1 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
1u consommateur, des droits acquis et des règles d’arbitrage, des initiatives et des coutumes, des conditions locales et des exige
2 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
2 à l’Europe et cela par le moyen d’une instance d’arbitrage supérieure aux Nations et aux Princes, et réprimant toute ambition d’
3s bien devant un tribunal européen. Ce tribunal d’arbitrage, formé de trois prélats et de trois laïcs « prudents et experts », di
4 Bâle —, d’une cour de justice, d’une procédure d’arbitrage international, d’une force armée commune et d’un budget commun. Tout
5l’examen des faits : tous proposent un Tribunal d’arbitrage supérieur aux États — nous dirions supranational ; une Assemblée, ou
6 suffrage universel des peuples, par le véritable arbitrage d’un grand sénat souverain qui sera à l’Europe ce que le parlement es