1 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Edmond Jaloux, Rainer Maria Rilke (décembre 1927)
1oux qui sait parler mieux que personne des poètes scandinaves et des romantiques allemands parce qu’il partage avec eux ce goût du
2 1934, Journal de Genève, articles (1926–1982). Sara Alelia (25 mai 1934)
2 qui semblent incarner toute la poésie des contes scandinaves, une merveilleuse petite Eva-Margareta dont l’apparition fait songer
3 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Au sujet d’un roman : Sara Alelia (3 novembre 1934)
3 — Quel reste ? — Les Anglais, les Allemands, les Scandinaves, et le roman d’analyse français, de Rousseau jusqu’à Gide, en passant
4 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du socialisme au fascisme (novembre 1936)
4s le début un capitalisme d’État. Les socialistes scandinaves parviennent légalement au pouvoir, et continuent les traditions bourg
5 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
5e de l’esprit devant ce monde. Tel grand chimiste scandinave invente, dans son laboratoire, un corps nouveau, un puissant explosif
6 1940, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Erreurs sur l’Allemagne (1er mai 1940)
6e sont pas les traductions de chants islandais ou scandinaves, sont des imitations de légendes languedociennes et bretonnes, donc c
7 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
7ussi choquant que le serait pour un Anglais ou un Scandinave le dilemme entre l’anarchie et l’étatisme totalitaire. Assimiler l’au
8 1940, Mission ou démission de la Suisse. La bataille de la culture
8destinés à l’usage des masses. Tel grand chimiste scandinave invente, dans son laboratoire, un corps nouveau, un puissant explosif
9 1944, Les Personnes du drame. Sincérité et authenticité — Le Journal d’André Gide
9choquant que le serait pour un Anglais ou pour un Scandinave le dilemme entre l’anarchie et l’étatisme totalitaire. Assimiler l’au
10 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
10 pays qui marchent le mieux en Europe ? Les États scandinaves, la Suisse, la Hollande, et la Grande-Bretagne. Ce sont des démocrati
11 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
11ualiste. Autre exemple : l’Angleterre et les pays scandinaves, au xvie siècle, ont accompli leur Réforme au sein de l’Église tradi
12 1947, Vivre en Amérique. Vie culturelle et religieuse
12uctions de l’espagnol et du portugais. Et que les Scandinaves jouissent du préjugé en faveur des grands nordiques blonds, et de la
13 1947, Vivre en Amérique. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
13pays qui marchent le mieux en Europe ? Les États scandinaves, la Suisse, la Hollande, et la Grande-Bretagne. Ce sont des démocrati
14 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
14ne où latins et germains, slaves et anglo-saxons, scandinaves et grecs, se verraient soumis aux mêmes lois et coutumes, qui ne pour
15 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
15 telle qu’elle a déjà été accomplie dans les pays scandinaves ; En outre, le Congrès de l’Europe : Considérant que l’avenir de l’Eu
16 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
16ntes du monde par les Espagnols et Portugais, les Scandinaves, les Anglais, les Hollandais, les Français, et les diverses formes qu
17 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
17iche occupée, et pillée par les Russes ; des pays scandinaves drapés dans leur satisfaction, mais pleins de méfiance à l’égard du r
18 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
18use s’éleva de toutes parts. L’opinion danoise et scandinave fut secouée d’une vertueuse indignation. Kierkegaard luttait seul con
19 1953, Réforme, articles (1946–1980). « Les écrivains protestants » (11 avril 1953)
19 Pearl Buck, Curzio Malaparte et tant d’écrivains scandinaves, américains, allemands, anglais ou hollandais, mais le seul Roger Bre
20 1953, La Confédération helvétique. Institutions et aspirations économiques
20s et aux appareils. Il ressemble, à cet égard, au Scandinave et à l’Américain du Nord : ses goûts correspondent au type d’économie
21 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Orienter les espoirs européens (décembre 1954-janvier 1955)
21religieuse a permis la réussite sociale des États scandinaves et anglo-saxons. (Ce dernier exemple paraîtra le moins spectaculaire,
22 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
22rande Déesse, les cultes initiatiques, l’Odin des Scandinaves et le Dispater des Celtes, les courants de pensée judaïques et arabes
23 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
