1 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
1n Antiquité qui ne coïncide avec celle du pays de Vaud : non pas la grecque, qui est scolaire — pour eux — mais la biblique,
2 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une main, par C. F. Ramuz (juin 1933)
2uffre. Et cela ne se passe plus dans le canton de Vaud, mais dans le domaine propre de Ramuz qui est l’élémentaire. Jamais i
3 1935, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). René Guisan : un clerc (1935)
3 de la moindre paroisse « libriste » du canton de Vaud. Son sens aigu de la qualité intellectuelle, sa rigueur critique ne l
4 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
4il faut entendre qu’il s’agit de celle du pays de Vaud : non pas la grecque, qui est scolaire — pour eux — mais la biblique,
5 1940, Mission ou démission de la Suisse. Esquisses d’une politique fédéraliste
5rticuliers avec Zurich, et d’autre part se soumet Vaud et l’Argovie ; etc., etc. Il faudrait ici plusieurs pages pour énumér
6 1944, Les Personnes du drame. Sincérité et authenticité — Vues sur Ramuz
6il faut entendre qu’il s’agit de celle du pays de Vaud : non pas la grecque, qui est scolaire — pour eux — mais la biblique,
7 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
7hèse la moins folle, puisque Neuchâtel, Fribourg, Vaud et Genève où l’on parle français souderaient ainsi la Franche-Comté à
8 1953, La Confédération helvétique. Le peuple et son histoire
8ec Zurich, et allait bientôt soumettre le pays de Vaud et les plateaux de l’Argovie — berceau des Habsbourg — dont elle fit
9 1953, La Confédération helvétique. Les institutions politiques
9 coutume veut que les cantons de Zurich, Berne et Vaud, les plus peuplés, aient droit à un siège en tout temps. Les autres c
10 1953, La Confédération helvétique. Le peuple suisse et le monde
10te de Sempach, Glaris son anniversaire de Näfels, Vaud son 24 janvier et son 14 avril, Neuchâtel son 1er mars ; toute la Sui
11 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’éloge, l’élan, l’amour, le monde ouvert à ceux qui s’ouvrent, cela existe… (2-3 février 1963)
11 à l’homo helveticus. Il ne croyait qu’au pays de Vaud, réduit aux vignes, et pimenté d’exotisme valaisan. « Entre nous, nou
12 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
12ous son obédience les villes romandes, le pays de Vaud et Bâle. S’il pouvait au surplus resserrer son emprise sur les commun
13 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
13liages et pays sujets d’Argovie, de Thurgovie, de Vaud et du Tessin. Saint-Gall et les Grisons, qui avaient mené jusque-là
14 d’avoir fait contre leurs ancêtres. Le canton de Vaud conserve discrètement les nombreuses demeures seigneuriales bâties ou
14 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — « Ce petit peuple égalitaire… »
15et chassées de leurs pays. Enfin, dans le pays de Vaud, démembré du royaume de Bourgogne lui aussi, puis domaine des Savoie,
15 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
16 Genève, Neuchâtel, Mulhouse, les Grisons et même Vaud étaient reconnus comme confédérés par l’étranger, mais non par les ca
17ales. À la Diète de cette année-là, le délégué de Vaud, partisan de l’union fédérale, déclare qu’il s’agit de savoir si la S
16 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — Les institutions et la vie politique
18temps dominées par leur prince-évêque. Le Pays de Vaud, vrai pays, riche en villes, bourgs et châteaux, vignobles et campagn
19 coutume veut que les cantons de Zurich, Berne et Vaud, les plus peuplés, aient droit à un siège en tout temps. Les autres c
20ques députés aux Chambres sont élus par Genève et Vaud, et son influence, même dans ces cantons, serait nulle si elle n’abou
21canton à l’autre. Seuls jusqu’ici (1964), Genève, Vaud et Neuchâtel ont accordé le droit de vote aux femmes. Les autres cant
22e de Sempach, Glaris son anniversaire de Naefels, Vaud son 24 Janvier et son 14 Avril, Neuchâtel son 1er Mars ; toute la Sui
17 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — Les paradoxes de la vie économique
23andis que les montagnards de l’ouest — Neuchâtel, Vaud, Genève — manifestaient un génie très particulier de la mécanique : R
18 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
24naturels ou historiques — cité de Genève, pays de Vaud, Neuchâtel ou La Chaux-de-Fonds, Jura bernois, Fribourg, moitié franc
25t dur et sec à Neuchâtel, aimable dans le pays de Vaud, plutôt vulgaire à Genève) mais sa « conscience malheureuse » du lang
26yle original qui avait toujours manqué au Pays de Vaud, voilà qui me paraît illustrer avec une rare simplicité l’une des loi
19 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
27e Gex où nous sommes, à Genève, dans le canton de Vaud et celui du Valais, ont des intérêts communs. De tout ce qui concerne