1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Lucien Fabre, Le Tarramagnou (septembre 1929)
1 Lucien Fabre, Le Tarramagnou (septembre 1929)d Lucien Fabre, ingénieur, poète, chroniqueur scientifique, «
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Les Appels de l’Orient (septembre 1929)
2 Les Appels de l’Orient (septembre 1929)e Le xxᵉ siècle s’annonce comme le siècle de la découverte du
3 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean Prévost, Tentative de solitude (septembre 1929)
3 Jean Prévost, Tentative de solitude (septembre 1929)f « Dès que nous sommes seuls, nous sommes des fous. Oui, le
4 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Almanach 1925 (septembre 1925)
4 Almanach 1925 (septembre 1925)g En 1886, lors de sa fondation, la nouvelle maison d’édition
5 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Otto Flake, Der Gute Weg (septembre 1929)
5 Otto Flake, Der Gute Weg (septembre 1929)h Dans l’atmosphère trouble où s’agite l’Allemagne nouvelle —
6 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Miguel de Unamuno, Trois nouvelles exemplaires et un prologue (septembre 1929)
6muno, Trois nouvelles exemplaires et un prologue (septembre 1929)j M. Valéry Larbaud est vraiment un étonnant esprit. Pour pré
7 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
7 les voitures revenaient au pas des Cascine. Vers sept heures, il n’y en eut presque plus. Nous étions seuls sur le pavé qui
8 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henry de Montherlant, Les Bestiaires (septembre 1926)
8 Henry de Montherlant, Les Bestiaires (septembre 1926)x J’éprouve quelque gêne à porter un jugement littéraire sur
9 1928, Articles divers (1924–1930). Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même » (décembre 1928
9expérience folle le mène à une découverte sur les sept sens de laquelle il convient de méditer : la personne se dissout dans
10 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Léon Pierre-Quint, Le Comte de Lautréamont et Dieu (septembre 1930)
10on Pierre-Quint, Le Comte de Lautréamont et Dieu (septembre 1930)bg On ne sait presque rien de Lautréamont, sinon qu’il s’appe
11 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
11 Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)j Dire de ce livre qu’il ne ressemble à rien serait une louan
12 1932, Esprit, articles (1932–1962). À l’index (Première liste) : Candide (octobre 1932)
12octobre 1932)a Le numéro « exceptionnel » du 8 septembre de Candide nous apporte, pour l’anniversaire de la Marne, la mesure d
13 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Éloge de l’imprudence, par Marcel Jouhandeau (septembre 1932)
13 Éloge de l’imprudence, par Marcel Jouhandeau (septembre 1932)g Si dans tous les écrits de notre temps il est question de b
14 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Alexandre, par Klaus Mann (septembre 1932)
14 Alexandre, par Klaus Mann (septembre 1932)h Ce n’est pas pour l’amour du laurier, mais pour l’amour de
15 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Châteaux en Prusse
15. Jeux des enfants prussiens : s’asseoir à six ou sept sur un bœuf jusqu’à ce que ses genoux plient. Dresser des étalons en
16 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Paracelse, par Frédéric Gundolf (septembre 1935)
16 Paracelse, par Frédéric Gundolf (septembre 1935)r Paracelse ne fut pas un mage, ou plutôt si l’on veut qu’il
17 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Recherches philosophiques (septembre 1935)
17 Recherches philosophiques (septembre 1935) s Ce recueil annuel n’a jamais mieux mérité son titre. Je ve
18 1936, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le Problème du bien (12 septembre 1936)
18 Le Problème du bien (12 septembre 1936)l Couronnant une carrière d’auteur déjà longue — quarante-cin
19 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — La mesure nationale-socialiste
19s cela qu’il a battu tous les partis adverses, et sept millions d’électeurs communistes. Il a compris que la mystique était
20 1937, Esprit, articles (1932–1962). Jean Blanzat, Septembre (janvier 1937)
20 Jean Blanzat, Septembre (janvier 1937)z Roman d’une jalousie qui se crée son objet, par ma
