1 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
1s’inscrit dans une action — dont les Documents de La Haye indiquent l’orientation présente. Tel est le progrès de ce petit ouvr
2 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
2ontre à Montreux, que devait naître le Congrès de La Haye. [p. 98] Dès le mois de décembre 1947, un Comité de coordination des
3ité européenne dressait les plans de travail pour La Haye 2 . Trois commissions furent constituées (politique, économique, cult
4. C’est à la période de préparation du Congrès de La Haye qu’appartient la conférence sur l’Aventure de l’Europe prononcée à la
5t « fédéraliste » qui devait animer les débats de La Haye, et qui se révéla souvent féconde au cours de nos travaux préparatoir
6ours, aux États généraux de l’Europe, convoqués à La Haye pour le 7 mai. Je ne puis anticiper sur les résolutions auxquelles ab
7Elle se traduit par un fait grave : au Congrès de La Haye, la place de nos amis fédéralistes de toute l’Europe de l’Est restera
8ant que pour nous, il est vital que le Congrès de La Haye allume un phare visible au loin. Vous venez de le voir : les vrais ob
9rti travailliste anglais boycottait le Congrès de La Haye. Et certains socialistes continentaux, suivis de certains hommes en d
10officielle » de ses membres aux États généraux de La Haye. Mais le fait est que les organisateurs de La Haye n’ont jamais deman
11a Haye. Mais le fait est que les organisateurs de La Haye n’ont jamais demandé, à aucun parti, une délégation officielle. Et le
12e personne ne leur avait demandé, ils viendront à La Haye à titre personnel, par conséquent sur le même pied que tous les autre
13e, pour tous les hommes. [p. 125] Le Congrès de La Haye ou la voix de l’Europe Cette architecture de grandes poutres, chevron
14. 129] parcouru quelques centaines d’articles sur La Haye. J’ai relu mes discours, en vue de ce recueil. J’essaye de comparer e
15emain totalitaire. Quels seront les lendemains de La Haye ? Quels résultats tangibles avons-nous obtenus ? J’en vois deux, qui
16lus dure pour l’unité européenne ait été gagnée à La Haye, même si les conclusions les plus spectaculaires n’en doivent être ti
17, que l’inconsistance « unioniste » ne jouerait à La Haye que le rôle d’un frein, par rapport au fédéralisme cohérent et sûr de
18proposait Montreux ont été adoptées en principe à La Haye : la Cour suprême, chargée de sanctionner une Charte des droits de la
19s, presque littéralement, dans les résolutions de La Haye : non seulement le transfert partiel des souverainetés nationales à d
20e cette économie. ⁂ Le succès des fédéralistes, à La Haye, n’est pas celui d’un parti sur un autre. Car l’unionisme n’est pas u
21reprise, qu’il n’était pas question de proposer à La Haye. Parmi les délégués continentaux, l’opposition n’était ainsi que du m
22Britanniques. [p. 135] Beaucoup pensaient, avant La Haye, que le conflit principal mettrait aux prises le Labour et les Conser
23es Insulaires. (Les délégués anglais répétaient à La Haye : Si nous votons [p. 136] ceci ou cela, que nous croyons juste, nous
24ndais répéter partout, au lendemain du Congrès de La Haye : — Pour nous, Continentaux, c’est l’Europe qui est en jeu. Pour les
25la presse continentale au lendemain du Congrès de La Haye. Aux Anglais de la corriger, si elle les choque. Ah ! Messieurs les A
26ie : vous ne tirez jamais les premiers 7 . Mais à La Haye, c’était justement cela que les peuples attendaient de nous tous. ⁂ J
27e vaut pas qu’on le discute. Que venaient faire à La Haye ceux qui l’ont employé ? Craintes tenant lieu de raisons : « Si le pr
28 ce genre était précisément ce qu’on attendait de La Haye, tout au moins sur le Continent. Le plan Reynaud n’était pas excellen
3 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
29ur un Centre européen de la culture (documents de La Haye) Lors de la séance plénière du Congrès de l’Europe consacrée aux pro
