1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Breton, Manifeste du surréalisme (juin 1925)
1nifeste du surréalisme (juin 1925)b Sous une « vague de rêves », la logique, dernier agent de liaison de nos esprits, va p
2t avant tout morales. Les tendances encore un peu vagues d’un groupe tel que Philosophies laissent pressentir des révolutions
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Les Appels de l’Orient (septembre 1929)
3s enquêtés se font de l’Orient une représentation vague et poétique. « Orient…, toi qui n’as qu’une valeur de symbole », a di
3 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
4ur humide, parfums à peine sensibles, bruissement vague des roseaux aux feuilles sèches… Puis la brume est venue comme une en
4 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
5agitations contradictoires s’affrontent comme des vagues soulevées par une même tempête. L’unité de notre temps est en profond
5 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean-Louis Vaudoyer, Premières Amours (août 1927)
6 furtif, ce que l’auteur lui-même appelle « cette vague poésie involontaire, intermittente, un peu émiettée, éventée, que je
6 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Billets aigres-doux (janvier 1927)
7s Sur le mont gris pâlissants Des bouquets de vagues brumes. Insulter ta beauté froide ? Oui, mais à qui s’adresser. Autom
7 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
8 le premier à s’amuser ?   Février 1927. Relu Une vague de rêves et la préface de Libertinage. Sous une certaine rhétorique —
8 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
9à même, avec les surnaturelles. Il en ressent une vague et intermittente détresse, — qu’il met d’ailleurs sur le compte de sa
9 1929, Journal de Genève, articles (1926–1982). Panorama de Budapest (23 mai 1929)
10 une moustache de crème fouettée ? Budapest : une vague de musique tzigane vous emporte dès l’entrée. Un violon vient vous si
10 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
11 un peu sale et un peu divine, baignée d’une très vague angoisse que l’on fuyait avec des bonheurs fous dans les bras materne
11 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
12e l’âme. Ceci revient à dire que seule une grande vague de l’imagination collective peut désensabler le vieux bateau occident
12 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Jullien du Breuil, Kate (avril 1930)
13re qui rêve. Le livre se résout dans une amertume vague. Ceux qui ont lu la Mort difficile de René Crevel ne s’étonneront ni
13 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
14 froide, dominant cette plaine onduleuse dont les vagues se perdent dans une poussière violacée à l’horizon — chez les Tchèque
14 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
15age, tout enfiévré d’orgueil errant, de conquêtes vagues… Tout ce qui est de la terre renonce à s’affirmer en détails précis,
16 cymbalum, — et maintenant ferme les yeux sous la vague toujours un peu plus haute que profonde ne fut l’attente, et lâche to
15 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
17erveur pour des « valeurs nouvelles » encore plus vagues d’ailleurs que ce qu’ils peuvent imaginer de la religion. C’est une f
16 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
18tique. Aux yeux d’un incroyant, ceci peut sembler vague. Mais le sens chrétien primitif n’est-il pas, avant tout, le sens de
17 1932, Le Paysan du Danube. Le Paysan du Danube — Voyage en Hongrie
19 froide, dominant cette plaine onduleuse dont les vagues se perdent dans une poussière violacée à l’horizon — chez les Tchèque
20age, tout enfiévré d’orgueil errant, de conquêtes vagues… Tout ce qui est de la terre renonce à s’affirmer en détail précis, s
21 cymbalum, — et maintenant ferme les yeux sous la vague toujours un peu plus haute que profonde ne fut l’attente, et lâche to
18 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Le balcon sur l’eau
22ent luisant de la surface ; mais le silence a des vagues profondes. L’eau clapote avec tendresse, et se retient… Et l’air
19 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
23isait sans doute : aimer son prochain, c’est bien vague, cela me paraît assez sentimental… Jésus lui répondit par une parabol
20 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
24ontente, la plupart du temps, d’être l’écho de la vague rumeur entretenue par la publicité autour d’un « succès » de saison.
21 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
25 ambiance chrétienne qui le rassure d’une manière vague et suffisante quant aux intentions cachées de la Nature. Il arrive al
22 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Éditorial (juillet 1934)
26 de la Réforme nous l’enseignent, avec l’ensemble vague et contradictoire d’idées, de sentiments, d’habitudes pieuses, de doc
23 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
27as su tenir compte de ce fait. Mais, ici déjà, le vague de ces formules nous fait crier casse-cou : « compter avec le fait-na
28ons-nous de dire qu’il n’a rien de commun avec le vague fantôme qu’évoquent les magiciens du Plan. Enfin, le Plan préconise u
29ation. Je ne trouve là-dessus que six lignes très vagues et évasives. Par contre, je trouve deux pages sur un projet d’« exten
24 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
30 traduit par de généreux manifestes, des formules vagues, à peine sonores et toujours anti-quelque chose. Ni l’adhésion à un p
25 1934, Politique de la Personne (1946). Primauté du spirituel ? — Destin du siècle ou vocation personnelle ?
