1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
1rivole et plus pervers, moins sentimental et plus sensuel, moins spirituel et plus cinglant. Au lieu de vin doux, on nous sert
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Kikou Yamata, Saisons suisses (mars 1930)
2Chésières en les parant d’une grâce malicieuse et sensuelle dont nos yeux helvètes les croyaient par trop dépourvues… Cette charm
3 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Petit journal de Souabe
3abe : comme un état de l’âme patiente. Une pensée sensuelle et lente, et qui jouit parfois de son objet… 13 juin 1929 Wert
4m’apparaissent de plus en plus comme une retraite sensuelle. N’est-ce point de cela que l’homme des villes a besoin de nos jours 
4 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
5lle exprime une réalité sentimentale, mystique ou sensuelle, qui ne saurait se traduire en termes de raison. Mais je la tiens pou
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
6lle exprime une réalité sentimentale, mystique ou sensuelle, qui ne saurait se traduire en termes de raison. Mais je la tiens pou
6 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. L’été parisien
7 Le métro considéré dans sa réalité sentimentale, sensuelle et sensible (ou sensorielle pendant que nous y sommes) est l’expressi
7 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
8ge à y voir la preuve d’une très puissante nature sensuelle. Don Juan, l’homme des coups de foudre et de la vie « orageuse », ser
8 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
9. Le premier amour, c’est le désir, c’est l’amour sensuel, sa fièvre et son bonheur, un « aspect éternel du cœur humain » — si
9 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
10me du plaisir qui parle ainsi. La volupté du vrai sensuel commence au-delà de ces moments que Don Juan fuit à peine atteints. F
10 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Les origines religieuses du mythe
11ux, surtout entre hommes et femmes (?), des excès sensuels. Or, si les religieux ne se sont pas tus par modestie, ce qui ne me p
12 Chasteté : Celui qui se dispose à aimer d’amour sensuel se met en guerre avec lui-même, car le sot après avoir vidé sa bourse
13 la femme par les druides) est avant tout l’amour sensuel89. Le fait que dans certaines légendes cet amour s’oppose secrètement
14ais écrite — est à la fois plus religieux et plus sensuel que ceux de Béroul et de Thomas. Et surtout, il dit et commente ce qu
11 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Passion et mystique
15’agissait dans le Roman que d’une passion d’amour sensuel : mais tout indique que nous sommes ici sur la via mystica des « parf
16onc pas du tout qu’ils « subliment » des passions sensuelles, mais simplement que l’expression habituelle de ces passions, créée d
12 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe dans la littérature
17 xiiie siècle, a-t-on bien vu que la littérature sensuelle et volontiers pornographique des fabliaux souffre du même irréalisme,
18 siècle de la Volupté n’est pas celui de la santé sensuelle, s’il a cru se guérir du mythe. « Les femmes de ce temps n’aiment pas
19u lieu de lui donner les satisfactions de l’amour sensuel et de la fixer dans la volupté, l’amour la remplit d’inquiétude, la p
20re que le Tristan de Wagner est un drame du désir sensuel. Qu’un tel jugement ait pu s’accréditer en dépit de flagrantes éviden
21 qui faisait de Tristan la glorification du désir sensuel — c’est le rappel de l’influence de Schopenhauer sur Wagner. Quoi qu’
22un effort de l’esprit pour s’affranchir des liens sensuels : or la passion courtoise n’avait pas d’autre but, et son langage n’a
23ristalline de Pétrarque s’oppose la fantasmagorie sensuelle de Boccace, le romantisme a provoqué de nos jours une révolte qui se
13 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Amour et guerre
24jours. C’est la transformation immédiate du désir sensuel en un sacrifice de soi-même qui semble faire partie du domaine de l’é
14 1939, L’Amour et l’Occident (1972). L’amour action, ou de la fidélité
25ge à y voir la preuve d’une très puissante nature sensuelle. Don Juan, l’homme des coups de foudre et de la vie « orageuse », ser
15 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
26tel « refus » que l’Amour courtois était purement sensuel, la déduction vaudrait aussi pour sainte Thérèse ; ce dont M. Gilson
27nier. d) Pour démontrer que l’amour courtois est sensuel, M. Gilson cite encore une strophe de Thibaut de Champagne : Douce d
28D’où le désir sadique de se libérer des tyrannies sensuelles par l’excès de débauche.) Autre condamnation vraiment manichéenne de