30outes affaires cessantes ? Et n’avons-nous pas, à La Haye, une chance unique de faire valoir les droits de l’esprit et d’assume
31ce européenne. » ⁂ La commission culturelle pour La Haye fut constituée au mois de mars 1948. Elle avait pour mission (dans un
32n, elle fut mise au point, au terme des débats de La Haye, par un comité de six membres comprenant, outre le rapporteur : Mme S
33 [p. 149] Rapport culturel soumis au Congrès de La Haye (7-11 mai 1948) par le Comité international de coordination des mouve
4 1948, Réforme, articles (1946–1980). L’Europe, aventure du xxe siècle (1er mai 1948)
34ours, aux états généraux de l’Europe, convoqués à La Haye pour le 7 mai. Où elle mène Je ne puis anticiper sur les résolution
5 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
35ici le fait fondamental qu’énonçait au Congrès de La Haye le Message aux Européens  : Aucun de nos pays ne peut prétendre, se
36, à partir du congrès de Montreux jusqu’à ceux de La Haye, de Rome et, tout récemment, de Bruxelles. Parmi bien d’autres influe
37ontre à Montreux, que devait sortir le Congrès de La Haye. Dès l’automne 1947, un Comité de coordination des mouvements [p. 80]
38on de l’Europe dressait les plans de travail pour La Haye. Il groupait les quatre organisations suivantes : Union européenne de
39dhérèrent quelques mois plus tard, suivies, après La Haye, par le Mouvement socialiste pour les États-Unis d’Europe. Le 7 mai 1
40point très rapidement, au lendemain du congrès de La Haye. Par l’intermédiaire de M. Bidault, il fut présenté à la réunion des
41emblée. — Les fédéralistes ayant fait triompher à La Haye le principe d’une représentation aussi large que possible non seuleme
42jectif de son titre. C’est pourquoi le congrès de La Haye a réclamé l’institution rapide d’un Centre européen de la culture, ca
6 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Contre la culture organisée (avril 1952)
43s (dont les partisans du fédéralisme européen, de La Haye à Strasbourg, ont cherché les moyens de nous libérer) ; il en subsist
7 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
44’Unesco, l’OMS, l’OIR, le BIT) et dans la Cour de La Haye. Mais il demeure plus que probable que la population rejetterait tout
8 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
45out au plus. Il y a cinq ans, avant le Congrès de La Haye, quand un journal de nos pays passait un papier sur l’Europe, c’était
9 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Perspectives du CEC (juillet octobre 1953)
46ns après Cinq ans après le Congrès de l’Europe, à La Haye, un autre Congrès vient de se tenir dans la même ville et la même nob
47rès. La manifestation de cette année, convoquée à La Haye par le Mouvement européen, du 8 au 10 octobre, s’est voulue plus rest
48 La fonction propre du CEC Le second Congrès de La Haye fut donc strictement politique. Son motto semblait être : la parole e
49 de prendre part aux travaux du second Congrès de La Haye. Les hommes politiques, en retour, voudront-ils apporter à notre effo
10 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
50nnée par le Mouvement européen lors du Congrès de La Haye en 1948 nous amène tout près des résultats que celui-ci s’était propo
11 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À pied d’œuvre (avril-mai 1956)
51 Rapport culturel du Congrès de l’Europe, réuni à La Haye sous la présidence de Winston Churchill, déclarait : Les organes jur
12 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le pouvoir des intellectuels (juillet 1957)
52e. Écrit en avion Volant de Genève à Londres, à La Haye ou à Rome, je lis les prospectus qu’on nous donne sur ces villes. Les
53s, une fois de plus, nous rencontrer à Londres, à La Haye, à Genève ou à Rome, dans le [p. 48] seul dessein de fédérer l’Europe
13 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La Suisse et l’Europe après 1945 (avril 1957)
54 4. Premières réalisations Un Congrès se réunit à La Haye en 1948, sous la présidence de M. Churchill. Il demanda la convocatio
