1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
1ie de l’écrivain, est un besoin organique, un peu anormal, que l’on satisfait dans certains états de crise afin de retrouver so