21 1937, Esprit, articles (1932–1962). Brève introduction à quelques témoignages littéraires (septembre 1937)
21 introduction à quelques témoignages littéraires (septembre 1937)ak La place qu’il conviendrait de donner à la littérature, da
22 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
22 Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)al Je ne pense pas qu’il soit utile de parler dans Esprit de
23 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
23 pour ce pays-ci, tel que l’ont fait sa nature et sept siècles d’histoire : le point de vue du personnalisme. ⁂ La question
24 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Chançay (mars 1937)
24 sérieux… Arrêtons-nous à ce chiffre sacré, à ces sept jours qui nous menèrent à la nouvelle année tandis que se découvraien
25 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
25J’exagère à peine : pour mon compte, j’en ai pris sept sur mon pyjama dans l’espace de deux minutes, ce qui doit constituer
26 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
26J’exagère à peine : pour mon compte, j’en ai pris sept sur mon pyjama dans l’espace de deux minutes, ce qui doit constituer
27le en tempête de la mer vers le continent, depuis sept jours déjà, sans une seuleheure d’interruption. Et cela doit durer de
28sion de mauvaise humeur contre « le sort » depuis sept à huit mois que nous sommes dans l’île. Je n’étais pas fier. Ce matin
27 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
29 Deuxième partiePauvre province 22 septembre 1934. A… (Gard) Arrivés hier matin, par Nîmes. Déjà je ne sais plu
30ansporter leur contenu à l’étage supérieur. 23 septembre 1934 Maintenant les murs sont nus : d’un joli vert bleu très clair
31 de poussière. Mais on va pouvoir respirer. 25 septembre 1934 La traduction d’un considérable ouvrage allemand nous permett
32une sur dix-huit marche encore — et gagnent leurs sept francs par jour. Pendant ce temps, les hommes sont sur la place et pr
33chons-là ». Ces cochons-là sont donc au nombre de sept ou huit. Il en totalise sept pour son compte, et sa dame fait le peti
34nt donc au nombre de sept ou huit. Il en totalise sept pour son compte, et sa dame fait le petit appoint. Elle s’est « coupé
28 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
35 La passion contre le mariage (septembre 1938)an Avertissement Les pages qui suivent sont extraites d’
29 1938, Esprit, articles (1932–1962). Revue des revues (septembre 1938)
36 Revue des revues (septembre 1938)ao Combat (juin). — Un souffle révolutionnaire, ce serait t
30 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Page d’histoire (novembre 1938)
37xigences allemandes. Et c’est pourquoi, lorsqu’en septembre 1938, l’Allemagne appuya sa revendication de menaces militaires, les
31 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
38 les autres en brun. C’est un dur. Chômeur depuis sept ans. Ancien chef d’une Kameradschaft (compagnie de miliciens rouges).
32 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Puisque je suis un militaire… (septembre 1939)
39 Puisque je suis un militaire… (septembre 1939)d Puisque je suis un militaire, Il faut bien faire mon état.
33 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
40sujet d’un drame, qui sera représenté à Zurich en septembre, et pour lequel Arthur Honegger a composé une importante partition ch
34 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
41 Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)as Mon cher Davenson, Votre article brillant, méditerranéen s
35 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La Poésie scientifique en France au xviᵉ siècle, par Albert-Marie Schmidt (septembre 1939)
42 France au xviᵉ siècle, par Albert-Marie Schmidt (septembre 1939)aq Ronsard évoquant les Démons, Maurice Scève spéculant sur l
36 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
43 Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)b Tout ce que le Suisse romand moyen connaît de Nicolas de Fl
44héâtre ? C’est dans cette idée que j’ai conçu, en septembre dernier, la légende dramatique qui sera joué — Dieu voulant ! — à l’E
