1 1934, Politique de la Personne (1946). À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
1 « Défense de la personne humaine » est devenu le slogan par excellence des hommes d’État démocratiques. Tout cela ne va pas s
2 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
2ond dans le marxisme, mais d’une dénonciation des slogans d’exportation qui ont fait, et font encore, les trois-quarts du succè
3 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du socialisme au fascisme (novembre 1936)
3our soi et Dieu pour tous, etc. — c’est bien à ce slogan-là : le fascisme est à droite. Essayez de prononcer cette phrase en I
4 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Décadence des lieux communs
4 à notre mesure, — et quelle misérable mesure ! « Slogans » publicitaires, mots d’ordre politiques, tels sont les ersatz pitoya
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
5e n’est pas un garçon de sa trempe qui inventa le slogan défaitiste : moins d’idées ! Mais plus probablement, l’un de ces esth
6 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
6, on a tendu des calicots rouge brique portant ce slogan ou « Schlagwort » : La lutte contre la faim et le froid est notre gue
7Opéra paraissent, il faut l’avouer, justifier les slogans grossiers de la propagande hitlérienne. Bedonnants et bagués, le ciga
7 1938, Journal d’Allemagne. Conclusion 1938
8g lui-même. « Du beurre ou des canons », c’est un slogan de la propagande nazie, et qui déchaîne régulièrement l’enthousiasme
8 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). Une simple question de mots (24 avril 1939)
9est d’abord une question de mots, une question de slogans, un cas particulier de cette science de l’opinion qui s’appelle la Pu
9 1939, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Non, Tristan et Iseut ne s’aiment pas, nous dit Denis de Rougemont (12 février 1939)
10’écris des phrases très courtes, un peu comme des slogans. Le chœur jouera un rôle important dans l’action, comme dans la tragé
10 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Amour et guerre
11es mesures de police ne font pas une culture, des slogans ne font pas une morale. Entre le cadre artificiel des grands États et
11 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
12uns chargés de sens traditionnel, nous aurons des slogans, des mots d’ordre simplistes. Et l’on pourra changer le sens des mots
12 1940, Mission ou démission de la Suisse. Le protestantisme créateur de personnes
13 « Défense de la personne humaine » est devenu le slogan par excellence des hommes d’État démocratiques. Tout cela ne va pas s
13 1940, Mission ou démission de la Suisse. La bataille de la culture
14uns chargés de sens traditionnel, nous aurons des slogans, des mots d’ordre simplistes. Et l’on pourra changer le sens des mots
14 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Veille d’élection présidentielle (14 novembre 1940)
15si, être nommé capitaine. » La mode des boutons à slogans fait d’ailleurs fureur. L’Américain n’aime guère discuter, mais il ai
15 1942, La Part du Diable (1982). Hitler ou l’alibi
16rre et tout le monde acceptait de la faire sur le slogan de « liberté », tandis que la police et l’État chaque jour étendaient
17de puissance invincible. Il leur répète les vieux slogans du Diable : « Vous ne mourrez pas ! Vous serez comme des Dieux ! » En
16 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable démocrate
18nsées. C’est ici le moment de nous rappeler notre slogan démocratique : Tous les hommes se valent ! Certes, il y a des degrés
19vis-à-vis du grand nombre, de ses modes et de ses slogans ; dans notre ignorance du prochain ; dans notre refus enfin de tout A
17 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable IX : « Nous sommes tous coupables » (10 décembre 1943)
20nsées. C’est ici le moment de nous rappeler notre slogan démocratique : Tous les hommes se valent ! Certes, il y a des degrés
21vis-à-vis du grand nombre, de ses modes et de ses slogans, dans notre ignorance du prochain, dans notre refus enfin de tout Abs
18 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
22elles. La liberté du siècle présent se réclame du slogan utopique : à chacun sa chance. Mais la liberté et l’engagement de la
19 1946, Réforme, articles (1946–1980). À hauteur d’homme (1er juin 1946)
23u la manière de rendre la justice. Et ce sont des slogans prétendus doctrinaires, mais non des conceptions de l’homme total. Il
20 1946, Politique de la Personne (1946). Préface pour l’édition de 1946
24urtout aux premiers jours, de quelques-uns de nos slogans personnalistes, voilà qui nous oblige à certaines révisions du vocabu
21 1947, Le Figaro, articles (1939–1953). Le droit d’opposition (3 avril 1947)
25onsiste qu’à hurler avec les loups, à réciter les slogans officiels, elle est vide. La libération de la misère. Je pense qu’ell
22 1947, Doctrine fabuleuse. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
26béni arrive jamais, nous changerons simplement de slogan. Au lieu de dire : « Soyez distingué, buvez le Nelson », nous dirons 
23 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
27 de réfléchir, et trouvent commode de répéter les slogans ironiques des saboteurs — moutons criant avec les loups, nigauds et p
24 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
28ngeante, bref : hors du courant de l’Histoire. Le slogan de la peur : « Défense de l’Europe », définit aujourd’hui l’utopie. T
29 : Hâte-toi lentement. M. Paul Reynaud : Curieux slogan à proposer à quelqu’un qui est en train de se noyer ! Sur un plan thé
25 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Deuxième lettre aux députés européens (16 août 1950)
30assemblée est trop jeune. Je lui propose quelques slogans nouveaux et quelques amendements à la sagesse des peuples. Petit à pe
26 1950, Lettres aux députés européens. Deuxième lettre
31Assemblée est trop jeune. Je lui propose quelques slogans nouveaux et quelques amendements à la sagesse des peuples. Petit à pe
27 1951, Preuves, articles (1951–1968). Mesurons nos forces (avril 1951)
32leurs chefs doivent masquer cette absence par des slogans. Nous n’avons nul besoin d’une mystique « aussi puissante » ou « plus
28 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Contre-offensive de la liberté
33leurs chefs doivent masquer cette absence par des slogans. Nous n’avons nul besoin d’une mystique « aussi puissante » ou « plus
29 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
34ne fois juste ? Comment réveiller l’opinion ? Les slogans s’usent très vite et la jeunesse actuelle, très sensible aux tribuns
30 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
35 sans force. » Ce sophisme insultant va servir de slogan à la campagne neutraliste, si ce n’est même à certains nationalistes.
