1 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
1res. (La Bavière catholique se rapprocherait de l’Autriche, les États rhénans, de la France) ; c’est d’autre part la pression de
2 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
2ivique. Lorsque l’Allemagne totalitaire envahit l’Autriche, nous fûmes saisis d’une angoisse soudaine : pour la première fois, d
3 de la Confédération. Souvenons-nous du sort de l’Autriche ! Si ce pays a succombé, ce n’est point tant qu’il ait cédé à la mena
3 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une révolution refoulée (juillet 1938)
4 lèvent le poing, acclament des caporaux. Ainsi l’Autriche fascinée s’est jetée dans la gueule du dragon, après avoir trompé et
4 1938, Journal d’Allemagne. Conclusion 1938
5yrannie, au sens politique et légal, qui a jeté l’Autriche dans les bras du Führer. Mais c’est l’attraction passionnée qu’exerce
5 1938, Journal d’Allemagne. Les jacobins en chemise brune
6res. (La Bavière catholique se rapprocherait de l’Autriche, les états rhénans de la France) ; c’est d’autre part la pression des
6 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
7ontrer prudents dans l’affaire de Bourgogne, où l’Autriche et la France complotent de les précipiter. Il voit trop bien à quels
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Amour et guerre
8léon d’une part, et les campagnes d’Italie puis d’Autriche, d’autre part. Un certain type de bataille correspond à la séduction
9magne, revendiquera les provinces allemandes de l’Autriche. Mais nous la voyons maintenant (1903) encore nationale, et cela pour
8 1940, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Erreurs sur l’Allemagne (1er mai 1940)
10, mais ce qui n’est pas absolument pareil ; que l’Autriche catholique, bien qu’armée, n’a pas résisté à l’hitlérisme, alors que
9 1945, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique de la vie quotidienne (19 octobre 1945)
11me réveiller en Amérique. J’ai vécu en Suisse, en Autriche, en Italie, en Allemagne et en France : quelques mois et j’étais accl
10 1946, Journal des deux Mondes. Journal d’attente
12 de nos amis communs d’Argentine, d’Angleterre, d’Autriche, de Roumanie : la plupart vont venir à Paris ou s’y trouvent déjà. Im
11 1947, Doctrine fabuleuse. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
13anger n’est pas grand. Prenez le vieil empereur d’Autriche, François-Joseph : tous les cochers d’opérettes viennoises, tels qu’o
12 1947, Vivre en Amérique. Prologue. Sentiment de l’Amérique
14me réveiller en Amérique. J’ai vécu en Suisse, en Autriche, en Italie, en Allemagne et en France : quelques mois et j’étais accl
13 1950, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Europe unie et neutralité suisse (novembre-décembre 1950)
15 de Trente Ans ; ni la France à l’Allemagne, ou l’Autriche à l’Italie, comme en 1914 ; ni même des Européens à d’autres Européen
14 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
16 une Angleterre qui se croit encore une île ; une Autriche occupée, et pillée par les Russes ; des pays scandinaves drapés dans
15 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
17se : je veux dire de la France, de l’Italie, de l’Autriche, de l’Allemagne rhénane — et si différente cependant de tout ce que n
16 1953, La Confédération helvétique. Le peuple et son histoire
18ux du Tessin qui deviendra le Pô. Vers l’Est et l’Autriche, les eaux de l’Inn, qui par le Danube iront à la Mer Noire. Entre le
19t à l’Inn, elle quitte très vite la Suisse pour l’Autriche. Il est remarquable que le degré d’importance géographique de ces bas
20 le duc Charles le Téméraire, dont la France et l’Autriche n’avaient pu venir à bout, faisant ainsi de leur ligue fédérale la pr
21me de Naples et des Deux-Siciles, des empereurs d’Autriche. C’est à la période du service étranger que se rapporte le proverbe :
17 1953, La Confédération helvétique. Les institutions politiques
22s lorsqu’il se hasardait à transiter de France en Autriche, d’Allemagne en Italie, se détourna bientôt du territoire helvétique,
18 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
