1 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
1vement paneuropéen, lancé à Vienne en 1923 par le comte Coudenhove-Kalergi. Ce pionnier réussit à convaincre Briand, qui prêta sa grande voix tr
2bert Bichet) et l’Union parlementaire européenne (Coudenhove-Kalergi) adhérèrent quelques mois plus tard, suivies, après La Haye, par le M
2 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
3ir. Cependant, d’excellents esprits s’enflamment. Coudenhove-Kalergi propose Paris, Salvador de Madariaga lui oppose Vienne. M. Pflimlin d
3 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
4onnalités influentes mais sans troupes. Enfin, le comte Coudenhove-Kalergi, retour d’exil, relançait son mouvement paneuropéen fondé en 1923 déj
4 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique
5es auxquels l’union de l’Europe devra le plus, le comte Richard Coudenhove-Kalergi, c’est Ulysse bien plutôt qui préfigure l’aventureux esprit européen 
5 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
6t marqué des étapes, à divers titres. En 1922, le comte Richard Coudenhove-Kalergi lançait, par la voie de la presse allemande et autrichienne, un premi
6 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
7issance des plans d’union — la Paneurope du comte Coudenhove-Kalergi puis d’Aristide Briand et d’Alexis Léger, entre 1923 et 193242. Et c’
7 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
8sse que le fondateur du Mouvement paneuropéen, le comte Coudenhove-Kalergi, établit son quartier général. C’est en Suisse que Churchill choisit
8 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La Suisse, dans l’avenir européen
9sse que le fondateur du Mouvement paneuropéen, le comte Coudenhove-Kalergi, établit son quartier général. C’est en Suisse que Churchill choisit
9 1970, Le Cheminement des esprits. Historique — Le mouvement européen
10vement paneuropéen, lancé à Vienne en 1923 par le comte Coudenhove-Kalergi. Ce pionnier réussit à convaincre Briand, qui prêta sa grande voix tr
11bert Bichet) et l’Union parlementaire européenne (Coudenhove-Kalergi) adhérèrent quelques mois plus tard, suivies, après La Haye, par le M
10 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
12e nationalisme qui vient de faire ses preuves que Coudenhove-Kalergi, dès 1922, suscitera le Mouvement paneuropéen. Cette première action
11 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
13 l’assemblée, le premier rencontré se trouve être Coudenhove-Kalergi, que je n’avais pas revu depuis New York, pendant la guerre, mais que