1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Le Corbusier, Urbanisme (juin 1926)
1 Le Corbusier, Urbanisme (juin 1926)v Nous disons adieu aux charmes troubles et
2 Architectes, de l’esprit et de la matière. Si Le Corbusier réalise son plan, ce sera plus fort que Mussolini (lequel s’est d’ail
2 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
3le domaine où elles se réalisent que celles de Le Corbusier8, Meili, Evard, Perrin, manifestent toutes une recherche de la simpli
3 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Une exposition d’artistes protestants modernes (avril 1931)
4iron, Zingg, le sculpteur Gimond, l’architecte Le Corbusier, le décorateur Ruhlmann, le photographe Kertész… L’avant-garde parisi
4 1945, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique de la vie quotidienne (19 octobre 1945)
5s hauts gratte-ciel du monde, c’est vrai. Mais Le Corbusier, promené pendant une heure dans la ville par des journalistes, et fin
5 1947, Vivre en Amérique. Prologue. Sentiment de l’Amérique
6s hauts gratte-ciel du monde, c’est vrai. Mais Le Corbusier, promené pendant une heure dans la ville par des journalistes, et fin
6 1947, Vivre en Amérique. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
7En Europe, terre des cathédrales, on demande à Le Corbusier de bâtir des églises en verre et en ciment : je me souviens du temple
7 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
8ginal et assez saisissant — n’oublions pas que Le Corbusier est Suisse — et ce que je dis de Fribourg, il faut le redire de toute
8 1965, Fédéralisme culturel (1965). II. « Devenons nous-mêmes ! »
9x immenses cathédrales en gothique neuf, quand Le Corbusier fait Ronchamp. La diffusion européenne, puis mondiale, des grandes éc
9 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
10amp. L’architecture : des grands Baroques à Le Corbusier J’ai mentionné les Tessinois des xvie et xviie siècles : les frè
11’un grand aîné. Charles-Édouard Jeanneret, dit Le Corbusier, est né dans une vallée du Jura neuchâtelois occupée par les deux lon
12e la principauté un canton suisse. Rencontrant Le Corbusier dans le bureau d’une jeune revue, à Paris, vers 1932, je lui dis que
13n ! » C’était exact. Puritain révolutionnaire, Le Corbusier l’est resté toute sa vie dans son style, ses idées et son comportemen
14ême année, un titre de docteur honoris causa. Le Corbusier ne veut plus entendre parler d’eux. Il s’est fait citoyen français. S
15 ornements, sa volonté fonctionnelle, le style Le Corbusier est très conforme à l’idée synthétique que l’on se fait de l’esprit s
10 1970, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Préface 1970
16e qui m’a seul retenu ; ainsi pour C. G. Jung, Le Corbusier, Honegger, Blaise Cendrars, Klee ou Giacometti. Il ne s’agissait pas