1 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
1 femme, et qu’on trahit ses serments par amour. « The strongest oaths are straw to the fire in the blood. » Ce n’est pas la
2un navire torpillé et comme le dit l’Amirauté : « The next of kin of casualties… », les familles des victimes ont été infor
2 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
3t un micro, et la voix me revient de la salle : « The task before us, at this congress, is not only to raise the voice of E
3 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
4 dire prophétiquement, au milieu de la guerre : « The empires of the future are the empires of the mind. » L’Empire europé
4 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
5, le Professeur E. G. R. Taylor, dans sa brochure Geography of an Air Age, parue à Londres un an plus tard, estime que le centre
5 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
6ns un micro, et la voix me revient de la salle : “The task before us, at this congress, is not only to raise the voice of E
6 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.4. Naissance d’une Fondation
7it dire prophétiquement, au milieu de la guerre : The empires of the future are the empires of the mind. L’Empire européen,