23ation s’est retournée. Les ouvriers américains et scandinaves ont à domicile les produits de leur travail : autos, radios, frigidai
24 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur deux écrivains politiques (juin 1957)
24tie germanique et latine, travaillisme anglais et scandinave, Nouvelle Gauche parisienne, dissidences philosophiques, etc. Que res
25 1957, Preuves, articles (1951–1968). Pourquoi je suis Européen (octobre 1957)
25s Espagnols et des Italiens, des Allemands et des Scandinaves, des Anglais et des Suisses suivront. Quant aux jeunes des pays de l’
26 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — Le Château aventureux
26rande Déesse, les cultes initiatiques, l’Odin des Scandinaves et le Dispater des Celtes, les courants de pensées judaïques et arabe
27 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — L’aventure technique
27ation s’est retournée. Les ouvriers américains et scandinaves ont chez eux les produits de leur travail : autos, radios, frigidaire
28 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — Le drame occidental
28a trouvé un début de solution dans les seuls pays scandinaves. Il demeure la plus grave et urgente question qui se pose à tout l’Oc
29 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pool européen d’éditeurs (février 1958)
29par l’adhésion d’éditeurs italiens, hollandais et scandinaves. Le Centre européen de la culture sera le siège de l’Association et d
30 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le vocabulaire politique des Français (novembre 1958)
30iste en Hollande, luthérienne dans les trois pays scandinaves, la monarchie paraît s’accommoder d’un sens civique qu’on est en droi
31 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Comment définir l’Europe ?
31férences. Nous disons : « Quoi de commun entre un Scandinave du cercle arctique et un Italien de la Sicile ? Quoi de commun entre
32 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur un chassé-croisé d’idéaux et de faits (novembre 1959)
32ait des réalisations du socialisme britannique et scandinave, ou de l’american way of life. K. se borne à proclamer que les Russes
33 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
33raphique préparée par J.H.R. pour un homme d’État scandinave, je trouve ceci : Après la guerre, je réussis à obtenir du gouverneu
34 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
34use s’éleva de toutes parts. L’opinion danoise et Scandinave fut secouée d’une vertueuse indignation. Kierkegaard luttait seul con
35 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — De l’harmonie entre les nations libérées à l’anarchie des États souverains
35différences entre Anglais, Français, Allemands et Scandinaves. Il en est résulté qu’aussitôt l’on a perdu la notion de ce qui disti
36 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — Un idéal de compensation : les États-Unis d’Europe
36nt des confédérations italienne, grecque, batave, Scandinave et danubienne, prélude de la décentralisation des grands États, et pa
37 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — De l’historisme au pessimisme
37 ou religieux ou mystiques révolutionnaires ; des Scandinaves assagis ; des Allemands ambitieux ; des Anglais jaloux d’autorité ; d
38 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique
38sûr, la base germanique… Puis un important apport Scandinave, dû à la conquête danoise. Puis l’élément franco-normand après la con
39 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — Les paradoxes de la vie économique
39s et aux appareils. Il ressemble, à cet égard, au Scandinave et à l’Américain du Nord : ses goûts correspondent au type d’économie
40 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
40oix qui font toute la différence. Déjà, un régime scandinave vient de se voir renversé après trente ans de pouvoir, parce qu’il s’
41 1977, L’Avenir est notre affaire. De la prévision — Première histoire de fous : l’Auto
41i de journalistes narquois, de resquilleurs et de Scandinaves désireux de regagner leur pays pour les fêtes de Noël. Arraisonné par
42 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — Passage de la personne à la Cité
42respecter la Constitution, mais aussi l’ombudsman scandinave, « vengeur du pacte » entre l’exécutif et le peuple. Le magistrat sup
43 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — Stratégie
43oix qui font toute la différence. Déjà, un régime scandinave vient de se voir renversé après trente ans de pouvoir, parce qu’il s’
44 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
44étaient l’« Europe » tout court, alors que ni les Scandinaves, ni la Suisse, ni l’Autriche, ni les pays de l’Ibérie, ni ceux de l’E