14 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la fabrication des nouvelles et des faits (février 1958)
55 ne devint pas un « fait ». En mai 1948 s’ouvre à La Haye le premier Congrès de l’Europe. Seize premiers ministres, deux cents
56s Russes qui, eux, ont bien senti l’importance de La Haye. Troisième exemple. Les Russes annoncent le lancement réussi de leur
15 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
57nopole économique ou culturel. Bonn, ou Berne, ou La Haye ne gênent pas les vrais centres de la vie créatrice de leur pays : ce
58an sont à une heure d’avion ; Londres, Bruxelles, La Haye, Bonn, Barcelone et Rome à deux ou trois heures, aujourd’hui. Et s’il
16 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
59mier Congrès de l’Europe. Trois mois plus tard, à La Haye, sous la présidence de Winston Churchill, le Congrès proposait la cré
60ntes avec celles qu’avaient prévues le Congrès de La Haye puis la Conférence de Lausanne, on sera frappé par la conformité des
17 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
61 la Résistance, dès les congrès de Montreux et de La Haye, elle avait pour premier objectif d’empêcher que la France et l’Allem
18 1960, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960)
62 Centre, et il se crée, à la suite des congrès de La Haye et de Lausanne. Non dans l’idée de faire lui-même œuvre de créateur,
19 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
63iété des Nations, puis Churchill et le Congrès de La Haye et les grands débats de notre temps. Le Grand Dessein du Duc de Sul
64ment que de commencer la ligue dans un congrès, à La Haye ou ailleurs. Deux cents ans plus tard, en effet, la première Société
65ndre jusqu’à 1948, pour qu’un Congrès se réunît à La Haye, précisément, aux fins de « commencer » l’union européenne… Nous avon
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
66, résulte le Congrès de l’Europe, qui se réunit à La Haye le 7 mai 1948. Le document que nous citons, discuté phrase à phrase,
67ération et celles qui la suivront. Du Congrès de La Haye naît le Mouvement européen, dont l’action immédiate aboutit, un an pl
68la création du Conseil de l’Europe. Le Congrès de La Haye, dans sa Résolution politique, avait proclamé : « L’heure est venue p
69répond, dès son préambule, aux vœux du Congrès de La Haye, en parlant d’une « fusion des intérêts essentiels » et « d’instituti
70, de Coudenhove et de Briand, enfin du Congrès de La Haye. Les conditions de « maturité » de la Fédération politique n’ayant pa
21 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
71d’honneur du congrès. (Finalement, tous vinrent à La Haye, y compris les Allemands avec Adenauer, qu’on connaissait à peine à c
72rticiper.) Le Congrès de l’Europe, qui s’ouvrit à La Haye le 7 mai 1948 fut l’œuvre personnelle de Retinger, et peut-être le co
73 cet ordre, depuis douze ans, a pris son départ à La Haye. Le Conseil de l’Europe, conçu par ce Congrès, naquit exactement neuf
74, sont formulées dans la résolution économique de La Haye. Le programme politique, le programme culturel et éducatif, le progra
75des délégations qui présentent les résolutions de La Haye aux gouvernements. Il obtient que la France défende le projet d’un Co
76 Mouvement européen, mais dès avant le Congrès de La Haye. [p. 48] J’ai dit plus haut comment il vint me chercher à Ferney, en
22 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
77mencer l’union de l’Europe par un congrès réuni à La Haye — ce qui se fera effectivement 236 ans plus tard — retenons ce jugeme
78— résulte le Congrès de l’Europe, qui se réunit à La Haye au mois de mai 1948. Tout est parti de là, on ne le dira jamais assez
79là, on ne le dira jamais assez. Car le Congrès de La Haye est la synthèse vivante des grands motifs traditionnels d’union repré
80bats et du Manifeste final 47 . Tout est parti de La Haye, je le répète car, de chacun des trois motifs retenus et rassemblés p
