1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1 s’équilibrent déjà l’enthousiasme d’une jeunesse saine et la retenue de l’âge mûr, cette « limitation » que lui ont enseigné
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Lucien Fabre, Le Tarramagnou (septembre 1929)
2e que le Tarramagnou est un livre émouvant, d’une saine puissance. Il reste que Lucien Fabre a tenté, et en somme, réussi, un
3 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Pierre Drieu la Rochelle, La Suite dans les idées (mai 1927)
3 plus touchantes. Celui-ci bat sa coulpe avec une saine rudesse. « Il s’examine jusqu’au ventre de sa mère et cognoit que dès
4 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
4 à ces « délires » les thèses rassurantes de la « saine raison », sans se demander jamais si cela ne condamne pas et la santé
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
5ls « jugements » Gide s’attira naguère, dont la « saine rudesse » m’a toujours paru plus rude que saine. Je ne pense pas qu’i
6« saine rudesse » m’a toujours paru plus rude que saine. Je ne pense pas qu’il faille opposer aux suggestions d’un moraliste
6 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Châteaux en Prusse
7out au plus. Mais ces hommes durs, silencieux, et sains, servants des terres conquises par les chevaliers teutoniques, qui sa
7 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Deuxième Jour de la Création, par Ilya Ehrenbourg (décembre 1933)
8 peu marxiste, mais encore moins révolutionnaire. Saine, orgueilleuse, zélée, optimiste, brutale, sentimentale, formidablemen
8 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
9omine. Edschmid est plus viril, plus massif, plus sain ; moins complaisant surtout aux voluptés de l’aventure, à la psycholo
9 1934, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Taille de l’homme, par C. F. Ramuz (avril 1934)
10ne s’est vu contraint, pour en finir, de fixer la saine doctrine par un ukase condamnant à la fois les mécanistes et les dial
10 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
11ir. Cette ardeur est évidemment maladive. L’homme sain ne s’excite pas sur l’idée de sécurité. Il demande un principe de gra
11 1934, Politique de la Personne (1946). Problèmes de la révolution personnaliste — Communauté révolutionnaire
12ir. Cette ardeur est évidemment maladive. L’homme sain ne s’excite pas sur l’idée de sécurité. Il demande un principe de gra
12 1934, Politique de la Personne (1946). À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
13onnalités. Cela constitue dans la cité des tissus sains, et c’est une sauvegarde appréciable contre la contamination totalita
13 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — Groupements personnalistes
14tuer le proudhonien qui se cache en tout Français sain, c’est sur cet élément que l’on peut fonder raisonnablement l’espoir
14 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — Qu’est-ce que la politique ?
15illes n’est plus niable. J’attends encore l’homme sain qui osera faire leur éloge ! Elles nous présentent chaque semaine dan
15 1935, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). René Guisan : un clerc (1935)
16 loi d’une pensée rigoureuse ; il n’est de pensée saine qu’engagée dans une œuvre efficace, au sein de contingences quotidien
16 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
17s supposent l’harmonie de fonctions diversifiées, saines et fortes. C’est une harmonie « fédérale ». Restaurer, recréer cette
17 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
18illes n’est plus niable. J’attends encore l’homme sain qui osera faire leur éloge ! Elles nous présentent chaque semaine dan
18 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Fatalités du rationalisme bourgeois
19n insolence. Le « bon sens » plein de verve et de saine vulgarité dont s’armait le bourgeois conquérant, disons Diderot pour
19 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
20ps supposent l’harmonie de fonctions diversifiées saines et fortes. C’est une harmonie « fédérale ». Restaurer, recréer cette
20 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — La pensée prolétarisée
21 connaissance plus organique du cosmos et de plus saines disciplines de pensée60. Je ne vais pas recommander à notre culture d
22a plus aucun jugement de valeur. Ainsi le veut la saine méthode, et tout le reste est bavardage, illusion romantique ou pire
21 1937, Esprit, articles (1932–1962). Paul Vaillant-Couturier, Au service de l’Esprit (février 1937)
23ique obligatoire. Ils appellent le retour à l’art sain dans la liberté. — Il est temps de donner le pas à l’esprit sur les f
22 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
24ncore : pédagogique. Il est de l’essence de toute saine politique de s’opposer à la personne, de limiter son expansion, de co
25ive, mais seulement de l’extérieur. Une politique saine ne saurait donc partir de la personne, mais au contraire de l’imperso
26 le second fait : l’équilibre social, pour rester sain, mouvant, tendu, doit être orienté constamment par un léger excès de