31 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Orienter les espoirs européens (décembre 1954-janvier 1955)
36 constants convainquent mieux que les cris et les slogans.) Nous vivons dans un siècle où, très visiblement, ce n’est pas la po
32 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
37ne fois juste ? Comment réveiller l’opinion ? Les slogans s’usent très vite, et la jeunesse actuelle, très sensible aux tribuns
33 1954, Preuves, articles (1951–1968). Tragédie de l’Europe à Genève (juin 1954)
38 sans force. » Ce sophisme insultant va servir de slogan à la campagne neutraliste. Un revers français en Asie deviendra le no
34 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
39udes mentales qu’on vient de rappeler, et sur les slogans qu’elles accréditent : « indépendance nationale », « danger allemand 
35 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Lever de rideau culturel ? (octobre 1955)
40produire au niveau de la culture vivante, non des slogans de la propagande politique. C’est dire qu’il doit se produire entre p
36 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
41plus vastes, un grand espoir ! Elle n’est plus un slogan politique et abstrait, mais une aventure personnelle, à la mesure des
37 1957, Preuves, articles (1951–1968). L’échéance de septembre (septembre 1957)
42 ses gaffes par des massacres, ses crimes par des slogans, et ses déficits par des purges, elle s’est mise étrangement en marge
43nsés, et moins réalistes que tout cela, enfin les slogans à la craie, trop facilement contradictoires, qu’on lit sur tous les m
38 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le crépuscule d’un régime (octobre 1957)
44es lois, de l’égalitarisme et de l’imitation, des slogans et de la peur de différer. C’est apprendre au jeune homme qu’il doit
39 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur un chassé-croisé d’idéaux et de faits (novembre 1959)
45tion, réduire la lutte idéologique à l’échange de slogans d’ailleurs peu différents de part et d’autre, renoncer à toute interf
40 1960, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960)
46e : « Kultur » et « Civilisation » deviennent les slogans à tout faire des propagandes de guerre en 1914.) Pour nous, qui ne so
41 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — Un problème séculaire : la Russie et l’Europe
47de le dominer. Précurseur de Churchill lançant le slogan du « rideau de fer », il écrit : Au-delà de la Vistule tombe un ride
42 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique
48l commence à ne plus compter. Le conformisme, les slogans, les hommes faits au moule sont plus loin de l’esprit européen que de
49u plan culturel elle représente, pour utiliser un slogan commercial populaire, le plus grand succès mondial de tous les temps,
43 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
50monde accepte nos machines et quelques-uns de nos slogans, mais non pas l’arrière-plan religieux, philosophique et culturel qui
51ncée par ses produits les plus vendables, par ses slogans les plus démagogiques, au seul profit de leurs exploitants ou exploit
44 1965, Fédéralisme culturel (1965). I. « Toute culture est création de diversité »
52e que l’État français imposant de Paris les mêmes slogans nationalistes à toutes les provinces, voire aux colonies africaines o
45 1965, Fédéralisme culturel (1965). II. « Devenons nous-mêmes ! »
53 répétant trop facilement, en les transformant en slogans, et finalement en les prenant trop à la lettre, on en fait les devise
46 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — Les paradoxes de la vie économique
54a toléré et soutenu celui-là. Pourquoi ? C’est le slogan de la Migros qui explique autant qu’il symbolise cette carrière excep
47 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Denis de Rougemont : l’amour et l’Europe en expert (24 décembre 1970)
55sus les frontières, à travers les frontières. Mon slogan est celui-ci : « Les frontières sont faites pour être transformées en
48 1970, Le Cheminement des esprits. Historique — Naissance d’une Fondation
56udes mentales qu’on vient de rappeler, et sur les slogans qu’elles accréditent : « indépendance nationale », « danger allemand 
49 1970, Le Cheminement des esprits. Historique — Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
57e : « Kultur » et « Civilisation » deviennent les slogans à tout faire des propagandes de guerre en 1914.) Pour nous, qui ne so
50 1970, Le Cheminement des esprits. Diagnostics de la culture — L’Europe contestée par elle-même
58 se tiendront tranquilles ») se réduit à quelques slogans. Non, ce n’est pas aux hommes d’État, si grands soient-ils, qu’il fau
51 1970, Le Cheminement des esprits. Diagnostics de la culture — À la Table Ronde du Conseil de l’Europe
