1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1onsacrée à « fondre dans une unité supérieure » l’antinomie de l’esprit catholique et de l’esprit sportif. « On se fait son unité
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Charles Du Bos, Approximations, 4ᵉ série (novembre 1930)
2e à des figures le soin hasardeux de résoudre ses antinomies (Goethe) ; que si elles y échouent, il restera du moins des personnag
3 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
3de-chrétien », nous exprimons par ces deux mots l’antinomie hors de laquelle toute méditation constructive reste vaine, évasive e
4 au sérieux ce qu’impliquent les deux termes de l’antinomie, ou qui cherche à la supprimer, est antichrétienne en son principe. A
5l prétende, comme le système romain, enfermer les antinomies dans un cadre hiérarchique qui préserve l’homme du désespoir et lui f
6mposantes ; soit qu’il refuse comme le marxisme l’antinomie centrale de notre condition, et que, enfermant les conflits purement
7que ? Ce serait admettre que les deux termes de l’antinomie s’équivalent et peuvent s’annuler. La logique n’a le droit de conclur
4 1934, Politique de la Personne (1946). Principes d’une politique du pessimisme actif — Sur la devise du Taciturne
8ous exprimons par ces deux mots contradictoires l’antinomie hors de laquelle toute méditation constructive reste vaine, évasive e
9 au sérieux ce qu’impliquent les deux termes de l’antinomie, ou qui cherche à la supprimer, est antichrétienne en son principe. A
10l prétende, comme le système romain, enfermer les antinomies dans un cadre hiérarchique qui préserve l’homme du désespoir et lui f
11sparaît ; soit qu’il refuse, comme le marxisme, l’antinomie spécifique de notre condition, et que, enfermant les conflits puremen
12que ? Ce serait admettre que les deux termes de l’antinomie s’équivalent et peuvent s’annuler. La logique n’a le droit de conclur
5 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
13’expression d’un effort admirable pour résoudre l’antinomie du rationalisme et du néo-platonisme sous l’égide de la foi chrétienn
6 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
14nement d’une attitude personnaliste, au-delà de l’antinomie individu isolé-masse militarisée. 5. La théologie de l’œcuménisme, la
7 1949, Le Semeur, articles (1933–1949). « Les protestants et l’esthétisme » (février-mars 1949)
15 protestant dans sa pureté, dépasse notoirement l’antinomie du moralisme et de l’esthétique : ce dépassement constitue même l’ess
8 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
16 modèle théologique ait précédé la découverte des antinomies du réel : le conflit qui opposa les Éléates et les tenants de Pythago
9 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Première partie. La Voie et l’Aventure — Où les voies se séparent
17aucune différence », il n’y aurait pas non plus d’antinomie foncière entre la foi chrétienne de l’Occident et la pensée religieus
10 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — La spire et l’axe
18 liberté et du service dans l’homme converti. Ces antinomies, en effet, ne sauraient être résolues qu’en vertu de la foi, dans l’a
19is quelle que soit l’issue de la lutte engagée, l’antinomie des buts et des réponses est claire. En ce point de la spirale ascend
20 vivre à sa façon. Dans la vie politique, voici l’antinomie : le maximum d’indépendance d’une nation quelconque exclut le maximum
21t-il pas simplement, dans tout cela, des vieilles antinomies fondamentales formulées par les pré-Socratiques, et que vingt-cinq si
22le voit notamment dans le progrès des sciences. L’antinomie fondamentale, originelle, de la Personne divine, ne saurait être réso
23le christianisme appelle la conversion. De même l’antinomie constitutive de la personne humaine ne peut être évacuée par aucune m
24aire, une logique nouvelle tente de surmonter les antinomies auxquelles aboutit la physique : il s’agit là de changer notre entend
11 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — L’exploration de la matière
25 modèle théologique ait précédé la découverte des antinomies du réel : le conflit qui opposa les Éléates et les tenants de Pythago
12 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — Les ambivalences du progrès
26ent un caractère commun : elles aboutissent à des antinomies flagrantes aussitôt qu’elles sont appliquées. Définition par la techn
13 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Un essai de synthèse (mai 1958)
27re méthodes, on découvre qu’ils se ramènent à une antinomie fondamentale. Il faut aller vite (si l’on tient compte de la conjonc
28ologique et politique, par paires ou pluralités d’antinomies valables, on ne concevra jamais aucune solution réaliste et véritable
14 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (I) (août 1958)
29té de l’exécutif et de leur rapport intime avec l’antinomie fondamentale de notre siècle : celle du régime fédéraliste et du régi
15 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
30l’ultime réalité. Où nous verrions contradiction, antinomie, ils ne montent pas sur leurs grands chevaux théologiques, mais chacu
16 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
31mai 1961)ay Alternative ou alternance ? L’antinomie Don Juan-Tristan, telle que je l’ai formulée ailleurs, doit être ici
17 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
32inconnue ? IV.Alternative ou alternance ? L’antinomie Don Juan — Tristan, telle que je l’ai formulée ailleurs, doit être ic
18 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Deuxième partie — La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
33l’ultime réalité. Où nous verrions contradiction, antinomie, ils ne montent pas sur leurs grands chevaux théologiques, mais chacu
19 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique
34aissance scientifique échoue sur d’insurmontables antinomies et reste limitée au fini, aux apparences. Tout achèvement dans le mon
20 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
35ulation des moyens de rendre fécondes les grandes antinomies valables qui tissent la réalité occidentale : autorité et liberté, pl