23a Conférence avait unifié l’Allemagne et libéré l’Autriche, ces décisions ne pouvaient écarter les menaces qui pèsent sur l’ense
19 1954, Preuves, articles (1951–1968). Tragédie de l’Europe à Genève (juin 1954)
24’unification de l’Allemagne et la libération de l’Autriche. Mais cet échec était prévu. La vraie question n’était pas là. Elle é
20 1954, Preuves, articles (1951–1968). De Gasperi l’Européen (octobre 1954)
25e la patrie qu’ils domineront : de la Corse, de l’Autriche ou de la Géorgie. Fils de pays conquis ou humiliés par la plus grande
21 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (II) (avril 1957)
26n de la Suisse (plus neutre que la Suède et que l’Autriche), disparaîtrait d’un coup sans discussion possible. Prenons les pays
22 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (février 1958)
27n des adultes d’Allemagne, de France, d’Italie, d’Autriche et de Belgique, soit vingt-deux participants et cinq conférenciers (M
28elles sont apparues, notamment en Allemagne et en Autriche, pour le développement d’autres expériences ou l’utilisation des prem
23 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Comment définir l’Europe ?
29de l’Est, mais aussi en Suisse, au Luxembourg, en Autriche, dans une partie de la Tchécoslovaquie, dans une partie de la Roumani
24 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation et loisirs : les mass media (mai 1959)
30le seule 350 000 adhérents —, et bien d’autres en Autriche, en Suisse, en Hollande, en Scandinavie : toutes ensemble, elles ont
25 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
31une description sociale, morale ou politique de l’Autriche impériale, ou des États-Unis, ou de la Révolution et de ses suites en
32ce livre posthume. Robert Musil. — J’ai aimé mon Autriche « impériale et royale » d’un amour exigeant, lucide et ironique. Mais
26 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
33vant 1914 comme Robert Musil. Ces cinq noms que l’Autriche a donnés à l’Europe sont parmi les plus grands des Lettres de ce temp
27 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
34 et arrivent à Cracovie le 1er août, tandis que l’Autriche mobilise. Dîner au Grand Hôtel, et la petite troupe, en dépit des fat
35hez l’ennemi. Problème urgent : comment quitter l’Autriche en guerre, avec un passeport autrichien ? L’archevêque le recommande
36e document qui démontrerait la déloyauté envers l’Autriche de ses vingt signataires. À la fin de l’après-midi, il décide de se f
37acre un article.) Négociations secrètes avec l’Autriche À Paris, il a retrouvé Boni de Castellane. Ce grand dandy de la Be
38iations secrètes en vue d’une paix séparée avec l’Autriche. Le gouvernement de Vienne a créé une Légion polonaise, commandée par
39Monarchie », à l’Empire austro-hongrois. Enfin, l’Autriche, puissance catholique et multinationale, pourrait servir de rempart à
40yages clandestins — dont l’un le conduit jusqu’en Autriche, un autre chez le comte Ledochowski, général des jésuites, qu’il renc
41ission à Moscou. Celt réussit à fuir plus tard en Autriche. Pour l’Europe La guerre finie, l’indépendance polonaise reconq
42’Europe centrale, à laquelle pourraient adhérer l’Autriche, la Roumanie et les États baltes. Parmi les autres hommes d’État qui
28 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Nouvelles métamorphoses de Tristan
43une description sociale, morale ou politique de l’Autriche impériale, ou des États-Unis, ou de la Révolution et de ses suites en
44ce livre posthume. Robert Musil. — J’ai aimé mon Autriche « impériale et royale » d’un amour exigeant, lucide et ironique. Mais
29 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Deuxième partie — Rudolf Kassner et la grandeur humaine
45ant 1914, comme Robert Musil. Ces cinq noms que l’Autriche a donnés à l’Europe sont parmi les plus grands des Lettres de ce temp
30 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — Sur plusieurs siècles de silence « européen »
46 Sully, surtout préoccupé de contenir la Maison d’Autriche ; et chez Emeric Crucé, pacifiste intégral, qui voudrait englober les
