1 1946, Lettres sur la bombe atomique. Utopies
1du piano, il pourra faire sauter une ville. » — « Washington, D.C. Plus de cinq mille produits et procédés industriels ont été inv
2 1946, Lettres sur la bombe atomique. Le savant et le général
2-il, deux savants, l’un en Allemagne et l’autre à Washington. Chacun pèse sur un bouton, et une terrifiante explosion se produit d
3 1946, Lettres sur la bombe atomique. Un salon atomique
3 VIII Un salon atomique Washington, 3 novembre 1945. Cette capitale qui ne fait partie d’aucun des États
4e du désespoir qui fond sur moi dès que je suis à Washington ? Je vous avouerai que je m’y réfugie dans les salons. L’Europe avait
5 salons. L’Europe avait des salons littéraires. À Washington, ils sont tous politiques. Celui d’où je sors, qui est l’un des mieux
4 1946, Lettres sur la bombe atomique. La fin du monde
6tre savant a cru de son devoir d’avertir aussitôt Washington. D’après ses calculs, disait-il, cet essai provoquerait un raz-de-mar
5 1946, Lettres sur la bombe atomique. La vérité n’est plus du côté des canons
7a changé de camp, et qu’elle siège pour l’heure à Washington. Les Soviets se voient rejetés au stade mental de ces « chercheurs de