37 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Préface à l’édition de 1956
45atomique intercontinentale. De plus, un séjour de sept ans en Amérique m’a fait voir que le mythe de la Passion — dégradée e
38 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Les origines religieuses du mythe
46oman des Sept Beautés, qui conte les aventures de sept jeunes filles vêtues aux couleurs des planètes et que visite un roi-c
39 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe dans la littérature
47 même que c’est au crépuscule que se révèlent les sept couleurs dont le grand jour faisait une seule lumière, trompeuse à fo
40 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe contre le mariage
48. Nulle autre civilisation connue, depuis près de sept mille ans qu’elles se succèdent, n’a donné à « l’amour » nommé romanc
41 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
49mplistes. Et l’on pourra changer le sens des mots sept fois par an, selon les besoins de la cause. C’est ainsi que tout réce
42 1940, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Erreurs sur l’Allemagne (1er mai 1940)
50uglement des bourgeois qui s’obstinèrent jusqu’en septembre 1939 à voir dans l’hitlérisme « un rempart contre le marxisme » ! (Ce
43 1940, Mission ou démission de la Suisse. Le protestantisme créateur de personnes
51vérité. La menace est sérieuse, les événements de septembre et toute la suite l’ont fait voir aux plus optimistes3. En Russie, en
44 1940, Mission ou démission de la Suisse. La bataille de la culture
52mplistes. Et l’on pourra changer le sens des mots sept fois par an, selon les besoins de la cause. C’est ainsi que tout réce
45 1940, Mission ou démission de la Suisse. Neutralité oblige, (1937)
53 pour ce pays-ci, tel que l’ont fait sa nature et sept siècles d’histoire : le point de vue du personnalisme. ⁂ La question
46 1940, Mission ou démission de la Suisse. La Suisse que nous devons défendre
54ra notre existence. Nous avons fait serment, le 2 septembre, de défendre la Suisse jusqu’à la mort. Eh bien, il serait fou de mou
47 1942, La Vie protestante, articles (1938–1978). Perspectives d’avenir du protestantisme (2 janvier 1942)
55 conférence que M. Denis de Rougemont a donnée en septembre à Rio de la Plata, sous les auspices de l’Église évangélique de langu
48 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). La guerre est morte (5 septembre 1945)
56 La guerre est morte (5 septembre 1945)i La principale victime de la bombe atomique a été la guerre,
49 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Beekman Place (octobre 1946)
57secondes de révolution — et le feu rouge — six ou sept secondes. Tout ce qu’embrasse mon regard, tout est fait de main d’hom
50 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Deux presses, deux méthodes : l’Américain expose, le Français explique (4 avril 1946)
58 à la multiplication des journaux. New York, pour sept millions d’habitants, ne possède que neuf grands journaux ; Paris en
59ossède que neuf grands journaux ; Paris en publie sept fois plus, qui, d’ailleurs, tirés sur deux pages, feraient, réunis en
51 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
60Est-il permis d’en appeler aussi au précédent des sept églises d’Asie, possédant chacune leur ange ? Ou à la parole « Soyez
52 1946, Journal de Genève, articles (1926–1982). Journal d’un retour (11-12 mai 1946)
61ais-je cette nuit ? J’arrive au rendez-vous après sept ans, furtivement, à la faveur d’une nuit déserte. Un rendez-vous dont
53 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
62secondes de révolution — et le feu rouge — six ou sept secondes. Tout ce qu’embrasse mon regard, tout est fait de main d’hom
54 1946, Journal des deux Mondes. Avertissement
63 les notes et réflexions que j’ai écrites pendant sept ans — et dont un certain nombre ont paru à leur date, réagissant à l’
55 1946, Journal des deux Mondes. Puisque je suis un militaire…
64onnement, quelque part à la frontière suisse, fin septembre 1939 — Tu te rends compte ? dit un camarade. — Pas trop. Mais pour
65le temps tu le retrouveras ; donnes-en une part à sept et même à huit, car tu ne sais pas quel malheur peut arriver sur la t