31 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — Les grands desseins du xviie siècle
47e toujours contraires à la faction espagnole et d’Autriche, et confirmer tout cela par l’alliance de vos communs enfants, qui se
48e d’arracher la couronne impériale de la maison d’Autriche et tous les états de Bohême, Autriche, Moravie, Silésie et Lusatie, p
49la maison d’Autriche et tous les états de Bohême, Autriche, Moravie, Silésie et Lusatie, pour les rétablir dans leurs anciennes
50sance entre la Maison de France & la Maison d’Autriche ne sçauroit procurer de sûreté suffisante ni contre les Guerres Étran
51sociez, Suède, Danemark, Pologne, Pape, Moscovie, Autriche, Curlande & Associez, Prusse, Saxe, Palatin & Associez, Hanov
32 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — En marge des grands plans, l’utopie prolifère
52 Confédération d’Orient, centrée sur la Russie, l’Autriche et le corps germanique. Quant à la Suisse, elle serait entièrement ne
33 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — L’Europe des lumières
53a Hollande et la Suisse ont résisté à la maison d’Autriche. Que si les Polonais préfèrent à ce fédéralisme intégral la grandeu
34 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — Napoléon et l’Europe
54ller lui-même, après avoir servi successivement l’Autriche et la Prusse, et combattu toute idée d’hégémonie européenne, estima q
35 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — Synthèses historico-philosophiques (II)
55u’il adresse en 1814 aux empereurs de Russie et d’Autriche, et au roi de Prusse, il propose une fédération chrétienne de l’Europ
36 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — Un idéal de compensation : les États-Unis d’Europe
56st chose impossible. Des États comme la France, l’Autriche, l’Angleterre, la Russie, la Prusse, peuvent faire entre eux des trai
57ns que sont l’Allemagne, l’Italie, la France et l’Autriche, a de ce fait un caractère très particulier. De même le peuple suisse
37 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — Crépuscule ou nouvelle aurore ?
58ipiter la volonté de sécession de la France, de l’Autriche, des cités italiennes, des cantons suisses, des Flandres. Celles de l
38 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
59angs, soit dans l’ordre la Suisse, le Danemark, l’Autriche, les Pays-Bas et la Suède, tandis que les plus grands pays comme les
39 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
60angs, soit dans l’ordre la Suisse, le Danemark, l’Autriche, les Pays-Bas et la Suède, tandis que les plus grands pays comme les
40 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
61rrière les États-Unis, le Danemark, la Suède et l’Autriche) pour la proportion des divorces, depuis que la mobilité de sa popula
41 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — Puissance du mythe
62 milieu de l’Europe, qui a ébréché la cognée de l’Autriche et rompu la formidable épée de Charles le Téméraire. La Providence a
42 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — « La Suisse est née de la révolte de pâtres libertaires contre le despote autrichien »
63ttokar de Bohême, ses fils ont reçu des duchés, l’Autriche, la Styrie, la Carinthie, et leur centre de gravité n’est plus l’Argo
43 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
64ctes différents, entre en conflit avec les ducs d’Autriche, et, au lendemain de ses victoires définitives sur les Habsbourg, se
44 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — Ce « petit peuple pacifique… »
65hes répétés sur la Bourgogne, dont la France et l’Autriche n’avaient pu venir à bout, puis sur l’Empereur lui-même et sur le roi
66généraux de Hollande, ducs de Savoie, empereurs d’Autriche. Les Suisses se battent dans toutes les guerres européennes21 mais au
45 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — « Un pays traditionnellement neutre »
67. Sollicitée par Gustave-Adolphe d’un côté, par l’Autriche de l’autre, la Diète manœuvra prudemment. En dépit des sermons enflam
68s la libération du territoire par les armées de l’Autriche amenèrent les meilleures têtes du pays à voir dans la neutralité non
