1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Breton, Manifeste du surréalisme (juin 1925)
1 S.A. Ce n’est pas ainsi que nous sortirons d’une anarchie dont les causes semblent avant tout morales. Les tendances encore un
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Malraux, La Tentation de l’Occident (décembre 1926)
2us qu’un « étrange goût de la destruction et de l’anarchie, exempt de passion, divertissement suprême de l’incertitude… » p. 
3 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
3 temps. Il fallait bien tirer quelque vertu d’une anarchie dont on ne veut pas avouer qu’elle est plus nécessaire — provisoireme
4 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
4 Il y a encore des gens pour qui les limites de l’anarchie sont : chanter l’Internationale dans les rues, faire la noce, écrire
5 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Adieu au lecteur (juillet 1927)
5 possible : la guerre et la paix, la tradition, l’anarchie, l’ironie, le sentiment, un réveil des vieux, Maurras, Lounatcharsky,
6 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 7. L’instruction publique contre le progrès
6entielle dans cet amour de la destruction et de l’anarchie que les génies destructeurs de ce temps ont inspiré à beaucoup d’entr
7 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
7 ce qui est violemment et intégralement humain. L’anarchie est un degré [p. 59] d’intensité dans la vie, non pas un parti. Tout
8 1930, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Pour un humanisme nouveau » [Réponse à une enquête] (1930)
8’esprit et les lois de la matière. Pris entre une anarchie et une fatalité également funestes, également démesurées, l’homme ne
9 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
9testantisme ». Les uns l’accusent de fomenter une anarchie individualiste, les autres — ou parfois les mêmes — d’avoir sécrété l
10 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Éloge de l’imprudence, par Marcel Jouhandeau (septembre 1932)
10 mesures, enfin leur choix ? L’Occident cultive l’anarchie nominaliste la plus grave : il ne sait ou n’ose plus définir et assum
11 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Saint-Évremond ou L’humaniste impur, par Albert-Marie Schmidt (octobre 1933)
11r leur raffinement, par leur perfection même, une anarchie spirituelle dont elles constituent probablement l’unique remède. C’es
12 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
12grand que celui de l’oligarchie. C’est celui de l’anarchie. La vocation telle que l’entendent les chrétiens est imprévisible. Or
13 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
13 affaiblir les liens sociaux. Il s’oriente vers l’anarchie. À ce moment, se produit fatalement ce que j’appellerais un sentiment
14bare du sang. Mais plus tard elle a sombré dans l’anarchie. Et à son tour, la Rome étatique s’écroule sous son propre poids. De
15ocial, une angoisse, un appel à une communauté. L’anarchie et la tyrannie, successivement, ont fait faillite. Quelle sera la nou
14 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
16e, au premier pas, trois mots qui faussent tout : anarchie, romantisme, individu. Il n’est que de les mesurer à la réalité derni
17a foi, cet appel. Quand on parle de romantisme, d’anarchie, d’individualisme, on ne parle jamais que de révolte, mais d’une révo
15 1934, Présence, articles (1932–1946). L’œuvre et la mort d’Arnaud Dandieu (1934)
18yme tantôt d’émeute et de chambardement, tantôt d’anarchie littéraire, tantôt de dictature économique. Pour Dandieu, comme pour
16 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
19é dans sa mauvaise conscience. Jeunesse se passe, anarchie se passe, rougeole se passe, — mais rien de grave ne se passe. C’est
20parce qu’elle est incertaine de sa mission. Cette anarchie ne se développera pas impunément : elle va se résoudre en violences.