31isait sans doute : aimer son prochain, c’est bien vague, cela me paraît assez sentimental… Jésus lui répondit par une parabol
26 1934, Politique de la Personne (1946). Idoles — Fascisme
32. Une mystique n’est jamais puissante que dans le vague. Or, celle-ci s’alimente à l’étranger. Je veux dire qu’elle s’élève c
27 1934, Politique de la Personne (1946). Problèmes de la révolution personnaliste — Tactique personnaliste
33 l’ordre. De part et d’autre, une conception très vague de l’ordre ; de part et d’autre, aucun pouvoir réel, aucune doctrine
28 1934, Politique de la Personne (1946). À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
34ts ; ou de nos jours, bien que d’une manière plus vague, des États-Unis d’Amérique et de l’Empire anglais avec ses libres Dom
29 1935, Esprit, articles (1932–1962). Albert Soulillou, Nitro (février 1935)
35s forcément plus de valeur que d’avoir traîné son vague à l’âme par les rues d’une ville de province ; mais cela donne au moi
30 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
36ale29. De là à se figurer, d’ailleurs d’une façon vague, que les penseurs sont des gens peu pratiques, par suite, que la pens
31 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Ni gauche ni droite (août 1935)
37mots, et ces mots ne traduisent que des religions vagues, nées de la peur, et comme telles meurtrières. Les faits, ce sont M.
32 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
38 est un livre dangereux, parce que c’est un livre vague derrière lequel marchent des troupes disciplinées. Que dire alors de
39cipline, et les objectifs si possible encore plus vagues, ou, dès qu’ils se précisent, contradictoires. Le Comité de vigilance
33 1935, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). René Guisan : un clerc (1935)
40e se passionner pour les « problèmes » souvent si vagues qui peuplent une âme d’unioniste romand. Vraiment, le souvenir d’une
34 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
41dit que la vocation ne suffisait pas, que c’était vague et peu pratique ! Toute l’histoire du monde chrétien est faite par de
35 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
42mps que son déguisement. Mythe plus vaste et plus vague que celui des économistes, mythe créé par l’angoisse et l’orgueil des
36 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
43é, ce n’est pas le subjectivisme, ce n’est pas le vague, le sentiment incontrôlé, le romantisme et l’anarchie, etc. La subjec
37 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
44éger ces conventions précaires, on les rend aussi vagues et abstraites qu’on le peut. Opération inverse de celle du poète : on
38 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — D’une culture qui parle dans le vide
45scolaires. C’est enfin, d’une manière encore plus vague et générale, une sorte de distinction que l’on acquiert en partie par
39 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Décadence des lieux communs
46nétiser les mots. Le vocabulaire des journaux est vague, impropre, sans saveur et sans pouvoir d’évocation active du vrai. Il
40 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — La mesure soviétique
47mps que son déguisement. Mythe plus vaste et plus vague que celui des économistes, mythe créé par l’angoisse et l’orgueil des
41 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Leçon des dictatures
48out est possible aux dictateurs opportunistes. Le vague même des dernières déclarations de Rosenberg ouvre le champ aux possi
42 1937, Esprit, articles (1932–1962). Retour de Nietzsche (mai 1937)
49 Retour de Nietzsche (mai 1937)af Après la vague kierkegaardienne, qui marque un léger retrait dans les revues et la l
50ortantes Études de Jean Wahl — voici une nouvelle vague nietzschéenne. Il faut suivre de près ces pulsations de la conscience
43 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). L’Âme romantique et le rêve (23 mars 1937)
51t Jung et, d’autre part, l’école surréaliste. Une vague de rêves s’est étendue sur les années de l’après-guerre, fécondant de
44 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
52é quelques virgules, précisé quelques termes trop vagues, barré cinq lignes et mis une note au bas de la page. Il me semble vr
