1 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
1er aux suggestions d’un moraliste trop subtil les vaniteux verdicts d’une moralité toute faite. Je ne me récrie pas et ne compte
2 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
2t, impuissance et bavardage d’Amiel, désespérance vaniteuse de Loti : telles sont les réactions irrécusables et célèbres que prov
3 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
3dont l’opération resterait purement imaginaire et vaniteuse pour nous, tant que cette pureté et cette grandeur ne tenteront pas n
4 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
4e vivre. Cette manière romantique, et somme toute vaniteuse, de tenter le destin « pour voir », qui est la manière des amateurs d
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
5sion, la dispersion, l’indifférence, une veulerie vaniteuse, ou des bonnes volontés exploitées par le plus bavard, je suis tenté
6 1942, La Part du Diable (1982). Le Bleu du Ciel
6et la fuite devant les responsabilités, la bêtise vaniteuse et la paresse de pensée, le respect de l’argent, le ton hâbleur, le b
7 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Le silence de Goethe
7un choix dont l’opération resterait imaginaire et vaniteuse, tant que cette pureté et cette grandeur ne tenteront pas nos âmes ju
8 1947, Doctrine fabuleuse. La gloire
8roient que c’est par vanité… Je suis homme : donc vaniteux, naïf, retors, orgueilleux, etc. Quel avantage à feindre ? La plus so
9 1947, Vivre en Amérique. Vie culturelle et religieuse
9té. Mais, en retour, l’Américain jugera vaines et vaniteuses nos précautions logiques, nos excuses au lecteur, et notre goût du st
10 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
10l’exclusivisme, au fanatisme borné, à l’ignorance vaniteuse. Parce qu’il ne dispose pas d’un empire, il s’alimente à l’univers. A
11 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La Suisse, dans l’avenir européen
11l’exclusivisme, au fanatisme borné, à l’ignorance vaniteuse. Parce qu’il ne dispose pas d’un empire, il s’alimente à l’univers. A
12 1971, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Pourquoi j’écris (30-31 janvier 1971)
12électable irritation, esprit d’imitation naïve ou vaniteuse (selon que l’on sera bon ou mauvais auteur). Et c’est beaucoup plus t
13 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
13fascination mortelle de nationalismes stupidement vaniteux, mais non moins suicidaires. Qu’il suffise de citer les noms allemand