1 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
1udrais en être aimé, comme le docteur Jivago aime Lara et en est aimé. Mais, comme Lara, la Russie a dû suivre un Maître cyn
2teur Jivago aime Lara et en est aimé. Mais, comme Lara, la Russie a dû suivre un Maître cynique et brutal, qui l’a séduite e
3e ? Je me mis à lire plus avant. Une jeune fille, Lara, éveille la nostalgie du docteur Jivago, qu’elle soigne dans un hôpit
4n clandestin de sortir de Russie : Jivago refuse. Lara lui est enlevée par un puissant politicien qui l’avait séduite quand
5la foule. Inexplicablement reparue à cette heure, Lara vient pleurer sur son cadavre. Elle est arrêtée peu après, et va mour
6nouvelée du Tristan de Wagner. Jivago s’adresse à Lara, dans leur retraite forestière : … Disons adieu à nos espoirs, dison
7s de plus, la passion sépare du monde : Jivago et Lara détestent « les principes d’un culte menteur de la société, transform
8osait sur leur existence condamnée… Mais qui est Lara ? En la perdant, dit Jivago, « il perdrait sa raison de vivre et peut
9ence même, le leur dire à elles, et en face. Oui, Lara, c’est tout cela. Puisqu’on ne peut communiquer par la parole avec ce
10ommuniquer par la parole avec ces forces cachées, Lara est leur représentante, leur symbole. Elle est à la fois l’ouïe et la
11 cet instant, dès cet aveu, dès que l’identité de Lara et de la Russie est expressément déclarée, tout s’éclaire de ce qui v
12 Pouvoir né de la révolution et qui va confisquer Lara) offre l’exil à Jivago. Ce dernier lui répond, sans motiver son refus
13humblement à vos pieds pour recevoir de vos mains Lara, la vie, le moyen de retrouver ma famille, le salut… La nouvelle que
14mettre à vous aveuglément. Ainsi, pour le bien de Lara, je vais jouer la comédie… V. Passion et Société Toute passion
2 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Nouvelles métamorphoses de Tristan
15udrais en être aimé, comme le docteur Jivago aime Lara et en est aimé. Mais, comme Lara, la Russie a dû suivre un Maître cyn
16teur Jivago aime Lara et en est aimé. Mais, comme Lara, la Russie a dû suivre un Maître cynique et brutal, qui l’a séduite e
17e ? Je me mis à lire plus avant. Une jeune fille, Lara, éveille la nostalgie du docteur Jivago, qu’elle soigne dans un hôpit
18n clandestin de sortir de Russie : Jivago refuse. Lara lui est enlevée par un puissant politicien qui l’avait séduite quand
19la foule. Inexplicablement reparue à cette heure, Lara vient pleurer sur son cadavre. Elle est arrêtée peu après, et va mour
20nouvelée du Tristan de Wagner. Jivago s’adresse à Lara, dans leur retraite forestière : … Disons adieu à nos espoirs, dison
21s de plus, la passion sépare du monde : Jivago et Lara détestent « les principes d’un culte menteur de la société, transform
22osait sur leur existence condamnée… Mais qui est Lara ? En la perdant, dit Jivago, « il perdrait sa raison de vivre et peut
23ence même, le leur dire à elles, et en face. Oui, Lara, c’est tout cela. Puisqu’on ne peut communiquer par la parole avec ce
24ommuniquer par la parole avec ces forces cachées, Lara est leur représentante, leur symbole. Elle est à la fois l’ouïe et la
25 cet instant, dès cet aveu, dès que l’identité de Lara et de la Russie est expressément déclarée, tout s’éclaire de ce qui v
26 Pouvoir né de la révolution et qui va confisquer Lara) offre l’exil à Jivago. Ce dernier lui répond, sans motiver son refus
27humblement à vos pieds pour recevoir de vos mains Lara, la vie, le moyen de retrouver ma famille, le salut… La nouvelle que
28mettre à vous aveuglément. Ainsi, pour le bien de Lara, je vais jouer la comédie… V.Passion et société Toute passion