27 le « moment » de l’angoisse de ce temps. L’homme sain dit : « Voilà ce que je ferai parce qu’il le faut. Et que voulez-vous
28ller demander à la Nature la révélation d’une vie saine et délivrée de toute contrainte mauvaise, c’est trahir cette « attent
23 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
29me panique, l’on peut bien dire que Ford apparaît sain si on l’oppose aux dictateurs fascistes ! Enfin la résultante de ces
24 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
30faubourgs des grandes villes. Le goût de « la vie saine » et du grand air, vous ne le trouverez que dans la « banlieue rouge 
31ncore : pédagogique. Il est de l’essence de toute saine politique de s’opposer à la personne, de limiter son expansion, de co
32ive, mais seulement de l’extérieur. Une politique saine ne saurait donc partir de la personne, mais au contraire de l’imperso
33 le second fait : l’équilibre social, pour rester sain, mouvant, tendu, doit être orienté constamment par un léger excès de
34 le « moment » de l’angoisse de ce temps. L’homme sain dit : « Voilà ce que je ferai parce qu’il le faut. Et que voulez-vous
35: « Un logement plus spacieux, plus clair et plus sain, une nourriture meilleure et plus variée, des occasions plus fréquent
36ller demander à la Nature la révélation d’une vie saine et délivrée de toute contrainte mauvaise, c’est trahir cette « attent
37ectionnée à l’usage des moujiks… Quel est l’homme sain qui oserait affirmer que ce quotidien lamentable, hérissé de clichés
25 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
38out cela parce qu’on pensait que le Progrès était sain, juste et infaillible, et que la seule tâche sérieuse était de gagner
26 1940, Mission ou démission de la Suisse. Le protestantisme créateur de personnes
39onnalités. Cela constitue dans la cité des tissus sains, et c’est une sauvegarde appréciable contre la contamination totalita
27 1940, Mission ou démission de la Suisse. La bataille de la culture
40out cela parce qu’on pensait que le Progrès était sain, juste et infaillible, et que la seule tâche sérieuse était de gagner
28 1940, Mission ou démission de la Suisse. La Suisse que nous devons défendre
41ntures dictatoriales. Il y avait quelque chose de sain et de profondément démocratique dans l’effacement volontaire des plus
29 1940, Mission ou démission de la Suisse. Esquisses d’une politique fédéraliste
42e non systématique et non unitaire du fédéralisme sain. Il est essentiel que les groupes, ou les individus qui les composent
30 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
43e même rôle que la minorité dans une vie fédérale saine : elle a droit à de plus grande égards, relativement, que la majorité
44as ! 8. Intolérance. — À mon avis, un fédéralisme sain doit se montrer radicalement intolérant envers toute influence totali
31 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Santé de la démocratie américaine (17 janvier 1941)
45e la santé démocratique des USA. Un organisme est sain lorsqu’il est capable de cicatriser rapidement ses blessures : signe
32 1942, La Part du Diable (1982). Hitler ou l’alibi
46du des foules. Et les calculs politiques les plus sains des réalistes et des experts seront vidés d’un coup par ces lames de
33 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable démocrate
47une phraséologie moins entraînante. La démocratie saine pour laquelle je lutterai n’est, comme la santé, qu’une utopie. Je l’
34 1944, Les Personnes du drame. Sincérité et authenticité — Vues sur Ramuz
48ne s’est vu contraint, pour en finir, de fixer la saine doctrine par un ukase condamnant à la fois les mécanistes et les dial
35 1946, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique est-elle nationaliste ? (29 août 1946)
49 avouer par là que cette dernière n’est plus très saine, qu’elle « sent » déjà. Il est grand temps qu’on la mette dans la gla
36 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
50ologiques. Le peuple américain — est-il puéril ou sain ? — adore plus que tout autre les costumes, et la belle ordonnance de
37 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
51romet — mais il suffit de trois ou quatre beautés saines ou frappantes, sur cinquante femmes qu’on ne remarque pas, pour qu’on
38 1946, Journal des deux Mondes. Premiers contacts avec le nouveau monde
52romet — mais il suffit de trois ou quatre beautés saines ou frappantes sur cinquante femmes qu’on ne remarque pas, pour qu’on
39 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (décembre 1947)
53otre avocat perd la face. 2. Mais où est l’homme sain d’esprit qui peut admettre que j’aie vraiment agi comme Oltramare ? N
40 1947, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (5 décembre 1947)
54notre avocat perd la face. 2. Mais où est l’homme sain d’esprit qui peut admettre que j’aie vraiment agi comme Oltramare ? N
41 1947, Doctrine fabuleuse. L’ombre perdue
55nt-ils essentiellement des états d’âme d’un homme sain ? Ne sont-ils pas plutôt de simples fixations d’état qui, normalement
56 pas comparable à celui d’un esprit ou d’un corps sains après l’amour ? Durant quelques moments, l’homme éprouve une sensatio