56 1946, Journal des deux Mondes. Anecdotes et aphorismes
66é. Bon. Nous verrons cela demain matin. Arriver à sept heures tapantes au bureau, surtout. Notre projet du 6 juin se précise
67oments où tout peut arriver. 18 juin 1940 À sept heures précises au bureau. Sur ma table une note me priant de passer
57 1946, Journal des deux Mondes. Intermède
68u’elles jouèrent dans le même sens. Le 20 août, à sept heures du matin, je prenais la route de Lisbonne. 5. On se rappelle
58 1946, Journal des deux Mondes. La route de Lisbonne
69ui vibre au vent chaud de la mer… Lisbonne, 10 septembre 1940 Blanche et bleue dans l’immense lumière de la liberté atlanti
70 et ses rues débouchant sur le ciel, la ville aux sept collines renie la guerre, oublie l’Europe. Demain nous embarquons pou
71 notre délai de grâce ! À bord de l’Exeter, 11 septembre 1940 Les derniers barrages traversés, la passerelle relevée, et no
72licier. De Genève à Lisbonne, nous avons traversé sept contrôles différents de douane et de police. Secondés par la chance,
73éel et bien lui-même… En mer, nuit du 14 au 15 septembre 1940 Les derniers bateaux de la dernière ligne reliant l’Europe à
74vraiment bien qu’entre gens du même peuple… 17 septembre 1940 Chaque soir, les passagers se pressent devant la porte de la
75définition, — avant qu’elle fût définitive. 18 septembre 1940 Comment prévoir l’issue de cette guerre, lorsqu’on a remarqué
76ossible » serait donc la victoire anglaise. 19 septembre 1940 Un journaliste américain, qui revient de Paris, s’appuie au b
77é dans l’eau, pour marquer mon approbation. 20 septembre 1940, en rade de New York Je me suis éveillé dans ma cabine moite
78rait vérifiée à l’instant même ! New York, fin septembre 1940 Ces histoires de visas et de passeports, j’y reviens, font ra
59 1946, Journal des deux Mondes. Voyage en Argentine
79it l’herbe d’un marais. Buenos Aires, début de septembre 1941 Un seul gratte-ciel, de vingt étages, mais il fait le profil
60 1946, Journal des deux Mondes. Solitudes et amitiés
80 c’est déjà presque une routine… 1er août 1914, 2 septembre 1939. L’alerte de Munich, aussi. Et quel jour sommes-nous, aujourd’hu
81 conférence de Buenos Aires, des notes éparses. À sept heures, je me suis mis à écrire. Il est dix heures et j’ai devant moi
82sur la plage, et nous l’avons ici. New York, 2 septembre 1942 Quoi de plus sale qu’une ville dont la foule transpire ? Il f
83 Nord, depuis quelques jours… Long Island, fin septembre 1942 Bevin House. — Nouvelle maison à la campagne, à deux heures
61 1946, Journal des deux Mondes. L’Amérique en guerre
84secondes de révolution — et le feu rouge — six ou sept secondes. Tout ce qu’embrasse mon regard, tout est fait de main d’hom
62 1946, Journal des deux Mondes. Virginie
85 Virginie Septembre 1943 Un éditeur américain m’ayant demandé d’écrire une version éla
63 1946, Journal des deux Mondes. Le choc de la paix
86alme. Nous parlions peu et nous étions heureux. À sept heures une sourde explosion s’est longuement répercutée, venant du fo
64 1946, Journal des deux Mondes. Journal d’un retour
87ais-je cette nuit ? J’arrive au rendez-vous après sept ans, furtivement, à la faveur d’une nuit déserte. Un rendez-vous dont
65 1946, Lettres sur la bombe atomique. Le point de vue moral
88 III Le point de vue moral New York, fin septembre 1945. J’ai quitté les bords de mon lac. J’ai perdu cette lenteur et c
66 1946, Lettres sur la bombe atomique. Tout est changé, personne ne bouge
89a guerre a pris fin légalement le 14 août ou le 2 septembre ; quand je vois les savants unanimes déclarer qu’il n’existe pas de d
67 1947, Doctrine fabuleuse. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
90nnerez pas la sensation du blanc en décrivant les sept couleurs. C’est pourquoi le langage de la vision ou de la foi, s’il é
68 1947, Doctrine fabuleuse. Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même
91expérience folle le mène à une découverte sur les sept sens de laquelle il conviendra de méditer : la personne se dissout da
69 1947, Doctrine fabuleuse. L’ombre perdue
92 Mais voilà bien sa chance, ce sont des bottes de sept lieues ! Désormais il échappe à la vie, au voisinage et au dialogue.
