3 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
1amant ». Et l’héroïne de L’Homme sans qualités de Robert Musil, dit à plusieurs reprises d’elle-même et de son frère : « Nous aurons
2 sa prison, après avoir écrit ce livre posthume. Robert Musil. — J’ai aimé mon Autriche « impériale et royale » d’un amour exigeant
3st-il vraiment vicieux que par ce cercle. III. Robert Musil et le « Règne Millénaire » Ingénieur, officier, philosophe, écriva
4ré lui, parce qu’il cherchait une vérité à vivre, Robert Musil est mort à peu près ignoré, tout près de ce lieu où j’écris, — j’étai
4 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — Soulèvement des puissances animiques
5. Lawrence et de Jean Genêt, d’André Breton et de Robert Musil, d’Henry Miller et de Lawrence Durell, pour ne citer que très peu de
5 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Nouvelles métamorphoses de Tristan
6amant ». Et l’héroïne de L’Homme sans qualités de Robert Musil, dit à plusieurs reprises d’elle-même et de son frère : « Nous aurons
7 sa prison, après avoir écrit ce livre posthume. Robert Musil. — J’ai aimé mon Autriche « impériale et royale » d’un amour exigeant
8est-il vraiment vicieux que par ce cercle. III.Robert Musil et le « Règne millénaire » Ingénieur, officier, philosophe, écriva
9ré lui, parce qu’il cherchait une vérité à vivre, Robert Musil est mort à peu près ignoré, tout près de ce lieu où j’écris, et son œ