21 de repères, de coordonnées. Très loin aussi de l’anarchie. Car l’exercice de la liberté personnelle entraîne des engagements hu
22en et le condamne à passer avec lui : il décrit l’anarchie intime de l’homme moderne avec le parti pris de ne jamais juger, avec
17 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
23’univers antique, c’est son royaume abandonné à l’anarchie. Comment Adam ne s’effraierait-il pas d’une plainte qui s’adresse, en
18 1935, Présence, articles (1932–1946). Contre Nietzsche (avril-mai 1935)
24i Nietzsche restera la meilleure description de l’anarchie spirituelle du xixe siècle. Il en a souffert si vivement qu’il n’est
19 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Ni gauche ni droite (août 1935)
25 voilà bien le désordre où nous vivons. C’est une anarchie sémantique. On me fait observer que l’opposition n’est pas entre le p
20 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les mystiques allemands du xiiiᵉ au xixᵉ siècle, par Jean Chuzeville (octobre 1935)
26ques « au romantisme, au révolutionnarisme et à l’anarchie » (selon M. Truc), à quoi M. Chuzeville ajoute pour sa part l’étatism
21 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
27e série de pseudo-mesures que le libéralisme et l’anarchie bourgeoise ont tolérées en marge du culte de l’argent : la passion, l
22 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
28ui savent ce qu’ils ne veulent pas : la guerre, l’anarchie capitaliste, la dictature, le Comité des Forges, la diplomatie moscou
23 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
29la mort. Imposer l’ordre et la mesure humaine à l’anarchie des forces naturelles, voilà l’affirmation, ou pour mieux dire l’agre
30ctatorial stérilise bien plus d’entreprises que l’anarchie n’en menaçait. L’histoire de cette fatalité est celle du monde contem
24 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.5. Importance de la notion de commune mesure
31ant où une mesure, pourtant vraie, se corrompt. L’anarchie de notre langage révélera l’anarchie spirituelle d’un monde où la mes
32 corrompt. L’anarchie de notre langage révélera l’anarchie spirituelle d’un monde où la mesure est morte. Enfin les tentatives d
25 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
33i de la règle commune, et la terreur domine cette anarchie, distribuant des condamnations d’autant plus excessives d’ailleurs qu
34cas : émeute, prise de pouvoir légal, désordre et anarchie, établissement d’une dictature militaire, plan quinquennal, conversio
26 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
35 par leurs grands auteurs. C’était réintroduire l’anarchie culturelle dans le monde le moins fait pour l’intégrer, dans le monde
36ituels ordonnateurs. Qu’on baptise cette nouvelle anarchie « humanisme révolutionnaire » ou « réalisme socialiste », l’échec du
27 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.12. Leçon des dictatures
37ques lieux communs plus vénérables que vivants. L’anarchie n’a le droit de critiquer l’ordre que lorsqu’elle est consciemment an
38s, presse « libre » aux ordres des grands trusts, anarchie dans l’enseignement, et dix morales contradictoires dont aucune ne sa
39. Si au contraire vous essayez de surmonter votre anarchie, vous serez bien forcés de commencer par rétablir l’ordre extérieur.
28 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
40e est, dégradée, mystérieuse, pleine d’appels. (L’anarchie libérale avait du moins cet avantage qu’elle était bien visible, et q
29 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
41 de professeurs. Certain caractère permanent de l’anarchie dans laquelle nous vivons nous rend son examen relativement aisé. La
30 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
42nsée, leur action, leur lutte contre la mort et l’anarchie. Les Juifs ont eu la Loi et la prophétie ; les Grecs, l’homme dans la
31 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
43 par leurs grands auteurs. C’était réintroduire l’anarchie culturelle dans le monde le moins fait pour l’intégrer. Qu’on baptise
44ait pour l’intégrer. Qu’on baptise cette nouvelle anarchie « humanisme révolutionnaire » ou « réalisme socialiste », l’échec du
45ques lieux communs plus vénérables que vivants. L’anarchie n’a le droit de critiquer l’ordre que lorsqu’elle est consciemment an
46s, presse « libre » aux ordres des grands trusts, anarchie dans l’enseignement, et dix morales contradictoires dont aucune ne sa
47. Si au contraire vous essayez de surmonter votre anarchie, vous serez bien forcés de commencer par rétablir l’ordre extérieur.
