1 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
1me sont encore mal connues mais certaines. Et par Plotin et l’Aréopagite, cette doctrine s’est transmise au monde médiéval. Ai
2 1191) voyait dans Platon — qu’il connaissait par Plotin, Proclus et l’école d’Athènes — un continuateur de Zoroastre. Son néo
2 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
3ue Eckhart se distingue d’une manière radicale de Plotin, dont on persiste à faire son maître. Plotin lui aussi prêche l’amour
4e de Plotin, dont on persiste à faire son maître. Plotin lui aussi prêche l’amour mystique, mais l’amour plotinien n’est nulle
5l’agapè, dont ne parlent et que ne connaissent ni Plotin ni Sankara. » Voici donc, semble-t-il, deux pôles de la mystique univ
6ctérisés. L’Orient (c’est-à-dire Sankara, Platon, Plotin) et l’Occident (ici figuré par Eckhart) s’opposeraient dans les terme