1 1960, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960)
1 France et en Allemagne — Voltaire, Vauvenargues, Wieland, Herder —, plus tard en Angleterre — Newman, Matthew Arnold —, on se
2 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
2omantiques, aux vertiges de la Décadence. Quant à Wieland, dernier des philosophes « éclairés », il croira jusqu’au dernier jou
3dre sûrement et immanquablement ce but. En 1796, Wieland lui-même ajoute à ce passage la note suivante : À quel point les cos
4infligé à son idéal cosmopolite n’ait pas empêché Wieland de poursuivre le projet d’une association des peuples européens. C’es
5 européenne. Quelques années plus tard, en 1806, Wieland exposera encore [p. 159] dans sa revue Teutscher Merkur, un plan de T
3 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.1. La Révolution Française et l’Europe
6volution Française et l’Europe Les illusions d’un Wieland n’ont-elles pas été partagées par ceux-là même qui donnèrent son impu
4 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
7xe siècles en prenant pour axe la Révolution. De Wieland à Schelling, de Herder à Hegel, en passant par un Kant ou par un Goet
5 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.4. Napoléon et l’Europe
8rands esprits de Weimar et de Iéna, un Goethe, un Wieland, un Hegel, les plus « européens » du monde germanique, et même auprès
6 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
9ie siècle cosmopolite — Montesquieu, Voltaire et Wieland croient l’Europe faite, parce qu’elle l’est dans leurs esprits et doi
7 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.5. Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
10France et en Allemagne, — Voltaire, Vauvenargues, Wieland, Herder —, plus tard en Angleterre — Newman, Matthew Arnold — on se m