1 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en avril 1953 (avril 1953)
1ents, contraires à toutes leurs prévisions : — la CECA est en place, commence à fonctionner ; — la CED est en voie de ratifi
2 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
2ent du « problème européen ». Il y a la CED et la CECA, bien sûr ; mais voyez les reportages sur les crises nationales, les
3 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (octobre-novembre 1954)
3e de mesures « concrètes », telles que l’OECE, la CECA, la CED, qu’on espérait faire adopter l’une après l’autre par les par
4ses parlementaires. Cette méthode a réussi (OECE, CECA) jusqu’au jour où les adversaires de l’union ont déclenché leur propa
4 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Relance européenne ? (février 1956)
5jà signataires du traité économique instituant la CECA. On tente de créer maintenant d’autres « Autorités spécialisées », de
6la méthode qui a réussi une première fois pour la CECA, échoué ensuite à l’occasion de la CED. La question que l’on peut se
7illeure. Ceux qui pensent surtout au succès de la CECA répondent oui, ceux qui pensent davantage à l’échec de la CED réponde
5 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1956)
8out. Il y avait les Trois Grands. Ils ont fait la CECA, aussitôt accusée de dirigisme. Puis on a tué la CED, et toute la pre
6 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La Suisse et l’Europe après 1945 (avril 1957)
9é Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA). Le siège de cet organisme s’établit à Luxembourg. En 1957, les même
10e adhère déjà à l’OECE, passe des accords avec le CECA et le Marché commun, et collabore à la création d’une zone européenne
11 En 1951, la Communauté du charbon et de l’acier (CECA) groupe les ressources de six pays. En 1957, ces pays décident de cré
7 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (II) (avril 1957)
12re Bevan63. Par chance, on ne l’a pas attendu. La CECA et le Marché commun se contentent fort bien d’exister, même si Bevan
13 Le peu de progrès dû à « l’idée européenne » (la CECA, le Marché commun, l’UEO et l’OECE) serait immédiatement sacrifié si
8 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1957)
14atique), créons des mécanismes irréversibles : la CECA, le Marché commun et l’Euratom ; et que les Parlements les votent bie
9 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (février 1958)
15ra les commentaires. Le Conseil de l’Europe et la CECA ont accepté de participer à l’élaboration de cette première série. M.
10 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
16 de l’information du Conseil de l’Europe et de la CECA organisent sur des thèmes européens expositions, journées du cinéma,
11 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Un essai de synthèse (mai 1958)
17éthodes n’existent que dans les esprits », car la CECA n’aurait sans doute pas vu le jour, et n’eût sûrement point passé le
18 universel que l’Assemblée des trois Communautés (CECA, CEE, Euratom), actuellement nommée par les parlements nationaux. Tan
12 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
19mbourg dit Luxembourg, dans l’espoir de garder la CECA. L’élite niçoise parle de Nice, et tous les Belges veulent Bruxelles.
13 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Pour une politique de la recherche
20dont le Marché commun, le Conseil de l’Europe, la CECA et l’Euratom tentent de construire les premiers cadres, va découvrir
14 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Notes sur deux projets
2158 : Étude par les trois Communautés européennes (CECA, MC, Euratom) d’une Université européenne 1958 : Préparation d’insti
15 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
22n’est pas Westminster qui a créé techniquement la CECA, par exemple, ni Lausanne qui a créé le CEC ; ce que ces deux congrès
23et Duncan Sandys du Traité d’association entre la CECA et la Grande-Bretagne. Et ce n’est pas sans raison qu’il se trouvait
16 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
24squ’on part d’une union existante réalisée par la CECA. Les Chefs des États membres se déclarent dans le Préambule : Décidé
25nal » dans son esprit que le Traité instituant la CECA. Quant aux aspects politiques de l’union, les porte-parole des gouver
17 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
26ommunauté européenne du Charbon et de l’Acier, ou CECA, à laquelle viendront s’ajouter, dès 1957, l’Euratom et le Marché com
18 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux mille volumes sur l’Europe (février 1963)
27l’historique de la construction européenne, de la CECA, du Marché commun, etc., et d’exprimer au sujet des actions en cours
28nure d’esprit qui devait les rendre hostiles à la CECA en ses débuts, et qui reste opposée, foncièrement, aux développements
19 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
29ol charbon-acier, comme on appelait à l’époque la CECA : 1°) que ce pool n’était pas réalisable ; 2°) qu’il serait néfaste p
20 1965, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe et le monde [Introduction] (février 1965)
30continent : et cela conduisit à la création de la CECA, puis du Marché commun et de l’Euratom, enfin de l’AELE par contre-co
21 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La Suisse, dans l’avenir européen
31ol charbon-acier, comme on appelait à l’époque la CECA : 1° que ce pool n’était pas réalisable, et 2° qu’il serait néfaste p
22 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
32t dès 1954 Jean Monnet (Lettre de démission de la CECA). Ils sont trop petits pour se défendre seuls, même avec l’aide d’une
33aient allemand d’un côté, français de l’autre. La CECA, puis la CEE ont permis de surmonter cette absurdité manifeste, et pl
23 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
34tégie si rapidement mais isolément efficace de la CECA, puis du Marché commun. Certaines satisfactions partielles et à court
24 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
35ommunauté européenne du charbon et de l’acier, ou CECA, à laquelle viendront s’ajouter, dès 1957, l’Euratom et le Marché com
25 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
36t dès 1954 Jean Monnet (Lettre de démission de la CECA). Ils sont trop petits pour se défendre seuls, même avec l’aide d’une
26 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
37s entre nos soi-disant « grandes puissances ». La CECA puis la CEE ont permis à la France et à l’Allemagne de lier leurs int
27 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
38a Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA), qui sera créée à Luxembourg en 1950. La tendance économiste, elle,
39présenté par la France aux cinq autres pays de la CECA et aussitôt accepté par eux, mais finalement refusé par les parlement
40a Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA), jusqu’à 1979. Créer un marché commun, ce fut dans une première étap
41ique à partir de la doctrine même sur laquelle la CECA puis la CEE ont été fondées : l’idée que les « solidarités de fait »
28 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Les Régions
42uis la réunion des trois Communautés économiques (CECA, Euratom et MC) sous le sigle de la CEE siégeant à Bruxelles (début d
29 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
43is treize observateurs des pays non membres de la CECA. Ainsi se trouva constituée l’Assemblée ad hoc, dont le mandat et les
44 la CED, qu’il était censé « chapeauter » avec la CECA. Cette belle initiative, si bien conduite par les membres des Assemb