32 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Dictature de la liberté, par Robert Aron (mars 1936)
48, elle perd tout point d’appui, son élan meurt en anarchie. La solution de ce conflit est évidente, c’est peut-être pourquoi bie
33 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
49ague, le sentiment incontrôlé, le romantisme et l’anarchie, etc. La subjectivité, c’est le fait de devenir le sujet de la vérité
34 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
50nitie et invente, ce qui impose un ordre neuf à l’anarchie. Cet esprit-là, c’est l’autorité même. C’est l’acte même d’un créateu
35 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
51onne idée du maximum d’absurdité que représente l’anarchie actuelle.) Si l’on me chargeait de redistribuer toutes les richesses,
52 de se réaliser, de se construire, de maîtriser l’anarchie intérieure de sa jeunesse inoccupée, enfin de dominer dans l’espace d
53ont pour nous que signes du désordre. C’est à son anarchie, non à la nôtre, que nous déclarons cette guerre que l’on appelle rév
36 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
54t pas faire la distinction entre le marxisme et l’anarchie. D’autre part, sauront-ils s’opposer au dictateur qui se présentera u
55de décrire et de formuler cette pauvreté ou cette anarchie relâchée, si gauche que soit son expression, suffit tout de même à re
56 vraie réalité, ce serait jeter la société dans l’anarchie la plus sanglante. La politique ne doit jamais partir de la réalité i
57est la personne qui cesse de se défendre, c’est l’anarchie qui renonce à ses droits. Et si le cadre de l’État paraît demeurer id
58te et de menacer le capitalisme ou les fauteurs d’anarchie. Et cela finit toujours par une discussion de politique générale. Ils
37 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
59 vraie réalité, ce serait jeter la société dans l’anarchie la plus sanglante. La politique ne doit jamais partir de la réalité i
60est la personne qui cesse de se défendre, c’est l’anarchie qui renonce à ses droits. Et si le cadre de l’État paraît demeurer id
38 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une idée de Law (janvier 1937)
61permettent d’entrevoir l’une des raisons de notre anarchie économique. Le capitalisme ne serait peut-être pas un trop mauvais sy
39 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
62s à son exercice ; — ou bien, en révolte contre l’anarchie engendrée par cette première manière de faire, on construit des régim
63 Quant à l’objection connexe relative au danger d’anarchie, nous rappellerons d’abord que l’O.N. prévoit un État qui [p. 49] soi
64confondent-ils le spirituel avec le désordre et l’anarchie ? Si oui, il est évidemment inutile d’aller plus avant. 2. On nous fa
40 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
65fut la fonction du mythe 85 que d’ordonner cette anarchie latente et de la composer symboliquement dans nos catégories morales.
66our souffrir même qu’on nous les nomme… 4. De l’anarchie à l’eugénisme Cependant, l’anarchie permanente que représente le mari
67me… 4. De l’anarchie à l’eugénisme Cependant, l’anarchie permanente que représente le mariage moderne fondé — par antiphrase —
68re professionnel » — donc puritain — contre cette anarchie sexuelle qu’il qualifie de « petite-bourgeoise ». (On n’ignore pas le
69agne de l’après-guerre n’atteignit pas un stade d’anarchie sexuelle comparable à celui de la Russie jusqu’à Staline. Mais le pro
70à l’on voyait affleurer le fond de désespoir et d’anarchie intime que suppose toute morale du « bonheur » strictement individuel
41 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
71dmise, l’amour courtois est né d’une réaction à l’anarchie brutale des mœurs féodales. On sait que le mariage, au xiie siècle,
42 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
72ation globale les « tendances dissolvantes », l’« anarchie », et les idéaux « impossibles ». Bientôt, l’on n’essaiera plus même
43 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
73agique intime et de problématique sentimentale. L’anarchie des mœurs et l’hygiène autoritaire agissent à peu près dans le même s
74sme angoissé (littérature de l’inquiétude et de l’anarchie bourgeoise) et de cynisme matérialiste (Neue Sachlichkeit des Alleman
44 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
75 ce fut la fonction du mythe que d’ordonner cette anarchie latente et de la composer symboliquement dans nos catégories morales.
