire périr à deux reprises en 1914 et en 1939, se résument dan
95 1962, Les Chances de l’Europe. Avertissement
117ue le titre posait d’une manière implicite, et de risquer un pronostic sur l’avenir prochain de l’Europe, devant un public jeun
96 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
118 paralysie de la volonté », maladie dont l’Europe risquait de mourir, et dont seule la Russie lui paraissait rester indemne, att
97 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
119e. Il en résulte deux séries de conséquences qui risquent d’être aussi fâcheuses pour nous, Européens, que pour les peuples du
98 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux mille volumes sur l’Europe (février 1963)
120les. Trop d’ouvrages de seconde main sur l’Europe risquent de faire du tort à la cause de l’union, non moins qu’en firent naguèr
99 1963, Preuves, articles (1951–1968). Une journée des dupes et un nouveau départ (mars 1963)
121 victoire des Anglais et des Cinq, le 29 janvier, risquait fort d’impliquer, on vient de le voir, l’abandon de l’union politique
100 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
122 entraîner par une verve logique ou polémique qui risquerait de paraître peu réaliste, voire peu suisse. Mais je sens deux autres
123me le nôtre, les débats sur la politique générale risqueraient d’être stériles… Le gouvernement demande à être jugé sur ses actes, n