1 1934, Politique de la Personne (1946). À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
1n sait que les Jésuites, triomphant dans les pays absolutistes, ne passent point pour avoir favorisé très sérieusement le libre déve
2 1940, Mission ou démission de la Suisse. Le protestantisme créateur de personnes
2n sait que les Jésuites, triomphant dans les pays absolutistes, ne passent point pour avoir favorisé très sérieusement le libre déve
3 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — Les grands desseins du xviie siècle
3ourde angoisse de l’époque devant les prétentions absolutistes des États. Tous les quatre émanent d’esprits profondément religieux m
4 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
4ourde angoisse de l’époque devant les prétentions absolutistes des États. Tous les quatre émanent d’esprits profondément religieux,
5 1977, L’Avenir est notre affaire. Système de la crise — La religion de la croissance
5 barons, ou l’infanterie bien alignée des princes absolutistes ; mitrailleuses desdémocraties contre les armées de métier ; chars et
6 1977, L’Avenir est notre affaire. Système de la crise — La clé du système ou l’État-nation
6à la féodalité la lance et l’armure, aux royaumes absolutistes le fusil et le canon, plus tard la mitrailleuse, à l’État de plus en
7 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
7 se plaît à ridiculiser et que l’Europe des États absolutistes puis des États-nations de type napoléonien, enfin des États totalitai
8spotismes asiates, des théocraties et idéocraties absolutistes qui triomphent désormais dans le Tiers Monde mais que nous avons réus
8 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. L’Europe et le tiers monde
9u Moyen-Orient, en Afrique. Parmi eux les régimes absolutistes et les dictatures militaires sont la règle, les démocraties l’excepti