1 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
1t ma Russie et je voudrais en être aimé, comme le docteur Jivago aime Lara et en est aimé. Mais, comme Lara, la Russie a dû suivre un
2de Lolita, manifestation politique dans le cas du Docteur Jivago. Mais cela n’explique pas tout, même si c’est vrai, ce dont je doute.
3endant, l’attribution du prix Nobel ayant fait du Docteur Jivago l’objet d’une polémique mondiale où l’URSS et l’Ouest s’affrontent un
4hit le peuple ? Ce serait le cas, en effet, si Le Docteur Jivago était un acte politique, comme on a voulu le croire de part et d’autr
5t. Une jeune fille, Lara, éveille la nostalgie du docteur Jivago, qu’elle soigne dans un hôpital, mais elle épouse un révolutionnaire
6mais elle épouse un révolutionnaire et disparaît. Jivago la retrouve beaucoup plus tard. Leur amour se déclare. Liaison clande
7réunit dans une maison perdue au fond des bois où Jivago se cache, traqué par la nouvelle police d’un régime qu’il a pourtant
8r offre un moyen clandestin de sortir de Russie : Jivago refuse. Lara lui est enlevée par un puissant politicien qui l’avait s
9 grave mélodie » renouvelée du Tristan de Wagner. Jivago s’adresse à Lara, dans leur retraite forestière : … Disons adieu à n
10. Une fois de plus, la passion sépare du monde : Jivago et Lara détestent « les principes d’un culte menteur de la société, t
11ondamnée… Mais qui est Lara ? En la perdant, dit Jivago, « il perdrait sa raison de vivre et peut-être même la vie ». Exagéra
12olution et qui va confisquer Lara) offre l’exil à Jivago. Ce dernier lui répond, sans motiver son refus : « De mon départ, il
13eau psychologique et le style même d’un roman. Le Docteur Jivago, par exemple, est de beaucoup le plus traditionnel des trois romans q
2 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Nouvelles métamorphoses de Tristan
14t ma Russie et je voudrais en être aimé, comme le docteur Jivago aime Lara et en est aimé. Mais, comme Lara, la Russie a dû suivre un
15de Lolita, manifestation politique dans le cas du Docteur Jivago. Mais cela n’explique pas tout, même si c’est vrai, ce dont je doute.
16endant, l’attribution du prix Nobel ayant fait du Docteur Jivago l’objet d’une polémique mondiale où l’URSS et l’Ouest s’affrontent un
17hit le peuple ? Ce serait le cas, en effet, si Le Docteur Jivago était un acte politique, comme on a voulu le croire de part et d’autr
18t. Une jeune fille, Lara, éveille la nostalgie du docteur Jivago, qu’elle soigne dans un hôpital, mais elle épouse un révolutionnaire
19mais elle épouse un révolutionnaire et disparaît. Jivago la retrouve beaucoup plus tard. Leur amour se déclare. Liaison clande
20réunit dans une maison perdue au fond des bois où Jivago se cache, traqué par la nouvelle police d’un régime qu’il a pourtant
21r offre un moyen clandestin de sortir de Russie : Jivago refuse. Lara lui est enlevée par un puissant politicien qui l’avait s
22 grave mélodie » renouvelée du Tristan de Wagner. Jivago s’adresse à Lara, dans leur retraite forestière : … Disons adieu à n
23. Une fois de plus, la passion sépare du monde : Jivago et Lara détestent « les principes d’un culte menteur de la société, t
24ondamnée… Mais qui est Lara ? En la perdant, dit Jivago, « il perdrait sa raison de vivre et peut-être même la vie. » Exagéra
25olution et qui va confisquer Lara) offre l’exil à Jivago. Ce dernier lui répond, sans motiver son refus : « De mon départ, il
26eau psychologique et le style même d’un roman. Le Docteur Jivago, par exemple, est de beaucoup le plus traditionnel des trois romans q