1 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
1 refus et la destruction de tous ces éléments — l’anti-Europe. Qu’était-il en effet pour ceux qui le combattaient ? La rage antichr
2oir dans le nationalisme la maladie européenne, l’anti-Europe par excellence. Je compare le nationalisme à une espèce de court-circ
2 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en avril 1953 (avril 1953)
3onalistes de tous les pays. L’internationale de l’anti-Europe n’en est pas encore au stade de la levée en masse. Il se peut toutefo
3 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (octobre-novembre 1954)
4ècle, et notamment par les manuels d’histoire : l’anti-Europe a joué là-dessus. De notre côté, tout reste à faire, ou presque… Et m
4 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — L’Europe des adversaires de l’Empereur
5ête et d’uniformité imposé par les armes, c’est l’anti-Europe. La polémique de Benjamin Constant contre la guerre se lie donc à une
5 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — Crépuscule ou nouvelle aurore ?
6e l’Europe, s’ouvre dans le triomphe violent de l’anti-Europe… Le fait que l’Europe n’a jamais constitué une unité politique se tra
7ouche et la plus consciente qu’on vit jamais de l’anti-Europe… Aujourd’hui, l’idée de nation semble avoir terminé sa carrière, être
6 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). I. Alpbach : le trentième anniversaire du Forum européen
8uite devant toute responsabilité civique ; dans l’anti-Europe où se retrouvent nationalistes et staliniens impénitents ; ou dans l’
7 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
9ilitaire ni règne d’un parti unique. La véritable anti-Europe ne serait-elle pas celle des nationalistes de droite et de gauche qui