93e : ce Schlemihl éternel, ce symbole en bottes de sept lieues qui traverse encore notre vie, n’est-ce pas l’ombre de Chamiss
70 1947, Doctrine fabuleuse. Le supplice de Tantale
94ncle van der Kabel vient de mourir, et devant ses sept héritiers naturels, un notaire ouvre et lit le testament. La dernière
95et vont reviendront et appartiendront à celui des sept de MM. mes Neveux qui, durant la demi-heure qui suivra la lecture de
71 1947, Vivre en Amérique. Vie politique
96rte : « Ici Radio Municipale de New York, cité de sept millions et demi d’habitants ayant la paix et bénéficiant de la liber
72 1947, Vivre en Amérique. Vie culturelle et religieuse
97 à la multiplication des journaux. New York, pour sept millions et demi d’habitants ne possède que neuf grands journaux ; Pa
98ds journaux ; Paris en publie proportionnellement sept fois plus, c’est-à-dire 32, qui d’ailleurs réunis en une seule liasse
99 d’un livre. Ces trois dames ont vendu chacune de sept cent mille à un million d’exemplaires de leur livre. Les producers du
73 1948, Réforme, articles (1946–1980). L’Europe, aventure du xxe siècle (1er mai 1948)
100n à la hauteur du siècle. Je disais à Montreux en septembre dernier, lors du congrès de l’Union européenne des fédéralistes : Si
74 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
101eurs que dans nos mains. Je disais à Montreux, en septembre dernier, lors du Congrès de l’Union européenne des Fédéralistes : « S
75 1949, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Les écrivains romands et Paris (10 septembre 1949)
102 Les écrivains romands et Paris (10 septembre 1949)h Questions 1 et 2. — Nous avons tout ce qu’il faut, en Suis
76 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, n’oubliez pas l’exemple de la Suisse (3 octobre 1950)
103ois d’août le peuple vote dans les cantons. Le 12 septembre, la Diète proclame que la Constitution est acceptée par près de deux
77 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Lettre aux députés européens (15 août 1950)
104is d’août, le peuple vote dans les Cantons. Le 12 septembre, la Diète proclame que la Constitution est acceptée par près de 2/3 d
78 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Cinquième lettre aux députés européens : « Méritez votre nom ! » (19-20 août 1950)
105e projet, c’est à vous de l’élaborer. Cet été, en septembre, à Strasbourg. Il faut une Commission ? Vous pouvez la nommer. Le Com
106z le devenir et sonner le ralliement, cet été, en septembre, à Strasbourg. Tout tient à cela, tout tient à votre sage audace. Car
107 l’Europe pendant qu’il en est temps. Cet été, en septembre, à Strasbourg.
79 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
108 la culture, qui s’est ouvert à Genève au mois de septembre sur l’initiative du Mouvement européen, et auquel le Conseil de l’Eur
80 1950, Lettres aux députés européens. Première lettre
109is d’août, le peuple vote dans les Cantons. Le 12 septembre, la Diète proclame que la Constitution est acceptée par près de deux
81 1950, Lettres aux députés européens. Cinquième lettre
110e projet, c’est à vous de l’élaborer. Cet été, en septembre, à Strasbourg. Il faut une Commission ? Vous pouvez la nommer. Le Com
111z le devenir et sonner le ralliement, cet été, en septembre, à Strasbourg. Tout tient à cela, tout tient à votre sage audace. Car
112 l’Europe pendant qu’il en est temps. Cet été, en septembre, à Strasbourg. de Ferney, 30 juillet-6 août 1950.