69ue la Suisse demeure inaccessible aux armées de l’Autriche comme à celles de la France38. Cette clause européenne limitait quelq
46 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
70rrière les États-Unis, le Danemark, la Suède et l’Autriche) pour la proportion des divorces, depuis que la mobilité de sa popula
71i 0,67 2. Danemark 1,43 8. États-Unis 0,41 3. Autriche 1,19 9. France 0,40 4. Pays-Bas 1,15 … … 5. Suède 1,13 … … 6. A
47 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
72e ; des petits pays du Centre et du Nord, Suisse, Autriche, Scandinavie ; des Balkans ; et enfin, des pays de l’Est, anciens roy
48 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
73 et de Grande-Bretagne, mais aussi d’Allemagne, d’Autriche et de plusieurs pays de l’Est. De ce colloque allait sortir l’Union e
49 1970, Le Cheminement des esprits. Historique — Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
74 aux théâtres et à l’industrie du cinéma (comme l’Autriche, le Danemark, l’Italie), on se plaint plus qu’ailleurs des taxes d’Ét
50 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
75angs, soit dans l’ordre la Suisse, le Danemark, l’Autriche, les Pays-Bas et la Suède, tandis que les plus grands pays comme les
51 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
76e ; des petits pays du Centre et du Nord, Suisse, Autriche, Scandinavie ; des Balkans ; et enfin des pays de l’Est, anciens roya
52 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
77utre la DDR, la Suisse alémanique, les Sudètes, l’Autriche, le Sud-Tyrol, et les minorités germanophones de la Belgique, de l’Al
53 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). I. Alpbach : le trentième anniversaire du Forum européen
78alie. Depuis la libération, en 1945, le Collège d’Autriche y a réuni trente sessions d’été d’études européennes. Les cours et sé
54 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — Les variétés de l’expérience communautaire
7901 à 1960 1. Suisse : 2,62 2. Danemark : 1,43 3. Autriche : 1,19 4. Pays-Bas : 1,15 5. Suède : 1,13 6. Allemagne : 0,71 7. Roya
55 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — L’autogestion politique
80oi ! Il n’y aurait plus de France ni d’Espagne, d’Autriche ni de Royaume-Uni ? Désastre pur, et proprement inconcevable ! Perte
56 1979, Cadmos, articles (1978–1986). Écologie, régions, Europe fédérée : même avenir (printemps 1979)
81’arc alpin, aux régions Alpes-Adriatique (Italie, Autriche, Slovène), Lémano-Alpine (Suisse-France) et Alpazur (France-Italie).
57 1979, Réforme, articles (1946–1980). Écologie, régions, Europe fédérée : même avenir (19 mai 1979)
82’arc alpin, aux régions Alpes-Adriatique (Italie, Autriche, Slovénie), Lémano-Alpine (Suisse-France) et Alpazur (France-Italie).
58 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
83ouest du continent — de la péninsule Ibérique à l’Autriche en passant par la Suisse, et de la Scandinavie à la Grèce, à Malte, à
84 alors que ni les Scandinaves, ni la Suisse, ni l’Autriche, ni les pays de l’Ibérie, ni ceux de l’Europe de l’Est n’en font part
59 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. L’énergie
85 et de communes en Suisse, de Länder en RFA, de l’Autriche entière fin 1978 ; — l’opposition déterminée et documentée de millier
60 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
86iel français qui exploite des mines de charbon en Autriche voisine, et ce Marini lui a beaucoup parlé du Plan d’union des royaum
61 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
87es guerres de succession de Pologne, d’Espagne, d’Autriche et la guerre de Sept Ans, sans oublier l’écrasante défaite subie par
62 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Chronique européenne : La préparation des élections européennes (printemps 1984)
88 Mk Miljopartiet (Suède) et la Liste alternative (Autriche). Les verts européens viennent de publier leur programme commun : no
63 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
89bliques d’Italie, de l’Allemagne fédérale et de l’Autriche, trois ministres des Affaires étrangères et des Affaires européennes,