1 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
1lle et des bases d’un langage commun. Puis M. van Kleffens, en juriste rompu aux négociations gouvernementales, exposa sans pass
2 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
2lle et des bases d’un langage commun. Puis M. van Kleffens, en juriste rompu aux négociations gouvernementales, exposa sans pass
3nale n’est exercée en fait que par l’État. M. van Kleffens l’a définie comme « la faculté, pour un État, d’agir à sa guise, tant
4ui la composent conservent leur identité. M. van Kleffens approuve les remarques du professeur Toynbee sur les loyalismes multi
3 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
5nale n’est exercée en fait que par l’État. M. van Kleffens l’a définie comme « la faculté, pour un État, d’agir à sa guise, tant
4 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
6st, et pour ceux de l’Ouest, MM. P.-H. Spaak, van Kleffens et Kerstens, Trygvie Lie, Bech, Aghnides, Dejean, et plus tard Massig
5 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.4. À la Table Ronde du Conseil de l’Europe
7Robert Schuman, Arnold Toynbee, l’ambassadeur van Kleffens, le professeur Eugen Kogon, et M. Löfstedt, recteur de l’Université d
6 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
8ert Schuman, Arnold Toynbee, l’ambassadeur E. van Kleffens, le prof. Eugen Kogon, et le Dr Einar Löfstedt, recteur de l’universi
7 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
9 Alcide de Gasperi, l’ambassadeur néerlandais van Kleffens, le professeur Eugen Kogon, l’une des figures légendaires de la Résis