82 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
113’est écrié : « Votre Nehru, c’est l’un des six ou sept qui dirigent aujourd’hui le monde et qui forment déjà, de fait sinon
114is sans me laisser achever ma citation : « Six ou sept ? me dit-il. Quels sont les autres ? » — No others ! tranche la nièce
83 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-USA (août-septembre 1952)
115ricains et douze Européens) ; — du 26 août au 1er septembre, en marge du Congrès mondial de Pax Romana, entretiens entre universi
116aires américains et européens ; — du 26 août au 6 septembre, séminaire de travail de l’Europäisches Forum (Alpbach, Tyrol) sur le
84 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
117 non de comble en fond — ce qu’ont imaginé il y a sept ans les créateurs de l’Unesco. Le système souffre de trois vices maje
85 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
118fantaisistes. Mozart, qui composait des menuets à sept ans, avait sans doute la vocation d’un musicien. Il ne s’agit ici que
86 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
119 non de comble en fond — ce qu’ont imaginé il y a sept ans les créateurs de l’Unesco. Le système souffre de trois vices maje
87 1953, Preuves, articles (1951–1968). Les raisons d’être du Congrès (septembre 1953)
120 Les raisons d’être du Congrès (septembre 1953)j Notre tâche est une action mondiale pour la liberté de la c
88 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
121 de tribunaux et d’universités surtout. Il y en a sept actuellement — sept pour ces 4 millions d’hommes dispersés sur des 40
122niversités surtout. Il y en a sept actuellement — sept pour ces 4 millions d’hommes dispersés sur des 40 000 kilomètres carr
1230 kilomètres carrés de collines et de montagnes ; sept absolument indépendantes l’une de l’autre, dépendant uniquement des a
89 1953, La Confédération helvétique. Note de l’auteur
124te de leurs très compétentes observations. D. R. Septembre 1953
90 1953, La Confédération helvétique. Les institutions politiques
125ion est exercée par un Conseil fédéral composé de sept membres » dit l’article 95 de la Constitution. Ce collège qui remplit
126la coutume s’est établie d’une rotation entre les sept conseillers : chacun devient président une fois tous les sept ans, pa
127lers : chacun devient président une fois tous les sept ans, par ordre d’ancienneté dans le collège. Le Conseil fédéral siège
128ntons, la langue, la religion. Comme il n’y a que sept conseillers, il est impossible de faire droit à tant d’exigences simu
129ponibles. Quant aux partis, qui sont au nombre de sept, et très inégaux en force, ils doivent se contenter d’une cote très m
130 importance sur le plan fédéral sont au nombre de sept. La droite est formée par les catholiques-conservateurs, puissants dan
91 1953, La Confédération helvétique. La famille et l’éducation
131s cantonales, à vrai dire, sont fort nombreuses : sept pour un pays de 4,5 millions d’habitants, et pour un nombre d’étudian
132alisée, est inconnu en Suisse, puisque aucune des sept universités ne saurait être considérée comme plus ou moins « provinci
92 1953, La Confédération helvétique. La vie religieuse
133de Berne, où l’on ne trouve qu’un catholique pour sept habitants.) En général, le nombre des catholiques augmente plus rapid
93 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (octobre-novembre 1954)
134explique. Une enquête menée par le CEC au mois de septembre a donné les résultats suivants : le nombre des brochures, tracts, pet
94 1954, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Rejet de la CED : l’avis de Denis de Rougemont (20 septembre 1954)
135ejet de la CED : l’avis de Denis de Rougemont (20 septembre 1954)k Le rejet de la CED par un seul pays vient de jeter tous le
95 1954, Preuves, articles (1951–1968). Politique de la peur proclamée (novembre 1954)
136 substance François Mauriac (dans L’Express du 25 septembre). ⁂ L’argument de la peur qu’inspire l’Allemagne a été l’arme princip
96 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Ce n’est pas au pied du mur… (juin-juillet 1956)
137tre 170 articles sur les problèmes européens dans sept pays. La Charte européenne du sportif est désormais dans le domaine p
97 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la honte et l’espoir de l’Europe (janvier 1957)
138 Dimanche 4 novembre 1956, soir La radio, à sept heures et quart, transmettait le dernier message : « Nous mourons pou
98 1957, Preuves, articles (1951–1968). L’échéance de septembre (septembre 1957)
139 L’échéance de septembre (septembre 1957)af Les joyeux Butors du Kremlin sont quatre de moi
140 L’échéance de septembre (septembre 1957)af Les joyeux Butors du Kremlin sont quatre de moins, est-ce
141spirations à long terme. Mais voici l’échéance de septembre. Et tout peut être compromis. Il se trouve que la France, une fois de
142 ici que leur avant-garde exposée ? L’échéance de septembre sera celle de l’Europe, au-delà de la France déchirée. Et de l’Occide
99 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur un certain cynisme (septembre 1957)
143 Sur un certain cynisme (septembre 1957)ah Un Américain. — Pourquoi la France est-elle tellement cyn
100 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1957)
144encontres internationales de Genève organisent en septembre une décade de débats centrés sur une série de conférences. L’Europe e