81— tandis que du motif de la défense, non retenu à La Haye, ne sortira qu’un échec, celui de la CED, en 1954. (Soit dit en passa
82’est réalisé. [p. 60] La commission politique de La Haye avait demandé l’institution d’un Conseil de l’Europe, doté d’une Cour
23 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
83onvocation du congrès de l’Europe, qui se tient à La Haye au mois de mai 1948. De La Haye naît le Mouvement européen, qui propo
84e, qui se tient à La Haye au mois de mai 1948. De La Haye naît le Mouvement européen, qui propose et obtient en neuf mois la cr
85et le rôle qu’y jouent des Suisses. Le congrès de La Haye ayant préconisé la création d’un Centre européen de la culture, celui
86le Message final du premier congrès de l’Europe à La Haye, et le temps où l’Europe unie sera sans doute un fait accompli, je pr
24 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Campagne pour l’Europe des citoyens (septembre 1964)
87; que ce soit à Bruxelles, à Tutzing, à Zurich, à La Haye, à Oosterbeek, à Calw, l’accueil le plus bienveillant a été réservé à
25 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
88la convocation [p. 285] du Congrès de l’Europe, à La Haye, au mois de mai 1948. De La Haye naît le Mouvement européen, qui prop
89s de l’Europe, à La Haye, au mois de mai 1948. De La Haye naît le Mouvement européen, qui propose et obtient en neuf mois la cr
90et le rôle qu’y jouent des Suisses. Le Congrès de La Haye ayant préconisé la création d’un Centre européen de la Culture, celui
91ès de Montreux, du congrès de Montreux à celui de La Haye, puis au Conseil de l’Europe à Strasbourg, d’où l’on débouche sur l’e
92le Message final du premier Congrès de l’Europe à La Haye, et le temps où l’Europe unie sera sans doute un fait accompli, je pr
26 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
93n à croire que, oui, tout est sorti du Congrès de La Haye en mai 1948 : les premières institutions européennes, parlemen­taires
94e cette période s’en vont : sur une photo prise à La Haye, autour de Churchill qui se rassied après son discours inaugural, en
95 qui devait se réaliser quelques mois plus tard à La Haye. Une convergence mémorable À vrai dire, en quittant Montreux dans l
96 d’action à développer d’urgence. De Montreux à La Haye : une option dramatique C’est en effet pendant les suspensions de séa
97ganisations ont décidé pour leur part de réunir à La Haye les « sommités » européennes, et nous invitent à collaborer. Or, Sand
98 de faire les États généraux contre le congrès de La Haye. Les autres se couvriront largement sur leur gauche et nous aurons à
99 certaine mesure, empêcher les autres d’obtenir à La Haye un succès complet, mais nous ne réussirons pas non plus, et on se ser
100nvités, que des organismes permanents naissent de La Haye, et que les délégués soient choisis par des Comités nationaux, sans d
101Lénine a gagné finalement ?) En revanche, aller à La Haye sous le signe d’une union vaguement définie par Churchill, au lieu de
102 mainmise de la droite libérale sur le Congrès de La Haye, le fédéralisme évincé, et ses organisations démantelées par l’attrai
103hèses fédéralistes avant et pendant le Congrès de La Haye et l’on ne peut juger que c’eût été le cas si l’UEF avait rompu avec
104dons pour plus tard l’évaluation des résultats de La Haye, du point de vue des fédéralistes, c’est-à-dire de ceux pour qui l’un
105res s’appelaient « unionistes »…) De Montreux à La Haye : qui formulera le sens ? L’UEF attendait des États généraux la naiss
106’Europe unie » fixa comme objectifs au Congrès de La Haye : 1° de démontrer d’une manière frappante la puissance et l’ampleur
107 gardait encore bon espoir de faire du Congrès de La Haye quelque chose de plus qu’un congrès… Lorsque Duncan Sandys, en janvie
108re l’objet des débats de la section culturelle, à La Haye : ainsi, Nicolas Berdiaev, Étienne Gilson, Jules Romains, Ignazio Sil
109erveux, en cette veillée d’armes. Le congrès de La Haye : 7 au 11 mai 1948 extrait de mon journal, mai 1948 : « Cette archit