76our souffrir même qu’on nous les nomme… 5. De l’anarchie à l’eugénisme Cependant, l’anarchie permanente que représente le mari
77me… 5. De l’anarchie à l’eugénisme Cependant, l’anarchie permanente que représente le mariage moderne fondé — par antiphrase —
78re professionnel » — donc puritain — contre cette anarchie sexuelle qu’il qualifie de « petite-bourgeoise ». (On n’ignore pas le
79llemagne d’avant Hitler atteignit-elle un stade d’anarchie sexuelle comparable à celui de la Russie jusqu’à Staline ? Le process
80à l’on voyait affleurer le fond du désespoir et d’anarchie intime que suppose toute morale du « bonheur » strictement individuel
45 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). Directeurs d’inconscience (11 avril 1939)
81reux d’être « mis au pas ». Faut-il choisir entre anarchie et dictature ? Mais l’une et l’autre sont désorientées. Car la seule
46 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). « Le matin vient, et la nuit aussi » (7 juin 1939)
82fond avec notre vie même, avec la Vie ! Certes, l’anarchie des mœurs et des idées s’accroît d’une anxiété de jour en jour plus j
47 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
83de se délivrer que d’abuser. Dans le vertige de l’anarchie où il se plaît, ce grand seigneur n’oublie jamais son rang. Son natur
48 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
84 affaiblir les liens sociaux. Il s’oriente vers l’anarchie. À ce moment, se produit fatalement ce que j’appellerais un sentiment
85bare du sang. Mais plus tard elle a sombré dans l’anarchie. Et à son tour, la Rome étatique s’écroule sous son propre poids. De
86ocial, une angoisse, un appel à une communauté. L’anarchie et la tyrannie, successivement, ont fait faillite. Quelle sera la nou
49 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
87Mais si ces mêmes pouvoirs étaient abandonnés à l’anarchie, s’ils se développaient chacun de son côté sans tenir compte d’aucune
88 ces grands balancements d’un pôle à l’autre. À l’anarchie individualiste de la Grèce répond l’étatisme romain. Au collectivisme
50 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
89son, que la liberté risque de se confondre avec l’anarchie. Ils n’aimeront pas vraiment [p. 148] la liberté, ou alors ils n’aime
51 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
90Mais si ces mêmes pouvoirs étaient abandonnés à l’anarchie, s’ils se développaient chacun de son côté sans tenir compte d’aucune
91 ces grands balancements d’un pôle à l’autre. À l’anarchie individualiste de la Grèce répond l’étatisme romain. Au collectivisme
52 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
92ur un Anglais ou un Scandinave le dilemme entre l’anarchie et l’étatisme totalitaire. Assimiler l’autorité au romanisme est d’ai
53 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
93 Il me paraît que nous en sommes à peu près là. L’anarchie sans précédent de notre vocabulaire, en politique surtout, suffirait
94n politique les mêmes principes dont s’autorise l’anarchie de nos mœurs privées. Toutefois les partisans du romantisme maintiend
95ent dans le cœur d’un individu, entre le besoin d’anarchie et le besoin de [p. 180] conservation. Parabole de la démission des p
54 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
96à la mauvaise humeur, à la tricherie sociale, à l’anarchie dans le cadre des lois. Alors l’État pour subsister doit devenir tota
55 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
97arole sur la chair, autorité de la personne sur l’anarchie individuelle. C’est ici qu’on touche au mystère, sans lequel tout ser
98ès le premier pas, trois mots qui faussent tout : anarchie, romantisme, individu. Il n’est que de les confronter à la réalité ch
99a foi, cet appel. Quand on parle de romantisme, d’anarchie, d’individualisme, on ne parle jamais que de révolte, mais d’une révo
56 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
100 Anglais ou pour un Scandinave le dilemme entre l’anarchie et l’étatisme totalitaire. Assimiler l’autorité au romanisme est d’ai
57 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
101fond avec notre vie même, avec la Vie ! Certes, l’anarchie des mœurs et des idées s’accroît d’une anxiété de jour en jour plus j
58 1946, Lettres sur la bombe atomique. 14. Problème curieux que pose le gouvernement mondial
102des armées, des souverainetés nationales, et de l’anarchie qu’elles entretiennent sur la planète. Je dis que la Bombe peut nous
59 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
103tion. Du conflit moral résultent la tyrannie et l’anarchie. Du conflit idéologique et religieux résultent des mises au pas de pl
104s à affaiblir le lien social. Il s’oriente vers l’anarchie. À ce moment se crée un sentiment de vide social. C’est une sorte d’a
105bare du sang. Mais plus tard elle a sombré dans l’anarchie. Rome a triomphé de l’anarchie et sombre maintenant sous le [p. 629]
106le a sombré dans l’anarchie. Rome a triomphé de l’anarchie et sombre maintenant sous le [p. 629] poids de son appareil collectiv
107manent, il n’y a pas d’équilibre possible entre l’anarchie et l’unité forcée, l’individu et l’État. Mais dès [p. 631] qu’intervi
60 1947, Doctrine fabuleuse. 9. Don Juan
108de se délivrer que d’abuser. Dans le vertige de l’anarchie où il se plaît, ce grand seigneur n’oublie jamais son rang. Son natur
61 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
109lectif et l’individuel, le service du groupe et l’anarchie libératrice, la sécurité et le risque, les règles du jeu qui sont pou
110istes du siècle dernier, il crée dans la cité une anarchie. Cette anarchie ne tarde pas à provoquer une réaction collectiviste.