21 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
36ue opposant les Éléates aux Ioniens au sujet de l’antinomie fondamentale de l’Un et du Divers, ou encore de la permanence et du c
37x du réel et des conditions de la vie, qui sont : antinomies, oppositions, lutte des contraires « d’où procède la plus belle harmo
38olitico-économiques. Ils ont pour motif profond l’antinomie entre la culture générale au sens traditionnel et l’acquisition d’un
22 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). La cité européenne (18-19 avril 1970)
39 notre histoire et le ressort de notre pensée : l’antinomie de l’un et du divers, l’unité dans la diversité, et la coexistence fé
40 la plus fréquente, de très loin, est le couple d’antinomies inséparables : autorité et liberté, individualisme et collectivisme,
23 1970, Le Cheminement des esprits. Diagnostics de la culture — L’Europe contestée par elle-même
41présente un élément irréductible de ce complexe d’antinomies qu’on nomme l’Europe. Quant aux doctrines économiques classiques ou r
24 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — L’Europe, l’été…
42ît typiquement occidentale, ne fût-ce que par les antinomies qu’elle embrasse, les paradoxes et les ambiguïtés dont elle se nourri
25 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
43 notre histoire et le ressort de notre pensée : l’antinomie de l’Un et du Divers, l’unité dans la diversité et la coexistence féc
44 sont nées de la pluralité de nos origines et des antinomies qui devaient en résulter. Et à leur tour elles ont donné naissance à
45sé au plan de l’interaction personnes-communauté, antinomie féconde qui doit être maintenue. Mais ces diversités, tensions et ant
46 être maintenue. Mais ces diversités, tensions et antinomies seules créatrices, il est radicalement exclu qu’elles aient jamais co
26 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
47ue opposant les Ioniens aux Eléates au sujet de l’antinomie fondamentale de l’Un et du Divers, ou encore de la permanence et du c
48x du réel et des conditions de la vie, qui sont : antinomies, oppositions, lutte des contraires « d’où procède la plus belle harmo
49litico-économiques : ils ont pour motif profond l’antinomie entre la culture générale au sens actif du terme (instrument de mise
27 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
50ue opposant les Eléates aux Ioniens au sujet de l’antinomie fondamentale de l’Un et du Divers, ou encore de la permanence et du c
51x du réel et des conditions de la vie, qui sont : antinomies, oppositions, lutte des contraires « d’où procède la plus belle harmo
52olitico-économiques. Ils ont pour motif profond l’antinomie entre la culture générale au sens traditionnel et l’acquisition d’un
28 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
53 notre histoire et le ressort de notre pensée : l’antinomie de l’Un et du Divers, l’Unité dans la Diversité, et la coexistence fé
54 la plus fréquente, de très loin, est le couple d’antinomies inséparables : autorité et liberté, personne et communauté, tradition
29 1972, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut dénationaliser l’enseignement [Entretien] (8 décembre 1972)
55ci, je le répète : il faut apprendre à penser par antinomies. Lier solitude et compagnie, rigueur et fantaisie, etc. Il y a une ph
30 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
56igner les contrastes, renforcer la conscience des antinomies valables, inévitables et qu’il faut assumer : mouvement-sécurité, ext
57Et j’ai pensé qu’une fois mieux vue la nature des antinomies, loin de tenter vainement de les résoudre en éliminant l’un de leurs
58 finalités d’Éros et d’Agapè soient en relation d’antinomie systématique, c’est ce que j’ai tenté d’établir. J’ai voulu souligner
59e voir et sentir les contrastes vitaux, conflits, antinomies, qui sous-tendent notre réalité ; et d’en mieux définir les termes. I
31 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). « L’homme se voit contraint de choisir librement son avenir »
60comment statuer sur les priorités dans la série d’antinomies suivantes : — Produire plus pour gagner plus ou produire mieux pour u
32 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
61e changer l’avenir, mais sans le connaître.112 L’antinomie entre le pouvoir de connaître et celui de changer évoque immédiatemen
62naître et celui de changer évoque immédiatement l’antinomie démontrée par Heisenberg entre notre pouvoir de mesurer la vitesse d’
63ert alors de gouverner ? En fait, les termes de l’antinomie ne sont pas aussi radicaux. Il serait absurde de prétendre que nous n
33 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
64ntraire à sa tradition millénaire d’équilibre des antinomies, c’est-à-dire de complémentarité du yin et du yang. Elle a reçu toute
34 1977, L’Avenir est notre affaire. De la prévision — L’avenir sensible au cœur
65 de changer l’avenir, mais sans le connaître91. L’antinomie entre le pouvoir de connaître et celui de changer évoque immédiatemen
66naître et celui de changer évoque immédiatement l’antinomie démontrée par Heisenberg entre notre pouvoir de mesurer la vitesse d’
67ert alors de gouverner ? En fait, les termes de l’antinomie ne sont pas aussi radicaux. Il serait absurde de prétendre que nous n
35 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Conditions d’un renouveau (automne 1978)
68t vrai homme à la fois ». C’est à partir de cette antinomie que les Pères ont pensé la réalité humaine. Entre les conciles de Nic
36 1980, Cadmos, articles (1978–1986). Madame de Staël et « l’esprit européen » (été 1980)
69 de la complémentarité des différences, voire des antinomies. Il est une tradition centrale de la philosophie européenne : celle q
70igieux sur l’économique. Mais comment surmonter l’antinomie Nord-Sud, s’il est vrai qu’elle plonge des racines aussi profondes da
37 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
71pays de l’Est, annoncent à la fois l’unité et les antinomies persistantes entre nations de l’Est et de l’Ouest, du Moyen Âge à la