53que je travaille sans fièvre et que je flâne sans vague à l’âme. C’est quelque chose. Je ne dis pas que c’est le bonheur, je
45 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
54tisfaire les exigences provoquées par la première vague de prolétarisation, on en déclencha une seconde. Quantité de petits p
55ement de l’industrie provoque, comme on sait, une vague de prolétarisation sans précédent, précipitant la constitution de la
46 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
56’on a voulu historiquement lui donner. Conscience vague, sans doute, et obscure, qui se révèle dès l’abord sous forme d’un ma
47 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
57aient la mer bruyante, à ma gauche. Un brouillard vague flottait sur les marais. « Le peuple, me disais-je en pédalant, ce qu
48 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
58 Préambule Une vague vient se jeter sur la bâche qui couvre l’avant du bateau, et de l’eau
59s limites européennes, dans une espèce de terrain vague de la civilisation de l’Occident, pays dénué et purifié, ramené à la
49 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
60 sublimité stérile. Plutôt que de poser un regard vague et passionné sur l’infini néant des eaux, je considère à mes pieds le
61essins du sable qui s’écoule à chaque retrait des vagues, et l’usure de mes souliers dont l’eau salée durcit et fendille le cu
62aient la mer bruyante, à ma gauche. Un brouillard vague flottait sur les marais. « Le Peuple », me disais-je en pédalant, ce
63é quelques virgules, précisé quelques termes trop vagues, barré cinq lignes et mis une note au bas de la page. Il me semble vr
64appes d’eau que poussent devant elles les grosses vagues. Entre la terre et l’eau mouvante, quand on ne sait plus ce qui bouge
65que je travaille sans fièvre et que je flâne sans vague à l’âme. C’est quelque chose. Je ne dis pas que c’est le bonheur, je
50 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
66on pratique. C’est s’en remettre à quelque espoir vague et profond. Or, tout ce que l’État nous apprend, par le moyen de l’éc
67itoires bourgeois, à leurs airs entendus, à leurs vagues sourires, à leurs timidités et aux distances télescopiques que tout c
51 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
68i ne paraissent plus révélateurs que d’un mystère vague et flatteur. Comment expliquer autrement qu’à partir du xiie siècle,
52 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Page d’histoire (novembre 1938)
69de fédération des peuples sur pied d’égalité. Une vague de fond s’éleva contre la prétention allemande, que l’on sentait, obs
53 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). L’ère des religions (22 février 1939)
70 un chant triste ou dans un cri. Or ces religions vagues et violentes se cherchent pourtant une doctrine. N’étant pas nées d’u
71raie force. Car il ne suffit plus d’entretenir un vague sentiment religieux, vestige d’un passé touchant, pour répondre à une
54 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
72rofonde sous-jacente aux tourments du siècle. Une vague de rêves a submergé notre littérature, depuis la guerre ; et voici qu
55 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe dans la littérature
73L’apparition de Werther par exemple a produit une vague de suicides. Rousseau fit boire du lait à toute la cour de France, et
74. — Rien de tout cela en particulier. C’est le « vague des passions » préromantique. Et voici l’appel à la mort : Que s’ouv
75oit à la passion des romantiques devient alors la vague obsession de luxe et d’aventures exotiques que les « romans de gare »
76arer dans la zone de terreur et dans les terrains vagues où se sont déversés tous les rebuts d’une civilisation intoxiquée. L’
56 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe contre le mariage
77i ne paraissent plus révélateurs que d’un mystère vague et flatteur. Comment expliquer autrement qu’à partir du xiie siècle,
57 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
78 la vie cette ombre : l’amour, ce sentiment aussi vague, incertain, indéfini que tous les autres, et dont nous voulons être s
58 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). IV. La Ligue du Gothard sera-t-elle un parti ?