111dernier, il crée dans la cité une anarchie. Cette anarchie ne tarde pas à provoquer une réaction collectiviste. À l’excès de lib
112pose ici, ce n’est nullement l’excès inverse de l’anarchie et [p. 37] du capitalisme libéral, mais bien cette morale civique, ce
113personne, et du civisme donc, la déviation vers l’anarchie d’une part, la déviation vers l’étatisme d’autre part, conduisent ide
62 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
114 correspond un régime démocratique tendant vers l’anarchie, et débouchant dans le désordre, lequel prépare toujours la tyrannie.
115fédéralisme ne naîtra jamais d’un habile dosage d’anarchie et de dictature, de particularisme borné et de centralisation oppress
63 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
116jourd’hui une Europe divisée et cloisonnée dans l’anarchie. Nous voulons une Europe organisée. Une Europe sans barrières ni visa
117liberté, devenue facile, cède à la tentation de l’anarchie ou à celle de l’impérialisme, une réaction collectiviste se déclenche
118ope c’est la mettre à l’abri de la misère et de l’anarchie [p. 113] nationaliste, et donc secondairement mais très effectivement
119r la guerre en fait. Le plus beau témoignage de l’anarchie de langage qui caractérise notre temps restera sans doute, aux yeux d
64 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
120 liberté devenue facile, cède à la tentation de l’anarchie, une réaction collectiviste se déclenche, au nom de la justice ou de
121. À défaut d’une union librement consentie, notre anarchie présente nous exposera demain à l’unification forcée, soit par l’inte
65 1948, Esprit, articles (1932–1962). Thèses du fédéralisme (novembre 1948)
122 correspond un régime démocratique tendant vers l’anarchie, et débouchant dans le désordre, lequel prépare toujours la tyrannie.
66 1948, Combat, articles (1946–1950). Message aux Européens (14 mai 1948)
123. À défaut d’une union librement consentie, notre anarchie présente nous exposera demain à l’unification forcée, soit par l’inte
67 1948, Réforme, articles (1946–1980). L’Europe, aventure du xxe siècle (1er mai 1948)
124jourd’hui une Europe divisée et cloisonnée dans l’anarchie. Nous voulons une Europe organisée. Une Europe sans barrières ni visa
68 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
125es personnes, mais aussi contre l’arbitraire et l’anarchie, qui vident de sens l’effort de toute une vie ; lutte enfin contre le
69 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
126est gaussé de leurs expériences et de l’apparente anarchie qui règne dans leurs classes d’essai. Ils répondent qu’ils visent au
70 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
127ie, la démocratie saine et non la dictature ; à l’anarchie individualiste, le sens communautaire et non le collectivisme ; bref,
71 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
128il aussi, son astuce égoïste et finalement, cette anarchie sceptique qui, lorsque se perdra la révérence à l’égard des dieux et
129nt les structures rigides n’encadrent plus qu’une anarchie latente, parce que ses disciplines ne sont pas celles de l’âme, que n
130e mortelle de tout Ordre qui n’a su qu’encadrer l’anarchie ? Du pain ? L’État l’assure à ses clients dociles. « Clarissimes » oi
131individu, cité, dissociation, réaction de l’État, anarchie intérieure, régime totalitaire (da capo al fine), chacun de ces momen
132mbat à la fois la tyrannie de l’unité forcée et l’anarchie des intérêts particuliers. On pensera bien que je ne dresse pas là un
133liste se développe en réponse au double défi de l’anarchie individualiste (ou nationaliste) et de la réaction totalitaire : il s
72 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
134e misère matérielle, et les Occidentaux en pleine anarchie morale. Cette religion mondiale a-t-elle [p. 252] des chances de remp
73 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 3. Don Juan
135de se délivrer que d’abuser. Dans le vertige de l’anarchie où il se plaît, ce grand seigneur n’oublie jamais son rang. Son natur
74 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
136doit, poussée à fond, amener l’établissement de l’anarchie dans les relations entre les États, anarchie qui, en principe, règne
137de l’anarchie dans les relations entre les États, anarchie qui, en principe, règne encore… On voit que c’est le même problème qu
138on. » [p. 65] Pétrarque (1304-1374) Cependant l’anarchie ne fait que grandir en Europe. Les Souverainetés absolues, à l’état n