42 1947, Vivre en Amérique. Vie politique
57e la santé démocratique des USA. Un organisme est sain lorsqu’il est capable de cicatriser rapidement ses blessures : signe
58ible ! insista l’autre. Tout homme intelligent et sain a son opinion là-dessus. — Mais la mienne n’aurait pas d’importance p
59 avouer par là que cette dernière n’est plus très saine, qu’elle « sent » déjà. Il est grand temps qu’on la mette dans la gla
43 1947, Vivre en Amérique. Vie culturelle et religieuse
60logiques. Le peuple américain, — est-il puéril ou sain ? — adore plus que tout autre les costumes et la belle ordonnance des
44 1947, Vivre en Amérique. Vie privée
61titude vis-à-vis de la passion est peut-être plus saine que la nôtre. En bref, il n’aime point à souffrir, et tient pour perv
62 Hays, — le jeune Américain, s’il trouve une voie saine et quelques disciplines praticables, sera vraiment le génie du siècle
45 1951, Preuves, articles (1951–1968). Mesurons nos forces (avril 1951)
63re qu’elle réagit avec un réalisme impitoyable et sain. La foi chrétienne elle-même doit aujourd’hui se réjouir d’un tel sce
46 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Contre-offensive de la liberté
64re qu’elle réagit avec un réalisme impitoyable et sain. La foi chrétienne elle-même doit aujourd’hui se réjouir d’un tel sce
47 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
65e, et pour qu’il puisse créer une atmosphère plus saine, quelques conditions simples nous ont paru requises : a) La première
48 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
66e, et pour qu’il puisse créer une atmosphère plus saine, quelques conditions simples nous ont paru requises : a) La première
49 1953, La Confédération helvétique. Le peuple et son histoire
67 le second assassiné. Il y avait quelque chose de sain et d’authentiquement démocratique dans cette réaction instinctive des
50 1953, La Confédération helvétique. Les institutions politiques
68les luttes de partis, tandis que des institutions saines et qui fonctionnent sans accroc sont normalement un peu ennuyeuses. L
51 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales : trois questions, trois réponses (mai-juillet 1954)
69e plus même un. — Que voulez-vous dire ? — Il est sain pour l’objectivité et pour la liberté du jugement de se représenter p
52 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
70e ; aux désordres de la démocratie, la démocratie saine et non la dictature ; à l’anarchie individualiste, le sens communauta
53 1956, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Oserons-nous encore… » (6 novembre 1956)
71e le fasciste, est un malade mental, ou, s’il est sain d’esprit, c’est un criminel en puissance : c’est un homme qui approuv
54 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le crépuscule d’un régime (octobre 1957)
72ressive des masses, et je crois qu’une démocratie saine ne peut fonctionner qu’à cette condition. Cette foule qui choque l’es
55 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Un essai de synthèse (mai 1958)
73plans différents. L’une compte sur la vertu d’une saine doctrine pour « orienter » progressivement les hommes politiques nati
56 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
74e dans le cadre du plan. Notre conception la plus saine du dressage se situerait, me semble-t-il, à mi-chemin entre l’entraîn
57 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
75ute culture est dépossédée de sa force naturelle, saine et créatrice ; seul un horizon constellé de mythes parachève l’unité
58 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — Soulèvement des puissances animiques
76s aussi de légèreté, de vraie tendresse mais de « saine gauloiserie » ? Et comment pourrait-il y voir ce « soulèvement de l’â
59 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
77ute culture est dépossédée de sa force naturelle, saine et créatrice ; seul un horizon constellé de mythes parachève l’unité
60 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — Goethe
78re et notre genre de vie sont trop éloignés de la saine nature et nos relations sociales manquent de charité et de bienveilla
61 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
79 De tels avertissements relèvent sans doute d’une saine morale, car la vanité collective n’est pas moins condamnable que l’or
62 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
80listes et de libérer par là même le jeu normal et sain de nos diversités. La volonté d’union sera le signe d’une santé renou
81t proliférer sans freins. La volonté d’union sera saine si elle tend à éliminer le virus du nationalisme et non pas à lui ouv
63 1965, Fédéralisme culturel (1965). I. « Toute culture est création de diversité »
82e se réaliser jamais sur l’initiative d’Européens sains d’esprit, et par le libre consentement nos peuples. Écartons ce fantô
64 1965, Fédéralisme culturel (1965). II. « Devenons nous-mêmes ! »
83vises politico-littéraires expriment des volontés saines à l’origine. Mais en les répétant trop facilement, en les transforman
65 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — Les institutions et la vie politique