110partir de 1950, en application des résolutions de La Haye 160 . Si l’on compare les rapports introductifs des trois sections, o
111 les conséquences de l’éclatante manifestation de La Haye. D’une part, ses tenants surent empêcher que le Congrès ne se prolong
112en, constitué par les six organisations réunies à La Haye, aboutit très rapidement à un « résultat modeste mais concret » : la
113p. 27] d’action « révolutionnaire » du Congrès de La Haye. Le Message aux Européens, après avoir été discuté pendant deux mois,
114à Bruxelles, en février 1949, qui n’ajouta rien à La Haye, à part l’adhésion de P.-H. Spaak ; puis un congrès économique à West
115tes les suggestions même implicites des textes de La Haye. Elle vota vingt et une résolutions, dont il est frappant de constate
116nitiative saisie par Sandys et Retinger dès avant La Haye. L’équipe des dirigeants de Montreux, accusée d’avoir trop cédé « aux
117de personnes, ou en initiatives mal exploitées. À La Haye, Paul Reynaud avait dépassé les fédéralistes en proposant l’élection
118rament révolutionnaire [p. 29] qui se manifesta à La Haye. À Macmillan qui conseillait de n’avancer que step by step, il répliq
27 1968, Réforme, articles (1946–1980). Vers l’Europe des régions ? (30 novembre 1968)
119lle du Mouvement européen. À partir du congrès de La Haye en 1948, je me suis beaucoup penché sur ce problème de l’union des Eu
28 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Vers l’Europe des régions [Entretien]
120lle du Mouvement européen. À partir du congrès de La Haye en 1948 je me suis beaucoup penché sur ce problème de l’union des Eur
29 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
121inq États-nations européens, depuis le Congrès de La Haye, 1948, n’ont pas fait un seul pas effectif en direction de leur fédér
30 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
122ici le fait fondamental qu’énonçait au Congrès de La Haye le Message aux Européens : « Aucun de nos pays ne peut prétendre, seu
123, à partir du Congrès de Montreux jusqu’à ceux de La Haye, de Rome et, tout récemment, de Bruxelles. Parmi bien d’autres influe
124ontre à Montreux, que devait sortir le Congrès de La Haye. Dès l’automne 1947, un Comité de coordination des mouvements pour l’
125on de l’Europe dressait les plans de travail pour La Haye. Il groupait les quatre organisations suivantes : Union européenne de
126dhérèrent quelques mois plus tard, suivies, après La Haye, par le Mouvement socialiste pour les États-Unis d’Europe. Le 7 mai 1
127point très rapidement, au lendemain du Congrès de La Haye. Par l’intermédiaire de M. Bidault, il fut présenté à la réunion des
128semblée.— Les fédéralistes ayant fait triompher à La Haye le principe d’une représentation aussi large que possible non seuleme
129jectif de son titre. C’est pourquoi le Congrès de La Haye a réclamé l’institution rapide d’un Centre européen de la culture, ca
31 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
130ulus (dont d’autres partisans de l’Europe unie, à La Haye, à Westminster et à Strasbourg, ont cherché les moyens de nous libére
131es possibilités et ses lacunes. Dès le Congrès de La Haye (mai 1948) le Mouvement européen avait reconnu la nécessité d’institu
32 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.5. Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
132 Centre, et il se crée, à la suite des congrès de La Haye et de Lausanne. Non dans l’idée de faire lui-même œuvre de créateur,
33 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.3. Sur la fabrication des nouvelles et des faits
133 ne devint pas un « fait ». En mai 1948 s’ouvre à La Haye le premier Congrès de l’Europe. Seize premiers ministres, deux cents
134es Russes qui, eux ont bien senti l’importance de La Haye. Troisième exemple. Les Russes annoncent le lancement réussi de leur
34 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