79 à un programme « historique » et définitif, trop vague et trop ambitieux pour être jamais réalisé. Nous voulons rester un mo
59 1940, Mission ou démission de la Suisse. Le protestantisme créateur de personnes
80ts ; ou de nos jours, bien que d’une manière plus vague, des États-Unis d’Amérique et de l’Empire anglais avec ses libres Dom
60 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
81unitaires actuels représentent des tendances trop vagues : ils ne pourront jamais s’entendre, ou n’obtiendront que des comprom
61 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Santé de la démocratie américaine (17 janvier 1941)
82n ton familier, humain ; des faits, et non pas de vagues et solennelles déclarations de principe ; des appels à la réflexion e
62 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable démocrate
83isme obstiné de certains jugements trahissent une vague mauvaise conscience, une anxiété secrète, une tentation inavouée. Dev
63 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
84éelle. Le Diable nous a fait nommer « amour » une vague obsession contagieuse dont le foyer dans l’ère moderne fut la littéra
64 1942, La Part du Diable (1982). Le Bleu du Ciel
85mne sans fruits, deux fois morts, déracinés ; des vagues furieuses de la mer, rejetant l’écume de leurs impuretés ; des astres
65 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Goethe médiateur
86llence. Mais cette formule risque de rester assez vague si nous ne lui trouvons tout de suite une illustration concrète. Je n
66 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Kierkegaard
87plement l’homme dépourvu de foi, l’homme détendu, vague et fiévreux qui peuple nos cités, l’homme sans visage et sans prochai
67 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
88inaction ; ou bien on lui fait espérer, en termes vagues, une solution lointaine. Tout se passe dans une atmosphère de méfianc
68 1944, Les Personnes du drame. Sincérité et authenticité — L’Art poétique de Claudel
89éger ces conventions précaires, on les rend aussi vagues et abstraites qu’on le peut. Opération inverse de celle du poète : on
69 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un climat tempéré (22 août 1945)
90 (22 août 1945)h New York, août Une nouvelle vague de chaleur sur New York, et voici les balcons, les terrasses, les jar
70 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). La guerre est morte (5 septembre 1945)
91va provoquer dans le monde entier un sentiment de vague et vaste frustration. (L’Europe sera plus touchée que l’Amérique.) On
71 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
92eur de l’Église. Une Église dont la théologie est vague n’a plus rien à dire dans le domaine de la culture. Une telle Église
72 1946, Combat, articles (1946–1950). Tous démocrates (22 mai 1946)
93ais, non plus sur la défense d’un mot, d’un terme vague que personne n’attaque, mais sur la définition d’une réalité que ce t
73 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Les nouveaux aspects du problème allemand (30 mai 1946)
94st qu’il ne crée au centre de l’Europe un terrain vague, non pas peuplé, mais hanté par cinquante millions de prolétaires pol
74 1946, Réforme, articles (1946–1980). À hauteur d’homme (1er juin 1946)
95et engagée : on ne manquera pas de dire que c’est vague et arbitraire, parce que ce n’est pas électoral. Et, en effet, ce n’e
96us, notre attitude personnaliste n’est en fait ni vague ni abstraite. Ailleurs, elle en a fait la preuve. Le parti travaillis
75 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
97s pavés provinciaux, aux esplanades, aux terrains vagues envahis d’herbes. Les arbres cachent les façades, moutonnent à la hau
98en 1848, parce qu’ils étaient républicains. Cette vague d’émigration germanique, libérale et plus ou moins morave, a modifié
76 1946, Journal des deux Mondes. Puisque je suis un militaire…
99usage, et dominée par quelques Alpes qui sont des vagues à peine figées dans leur élan. Une Suisse réelle, et non pas un décor
77 1946, Journal des deux Mondes. Premiers contacts avec le nouveau monde
100s pavés provinciaux, aux esplanades, aux terrains vagues envahis d’herbes. Les arbres cachent les façades, moutonnent à la hau
101ations et scrupules d’écritures, toutes choses si vagues et si peu convaincantes quand on y pense, ici, en foulant ces tapis,
102 ses compatriotes de se laisser emporter par la « vague de l’avenir » qui serait le mouvement totalitaire, fasciste, nazi ou
103 soviétique. Je crois bien qu’elle oublie que les vagues n’ont jamais rien fait avancer, qu’elles se soulèvent et s’abaissent
104glicans, et plus loin, à travers un vaste terrain vague, des roseaux, des marais, des débris et les fumées des feux qui les d
78 1946, Journal des deux Mondes. Solitudes et amitiés
105 cauchemar ! Il manque seulement cette chose très vague, la liberté. Et cette fois-ci, vous ne pouvez pas vous réveiller.