59ans les cœurs ? Comment réveiller l’opinion ? Les slogans s’usent très vite, et la jeunesse actuelle accueille avec un sceptici
52 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
60 l’Europe unie, est autre chose qu’une mode ou un slogan. Le processus sera long et paraîtra très lent, au jour le jour. Nous
53 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
61e signifie donc réduire la lutte électorale à des slogans et mythes partisans, c’est-à-dire détourner l’attention des problèmes
62il peut être libérateur. Détruire la bourgeoisie (slogan anarchiste) ? Que resterait-il, à part une poignée de meurtriers, eux
63 C’est vouloir quelque chose d’impossible, car ce slogan est le type même de l’énoncé dénué de sens, comme on le voit en rempl
54 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
64ves propagées par les mass media, ne succombe aux slogans partisans, et ne se voie livrée sous peu à toute espèce de chefs de g
55 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). I. Alpbach : le trentième anniversaire du Forum européen
65es jeunes énergies déchaînées se sont épuisées en slogans clamés sur des barricades désespérément anachroniques. Quant au disco
66ment tragique. On a ressorti l’idée sous forme de slogan dans les années 1940 et 1950, et ce n’était souvent qu’une manière « 
56 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
67 cela vise d’abord le grand voisin, mais enfin le slogan paraît valoir pour tous…) La modération dans la modernisation, c’est-
57 1977, L’Avenir est notre affaire. De la prévision — Première histoire de fous : l’Auto
68atmosphère salubre. » Il invente la technique des slogans, des histoires farfelues, des vantardises énormes : « Envoyez-nous vo
58 1977, L’Avenir est notre affaire. De la prévision — Deuxième histoire de fous : Hitler
69inalement, la montée de l’idée régionaliste et le slogan de la participation. Tout cela, nul ne l’avait prévu, sauf un seul, C
59 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — Les variétés de l’expérience communautaire
70s », me dira-t-on, c’est immanquable. Mais si les slogans que je combats, tels que « relance », « concentration », « impératifs
71 nets ? Il y a tout simplement que derrière leurs slogans, on suppose résolus (mais par d’autres) des problèmes que je montre b
72l s’intitule Small is beautiful, sur le modèle du slogan de l’émancipation des Noirs aux USA : Black is beautiful. Et son aute
60 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — L’autogestion politique
73ouverner plutôt qu’être bien gouvernés »), dit un slogan des autonomistes écossais. « La politique fut d’abord l’art d’empêche
61 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — Stratégie
74à questionner dans le réel, non dans le monde des slogans. L’éducation me paraît chargée d’une responsabilité nouvelle dans la
75il peut être libérateur. Détruire la bourgeoisie (slogan anarchiste) ? Que resterait-il, à part une poignée de meurtriers, eux
76 C’est vouloir quelque chose d’impossible, car ce slogan est le type même de l’énoncé dénué de sens, comme on le voit en rempl
62 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Contribution à une recherche éventuelle sur les sources de la notion d’engagement de l’écrivain (printemps 1978)
77es mouvements personnalistes, l’engagement devenu slogan se verra récupéré par les partis et par leurs intellectuels embrigadé
63 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Conditions d’un renouveau (automne 1978)
78ite, ne sera pas croyable. Derrière chacun de ces slogans faciles à écarter — mais on n’a écarté qu’un slogan — nous distinguon
79gans faciles à écarter — mais on n’a écarté qu’un slogan — nous distinguons un dessein beaucoup moins mélodramatique et plus s
64 1978, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (hiver 1978)
80nc de son parti, avaient adopté mon titre15 comme slogan pendant la dernière campagne électorale en France : des dizaines de m
65 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
81 est bien vrai que les foules ne scandent pas des slogans européens. Il n’en reste pas moins que l’idée de l’union nécessaire e
66 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
82onseils d’ouvriers, paysans et soldats). Les deux slogans fameux n’en ont pas moins servi à populariser les deux dictatures. e)
67 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Chronique européenne : La préparation des élections européennes (printemps 1984)
83ture pour que survivent les hommes » n’est pas un slogan de « gauchistes », « manipulés » ou non, mais pourrait être qualifié
68 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
84Assemblée est trop jeune. Je lui propose quelques slogans nouveaux et quelques amendements à la sagesse des peuples : Petit à p