139ion de fait, et tentait de prévenir le péril de l’anarchie des souverainetés. Bien qu’il ait échoué devant la résistance de deux
75 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
140 l’Italie asservie, les Allemagnes sont en pleine anarchie, et la « mise en valeur » du Nouveau Monde, qui eût pu devenir l’œuvr
141ni pour l’Europe, qui reste fatalement livrée à l’anarchie des souverainetés : Tous les royaumes, empires, tyrannies ou républi
142ence d’une politique positive, visant à juguler l’anarchie des États. Voici d’abord des pages peu connues de Machiavel (1469-152
76 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
143 et de la liberté, valent mieux que la disette, l’anarchie et l’esclavage. Ceux qui sont mécontents de Londres n’ont qu’à s’en a
144ande force offensive. Faible au contraire par son anarchie, elle est, malgré la valeur polonaise, en butte à tous leurs outrages
145s propres masses, gémissent, ou comme vous dans l’anarchie, ou sous les oppresseurs subalternes qu’une gradation nécessaire forc
77 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
146 qui lui revient. Or ceci n’est possible que si l’anarchie commerciale est supprimée, comme on supprime peu à peu l’anarchie pol
147iale est supprimée, comme on supprime peu à peu l’anarchie politique et si l’État se ferme, en tant qu’État commercial comme il
78 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
148 sans relâche, le fils de l’orgueil, le père de l’anarchie, le dissolvant universel, c’est le protestantisme. Fille de Necker,
79 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
149étienne qui s’opéra dans les mœurs, qu’une habile anarchie, et qu’une confusion symétriquement organisée. Si le partage de l’emp
80 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
150 1. De l’harmonie entre les nations libérées à l’anarchie des États souverains Vers 1826, un philosophe français spiritualiste
151a souveraineté de l’État qui s’en prévaudra. Et l’anarchie des souverainetés divinisées, refusant toute instance supérieure à le
152rd par nos dissensions ; elle fomente chez nous l’anarchie dans l’espoir de profiter d’une corruption favorisée par elle, parce
153 Avant dix ans, elle sombrera dans la guerre et l’anarchie, comme elle a toujours fait deux ou trois fois par siècle. 8 novembre
81 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
154lectif et l’individuel, le service du groupe et l’anarchie libératrice, la sécurité et le risque, les règles du jeu qui sont pou
82 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
155le européenne, 25 États vivent côte à côte dans l’anarchie internationale, sans qu’un pareil état de choses conduise à la plus t
156 États souverains. Il importe de remédier à cette anarchie par la création d’une Union fédérale entre les peuples européens. Seu
157. À défaut d’une union librement consentie, notre anarchie présente nous exposera demain à l’unification forcée, soit par l’inte
83 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
158lte guerres, révolutions, massacres, explosions d’anarchie suivies de dictatures — une histoire plus intense, violente et polémi
84 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
159anière générale, on veut l’union pour surmonter l’anarchie permanente qu’entretiennent les États et les Nations, dès lors qu’ils
160 Bel, Pierre Dubois. Tous les deux réagissent à l’anarchie croissante qu’entretiennent en Europe les querelles entre l’Empire et
161 États souverains. Il importe de remédier à cette anarchie par la création d’une Union fédérale entre les peuples européens. 43
162’est-à-dire la paix par la fédération, jugulant l’anarchie des États souverains ; la prospérité par une économie à la fois libér
85 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Les mythes sommeillent… ils vont se réveiller [Entretien] (9-10 février 1963)
163nous soyons tout à fait sortis de cette période d’anarchie, que nous mettions en place de nouvelles conventions, de nouvelles co
86 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
164ant de la totale passivité civique à des éclats d’anarchie névrotique. Et quant à ceux qui déclarent que le Marché commun vise e
165lles pas d’une autre essence. Si l’on admet que l’anarchie des souverainetés ne peut durer, mais qu’en revanche les diversités r
87 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
166ibérant sans nul pouvoir de décision. Ce régime d’anarchie presque idéale, ce « navire sans pilote livré à tous les vents », [p.