16 1947, Doctrine fabuleuse. Don Juan
29me du plaisir qui parle ainsi. La volupté du vrai sensuel commence au-delà de ces moments que Don Juan fuit à peine atteints. F
17 1947, Vivre en Amérique. Vie privée
30tons-y la poésie d’un Baudelaire, sa spiritualité sensuelle. Les avantages et les dangers de l’état des mœurs que l’on vient d’es
18 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
31 l’induire à l’amour de lui-même.74 » L’érotisme sensuel est l’autre extrême où se porte l’âme irritée mais non pas convertie
32la victime du désir. Le sage accepte les plaisirs sensuels quand ils viennent, mais avec un cœur détaché. Il n’est pas victime d
19 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
33ue ; et de même la musique trouvera dans le génie sensuel son « objet absolu » car « l’état d’âme sensuel est trop lourd et tro
34e sensuel son « objet absolu » car « l’état d’âme sensuel est trop lourd et trop dense pour être porté par la parole ; seule la
35pose à l’Éros antique, qui était psychique et non sensuel, « et c’est ce qui inspire cette pudeur qui caractérise tout amour gr
36ur psychique est existence dans le temps, l’amour sensuel disparition dans le temps »99, d’où vient que la musique est son parf
37laquelle l’un voit l’expression de la spontanéité sensuelle, et l’autre l’expression de « l’esprit dionysien », de la spontanéité
20 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — Naissance de l’érotisme occidental
38e « principe positif de l’Esprit », qui exclut le sensuel, a posé du même coup le sensuel comme « catégorie spirituelle ». (Aut
39 », qui exclut le sensuel, a posé du même coup le sensuel comme « catégorie spirituelle ». (Autrement dit, le christianisme a s
40rel que Kierkegaard, pour décrire la catégorie du sensuel pur telle que la pose l’attaque de l’Esprit, et Wagner, pour décrire
21 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Don Juan
41me de plaisir qui parle ainsi. La volupté du vrai sensuel commence au-delà de ces moments que Don Juan fuit à peine atteints. F
22 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
42ue ; et de même la musique trouvera dans le génie sensuel son « objet absolu », car « l’état d’âme sensuel est trop lourd et tr
43 sensuel son « objet absolu », car « l’état d’âme sensuel est trop lourd et trop dense pour être porté par la parole ; seule la
44pose à l’Éros antique, qui était psychique et non sensuel, « et c’est ce qui inspire cette pudeur qui caractérise tout amour gr
45ur psychique est existence dans le temps, l’amour sensuel disparition dans le temps », d’où vient que la musique est son parfai
46laquelle l’un voit l’expression de la spontanéité sensuelle, et l’autre l’expression de « l’esprit dionysien », de la spontanéité
23 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
47mpatience de l’Aventurier et d’un certain type de sensuels. « Le voluptueux Ménalque veut oublier le passé comme il veut ignorer
24 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Deuxième partie — La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
48l’induire à l’amour de lui-même107 ». L’érotisme sensuel est l’autre extrême où se porte l’âme irritée mais non pas convertie
49la victime du désir. Le sage accepte les plaisirs sensuels quand ils viennent, mais avec un cœur détaché. Il n’est pas victime d
25 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Deuxième partie — L’amour même
50e de l’âme intermédiaire entre le spirituel et le sensuel, les risques d’erreur sont plus grands, parce que l’émotion la plus v
51 passion, l’âme va se détacher du spirituel et du sensuel, pour le plaisir et la douleur de mieux brûler. L’amour-passion orien
52écèdent et le situent dans l’amour vrai, le désir sensuel tend aussitôt à redescendre au plan de l’instinct. Mais alors que le
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère)
53siècles occidentaux feront jouer leur imagination sensuelle du Mythe, et cela va du métope de Sélinonte au bas-relief ornant une
27 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
54Genève : petit maître précis, gracieux, gentiment sensuel, et qui peint les étoffes comme Chardin les fruits. J. H. Füssli, je
28 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
55iels et pour prouver sa résistance à la tentation sensuelle ». À Rouen, il entre dans un bordel « pour se chauffer les pieds », e
29 1977, L’Avenir est notre affaire. Introduction. Crise de l’Avenir
56ans relâche pour s’adapter, dans la terreur et la sensuelle intimité, au sort que la Nature lui ménageait, ont finalement permis