1 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du danger de confondre la bonne foi et le stalinisme (juillet 1936)
1let 1936)v À propos de la Crise du Progrès, de M. Georges Friedmann (Gallimard), nous avons un petit compte à régler avec le groupe des é
2-à-vis de la rationalisation… » ! !) Mais dès que M. Friedmann passe de la description au diagnostic, et d’autre part dès qu’il essa
3 On perdrait son temps, après cela, à expliquer à M. Friedmann que nous sommes beaucoup plus opposés au spiritualisme qu’il ne l’est
4ndre les méthodes de l’AF et de l’Écho de Paris.) M. Friedmann, comme tous les écrivains dont la « pensée » tend à se confondre avec