135— résulte le Congrès de l’Europe, qui se réunit à La Haye au mois de mai 1948. Tout est parti de là, on ne le dira jamais assez
136là, on ne le dira jamais assez. Car le Congrès de La Haye fut la synthèse vivante des grands motifs d’union représentés en fait
137rontières et des nationalismes. Tout est parti de La Haye, je le répète : car, de chacun des trois motifs retenus et rassemblés
138— tandis que du motif de la défense, non retenu à La Haye, ne sortira qu’un retentissant échec. (S’il était vrai que la peur de
139ce qui a été réalisé : La commission politique de La Haye avait demandé l’institution d’un Conseil de l’Europe, doté d’une Cour
140n’a cessé de se dégrader à partir des journées de La Haye, chargées de destins ambigus. Surtout, qu’on ne profite pas de l’occa
35 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
141inq États-nations européens, depuis le Congrès de La Haye, 1948, n’ont pas fait un seul pas effectif en direction de leur fédér
36 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Confrontation des régions transfrontalières [Nos conclusions] (été 1972)
142 de faire comme si… Il y eut ainsi Montreux 1947, La Haye 1948, Westminster et Lausanne 1949, Bruxelles et Rome 1950… Le fait q
37 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
143n ? Lors des grands congrès européens — Montreux, La Haye, Bruxelles, Westminster et Lausanne, au cours des manifestations cult
38 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
144ais pied quand, au premier Congrès de l’Europe, à La Haye en 1948, nous avons accepté, nous les fédéralistes, un compromis que
39 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
145es trois urgences Lorsque se réunit le Congrès de La Haye, sous la présidence [p. 330] de Churchill, en mai 1948, il paraissait
40 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
146endances se rencontrent au Congrès de l’Europe, à La Haye (mai 1948), sous la présidence d’honneur de Churchill, qui est présen
147ur la proposition du Congrès de l’Europe, réuni à La Haye en mai 1948, devait comporter une « Assemblée européenne où seraient
148 européen de la culture proposé par le congrès de La Haye (1948) qui en a été chargé expressément par la Conférence européenne
41 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
149s de l’Europe qui se tient au début de mai 1948 à La Haye, sous la présidence d’honneur de Churchill, d’ailleurs présent et trè
150s, à Genève, à Royaumont, à Londres, finalement à La Haye, à la veille du Congrès, chaque virgule du Message aux Européens , e
151ssion) un temps qui, à dire vrai, me manque ! » À La Haye, notre commission est la moins nombreuse du congrès [p. 22] (150 pers
42 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
152enne qui allaient suivre le Congrès de l’Europe à La Haye, 1948, notamment la création du Conseil de l’Europe, avec lequel il a
43 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
153remier Congrès de l’Europe, qui allait se tenir à La Haye du 8 au 12 mai 1948. Congrès dont François Mitterrand rappelait récem
154ée européenne a pris forme, c’était au congrès de La Haye. J’y étais et j’y croyais. » Le congrès avait réuni, sous la présiden
155l’Assemblée européenne demandée par le congrès de La Haye, s’ouvrit le 10 août 1949 à Strasbourg. Faute d’un siège propre qui n
156péen de la culture » né, lui aussi, du congrès de La Haye et dont je suis le directeur désigné, nous débarquions à Strasbourg e
157le texte de mon Message aux Européens (Congrès de La Haye) [p. 27] que je voudrais combiner avec celui du Serment à récrire cet
158harte », si l’on reprend les termes du Message de La Haye. Des succès importants ont été obtenus dans ce domaine : les droits d
44 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
159gemont participe au premier Congrès de l’Europe à La Haye en 1948, présidé par Winston Churchill. À côté de lui, Robert Schuman
160e de nos premières activités issues du Congrès de La Haye fut de mettre ensemble des savants pour que leurs recherches soient u