84 théorie et très conforme aux prescriptions de la saine morale fédéraliste. Mais au concret ? La répartition des compétences
85les luttes de partis, tandis que des institutions saines et qui fonctionnent sans accroc sont normalement un peu ennuyeuses. L
66 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
86r. Or une culture n’est pas vivante et n’est pas saine, si elle reste l’activité des seuls artistes, savants ou écrivains pr
87te étant passif et en dehors du coup. Une culture saine doit être vivante dans chaque membre de la communauté. Tout le monde
67 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
88es, qui est le battement même du cœur d’un régime sain, j’entends immunisé contre le virus totalitaire. Mais si le fédéralis
68 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). La cité européenne (18-19 avril 1970)
89évolution, mythe et science, hérésie créatrice et saine doctrine, besoin de sécurité et goût du risque, conformité qui mainti
69 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Éducation, civisme et culture
90er. Or une culture n’est pas vivante et n’est pas saine, si elle reste l’activité des seuls artistes, savants ou écrivains pr
91te étant passif et en dehors du coup. Une culture saine doit être vivante dans chaque membre de la communauté. Tout le monde
70 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Le civisme commence au respect des forêts
92ant à chacun le droit de jouir d’un environnement sain et non dégradé. Ce protocole devrait consacrer le droit de respirer u
71 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
93sme ; – mythe et science ; – hérésie créatrice et saine orthodoxie ; – goût du risque et besoin de sécurité. La seconde est f
72 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
94es, qui est le battement même du cœur d’un régime sain, j’entends immunisé contre le virus totalitaire. Mais si le fédéralis
73 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
95es, qui est le battement même du cœur d’un régime sain, j’entends immunisé contre le virus totalitaire. Mais si le fédéralis
74 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
96évolution, mythe et science, hérésie créatrice et saine doctrine, besoin de sécurité et goût du risque, conformité qui mainti
75 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
97amment empoisonnée pour prouver qu’elle n’est pas saine.   5. La véritable alternative du siècle. En 1949, à la Conférence e
76 1971, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Au défi de l’Europe, la Suisse (31 juillet-1er août 1971)
98émissent nos « patriotes » désorientés. Or il est sain de se demander, au minimum une fois par an, ce que nous faisons là, e
77 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Les grandes béances de l’histoire (printemps 1974)
99a France n’a pas une économie nécessairement plus saine que celle de la Belgique, et aucune des deux n’a une économie plus sa
100elgique, et aucune des deux n’a une économie plus saine que le Luxembourg ». De même, la France n’est pas plus en sécurité q
78 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
101 tirent de pareils résultats des conclusions d’un sain opportunisme.   — Il y a donc des mouvements, des signes favorables ?
79 1977, L’Avenir est notre affaire. Système de la crise — La religion de la croissance
102survivants (dont il sera, bien sûr !) où était la saine limite outrepassée. Il attend aussi que les Pouvoirs imposent des bor
80 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — Les variétés de l’expérience communautaire
103a France n’a pas une économie nécessairement plus saine que la Belgique, et aucune des deux n’a une économie plus saine que l
104elgique, et aucune des deux n’a une économie plus saine que le Luxembourg ». Et de même : « la France n’est pas plus en sécur
81 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — Les variétés de l’expérience régionale
105a France n’a pas une économie nécessairement plus saine que celle de la Belgique, et aucune des deux n’a une économie plus sa
106elgique, et aucune des deux n’a une économie plus saine que le Luxembourg ». « La France n’est pas plus en sécurité que la Be
82 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — Stratégie
107poisonnée pour démontrer à tous qu’elle n’est pas saine. Et cependant, tout dépend de cette union.   3. — La véritable alter
108 tirent de pareils résultats des conclusions d’un sain opportunisme.   Il y a donc des mouvements, des signes favorables ?
83 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
109et grevée d’injustices intolérables. Il n’est pas sain que notre économie et nos monnaies demeurent à la merci d’une manipul
110 à la suite de la guerre du Vietnam. Il n’est pas sain que ce qu’on appelle la sécurité de l’Europe paraisse être assurée pa
111 forces et des volontés européennes. Il n’est pas sain que les Européens se réfugient sous le « parapluie » nucléaire améric
112ne peuvent être prises qu’en commun. Il n’est pas sain que la survie abusive (en Europe comme en Amérique latine) de régimes