1 1940, Mission ou démission de la Suisse. Esquisses d’une politique fédéraliste
1tion des premières ligues, dans les Grisons et au Tessin, dès la fin du xiie siècle ; puis sur l’autre versant du Gothard, au
2 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
2lemands ? Mais que feraient-ils des Romands et du Tessin ? Des Italiens, mais comment mordraient-ils sur les Suisses alémaniqu
3 1953, La Confédération helvétique. Le peuple et son histoire
3ers le Sud, l’Italie et l’Adriatique, les eaux du Tessin qui deviendra le Pô. Vers l’Est et l’Autriche, les eaux de l’Inn, qui
4le lac Léman jusqu’à Genève. Le bassin italien du Tessin est une vallée beaucoup plus courte. Quant à l’Inn, elle quitte très
5zaine de kilomètres l’un de l’autre) le Rhône, le Tessin et le Rhin, porte le nom de massif du Gothard. (L’Inn prend sa source
6puis l’entrée officielle des cités romandes et du Tessin (de langue italienne) portèrent le nombre des États fédérés à 22, en
4 1953, La Confédération helvétique. Institutions et aspirations économiques
7nève. Au xvie siècle, les protestants chassés du Tessin introduisent à Zurich l’industrie de la soie. Au xviie , les huguenot
5 1953, La Confédération helvétique. La famille et l’éducation
8nne huit types. Autant de familles catholiques au Tessin. Voilà qui nous oblige à une extrême prudence dans le maniement des d
6 1953, La Confédération helvétique. Le peuple suisse et le monde
9dans tous les cantons suisses. L’helvétisation du Tessin a progressé très rapidement depuis 1848, et c’est du Tessin que sont
10rogressé très rapidement depuis 1848, et c’est du Tessin que sont venus quelques-uns des hommes politiques qui ont le mieux ex
11l. Du Gothard jaillissent le Rhin, le Rhône et le Tessin, les trois cours d’eau qui nous relient aux territoires culturels les
12ubstantiel. Selon le Tessinois Giuseppe Zoppi, le Tessin remplit d’autant mieux sa mission suisse qu’il maintient plus purs se
7 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
13 du Rhin, source du Rhône, sources de l’Inn et du Tessin, affluents principaux du Danube et du Pô. Ce qui faisait écrire au ch
8 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
14es trois Waldstätten entreprennent la conquête du Tessin et d’autres vallées au sud des Alpes, tandis que Berne et Lucerne s’e
15ays sujets d’Argovie, de Thurgovie, de Vaud et du Tessin. Saint-Gall et les Grisons, qui avaient mené jusque-là des politiqu
16l’époque même où les « Schwyzer » conquéraient le Tessin et se préparaient à faire en réalité ce qu’ils accusaient les Habsbou
9 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — Ce « petit peuple pacifique… »
17iècles. Les Suisses perdent Milan mais gardent le Tessin et plusieurs vallées italiennes. Ils reçoivent 400 000 couronnes en r
10 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
18ut, sauf aux frontières extérieures. Le canton du Tessin ne prélevait pas moins de treize taxes différentes sur la route du Go
19de 1815. (Les Waldstätten, ainsi que Glaris et le Tessin s’abstenant ou manifestant leur hostilité au projet.) Une commission
11 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
20re le voyage — il se trouvait en clinique dans le Tessin. Et c’est ainsi qu’il garda jusqu’à sa mort la nationalité allemande.
21uisse dans cette œuvre immense, me dira-t-on : le Tessin n’était à l’époque qu’un bailliage des trois Waldstätten. Oui, mais r
12 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — Les variétés de l’expérience communautaire
22 du Jura suisse, du Palatinat, du Val Mesocco (au Tessin) et de l’Appenzell. Tout a commencé en 1972, lorsqu’un groupe de quat