88 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
167s pensent mener la vie normale du genre humain, l’anarchie et la guerre, la misère et la faim étant des exceptions, des accident
168s ou les grands ensembles urbains. Ce n’est pas l’anarchie des mœurs qui menace la Suisse, c’est plutôt une espèce particulière
169est gaussé de leurs expériences et de l’apparente anarchie qui régnait dans leurs classes d’essai. Mais ils pouvaient répondre q
89 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
170ant de la totale passivité civique à des éclats d’anarchie névrotique. Et quant à ceux — nombreux en Suisse — qui déclarent que
171lles pas d’une autre essence. Si l’on admet que l’anarchie des souverainetés ne peut durer, mais qu’en revanche les diversités r
90 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
172s ou les grands ensembles urbains. Ce n’est pas l’anarchie des mœurs qui menace la Suisse, c’est plutôt une espèce particulière
91 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
173qu’on n’a jamais vu vivre un groupe humain dans l’anarchie telle que je la préconise. Pourtant je connais un groupe où cela marc
92 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
174s l’Histoire de nos civilisations, ce n’est pas l’anarchie croissante des mœurs que nos vieux sages auront à déplorer, mais au c
175moins aussi onéreux pour l’équilibre humain que l’anarchie spiritualiste. Toute vie spirituelle authentique ne s’est-elle pas to
93 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Entretien avec Denis de Rougemont (6-7 avril 1968)
176 toutes les injustices. Nous étions frappés par l’anarchie des pays dits démocratiques et par les réactions massives des pays to
94 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
177lle. Sur ce continuum, sans ordre ni structure, d’anarchie arbitrairement quadrillée par l’administration et la police, se détac
95 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
178le chaos de la masse indistincte autant que sur l’anarchie des individus isolés, qu’il s’agisse de réalités métaphysiques ou phy
96 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
179des orthodoxies rigides, en protestation contre l’anarchie croissante des critères spirituels et des jugements éthiques. Les nom
180ise, ou par la sagesse des peuples. C’est à cette anarchie profonde installée au cœur même de notre civilisation, qu’il faut rem
181oir quelques chances de succès, un remède à cette anarchie devrait répondre à trois conditions principales. [p. 56] — Il devrai
97 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
182unir contre les Turcs. En réalité, c’est contre l’anarchie des États souverains, alors naissants, qu’il voulait prémunir le peup
183 États souverains. Il importe de remédier à cette anarchie par la création d’une Union fédérale entre les peuples européens. On
184turelle : — la paix par la fédération, jugulant l’anarchie des États souverains ; — la prospérité par une économie à la fois lib
98 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
185pelle les tyrans. Rome, en réponse à ce défi de l’anarchie, invente l’État et ses institutions centralisées : elle poussera l’or
186cident ? Et l’apport slave dès le xixe siècle, l’anarchie, la démesure religieuse, le réalisme total et la peinture abstraite ?
187es personnes, mais aussi contre l’arbitraire et l’anarchie qui vident de sens l’effort de toute une vie ; lutte enfin contre les
188 sans frein ; – individualisme et collectivisme – anarchie et tyrannie ; – uniformisation et séparatisme. Les antithèses de cett
99 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
189le chaos de la masse indistincte autant que sur l’anarchie des individus isolés, qu’il s’agisse de réalités métaphysiques ou phy
100 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
190lle. Sur ce continuum, sans ordre ni structure, d’anarchie arbitrairement quadrillée par l’administration et la police, se détac