1062 août 1942 Un climat tempéré. — Une nouvelle vague de chaleur sur New York, et voici les balcons, les terrasses, les jar
79 1946, Journal des deux Mondes. L’Amérique en guerre
107beaucoup de préjugés aussi. Et parfois la crainte vague de perdre une liberté dont nous ne savons plus formuler les condition
80 1946, Journal des deux Mondes. Virginie
108 vieilles polémiques projetées sur un avenir très vague. Ceux qui sont morts n’en savaient pas plus que nous. Les héros. Et m
81 1946, Journal des deux Mondes. Le choc de la paix
109en 1848, parce qu’ils étaient républicains. Cette vague d’émigration germanique, libérale et plus ou moins morave, a modifié
82 1946, Journal des deux Mondes. Le mauvais temps qui vient
110r peur qu’on la voie. Il est un grand espoir très vague encore qui m’a paru se libérer dans beaucoup de consciences et beauco
83 1946, Lettres sur la bombe atomique. La nouvelle
111ombe anatomique ! » cria le docteur tandis qu’une vague submergeait la jetée, dispersant les assiettes et les œufs sur le pla
84 1946, Lettres sur la bombe atomique. La guerre est morte
112va provoquer dans le monde entier un sentiment de vague et vaste frustration. (L’Europe sera plus touchée que l’Amérique.) On
85 1946, Lettres sur la bombe atomique. Tous démocrates
113ais, non plus sur la défense d’un mot, d’un terme vague que plus personne n’attaque, mais sur la définition d’une réalité que
86 1946, Lettres sur la bombe atomique. L’État-nation
114questions simplistes pour répondre à vos craintes vagues.) Ce qui détruit aujourd’hui les nations, dans le sens valable et féc
87 1947, Doctrine fabuleuse. Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même
115ette complaisance, ce désir impatient et pourtant vague d’une consolation2 gratuite. Il y a dans l’homme moderne un besoin de
88 1947, Doctrine fabuleuse. L’ombre perdue
116s et moraux de ce que l’on appellera plus tard le vague à l’âme, qui est aussi bien le vague au corps. Le roman d’Hofmannstha
117plus tard le vague à l’âme, qui est aussi bien le vague au corps. Le roman d’Hofmannsthal — contre épreuve — décrit le tourme
89 1947, Doctrine fabuleuse. Angérone
118désir, la possession a fait une brusque rumeur de vagues affrontées et hostiles. Maintenant, l’onde lisse et basse d’un temps
90 1947, Doctrine fabuleuse. L’eau ou L’esprit de la tempête
119morts par l’eau amère, où l’Esprit danse dans les vagues profondes, Christ a promis l’Eau Vive gratuitement. L’amertume accept
91 1947, Vivre en Amérique. Vie politique
120n ton familier, humain ; des faits, et non pas de vagues et solennelles déclarations de principe ; des appels à la réflexion,
92 1947, Vivre en Amérique. Vie privée
121 instincts », ou d’y dénoncer je ne sais quelle « vague de barbarie nouvelle ». Le danger n’est sans doute pas là. Car il est
93 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
122gogne. La grande rougeur du lac s’est retirée, de vague en vague vers l’autre rive. Elle caresse en passant l’épaule des coll
123 grande rougeur du lac s’est retirée, de vague en vague vers l’autre rive. Elle caresse en passant l’épaule des collines, ell
124aperçoit entre les peupliers, et dont les longues vagues limoneuses accablent sans relâche les roseaux de la baie. Des nuées m
125 lui, et seul reste distinct le bruit profond des vagues. Il roule maintenant dans l’ombre tiède et abritée d’un bois de pins.
94 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
126nte et simple. Elle tient dans un très petit mot, vague et poignant : c’est le mot « âme ». L’Europe absente, démissionnaire,
95 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
127rande unité entre les pays de l’Europe ». Formule vague et peu convaincante. Unité de quel ordre ? Et plus grande que quoi ?
96 1948, Suite neuchâteloise. VII
128gogne. La grande rougeur du lac s’est retirée, de vague en vague vers l’autre rive. Elle caresse en passant l’épaule des coll
129 grande rougeur du lac s’est retirée, de vague en vague vers l’autre rive. Elle caresse en passant l’épaule des collines, ell
130aperçoit entre les peupliers, et dont les longues vagues limoneuses accablent sans relâche les roseaux de la baie. Des nuées m
131 lui, et seul reste distinct le bruit profond des vagues. Il roule maintenant dans l’ombre tiède et abritée d’un bois de pins.
97 1949, La Vie protestante, articles (1938–1978). Printemps de l’Europe (29 avril 1949)
132Garry Davis. Elle est très vaste, mais aussi très vague. Il se promène ces jours-ci dans les rues et cafés de Paris, avec un
98 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, on vous attend encore au pied du mur ! (4 octobre 1950)
133ssènent. Il faut des actes, dit-on. La phrase est vague. Les actes sont parfois plus vains que les paroles. Lancer un timbre
99 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Cinquième lettre aux députés européens : « Méritez votre nom ! » (19-20 août 1950)
134ssènent. Il faut des actes, dit-on. La phrase est vague. Les actes sont parfois plus vains que les paroles. Lancer un timbre
100 1950, Lettres aux députés européens. Cinquième lettre
135ssènent. Il faut des actes, dit-on. La phrase est vague. Les actes sont parfois plus vains que les paroles. Lancer un timbre